5 381.59 PTS
-0.33 %
5 380.5
-0.35 %
SBF 120 PTS
4 290.57
-0.32 %
DAX PTS
13 027.10
-0.75 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : nouveaux sommets pour les DJIA, S&P 500 et Nasdaq !

| Boursier | 265 | Aucun vote sur cette news

Les trois principaux indices boursiers américains ont une nouvelle fois franchi des records historiques mercredi, après la publication des Minutes de la Fed, jugées plus "colombes" que prévu.

Clôture de Wall Street : nouveaux sommets pour les DJIA, S&P 500 et Nasdaq !
Credits Reuters

La Bourse de New York continue d'enchaîner les records. Mercredi, la publication des Minutes de la Fed a confirmé que de nombreux banquiers centraux américains s'inquiètent de la faiblesse actuelle de l'inflation, ce qui ne plaide pas en faveur d'un resserrement monétaire rapide. Les trois principaux indices de Wall Street ont signé de nouveaux records historiques, à la veille du coup d'envoi des publications de résultats d'entreprises du 3ème trimestre. Les grandes banques ouvriront le bal jeudi avec JP Morgan Chase et Citigroup, puis vendredi avec Bank of America et Wells Fargo.

Mercredi soir, le Dow Jones a terminé en progression de 0,19% à 22.873 points, tutoyant le seuil des 23.000 points, qui ne sont plus éloignés que de 0,5%. L'indice large S&P 500 a avancé de 0,18% à 2.555 pts, tandis que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a gagné 0,25% à 6.603 pts.

La faiblesse de l'inflation est-elle provisoire ou durable ?

L'indice du dollar a reculé de 0,4% à 92,91$, tant en raison de la prudence affichée par la Fed dans ses Minutes qu'à cause de la vigueur de l'euro, qui a continué de profiter de la baisse du risque d'une déclaration d'indépendance de la Catalogne, ainsi que d'anticipations croissantes d'un retrait progressif du soutien de la BCE à l'économie européenne. L'euro a progressé mercredi de 0,5% à 1,1868$, après avoir déjà bondi de 0,6% la veille.

Sur les marchés obligataires américains, les taux se sont légèrement détendus après la publication des Minutes de la Fed. Le rendement du T-Bond à 10 ans cédé 1 point de base pour revenir à 2,35%. Dans le compte-rendu de sa réunion des 19 et 20 septembre dernier, la Fed a souligné que "de nombreux participants ont exprimé des inquiétudes, selon lesquelles les chiffres bas de l'inflation cette année pourraient refléter non seulement des facteurs transitoires, mais aussi l'influence de développements qui pourraient s'avérer plus persistants". En clair, beaucoup de banquiers centraux craignent que l'inflation faible soit là pour un bon moment, un phénomène difficile à comprendre dans un environnement de reprise économique et de plein emploi aux Etats-Unis...

Ainsi, selon les Minutes, plusieurs membres ont indiqué que leur décision de relever une troisième fois les taux cette année "dépendrait si les données macro-économiques des prochains mois accroissent ou non leur confiance" dans le fait que l'inflation va remonter vers l'objectif de 2% de la Fed.

L'Opep envisage un marché pétrolier déficitaire l'an prochain

Pour l'instant, l'objectif des 2% n'a pas été atteint. En août, les prix à la consommation ont augmenté de 1,9% en comparaison de l'an dernier, mais ils n'ont progressé que de 1,7% hors alimentation et énergie. Les chiffres de l'inflation en septembre seront publiés vendredi, mais ces statistiques pourraient être biaisées par les effets des ouragans qui ont frappé le sud des Etats-Unis fin août et début septembre.

Le pétrole a poursuivi mercredi son rebond pour la 3ème séance consécutive. Le cours du pétrole WTI a fini à 51,30$, en hausse de 0,75% sur le Nymex, ce qui porte sa hausse à 4% depuis le début de la semaine. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de la Mer du Nord prenait 0,58% à 56,94$.

Mercredi, l'Opep a publié son dernier rapport mensuel, dans lequel l'organisation a relevé sa prévision de la demande pour son pétrole en 2018. C'est le troisième mois de suite que l'Opep relève ainsi ses prévisions de demande... Le cartel pétrolier, qui regroupe 14 pays dont l'Arabie saoudite, a en outre indiqué que l'accord d'encadrement de la production avait permis de réduire les excédents.

Cette évolution est susceptible, selon l'organisation, de déboucher sur une offre déficitaire sur le marché mondial l'an prochain, ce qui serait de nature à soutenir les cours du brut. Le cartel pétrolier a émis un hypothèse selon laquelle "les prix du pétrole devraient se maintenir entre 50 et 55 dollars l'année prochaine".

LES VALEURS

Avant les résultats bancaires attendus jeudi et vendredi, le fonds d'investissement BlackRock (+1,8%) a dépassé les attentes pour le troisième trimestre. Sur la période, le bénéfice net est ressorti à 947 M$ soit 5,78$ par titre, alors que le bpa ajusté a atteint 5,92$. Le consensus de bpa ajusté trimestriel était voisin de 5,6$. La firme d'investissement a fait état de revenus de 3,23 Mds$, contre 3,1 Msd$ de consensus.

La compagnie aérienne Delta Air Lines (+0,7%) a elle aussi fait part de ses comptes trimestriels, qui ont dépassé les attentes en termes de revenus et de profits malgré l'impact fort des ouragans. Sur le T3, le bpa ajusté est ressorti à 1,57$, contre 1,53$ de consensus, et les revenus se sont élevés à 11,1 Mds$. Néanmoins, la compagnie aérienne américaine prévient que les coûts accrus du carburant pourraient peser sur les marges au quatrième trimestre fiscal.

Micron (-0,9%). Le groupe ayant annoncé le lancement d'une augmentation de capital d'un milliard de dollars.
Qualcomm (+0,46%) a été condamné à une amende d'environ 770 M$ à Taïwan, pour des infractions antitrust. La Fair Trade Commission de Taïwan a donc sanctionné le groupe américain, qui aurait enfreint les règles antitrust durant au moins sept ans et collecté d'abondantes commissions de licences auprès de compagnies locales durant la période.

Athersys (+7,2%), qui développe des thérapies dans le domaine des cellules souches, grimpe sur la cote américaine, après avoir annoncé un partenariat de production commerciale avec un groupe japonais.
Fastenal (-0,8%) a publié ses résultats du troisième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 143,1 M$ (0,50$ par action), contre 126,9 M$ (0,44$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 1,13 Md$, contre 1,01 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,50$, pour des ventes de 1,13 Md$.

Kroger (+1,2%) maintient ses prévisions financières et dit par ailleurs explorer des alternatives pour ses 'convenience stores', y compris une possible cession pure et simple de l'activité, qui compte 780 points de vente. Ainsi, la guidance 2017 est réitérée ce mercredi. Enfin, Kroger entend investir 9 Mds$ sur trois ans dans le cadre de son plan 'Restock'.

Alibaba (+0,8%). Le colosse chinois du e-commerce, désormais coté à Wall Street, a annoncé ce jour son intention d'investir plus de 15 milliards de dollars en recherche et développement sur les trois prochaines années. En outre, Alibaba lance sa 'DAMO Academy' (découverte, aventure, momentum et 'outlook'), afin de superviser l'ouverture de laboratoires R&D à travers le monde et de recruter scientifiques ou chercheurs. Jeff Zhang, CTO d'Alibaba, dirigera l'unité.

Barracuda Networks (-12%) chute, après la publication de résultats trimestriels un peu courts. Sur le second trimestre, le bpa ajusté s'est élevé à 17 cents, en ligne avec le consensus, pour des revenus en croissance de 7% à 94 M$.

Coach (-2,8%), acteur américain du luxe, a annoncé son changement de nom, devenant Tapestry Inc. Le dossier répondra par ailleurs au ticker 'TPR' à partir du 31 octobre. Le changement vise à refléter le portefeuille du groupe, composé désormais de trois marques depuis l'acquisition cet été de Kate Spade, pour 2,4 Mds$. En 2015, Coach avait déjà racheté les chaussures Stuart Weitzman pour 574 M$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

    INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 14 décembre 2017       COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN         REDUCTION DU…

Publié le 14/12/2017

La rumeur fait état d'un feu vert imminent. Il faudra encore recevoir l'aval de trois autres pays majeurs.

Publié le 14/12/2017

Teva Pharmaceutical a annoncé un plan de restructuration destiné à réduire significativement ses coûts. Le plus important fabricant mondial de médicaments génériques compte réaliser 3…

Publié le 14/12/2017

Peugeot point en tête du CAC40 à la mi-journée (+1,6% à 17,3 euros), soutenu par de solides immatriculations en novembre mais également par une note...

Publié le 14/12/2017

M. Maillard veut rassurer...

CONTENUS SPONSORISÉS