5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.86
-0.42 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : peu de mouvements après Yellen et Draghi

| Boursier | 142 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a peu varié vendredi soir dans la foulée des déclarations plutôt neutres et prudentes des banquiers centraux réunis à Jackson Hole aux...

Clôture de Wall Street : peu de mouvements après Yellen et Draghi
Credits Reuters

Wall Street a peu varié vendredi soir dans la foulée des déclarations plutôt neutres et prudentes des banquiers centraux réunis à Jackson Hole aux Etats-Unis. Le DJIA a pris 0,14% à 21.814 pts, alors que le Nasdaq a reculé de 0,09% à 6.265 pts. Le S&P500 s'adjuge 0,17% à 2.443 pts. Dans l'actualité économique américaine, les opérateurs ont donc surveillé essentiellement les informations relatives au symposium de politique monétaire et de 'stabilité financière' de Jackson Hole, qui se tenait dans le Wyoming...

ECO ET DEVISES

Janet Yellen en a profité pour défendre la réponse apportée à la crise financière de 2008... Concernant la situation présente, elle a assuré que la Fed avait fait des 'progrès substantiels' vers son double objectif (inflation et emploi). Yellen a estimé que tout ajustement des réformes financières d'après-crise ne devra être que modeste, ces régulations ayant rendu selon elle le système bancaire et financier plus solide et résilient...
Cette dernière a toutefois reconnu que certains aspects de la règle Volcker pourraient être simplifiés. De manière plus globale, la dirigeante actuelle de la Fed juge néanmoins que les réformes consécutives à la crise financière récente ont rendu le système plus robuste et sûr, sans limiter de manière inappropriée la disponibilité de crédit ou la croissance. Le point de vue de Yellen à ce sujet s'oppose quelque peu aux projets de dérégulation de l'administration Trump...

De son côté, Mario Draghi a expliqué que la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale européenne était un succès et que la reprise économique s'installe en zone euro, "même s'il faudra encore du temps pour que l'inflation atteigne son objectif". Le patron de la BCE est convaincu que l'inflation convergera bien vers l'objectif de la BCE - inférieur à mais proche de 2% - à mesure que l'économie arrivera à fonctionner à pleine capacité.
"D'un côté nous sommes convaincus qu'avec la pleine utilisation des capacités de production, l'inflation va continuer à converger vers son objectif à moyen terme", a-t-il dit. "D'un autre côté, nous devons être très patients parce que les tendances du marché du travail et la faible productivité ne sont pas des facteurs susceptibles de disparaître dans un avenir proche."

Pour relancer l'inflation la BCE a acheté plus de 2.000 milliards d'euros d'actifs au cours des deux dernières années. Ce QE doit s'achever à la fin de l'année... Mais les responsables monétaires de la zone euro ont décidé en juillet d'ajourner pour l'instant les discussions sur les prochaines étapes, entretenant ainsi le flou sur les décisions qu'ils pourraient prendre entre septembre et décembre...
"Nous n'avons pas encore constaté la convergence auto-entretenue de l'inflation vers son objectif à moyen terme", a dit Mario Draghi. "C'est pourquoi une politique monétaire très accommodante reste nécessaire", a-t-il encore précisé.

L'euro a quant à lui atteint son plus haut niveau depuis plus de deux ans face au dollar après ce discours à 1,1930/$ entre banques.
"Un virage vers le protectionnisme créerait de sérieux risques pour la poursuite de la croissance de la productivité et pour le potentiel de croissance de l'économie mondiale" a enfin averti Draghi. "Pour créer une économie mondiale dynamique, nous devons résister à la tentation protectionniste", a-t-il encore souligné.
Sur le marché du pétrole, le baril WTI a fini sur les 48$.

LES VALEURS

Autodesk (+3,9%) a annoncé pour son second trimestre fiscal une perte de 144 M$ et 66 cents par titre. Le groupe software californien a dévoilé une perte ajustée par action de 11 cents, alors que le consensus était de -15 cents. Les revenus ont atteint 502 M$, contre 495 M$ de consensus. Sur le trimestre entamé, le bpa est attendu dans le rouge, de -16 à -12 cents, pour des revenus allant de 505 à 515 M$.

Broadcom (-3,7%) a dépassé les attentes sur le trimestre clos, mais le marché demeure dubitatif avant le lancement du nouvel iPhone. Le bénéfice net du trimestre clos a atteint 507 M$ soit 1,14$ par titre, alors que les revenus ont augmenté de 7% à 4,46 Mds$. Le bpa ajusté a représenté 4,10$, contre 2,89$ un an avant et 4,03$ de consensus. Les opérateurs surveillent surtout le lancement du prochain iPhone prévu en septembre, et l'impact pour le fournisseur Broadcom...

Brocade (+0,9%) a affiché une perte sur le troisième trimestre fiscal. Le déficit atteint près de 20 M$ et 5 cents par titre, mais le groupe californien de San Jose dégage par ailleurs un bpa ajusté positif de 16 cents, contre 12 cents de consensus de place. L'équipementier de réseau a réalisé 549 M$ de revenus, alors que le consensus était de 555 M$.

GameStop (-10,9%) a corrigé lourdement à Wall Street, au lendemain de publications financières décevantes. Sur le second trimestre fiscal, le Texan a réalisé un bpa positif de 22 cents et un bpa ajusté de 15 cents, légèrement inférieur au consensus. Le détaillant américain en jeux vidéo a affiché des revenus trimestriels de 1,69 Md$, contre 1,62 Md$ de consensus. Le bpa annuel est désormais anticipé entre 3,10 et 3,40$ par titre.

Marvell (+7,5%) a dépassé les attentes sur le trimestre écoulé. Le groupe des Bermudes a réalisé pour le second trimestre fiscal un bénéfice net de 165 M$ et 32 cents par titre, alors que le bpa hors éléments s'est élevé à 30 cents. Le consensus de bpa ajusté était logé à 28 cents. Le concepteur de 'puces' a annoncé par ailleurs des revenus totalisant 605 M$, contre 600 M$ de consensus. Sur le trimestre entamé, le bpa est attendu entre 30 et 34 cents, pour des revenus allant de 595 à 625 M$.

VMware (+1,9%) n'a pas démérité sur le second trimestre. Le bénéfice net du leader des solutions de virtualisation a grimpé à 334 M$ et 81 cents par titre, contre 265 M$ un an auparavant. Le bpa ajusté s'est établi à 1,19$, pour des revenus en progression de 12% à 1,9 Md$. Le consensus de place était de 1,15$ de bpa ajusté et 1,88 Md$ de facturations.

Big Lots (-1%). Pour le second trimestre fiscal, le détaillant américain de Columbus a affiché un bénéfice de 29 M$ soit 67 cents par titre, contre 62 cents de consensus. Le distributeur à bas prix a réalisé des revenus de 1,22 Md$, alors que le consensus était de 1,21 Md$. Sur le trimestre entamé, le bpa est attendu entre 1 et 5 cents par titre. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe envisage enfin un bpa allant de 4,15 à 4,25$.

Twitter (-1,4%). Jefferies a dégradé le dossier d''achat' à 'conserver' à Wall Street. Le broker juge que Facebook est le grand gagnant du secteur des réseaux sociaux. Selon les spécialistes de Jefferies, l'engagement des utilisateurs de Twitter augmente, mais la compagnie a du mal à convertir cela en revenus et à capturer de la croissance.

Starbucks (+0,8%). Wedbush a rehaussé son conseil de 'neutre' à 'surperformance' à Wall Street. Le broker s'attend à ce que Starbucks dépasse les attentes du consensus en matière de croissance de l'activité à comparable.

DuPont (+0,3%) sera remplacé, au sein de l'indice historique américain Dow Jones, par la nouvelle compagnie résultant de sa fusion avec Dow Chemical. Le changement aura lieu dès le 1er septembre. La nouvelle entité s'appellera DowDuPont et cotera sous le symbole 'DWDP'.

Amazon (-0,7%) devrait consentir des pertes afin d'améliorer ses parts de marché sur le segment alimentaire, d'après le 'Wall Street Journal'. L'acquisition du leader de l'alimentation organique, Whole Foods Market, sera finalisée lundi, et Amazon prévoit ensuite de baisser les prix...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS