5 341.71 PTS
+0.42 %
5 333.50
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 250.24
+0.36 %
DAX PTS
13 067.03
+0.56 %
Dowjones PTS
23 439.94
+0.35 %
6 315.38
+0.01 %
Nikkei PTS
22 261.76
-0.60 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : nouveau triple record, Apple brille !

| Boursier | 139 | Aucun vote sur cette news

Les indices américains ont une nouvelle fois inscrit des sommets historiques jeudi, malgré des inquiétudes sur un possible report de l'adoption de la réforme fiscale. L'action Apple a aussi fini sur un nouveau record

Clôture de Wall Street : nouveau triple record, Apple brille !
Credits Reuters

Malgré des hésitations en cours de séance, les trois principaux indices boursiers américains ont terminé mercredi sur de nouveaux records historiques, même si leurs progressions sont restées modestes. Les investisseurs s'interrogent sur le calendrier d'adoption de la réforme fiscale, qui pourrait être retardé après l'échec de candidats républicains à trois élections locales aux Etats-Unis. La hausse des valeurs technologiques, avec notamment un nouveau record d'Apple, a compensé le recul des valeurs bancaires. Le pétrole a reculé après une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis.

A la clôture, le Dow Jones a légèrement progressé de 0,03% à 23.563 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,14% à 2.594 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a avancé de 0,32%, finissant à 6.789 pts. Depuis l'élection de Donald Trump, le 8 novembre 2017, le Dow Jones s'est envolé de 28,5% et le Nasdaq de plus de 30%, même si les promesses de campagne du président américain tardent à se concrétiser.

Le pétrole fléchit après une hausse surprise des stocks américains

Sur le marchés des changes, le dollar a légèrement reculé face à un panier de devises, l'indice du dollar lâchant 0,06% à 94,86. L'euro a repris 0,05% à 1,1598$. Sur les marchés obligataires, les cours ont reculé, faisant remonter les taux d'intérêts, qui évoluent en sens inverse : le rendement du T-Bond à 10 a ainsi gagné 1 point de base à 2,33%. L'or a gagné 0,5% à 1.282$ l'once pour le contrat à terme de décembre sur le Comex.

Le pétrole a reculé pour la deuxième séance consécutive, après la publication d'une hausse surprise des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis. Sur le Nymex, le cours du baril de brut léger américain WTI (contrat à terme de décembre) a cédé 0,68%, à 56,81$. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de la Mer du Nord reculait mercredi de 0,31% à 63,49$.

Lundi, le WTI avait atteint son plus haut niveau depuis juillet 2015. Le marché pétrolier a vivement réagi à l'annonce d'une purge politique sans précédent en Arabie saoudite, qui signale une reprise en main par le Prince héritier Mohammed Ben Salmane. Les analystes s'inquiètent d'une instabilité dans le pays et d'une escalade des tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran, tous deux membres de l'Opep, qui pourrait affecter le marché pétrolier mondial.

Le président français Emmanuel Macron, depuis Abou Dhabi où il a inauguré Le Louvre Abou Dhabi, a ainsi mis en garde mercredi contre l'ouverture d'un nouveau front au Moyen-Orient, entre l'Arabie saoudite et l'Iran.

Difficiles arbitrages en vue sur la réforme fiscale

Aux Etats-Unis, les marchés ont été pris de doutes sur la capacité du Congrès à adopter rapidement et sans compromis le projet de réforme fiscale soutenu par Donald Trump. Ils craignent que le projet ne soit édulcoré après l'échec des candidats républicains à trois élections locales aux Etats-Unis (gouverneurs du New Jersey et de Virginie, ainsi que le poste de maire de New York, auquel Bill De Blasio a été réélu pour 4 ans).

Mercredi, le 'Washington Post' a écrit que la réduction de 35% à 20% du taux de l'impôt sur les sociétés pourrait être décalé d'un an et que la réduction du nombre de tranches de l'impôt sur le revenu pourrait elle aussi être remise en cause. Le "speaker" de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a reconnu mercredi sur 'Fox News' que la discussion du projet était "un processus long".

Or la perspective de baisses d'impôts massives pour les entreprises et les particuliers a été l'un des principaux moteurs de la hausse des marchés depuis l'élection de Donald Trump il y a un an jour pour jour.

VALEURS A SUIVRE

Ces craintes ont fait chuter les valeurs bancaires pour le deuxième jour, le secteur étant l'un des plus sensibles aux réformes en préparation. JP Morgan Chase a chuté de 1,1%, Morgan Stanley a lâché 0,7%, Citigroup a perdu 0,5% et Bank of America a abandonné 1,4%. Seul Goldman Sachs a fini en hausse (+0,6%).

Apple s'est distingué par une 4ème séance de hausse consécutive, soutenant les indices DJIA et Nasdaq dont il est l'une des principales composantes. Le titre du créateur de l'iPhone a terminé en hausse de 0,8% à 176,24$, un nouveau record absolu. La première capitalisation boursière mondiale a ainsi franchi pour la première fois de son histoire le seuil des 900 milliards de dollars en clôture, à 904,7 Mds$ !

