5 390.46 PTS
+0.20 %
5 384.50
+0.20 %
SBF 120 PTS
4 287.86
+0.14 %
DAX PTS
13 065.96
+0.44 %
Dowjones PTS
23 587.33
+0.26 %
6 406.75
+0.32 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : nouveau record du Dow Jones, malgré Apple !

| Boursier | 157 | Aucun vote sur cette news

L'indice Dow Jones a signé de justesse un nouveau record jeudi soir. L'action Apple a pourtant pesé sur la tendance, chutant de 2,4%.

Clôture de Wall Street : nouveau record du Dow Jones, malgré Apple !
Credits Reuters

Après un début de séance dans le rouge, la Bourse de New York est parvenue jeudi soir à défendre ses records de la veille. Le DJIA et le S&P 500 ont ainsi battu de nouveaux records, malgré une chute de l'action Apple, tandis que le Nasdaq a fini en légère baisse. Le titre de la firme à la pomme, qui appartient aux trois indices boursiers, a plongé de 2,4% après de nouvelles rumeurs de mévente des ses nouveaux modèles de smartphones, les iPhones 8 et 8 Plus.

A la clôture, le Dow Jones Industrial Average a progressé jeudi de 0,02% à 23.163 points, ce qui constitue son 52ème record depuis le début de l'année 2017 ! L'indice large S&P 500 a avancé de 0,03% à 2.562 pts et le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a reculé de 0,29% à 6.605 pts.

En matinée, les investisseurs ont un peu joué à se faire peur, les indices reculant de l'ordre de 0,5% à 0,7% alors que les marchés "fêtaient" le 30è anniversaire du krach boursier de 1987. Ainsi, le 19 octobre 1987, les marchés actions avaient affiché leur plus forte baisse en une seule séance, avec une chute vertigineuse de 22,6% de l'indice Dow Jones pour ce seul 'Lundi Noir'.

Par ailleurs, les marchés ont finalement bien digéré les déclarations du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, qui a évoqué un risque de chute de la Bourse si la réforme fiscale voulue par Donald Trump ne parvenait pas à passer le cap du Congrès américain, où les désaccords entre parlementaires retardent son adoption.

Détente sur les taux, prises de bénéfices sur le pétrole, rebond de l'or

Sur le marché des changes, le dollar a cédé 0,2% jeudi face à un panier de devises de référence, l'indice du dollar finissant à 93,20. L'euro a gagné 0,5% à 1,1850$ dans les échanges entre banques. Sur les marchés obligataires américains, les cours sont remontés, faisant chuter les taux d'intérêts. Le rendement de l'emprunt d'Etat américain (T-Bond) à 10 ans a perdu 4 points de base (centièmes de point) pour revenir à 2,30% jeudi soir.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut on subi des prises de bénéfices. Le contrat à terme de novembre sur le brut léger américain (WTI) a reculé de 1,44%, à 51,29$ le baril sur le Nymex. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de mer du Nord cédait 1,62% à 57,21$ à Londres. Malgré ce retrait, le Brent reste en hausse de quelque 30% par rapport à ses plus bas du mois de juin et le WTI conserve un gain de 25%.

A noter que l'or a regagné 0,6% à 1.290,50$ l'once, après trois séances consécutives de baisse.

Sur le plan macro-économique, le marché de l'emploi a donné des signes positifs. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé de 22.000 la semaine passée à 222.000, au plus bas depuis 1973. Le consensus tablait sur 240.000 inscriptions.

Par ailleurs, l'indice manufacturier régional de la Fed de Philadelphie est ressorti très largement supérieur aux attentes en octobre, à 27,9, contre 20,2 de consensus de place et 23,8 un mois auparavant. En revanche, l'indice des indicateurs avancés du Conference Board a déçu avec une baisse surprise de 0,2% en septembre par rapport à août, contre +0,1% de consensus de place.

LES VALEURS

Apple (-2,4%) a lourdement trébuché sur de nouvelles rumeurs concernant des coupes dans la production de l'iPhone 8. D'après l'agence 'Bloomberg', qui cite 'l'Economic Daily News' de Taipeh, Apple aurait réduit les commandes destinées à la production de l'iPhone 8 de plus de moitié pour le reste de l'année. La publication chinoise ne fournit cependant pas de détails à ce sujet, ni de source concrète. L'iPhone 8, depuis la récente présentation du groupe à la pomme, est bien souvent considéré comme l'appareil le moins révolutionnaire, parmi les nouveautés d'Apple. Les spécialistes ont ainsi vanté plutôt les qualités de l'iPhone X, l'appareil haut de gamme du 10ème anniversaire. Les rumeurs du jour accréditent quoi qu'il en soit la thèse d'un moindre succès de l'iPhone 8, sorti le mois dernier. Dans le même temps, Apple rencontrerait quelques difficultés en termes de production, difficultés qui pourraient perturber l'offre du très attendu iPhone X.

Alcoa (-2,5%) a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 113 M$ (0,60$ par action), contre une perte de 10 M$ (0,06$ par action) sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa ajusté ressort à 0,72$, contre une perte par action de 0,52$ un an avant. Les revenus s'élèvent à 2,96 Mds$, contre 2,33 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,74$, pour des revenus de 2,93 Mds$.

