5 372.38 PTS
-
5 371.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 288.39
-
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 675.93
+1.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : nouveaux records !

| Boursier | 119 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a terminé sur de nouveaux sommets ce mardi soir, pour le Dow Jones et le S&P500...

Clôture de Wall Street : nouveaux records !
Credits Reuters

Wall Street a terminé sur de nouveaux sommets ce mardi soir, pour le Dow Jones et le S&P500. Les investisseurs restent donc bien disposés après une série d'indicateurs économiques US favorables et en attendant les comptes trimestriels d'Apple, première capitalisation boursière américaine et mondiale, qui viennent de tomber après la clôture du marché. Le Dow Jones gagne 0,33% à 21.964 pts, le Nasdaq prend 0,23% à 6.363 pts, et le S&P500 progresse de 0,23% à 2.476 pts.

Du côté du pétrole, les prix rechutent ce soir, de près de 2,5%, avec un baril WTI qui retombe sur les 48,85$. L'euro campe sur les 1,18/$ entre banques.

ECO ET DEVISES

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, les revenus personnels des ménages pour le mois de juin sont restés stables en comparaison du mois de mai, contre un consensus de +0,4% et une progression révisée à +0,3% pour le mois antérieur. Les dépenses de consommation, quant à elles, ont augmenté de 0,1% en comparaison du mois précédent, en ligne avec le consensus, après un gain de +0,2% en mai. L'indice des prix 'core PCE' a augmenté de 0,1% en comparaison du mois de mai et de 1,5% sur un an.

L'indice Markit PMI manufacturier américain pour le mois de juillet 2017 est ressorti à 53,3, en ligne avec le consensus de place, contre un niveau de 52 rapporté un mois auparavant. L'indicateur traduit une légère accélération de l'activité manufacturière en juillet.

L'indice ISM manufacturier américain du mois de juillet 2017 est ressorti à 56,3, contre 56,2 de consensus de place et 57,8 un mois auparavant. En retrait en comparaison du mois antérieur, l'indice n'en reste pas moins logé sur un niveau élevé. L'indice des prix a atteint 62, contre 55 un mois avant.

Selon le rapport du jour, les dépenses de construction aux États-Unis pour le mois de juin sont ressorties en déclin de 1,3% en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus et +0,3% un mois plus tôt...

VALEURS DU JOUR

Apple (+0,9%). Apple vient de publier ses résultats du troisième trimestre fiscal 2017. Les revenus sont de 45,4 Mds$, contre 42,4 Mds$ un an avant... Les profits s'affichent à 8,72 Mds$, contre 7,79 Mds$ il y a un an. Le bénéfice par action ressort ainsi à 1,67$, contre 1,42$ un an plus tôt.
Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 1,57$, pour des revenus de 44,9 Mds$.
Lors de publication des comptes du second trimestre fiscal 2017, la firme avait annoncé viser, sur le T3 fiscal, des revenus compris entre 43,5 et 45,5 Mds$. Le nombre d'iPhone vendus s'élève à 41 millions sur la période (contre 40,7 millions de consensus), en hausse de 2% en glissement annuel, mais en baisse de 19% par rapport au trimestre précédent.
Sur le trimestre actuel (quatrième trimestre fiscal), le groupe vise des revenus compris entre 49 et 52 Mds$, pour une marge brute entre 37,5 et 38%.
Le titre s'envole de près de 5% ce soir en post-séance à Wall Street !

Pandora Media (-3,3%) a présenté ses comptes du second trimestre. Le groupe affiche une perte de 275 M$ (1,20$ par action), pour des revenus de 377 M$. En base ajustée, la perte par action s'élève à 0,21$, contre 0,12$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,24$, pour des ventes de 368 M$. Un an plus tôt, sur la même période, Pandora avait enregistré une perte de 76 M$ et des revenus de 343 M$.

Pfizer (-0,2%) a dévoilé ses résultats du second trimestre. Les bénéfices sont de 3,07 Mds$ (0,51$ par action), contre 2,05 Mds$ (0,33$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,67$, en progression de 5%. Les revenus s'élèvent à 12,90 Mds$, contre 13,15 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,65$, pour des revenus de 13,1 Mds$. Sur 2017, le groupe vise désormais un bpa compris entre 2,54 et 2,60$ (contre une précédente fourchette de 2,50/2,60$), pour des revenus entre 52 et 54 Mds$.

Caterpillar (stable) a annoncé le départ, effectif en début d'année prochaine, de son directeur financier Brad Halverson. Le groupe, qui débute les recherches pour le remplacer, explique que "la décision d'Halverson de continuer à travailler jusqu'au début de 2018 aidera à assurer une transition en douceur pour le poste de CFO". Brad Halverson avait rejoint le groupe en 1988 en tant que comptable.

Xerox (+5,8%) a dévoilé pour son deuxième trimestre un bénéfice de 166 M$ soit 63 cents par titre, contre 158 M$ et 60 cents par action un an auparavant. Le bénéfice ajusté par action a représenté 87 cents, contre 80 cents de consensus. Les revenus se sont tassés pourtant à 2,57 Mds$, contre 2,79 Mds$ un an plus tôt et 2,62 Mds$ de consensus. Pour l'exercice 2017, Xerox anticipe un bpa ajusté allant de 3,20 à 3,44$, contre 3,32$ de consensus.

Pitney Bowes (-15,4%), acteur américain des solutions d'affranchissement, a annoncé pour le deuxième trimestre fiscal un bénéfice de 49 M$ soit 26 cents par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 33 cents (consensus 36 cents). Les revenus ont totalisé 821 M$ sur le trimestre clos (-2% en données consolidées), contre 822 M$ de consensus. Le groupe envisage, pour l'exercice, un bpa allant de 1,70 à 1,78$.

Sprint (+11%) a présenté ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 206 M$ (0,05$ par action), contre une perte de 302 M$ (0,08$ par action) un an avant. Cela faisait trois ans que le groupe n'avait pas affiché un résultat net positif. Les revenus s'élèvent à 8,16 Mds$, contre 8,01 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,01$, pour des revenus de 8,16 Mds$.

Archer Daniels Midland (+2,6%) a publié ses comptes du second trimestre. Les bénéfices sont de 276 M$ (0,48$ par action), contre 284 M$ (0,48$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,57$, contre 0,41$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 14,9 Mds$, contre 15,6 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,52$, pour des revenus de 16,1 Mds$.

Thomson Reuters (+4,5%) a dépassé le consensus de profit. Pour le deuxième trimestre, le fournisseur de services d'information a affiché un bénéfice net de 206 M$ soit 27 cents par titre, contre 350 M$ et 45 cents par action un an plus tôt. Le bpa ajusté a représenté toutefois 60 cents, ce qui dépasse donc largement les attentes. Les revenus ont été de 2,78 Mds$, en croissance de 2%, en ligne avec les attentes de marché.

Air Products (+4,7%). Le groupe chimique américain a annoncé pour le troisième trimestre fiscal un bpa de 46 cents, ainsi qu'un bpa ajusté de 1,65$ à comparer à un consensus de 1,60$. Les revenus trimestriels ont totalisé 2,12 Mds$ et dépassé le consensus.

Snap (-0,8%) sera par contre privé de S&P500. Une nouvelle règle empêche ainsi les compagnies aux multiples catégories d'actions d'être intégrées à l'indice large américain. Cette règle ne s'applique toutefois pas aux membres existants de l'indice affichant plusieurs types d'actions. Alphabet ou Berkshire conservent donc leurs places.

General Motors (-3,3%) et Ford (-2,4%) corrigent après leurs publications mensuelles. Les ventes domestiques unitaires de GM ont chuté de 15% en glissement annuel en juillet, contre une baisse de 7,5% chez Ford, à respectivement 226 milliers et 200 milliers de véhicules. Fiat Chrysler (stable) a encaissé une baisse de 10% à 161 milliers de véhicules...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/10/2017

L'indice Dow Jones a signé de justesse un nouveau record jeudi soir. L'action Apple a pourtant pesé sur la tendance, chutant de 2,4%.

Publié le 18/10/2017

Les marchés actions américains sont en hausse à l'approche de la mi-séance. Le Dow Jones vient d'atteindre un nouveau record de 23 139 points après avoir ouvert pour la première fois au-dessus…

Publié le 16/10/2017

L'optimisme a dominé lundi à New York, où les financières et les pétrolières ont soutenu la cote. Après la clôture, Netflix a publié des résultats supérieurs aux attentes.

Publié le 16/10/2017

Les marchés américains sont attendus proches de l'équilibre avec sans doute un biais positif, prêts à repartir en quête de nouveaux records. La seule statistique du jour devrait encourager les…

Publié le 11/10/2017

Les trois principaux indices boursiers américains ont une nouvelle fois franchi des records historiques mercredi, après la publication des Minutes de la Fed, jugées plus "colombes" que prévu.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Communiqué de Presse    Montrouge, France, le 20 Octobre; 10:35 pm CET DBV Technologies annonce les résultats de l'étude clinique de phase III chez les…

Publié le 20/10/2017

Le gestionnaire d'actifs Amundi, filiale du Crédit Agricole, prévoit de supprimer 134 postes en France, selon des sources citées vendredi par le site de 'L'Agefi'.

Publié le 20/10/2017

Le titre General Electric a connu une journée de montagnes russes vendredi à Wall Street, avec un écart de 7% en cours de séance.

Publié le 20/10/2017

La politique de dividende reste fondée sur l'évolution du Cash-flow net courant par action.

Publié le 20/10/2017

Retour d'Assemblée générale...

CONTENUS SPONSORISÉS