En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
-0.02 %

Clôture de Wall Street : nouveaux sommets à l'approche des résultats

| Boursier | 316 | Aucun vote sur cette news

Les trois principaux indices de la Bourse américaine ont signé mardi de nouveaux records, grâce notamment à une hausse des financières et de Boeing.

Clôture de Wall Street : nouveaux sommets à l'approche des résultats
Credits Reuters

L'optimisme du début d'année s'est confirmé mardi à Wall Street, avec des nouveaux sommets historiques en clôture pour les indices DJIA, S&P 500 et Nasdaq composite. Les valeurs financières ont progressé avant la publication de leurs résultats trimestriels attendus ces prochains jours, tandis que Boeing (+2,6%) a bondi après l'annonce de livraisons record d'avions en 2017. Le dollar et les taux d'intérêts ont grimpé, de même que le cours du pétrole, qui a frôlé 63$ pour le baril de brut léger WTI, au plus haut depuis 3 ans.

A la clôture, le Dow Jones a progressé de 0,41% à 25.385 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,13% à 2.751 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a avancé de 0,09% à 7.163 pts.

Sur le plan micro-économique, l'heure des publications financières trimestrielles approche à grands pas. Supervalu (-6,7%), KB Home (+1%) et Lennar (-0,8%) annonceront mercredi. Delta Air Lines (-0,9%) publiera jeudi. Les financières BlackRock (+0,8%), JP Morgan Chase (+0,5%), PNC Financial (+1,9%) et Wells Fargo (+0,35%) seront de la partie vendredi. Selon le consensus actuel de place, les profits des firmes du S&P500 auraient augmenté de 12% sur le quatrième trimestre, en glissement annuel.

Tensions sur les taux d'intérêts souverains

Sur le marché des changes, l'indice du dollar a gagné mardi 0,15% à 92,50 face à un panier de 6 devises de référence. L'euro a reculé de 0,26% à 1,1937$, confirmant son retour sous la barre de 1,20$ franchie la semaine dernière. Sur les marchés obligataires, les taux souverains américains se sont tendus : le rendement du T-Bond à 10 ans a bondi de 7 points de base à 2,55% remontant au plus haut depuis 10 mois.

Selon des sources de marché, cette tension sur les taux s'est manifestée après que la Banque du Japon a décidé mardi matin de réduire ses achats d'obligations à long terme, ce qui a renforcé les investisseurs dans l'idée que l'heure de la fin des politiques monétaires ultra-accommodantes avait sonné dans le monde.

Ce week-end, Jens Weidmann, le président de la Bundesbank, a encouragé la BCE à fixer une date pour la fin de son programme de rachats d'actifs. M. Weidmann est considéré comme un candidat potentiel à la succession de Mario Draghi à la fin de son mandat en octobre 2019.

Le pétrole WTI au plus haut depuis 3 ans

Les cours du pétrole ont terminé en hausse sur le Nymex, soutenus par l'encadrement de la production de l'Opep et d'autre producteurs et par les anticipations d'une nouvelle baisse des stocks américains. Le contrat de février sur le brut léger américain (WTI) a gagné 2% à 62,96$ le baril. L'échéance de mars sur le Brent de Mer du Nord a pris 1,53% à 68,82$ le baril.

Les analystes s'attendent à ce que l'Administration américaine d'information sur l'énergie (EIA) annonce mercredi une baisse des stocks de 4,1 millions de barils, ce qui marquerait la 8ème baisse hebdomadaire consécutive de ces stocks.

Parmi les statistiques du jour, le Département américain au travail a annoncé mardi que les ouvertures de postes ont atteint 5,879 millions en novembre, un chiffre inférieur au consensus de place de 6,038 millions. Pour octobre, le niveau a en outre été révisé en baisse à 5,925 millions de créations de postes. Vendredi, les créations d'emplois en décembre avaient elles aussi déçu, s'établissant à 148.000, contre un consensus de place de 191.000. Le taux de chômage est cependant resté stable à 4,1%.

VALEURS A SUIVRE

Boeing (+2,67%). Le groupe a annoncé avoir livré un nombre record d'avions (763 appareils) en 2017, dont 136 long-courriers 787 Dreamliner, contre une estimation d'un peu plus de 700 pour son rival européen Airbus. Son carnet de commandes a gonflé pour représenter 7 années de production.

GoPro (-5,9%) a encore fléchi à Wall Street, après une sanction de près de 13% hier. Le groupe a démenti les rumeurs, expliquant qu'il n'étudiait pas actuellement de cession. Par contre, GoPro n'exclut pas une éventuelle alliance avec un autre acteur sectoriel de poids. Hier, des sources citées par 'CNBC' et 'Bloomberg' affirmaient que GoPro avait recruté JP Morgan afin d'examiner une possible cession de la société... Rappelons que GoPro entend réduire ses effectifs de 20% afin de s'ajuster à la demande et va abandonner son activité de drones.

Target (+2,9%) a annoncé des ventes combinées de novembre et décembre 2017 en croissance 3,4% en glissement annuel, à magasins comparables. Sur le quatrième trimestre, le détaillant américain vise désormais une croissance d'environ 3,4% de ses ventes (contre une précédente fourchette d'anticipations de 0/+2%), pour un bénéfice par action allant de 1,30 à 1,40$ (contre une précédente fourchette de 1,05/1,25$). Le bpa annuel est ainsi attendu entre 4,64 et 4,74$. Sur 2018, le groupe vise un bpa logé entre 5,15 et 5,45$.

Express (-20%), détaillant américain, a annoncé viser, sur le quatrième trimestre, des ventes à magasins comparables en baisse de 1 à 2%. Le résultat net est attendu entre 24,5 et 26 M$, faisant ressortir un bénéfice par action entre 0,31 et 0,33$. Le consensus de place était logé à 0,43$ de bpa, pour une croissance d'environ 2% des ventes sur la période.

American Eagle Outfitters (-3,2%) a annoncé que ses ventes du quatrième trimestre, à magasins comparables, étaient ressorties en croissance 8%. Le détaillant vise toujours un bénéfice par action compris entre 0,42 et 0,44$ sur la période, contre 0,39$ un an avant.

PayPal (+0,2%). Le dossier du leader des paiements en ligne profite surtout d'une recommandation favorable de la firme Cowen & Co, qui vient de rehausser son conseil à 'surperformance'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Trigano communique les caractéristiques des deux Pactes Dutreil...

Publié le 19/10/2018

Cette notation est assortie d'une perspective 'stable'...

Publié le 19/10/2018

Le rapport d'échange proposé pour la fusion s'établit à 0,2745 action ordinaire Safran par action Zodiac Aerospace...

Publié le 19/10/2018

Le titre est sur un dernier cours de 0,412 euro...

Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…