American Express (-0,2%) a présenté ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 1,36 Md$ (1,50$ par action), contre 1,14 Md$ (1,20$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 8,45 Mds$, contre 7,77 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,48$, pour des revenus de 8,3 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa compris entre 5,80 et 5,90$, contre une précédente fourchette de 5,60/5,80$. American Express annonce par ailleurs la nomination, effective au 1er février 2018, de Stephen J. Squeri au poste de nouveau CEO, à la place de Kenneth I. Chenault qui occupait ce rôle depuis 2001. Stephen J. Squeri était, depuis 2015, Vice Chairman et avait occupé précédemment le poste de dirigeant 'Global Corporate Services'.

eBay (-1,8%) a publié ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 523 M$ (0,48$ par action), contre 413 M$ (0,36$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 2,41 Mds$, contre 2,22 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,33$, pour des revenus de 2,37 Mds$. Sur le quatrième trimestre, le groupe vise un bpa compris entre 0,57 et 0,59$, pour des revenus entre 2,58 et 2,62 Mds$. Le consensus de place pour le T4 est logé à 0,60$ de bpa et 2,58 Mds$ de revenus. Sur l'exercice, les revenus sont ainsi attendus par eBay entre 9,53 et 9,57 Mds$, pour un bpa entre 1,99 et 2,01$.

United Continental (-12%) a présenté ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices atteignent 637 M$ (2,12$ par action), contre 965 M$ (3,01$ par action) il y a un an. Les revenus s'affichent à 9,88 Mds$, contre 9,91 Mds$ un an avant. Le bpa ajusté ressort à 2,22$, contre 3,11$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa de 2,16$, pour des revenus de 9,9 Mds$.

Travelers (+2,4%) a publié ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 293 M$ (1,05$ par action), contre 716 M$ (2,45$ par action) un an avant. Le bpa "core" ressort à 0,91$, contre 2,40$ un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 7,33 Mds$, contre 6,96 Mds$ il y a un an. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,43$, pour des revenus de 7,1 Mds$.

Philip Morris (-3,9%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 1,97 Md$ (1,27$ par action), contre 1,94 Md$ (1,25$ par action) un an avant. Les revenus hors-taxes s'élèvent à 7,5 Mds$, en croissance de 7%. Les revenus totaux trimestriels sont ainsi de 20,6 Mds$, en progression de 3,5%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,38$, pour des revenus de 7,7 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa compris entre 4,75 et 4,80$, contre une précédente fourchette de 4,78 et 4,93$.

Verizon (+1,1%) a publié ses comptes du troisième trimestre. Les profits s'affichent à 3,74 Mds$, contre 3,75 Mds$ un an plus tôt. Le bénéfice par action est ainsi de 0,89$, stable par rapport à l'an dernier. Le bpa ajusté est quant à lui de 0,98$, contre 1,01$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus montent de 2,5% en glissement annuel, à 31,72 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,97$, pour des revenus de 31,4 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus et un bénéfice par action proches de ceux enregistrés en 2016.

Textron (-3%) a annoncé pour son troisième trimestre fiscal un bénéfice de 159 M$ soit 60 cents par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 65 cents - à comparer à un consensus de 62 cents sur une base ajustée. Le groupe aux marques Cessna et Bell a affiché des revenus trimestriels de 3,48 Mds$, par contre inférieurs au consensus. Textron anticipe, pour l'exercice, un bénéfice allant de 2,40 à 2,50$ par titre.

Bank of New York Mellon (-2,9%). L'établissement financier new-yorkais a dévoilé, pour le troisième trimestre, un bénéfice de plus d'un milliard de dollars et un bpa de 94 cents. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 98 cents, contre 93 cents de consensus. La banque a affiché des recettes trimestrielles totales de 4,3 Mds$ et des revenus ajustés de 4 Mds$, en ligne avec le consensus.

Nike (+0,7%) résiste ce jeudi à Wall Street, après une dégradation de Goldman Sachs. Le broker a abaissé sa recommandation d'achat à 'neutre', évoquant un environnement promotionnel particulièrement pesant. Les dynamiques de court terme seraient ainsi adverses, dans un contexte d'excès de stock. GS maintient tout de même son objectif de cours de 54$ sur Nike, ce qui représente un très léger potentiel en hausse.

Blackstone (+1,5%) a affiché au troisième trimestre un profit de 385 M$ soit 56 cents par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 69 cents à comparer à un consensus de 55 cents. Le gestionnaire new-yorkais a réalisé par ailleurs des revenus trimestriels de 1,75 Md$, qui dépassent aisément les attentes.

Adobe (+12,2%) grimpe à Wall Street, alors que le groupe a annoncé que ses résultats de l'exercice fiscal 2018 devraient être supérieurs aux attentes. Adobe anticipe des revenus d'environ 8,7 Mds$ sur la période (+20% en glissement annuel), contre 8,6 Mds$ de consensus. Le bénéfice par action annuel est quant à lui attendu à environ 5,50$ en base ajustée, contre 5,20$ de consensus. Sur le quatrième trimestre. Adobe estime qu'il devrait afficher des revenus de 1,95 Md$ et un bénéfice par action de 1,15$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

XPO Logistics a remporté une importante extension de contrat avec CHEP France, l'un des leaders mondiaux de la location-gestion de palettes, caisses...

Publié le 24/11/2017

A 16h00 aux Etats-UnisVentes de logements neufs en octobre.source : AOF

Publié le 24/11/2017

ICADELa foncière de bureaux tiendra une journée investisseurs.source : AOF

Publié le 24/11/2017

Sephora (LVMH) inaugure son nouveau siège social à Neuilly-sur-Seine...

Publié le 24/11/2017

Aquila publie un chiffre d'affaires du troisième trimestre en retrait de 2% à 4,74 ME, pour un chiffre d'affaires à neuf mois en déclin de 2%...

CONTENUS SPONSORISÉS