5 614.51 PTS
+0.00 %
5 546.0
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 475.40
-
DAX PTS
13 077.72
-0.28 %
Dowjones PTS
24 715.09
+0.00 %
6 866.25
+0.00 %
Nikkei PTS
22 959.71
+0.13 %

Clôture de Wall Street : nouveaux sommets pour le Nasdaq et le S&P500

| Boursier | 231 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA s'adjuge encore 0,14% à 23.558 pts, le Nasdaq gagne 0,32% à 6.889 pts, et le S&P500 prend 0,21% à 2.602 pts...

Clôture de Wall Street : nouveaux sommets pour le Nasdaq et le S&P500
Credits Reuters

Au terme d'une demi-séance, Wall Street a fini sa course en progression ce Black Friday, sur de nouveaux sommets pour le Nasdaq et le S&P500. La journée, calme en bourse au lendemain de Thanksgiving, a marqué le début commercial de la période des fêtes de fin d'année aux Etats-Unis. Les grands distributeurs en ligne, déjà surveillés aujourd'hui, resteront sous le feu des projecteurs en début de semaine prochaine pour le Cyber Monday... Le DJIA s'adjuge encore 0,14% à 23.558 pts, le Nasdaq gagne 0,32% à 6.889 pts, et le S&P500 prend 0,21% à 2.602 pts.

Seule statistique du jour, l'indice flash PMI composite américain du mois de novembre 2017 est ressorti à 54,6, contre un consensus de 55,4. L'indicateur manufacturier se monte à 53,8, contre 54,5 de consensus de place. L'indice des services est ressorti à 54,7, contre 55,4 attendu.

Sur le Nymex américain, le baril de brut (contrat de janvier) poursuit sur sa lancée ce vendredi à 58,9$. L'euro s'échange à 1,1928$.

LES VALEURS

Teva Pharmaceutical (+2%), le laboratoire pharmaceutique israélien coté à Wall Street, pourrait réduire ses effectifs de 20 à 25% en Israël, croit savoir le site 'Calcalist', repris hier par l'agence Reuters. Le géant des traitements génériques compte actuellement près de 6.900 employés en Israël. En outre, Teva pourrait supprimer plusieurs milliers de postes aux États-Unis. Michael Hayden, responsable R&D de la compagnie, serait remercié dans le cadre de cette vaste restructuration attendue... Teva avait livré un nouvel avertissement sur ses résultats il y a quelques jours, dans un contexte concurrentiel tendu. Le groupe demeure lourdement endetté suite à l'acquisition d'Actavis Generics, finalisée en août 2016. Ce deal de 40 milliards de dollars constituait la plus grosse acquisition jamais menée à bien par une entreprise israélienne.

Apple (stable). Foxconn, le fournisseur taïwanais d'Apple, s'est engagé à ne plus demander d'heures supplémentaires aux étudiants travaillant sur l'iPhone X. Le 'Financial Times' était à l'origine du scandale, faisant état d'heures supplémentaires illégales sur le site de Zhengzhou, en Chine, pour l'assemblage du modèle phare du dixième anniversaire de l'iPhone. Apple a promptement réagi, dénonçant cette pratique. D'après le groupe à la pomme, les étudiants concernés "n'auraient pas dû être autorisés à travailler en heures supplémentaires". En effet, ces pratiques sont contraires au code local du travail. 6 étudiants, sur un site qui en compte 3.000, auraient travaillé jusqu'à 11 heures par jour, d'après leurs confidences au 'FT'. Ce travail, volontaire et indemnisé, demeure inapproprié. Apple dit avoir pris des mesures immédiates à ce sujet. Interrogé par la BBC, Apple a assuré qu'il allait "continuer à faire tout son possible pour protéger les travailleurs" au sein de sa chaîne d'approvisionnement...

Tesla (+1%). Le groupe d'Elon Musk a fabriqué, en moins de 100 jours, la plus grosse batterie au monde. Musk avait précédemment promis de parvenir à concevoir cette batterie en un temps record. La batterie (lithium-ion) en question, d'une puissance de 100 mégawatts, est destinée à l'Australie-Méridionale (Jamestown). Son coût est d'environ 50 M$. Elle sera fonctionnelle dès le début du mois prochain, comme l'a confirmé Jay Weatherill, premier ministre d'Australie-Méridionale. Le patron de Tesla, qui n'est pas forcément connu pour tenir les délais, aura donc réussi son pari. Il s'était engagé à livrer gratuitement les powerpacks si la construction n'était pas achevée dans les 100 jours.

Les grands noms de la distribution sont évidemment particulièrement surveillés à Wall Street, pour cette journée de 'Black Friday' riche en promotions, qui donne le coup d'envoi de la saison de shopping des fêtes, en attendant le Cyber Monday la semaine prochaine. Wal-Mart (stable), Target (-2%), Home Depot (stable), Best Buy (+1%), Alibaba (+1%) ou Amazon (+2%) comptent ainsi parmi les valeurs à suivre...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/05/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

Publié le 18/05/2018

Le démarrage du plan Dimension 2020 commence à porter ses fruits...

Publié le 18/05/2018

A l'issue de l'opération, le FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2018 détiendra 1,93% du capital...

Publié le 18/05/2018

L'assemblée a pris acte de la démission de son poste d'administrateur de Christian de Longevialle...

Publié le 18/05/2018

Paris, France - le 18 mai 2018 CGG annonce que l'homologation de son plan de sauvegarde par le Tribunal de commerce de Paris le 1er décembre 2017 a été confirmée par un arrêt…