Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 856.97 PTS
-2.99 %
6 864.50
-2.82 %
SBF 120 PTS
5 315.17
-2.94 %
DAX PTS
15 159.94
-2.85 %
Dow Jones PTS
34 265.37
-1.3 %
14 438.40
-2.75 %
1.130
-0.39 %

Clôture de Wall Street : records pour le DJIA et le S&P 500, Tesla dope le Nasdaq !

| Boursier | 377 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York a démarré l'année 2022 d'un très bon pied, lundi, le DJIA et le S&P 500 signant même de nouveaux records historiques.

Clôture de Wall Street : records pour le DJIA et le S&P 500, Tesla dope le Nasdaq !
Credits Reuters

La Bourse de New York a démarré l'année 2022 d'un très bon pied, lundi, le DJIA et le S&P 500 signant même de nouveaux records historiques. Les investisseurs parient sur le fait que le variant Omicron du coronavirus ne pèsera pas lourdement ni durablement sur la reprise économique mondiale. Les prix du pétrole ont progressée, et les taux d'intérêts se sont tendus dans l'anticipation d'un resserrement de politique monétaire de la Fed, peut-être avant la mi-2022.

A la clôture, le Dow Jones a gagné 0,68% à 36.585 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,64% à 4.796 pts, de nouveaux sommets en clôture pour les deux indices. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a bondi de 1,2% à 15.832 pts, soutenu notamment par Tesla, qui a flambé de 13,5% ! Le Nasaq est désormais revenu à 1,4% de son dernier record, qui remonte au 19 novembre dernier à 16.057 pts.

Sur l'année 2021, le DJIA a grimpé de 18,7%, le S&P 500 a bondi de 26,9% et le Nasdaq a grimpé de 21,4%. Les trois indices ont été soutenus par la reprise économique qui a suivi la récession provoquée par la pandémie de Covid-19 en 2020.

Parmi les valeurs en vue ce lundi, Tesla a bondi de 13,5% après avoir fait état de livraisons supérieures aux attentes au 4e trimestre malgré les problèmes de "supply chain". Un autre constructeur de véhicules électriques, le chinois NIO a grimpé de 5,6% lui aussi grâce à des livraisons supérieures aux attentes. Apple a grimpé de 2,5%, et a franchi en séance les 3.000 milliards de dollars de capitalisation boursière pour la première fois, avant de refluer légèrement en-deçà en clôture.

L'Opep+ devrait maintenir sa politique de hausse graduelle de production

Le pétrole a aussi démarré 2022 dans le vert, dans l'espoir d'une demande solide en 2022, et à la veille de la réunion mensuelle de l'Opep+, qui devrait poursuivre sa politique d'augmentation graduelle de ses quotas. Le baril de brut léger américain WTI a gagné lundi soir 1,2% à 76,08$ (contrat à terme de février sur le Nymex), tandis que le Brent de Mer du nord a avancé de 1,54% à 78,98$ (contrat de mars).

Selon un rapport technique que l'agence Reuters a pu consulter hier, l'OPEP+ relativise l'impact du variant Omicron sur la demande globale en le décrivant comme "modéré et de courte durée" tout en maintenant tabler sur des perspectives économiques inchangées.

Dans ce contexte favorable à la prise de risque, les investisseurs ont acheté des actions et du pétrole, et ont vendu des obligations et autres valeurs refuge comme l'or, en se basant sur des études montrant que le variant Omicron du coronavirus est moins dangereux que les précédents variants, malgré sa plus forte transmissibilité et une hausse du nombre des hospitalisations observée en Europe et aux Etats-Unis.

Omicron, des effets négatifs passagers sur l'économie ?

La propagation d'Omicron aux Etats-Unis continue cependant d'entraîner des milliers d'annulations de vols et oblige certaines entreprises et écoles à envisager des fermetures temporaires. CNBC note également que plusieurs grandes banques de Wall Street ont demandé à leurs employés de travailler à domicile pendant les premières semaines de janvier. Enfin, des détaillants américains sont contraints de fermer faute de travailleurs disponibles.

Le Dr Anthony Fauci, principal conseiller santé de la Maison Blanche, a déclaré dimanche sur ABC ('This Week') que les autorités sanitaires américaines pourraient bientôt mettre à jour les directives pour inclure une recommandation de test pour signaler quand une personne déjà testée positive pour le Covid pourrait quitter l'isolement. Fauci estime que les USA devraient se concentrer moins sur l'augmentation des cas de Covid et davantage sur les hospitalisations et les décès, qui ont connu des augmentations beaucoup plus faibles.

Le T-Bond à 30 ans à nouveau au-dessus de 2%

Sur les marchés obligataires, les cours ont reculé, entraînant une hausse des taux (qui évoluent en sens inverse des prix). Le rendement du T-Bond à 10 ans bondissait lundi soir de 13 points de base pour remonter à 1,63%, au plus haut depuis près de 6 semaines. Le rendement du "30 ans" a bondi de 14 pdb, remontant au-dessus de 2% (2,03%) pour la 1e fois depuis le 23 novembre. En Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans a grimpé de 6 pdb à -0,12% au plus haut depuyis début novembre.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar gagnait lundi soir 0,26% à 96,22 pts face à un panier de devises, tandis que l'euro cédait 0,62% à 1,1297$. L'or a reculé de 1,6% à 1.799,80$ l'once sur le Comex (contrat de février), rechutant sous le seuil des 1.800$. Le bitcoin cotait lundi soir autour de 45.846$, en baisse de 2,5% sur 24h, selon le site Coindesk.

Des hausses de taux de la Fed attendues dès mars 2022

Selon les données compilées par CME Group, la probabilité de voir la Réserve fédérale américaine augmenter ses taux directeurs dès le mois de mars prochain est désormais majoritaire, à 57,2%, contre seulement 26% le 3 décembre dernier. La Fed publiera mercredi les Minutes de sa dernière réunion, au cours de laquelle elle avait décider d'accélérer l'arrêt de son programme d'achat d'actifs (prévu désormais fin mars). Elle avait aussi indiqué dans ses projections qu'elle envisageait de relever ses taux au moins trois fois cette année pour accompagner la reprise et juguler l'envolée de l'inflation.

Parmi les indicateurs macro-économiques attendus cette semaine figure les chiffres de l'emploi en décembre, attendus vendredi.

Ce lundi, les marchés ont pris connaissance des chiffres définitifs d'activité en décembre. L'indice PMI manufacturier s'est ainsi établi à un niveau solide de 57,7, proche du consensus (57,8) et de sa lecture flash (57,8). Par ailleurs, les dépenses de construction ont augmenté de 0,4% en novembre sur un mois, contre 0,6% de consensus de place et après 0,4% en octobre. En glissement annuel, ces dépenses de construction grimpent de 9,3%.

Les investisseurs ont manifesté une certaine indifférence à l'annonce de la suspension des échanges d'actions et de produits structurés de China Evergrande Group lundi à la Bourse de Hong Kong. Le géant chinois de l'immobilier surendetté lutte depuis des mois pour éviter la défaillance, faisant peser le risque d'une crise sur l'ensemble du secteur immobilier chinois.

VALEURS A SUIVRE

Tesla (+13,5% !) a affiché une performance impressionnante au dernier trimestre de l'année 2021. Au quatrième trimestre, le groupe d'Elon Musk a réalisé une production de plus de 305 000 véhicules et des livraisons de plus de 308 000 véhicules. Les Model 3 et Y représentent 292 731 unités produites et 296 850 véhicules livrés. Les Model S et X comptent pour 13 109 unités produites et 11 750 livraisons. En 2021, le groupe a ainsi livré plus de 936 000 véhicules, 936 172 pour être précis, et produit 930 422 unités. "Merci à tous nos clients, employés, fournisseurs, actionnaires et supporters qui nous ont aidés à réaliser une excellente année", commente sobrement le groupe désormais basé à Austin, Texas.

Tesla a enregistré, malgré des pénuries, des livraisons trimestrielles historiques et nettement supérieures aux attentes de marché. Le constructeur a renforcé sa production en Chine malgré la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Les livraisons trimestrielles, à 308 600 véhicules, sont à comparer à un consensus voisin de 263 000 véhicules. Tesla aligne ainsi son sixième trimestre consécutif de livraisons record. Les livraisons trimestrielles bondissent d'environ 70% en glissement annuel et de près de 30% par rapport au troisième trimestre 2021. Tesla a accéléré sa production chinoise, malgré la pression réglementaire et la pénurie mondiale de puces. Sur l'année, les livraisons ont progressé de 87% à 936 172 unités.

Apple (+2,5% à 182,01$) est devenu lundi le premier groupe au monde à franchir les 3.000 milliards de dollars de capitalisation boursière, même si ce record n'a pas été confirmé en clôture. En séance, l'action de la firme à la pomme a ainsi atteint 182,88$, ce qui lui a conféré le "poids" boursier total d'un peu plus de 3.000 Mds$. Le titre doit dépasser les 182,86$ pour tenir les 3.000 Mds$.

Les investisseurs considèrent un peu Apple comme une valeur-refuge, inoxydable quelle que soit la conjoncture économique. Ils estiment que le géant américain de smartphones, basé à Cupertino en Californie, est bien placé pour profiter de plusieurs moteurs de croissance de l'économie, dont l'essor du télétravail, de l'éducation à distance et du divertissement numérique (streaming, métavers...)

Pfizer (-4%) consolide sur ses sommets historiques, après avoir grimpé l'an dernier de 60%. Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a indiqué hier que les personnes de plus de 60 ans et le personnel médical allaient recevoir une deuxième dose de rappel Covid-19 face à la recrudescence des contaminations par le variant Omicron. L'augmentation du nombre de cas pourrait conduire Israël à l'immunité collective, a affirmé par ailleurs le directeur général du ministère de la Santé. En Israël, la propagation du variant avait été limitée dans un premier temps, mais accélère désormais et pourrait atteindre un plus haut dans trois semaines. Le directeur général de la Santé, Nachman Ash, juge que cela pourrait conduire le pays à l'immunité collective, mais ajoute qu'il préfère y parvenir par le biais d'une vaccination à grande échelle.

En outre, notons que la Belgique va acheter aux Américains Pfizer et Merck 10.000 doses de leurs traitements antiviraux respectifs du covid.

AT&T (+3,3%) et Verizon (+0,9%), deux géants américains des télécommunications, ont refusé dimanche un nouveau report de deux semaines du déploiement aux États-Unis de leurs services prévu le 5 janvier, dans la bande C de la 5G, même si le secteur de l'aviation redoute des perturbations liées à l'usage de cette nouvelle bande de fréquences. La FDA, agence gouvernementale américaine chargée du contrôle de l'aviation civile, avait requis ce report. Les opérateurs télécoms ont offert plutôt de ne pas déployer de services 5G autour des aéroports pendant six mois, et de limiter les déploiements dans la semaine à venir.

American Airlines (+4,4%), Delta Air (+3,1%), United Air (+3,9%) ou Southwest (+2,7%) progressent malgré de nombreuses annulations de vols liées au coronavirus. Plus de 4.000 vols ont été annulés dans le monde dimanche, dont plus de la moitié aux Etats-Unis, en raison de la multiplication des cas de Covid-19 et des mauvaises conditions météorologiques. Selon les données du site de suivi des vols FlightAware.com, les vols annulés comprenaient plus de 2.400 vols au départ ou à l'intérieur des Etats-Unis. Au niveau mondial, plus de 11.200 vols ont été retardés.

Robinhood (+3,8%) a profité de l'annonce de l'acquisition d'environ 10 millions de dollars d'actions du courtier mobile (563.570 titres) par ARK Invest, la firme d'investissement de Cathie Wood bien connue pour ses paris audacieux.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2022

ans un marché qui broie du noir, le titre de l'opérateur télécoms gagne 1,9% à 10,1 euros....

Publié le 24/01/2022

Lundi 24 janvier9h15 en FranceIndices des directeurs d'achat pour les secteurs manufacturier et des services en janvier9h30 en AllemagneIndices des directeurs d'achat pour les secteurs manufacturier…

Publié le 24/01/2022

Lundi 24 janvier 2022Bigben InteractiveLe groupe présent dans l'édition de jeux vidéo, les accessoires mobiles et gaming et les produits audio publiera son chiffre d'affaires du troisième…

Publié le 24/01/2022

Vente du Turbo Illimité Best PUT ALSTOM G123T à 0,763 EUR (+79 %) Analyse :ALSTOM a poursuivi son mouvement baissier aujourd'hui et est maintenant au contact du support à 30,3 …

Publié le 24/01/2022

L’action Orpea a violemment décroché en toute fin de matinée, avant d’être suspendue de cotation à la demande du spécialiste de la prise en charge de la dépendance dans l’attente d’un…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne