Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 701.98 PTS
-
6 698.00
-
SBF 120 PTS
5 247.64
-
DAX PTS
15 643.97
-
Dow Jones PTS
34 764.82
+1.48 %
15 316.58
+0.92 %
1.174
+0.01 %

Clôture de Wall Street : nouveaux records historiques

| Boursier | 372 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York fête le vote au Sénat américain d'un méga plan d'infrastructures de 1.000 milliards de dollars.

Clôture de Wall Street : nouveaux records historiques
Credits Reuters

Les marchés américains ont à nouveau clôturé en ordre dispersé mardi soir, le Dow Jones et le S&P 500 s'offrant tout de même de nouveaux records historiques, après le vote au Sénat américain d'un méga plan d'infrastructures de 1.000 milliards de dollars (852 milliards d'euros) pour rénover routes, ponts et aéroports notamment. Les prises d'initiative restent néanmoins freinées par la forte remontée des cas d'infections au coronavirus, et par l'attente de nouvelles indications de la Réserve fédérale sur sa politique monétaire.

A la clôture, le DJIA a gagné 0,46% à 35.264 points, soit un nouveau plus haut historique. Le S&P 500 a grapillé 0,10% à 4.436 points, là aussi un record, mais le Nasdaq a enregistré un repli de 0,49% à 14.788 points.

Sur le marché des changes, le dollar a progressé de 0,1% face à un panier de devises de référence. L'euro, lui, revient à 1,1725 dollar, au plus bas depuis le 1er avril. Le Bitcoin recule de 0,4% sur 24 heures vers les 45.400$.

Vote gagnant au Sénat

Le Sénat américain a donc approuvé le plan bipartite de 1.000 milliards de dollars d'investissement dans les infrastructures aux Etats-Unis, l'une des priorités du président Joe Biden, offrant au locataire démocrate de la Maison blanche une victoire bipartite majeure.

Le texte, adopté par 69 voix contre 30, va désormais être transmis à la Chambre des représentants, avec la perspective du plus important investissement dans les infrastructures des Etats-Unis depuis des décennies. Dix-neuf sénateurs républicains ont voté en faveur du projet de loi.

Les démocrates du Sénat poussent désormais pour un ensemble budgétaire distinct de 3.500 milliards de dollars, un projet que le camp démocrate prévoit d'adopter au Congrès en contournant l'objection des républicains.

Parmi les principaux secteurs du S&P-500, ceux de l'énergie, de l'industrie et des matériaux, à même de profiter pleinement du rétablissement de l'économie, ont été les plus performants durant la séance. Des titres comme Caterpillar ou Deere ont progressé d'environ 2% avec la perspective qu'ils profitent des projets d'infrastructures.

Le pétrole se reprend

Après sa chute de la veille le baril de pétrole a repris des couleurs, avec un baril de brut WTI en hausse de 3% à 68,45 $, alors que le Brent de la mer du Nord a gagné 2,5% à 70,78$.

Les valeurs de l'énergie en ont profité, le géant Chevron rebondissant par exemple de 1,8%, tout comme Halliburton (+2,6%) ou Exxonmobil (+1,7%).

L'inflation en question

La principale statistique de la semaine, celle de l'inflation est attendue demain. L'indice américain des prix à la consommation du mois de juillet sera révélé à 14h30 (consensus +0,5% en comparaison du mois antérieur, +0,4% hors alimentaire et énergie - soit +5,5% et +4,3%, respectivement, en glissement annuel).

L'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois d'août sera communiqué à 16 heures (2,8% en juillet). Le rapport hebdomadaire du Département à l'Energie sur les stocks pétroliers domestiques pour la semaine close au 6 août sera publié à 16h30. Le Département au Trésor annoncera à 20 heures le déficit budgétaire de juillet (consensus 255 milliards). Raphael Bostic et Esther George seront aussi suivis mercredi.