Le titre de Time Warner (-6,7%) a souffert après que John Stephens, le directeur financier d'AT&T (+1,1%), a exprimé en effet des doutes concernant le timing du rapprochement attendu entre les deux groupes. Le CFO de l'opérateur télécoms a évoqué les discussions actuelles avec le Département américain de justice. Le DoJ pourrait donc retarder l'opération, semble insinuer le dirigeant, qui explique tout de même qu'aucune fusion verticale de ce type n'a été bloquée en quarante ans. Au final, le CFO juge donc que l'opération devrait se faire.

Snap (-14,6%) a plongé en Bourse après la présentation de ses comptes du troisième trimestre. La maison mère de l'"appli" de messagerie Snapchat affiche une perte de 443 M$ (0,36$ par action), contre une perte de 124,2 M$ (0,15$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 207,9 M$, contre 128,2 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,33$, pour des revenus de 236 M$. Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens s'affiche à 178 millions sur la période, en hausse de 17% en glissement annuel et de 3% en séquentiel.

En revanche, l'éditeur de jeux vidéo sur mobiles Zynga a bondi de 4,3% après ses comptes du troisième trimestre. Les revenus sont de 224,6 M$ (213,5 M$ de bookings), contre 182,4 M$ un an avant. Les bénéfices s'élèvent à 18,1 M$ (0,02$ par action), contre une perte de 41,7 M$ (0,05$ par action) un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,02$, pour des revenus de 210 M$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise des revenus de 215 M$ (210 M$ de bookings), pour des profits de 13 M$.

Take-Two Interactive Software (+10,5%) a publié ses comptes du second trimestre fiscal 2018. Les revenus sont de 443,6 M$, contre 420,2 M$ un an avant. La perte nette ressort à 2,74 M$ (0,03$ par action), contre un bénéfice de 36,43 M$ (0,39$ par action) un an plus tôt. Sur l'exercice, le groupe vise désormais des revenus entre 1,74 et 1,84 Md$.

Le site de rencontres en ligne Match Group (+10%) a lui aussi publié des comptes supérieurs aux attentes. Les bénéfices sont de 287,7 M$ (0,98$ par action), contre 56,4 M$ (0,21$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 343 M$, contre 287 M$ un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 0,19$, contre 0,22$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,22$, pour des revenus de 329 M$.

Marriott (-0,7%), qui a finalisé l'acquisition de Starwood Hotels & Resorts Worldwide le 23 septembre dernier, a publié ses comptes du troisième trimestre. Les profits s'affichent à 392 M$ (1,04$ par action), contre 70 M$ (0,26$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 1,10$, en hausse de 26% en glissement annuel. Les revenus s'élèvent à 5,66 Mds$, contre 3,94 Mds$ un an plus avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,98$, pour des revenus de près de 5 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa entre 4,22 et 4,24$.

Humana (-5%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Les profits sont de 799 M$ (3,44$ par action), contre 902 M$ (2,98$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 3,39$, contre 3,26$ de consensus. Sur 2017, le groupe vise désormais un bpa d'environ 11,60$, contre une précédente anticipation de 11,5$.

Wendy's (-1,6%) a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 14,3 M$ (0,06$ par action), contre 48,9 M$ (0,18$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,09$. Les revenus s'élèvent à 308 M$, contre 364 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,12$, pour des revenus de 310 M$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa entre 0,43 et 0,45$.

Regeneron Pharmaceuticals (+2,6%) a présenté ses comptes du troisième trimestre. Les profits s'élèvent à 388 M$ (3,32$ par action), contre 265 M$ (2,27$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 3,99$, en progression de 27% en glissement annuel. Les revenus totaux s'affichent à 1,50 Md$, contre 1,22 Md$ un an plus tôt. Les revenus tirés des collaborations avec Sanofi et Bayer ressortent à 482 M$, contre 336 M$ il y a un an. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,82$, pour des revenus de 1,45 Md$.

MGM Resorts (+5%) a dévoilé ses comptes du troisième trimestre. Les profits sont de 149 M$ (0,26$ par action), contre 536 M$ (0,94$ par action) un an avant. Les revenus s'affichent à 2,83 Mds$, contre 2,52 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,35$, pour des revenus de 2,8 Mds$.

Rockwell Automation (-3,5%) a annoncé ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 204,6 M$ (1,57$ par action), contre 185,2 M$ (1,43$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,69$, contre 1,52$ un an plus tôt. Les revenus montent de plus de 8% à 1,67 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,72$, pour des revenus de 1,67 Md$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2017

Une nouvelle fonction dans l'entreprise...

Publié le 20/11/2017

Lundi 20 novembre 2017A 08h00 en AllemagneIndice des prix à la production d'octobre.A 16h00 aux Etats-UnisIndice des indicateurs avancés du Conference Board d'octobre.Mardi 21 novembre 2017A 08h45…

Publié le 20/11/2017

Michelin et Huayi ont conclu un accord de transfert de capital au terme duquel Michelin vendra 40% des actions qu'elle détient dans Double Coin Warrior Tire. Huayi acquerra 30% des capitaux propres…

Publié le 20/11/2017

Payer sans contact...

Publié le 20/11/2017

Il s'agit d'une correction du communiqué 17:02 17.11.2017 CET. Explication de la modification: modification du nombre de droits de vote     CGG   Société…

CONTENUS SPONSORISÉS