Les valeurs

AMC (-6%) chute au lendemain de sa publication financière trimestrielle. La chaîne américaine de cinémas, qui est devenue un 'meme stock' très apprécié depuis le phénomène des WallStreetBets, a annoncé pour son second trimestre une perte ajustée par action de 71 cents à comparer à un consensus de -91 cents. La perte est fortement réduite, puisqu'elle se situait à 5,44$ par action sur la période comparable de l'an dernier.

AMC Entertainment pourrait par ailleurs accepter le Bitcoin comme mode de paiement pour les places de cinéma et les stands de restauration aux États-Unis d'ici à la fin de l'année, estime le directeur général du groupe, Adam Aron. Selon lui, la chaîne sera alors technologiquement équipée pour commencer à accepter la principale cryptomonnaie. Le CEO qualifie le trimestre de 'transformationnel'. AMC affiche en fin de trimestre une liquidité de 2 milliards de dollars, le groupe ayant profité de la flambée du cours de bourse pour lever des fonds de manière opportuniste.

McDonald's (-0,5%) fait face à une investigation antitrust en Italie à propos de ses accords de franchises suite à plusieurs plaintes, croit savoir Reuters. Citant un document de l'autorité antitrust italienne, l'agence explique que la décision d'ouvrir l'enquête est intervenue du fait de l'apparente relation de dépendance économique entre le géant de la restauration rapide et ses franchisés, certaines clauses des accords constituant possiblement un abus de dépendance économique. McDonald's, s'il était déclaré coupable, pourrait être condamné à une amende allant jusqu'à 10% du chiffre d'affaires.

Kansas City Southern (+7,4%). Canadien Pacific Railway envisagerait, selon les sources du bien renseigné Wall Street Journal, de rehausser le montant de son offre d'acquisition sur Kansas City Southern. Le prix ajusté pourrait atteindre 27 milliards de dollars pour le groupe ferroviaire américain, croit savoir le WSJ.

Fisker, le constructeur américain de véhicules électriques, a grimpé de 21%, alors que l'analyste Adam Jonas de Morgan Stanley vient de reprendre son suivi du dossier à 'surpondérer' avec un objectif de cours de 40$. Le cours-cible matérialise un potentiel de près de 170% sur les cours actuels. Dans un scénario optimiste (bull case), l'analyste perçoit même un potentiel à 90$ sur le titre. Le courtier souligne la stratégie de Fisker concentrée sur le design et l'ingénierie, ainsi que sur la supply chain.

Sysco (+6,5%). Le groupe américain de distribution alimentaire vient de réviser en hausse ses estimations pour l'exercice 2022, en marge de sa publication de résultats du quatrième trimestre fiscal 2021. Sur le trimestre clos, la marge brute a flambé de 86% à 2,9 milliards de dollars, alors que le bénéfice opérationnel a triplé à 570 millions. Le bénéfice ajusté par action a été de 71 cents, contre une perte de 29 cents un an avant. Sur l'exercice clos, les ventes ont reculé de 3% à 51,3 Mds$, alors que le bpa ajusté a été de 1,44$. Pour 2022, le groupe envisage un bpa allant de 3,33 à 3,53$ par titre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2021

Le groupe européen doit améliorer sa compétitivité face à une concurrence accrue du groupe américain SpaceX et de ses lanceurs réutilisables.

Publié le 23/09/2021

BOA Concept annonce sa participation aux Forums Investor Access et Lyon Pôle Bourse Valeurs Régionales, respectivement les lundi 27 et mardi 28...

Publié le 23/09/2021

Au cours du premier semestre 2021, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Altheora, s'est établi à 17,1 ME...

Publié le 23/09/2021

DOLFINES, expert dans les projets d'ingénierie et de services sur le marché des énergies traditionnelles depuis plus de 20 ans, a finalisé...

Publié le 23/09/2021

Pour le premier semestre de l'exercice 2021, Wedia a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 8,1 ME, en progression de 9% par rapport au premier...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne