En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
-
5 178.50
-
SBF 120 PTS
4 141.15
-
DAX PTS
11 776.55
-
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+2.94 %
1.156
-0.09 %

Clôture de Wall Street : les records fusent, saluant la réforme fiscale

| Boursier | 245 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York a atteint de nouveaux sommets lundi, alors que la réforme fiscale est sur le point d'être définitivement adoptée par le Congrès américain.

Clôture de Wall Street : les records fusent, saluant la réforme fiscale
Credits Reuters

La Bourse américaine a commencé la semaine comme elle avait fini la précédente, en battant de nouveaux records ! Un accord a été conclu entre le Sénat et la Chambre des représentants sur la réforme fiscale américaine, qui devrait être définitivement votée ces prochains jours. Les trois principaux indices ont inscrit des sommets historiques, le Nasdaq Composite franchissant même le seuil des 7.000 points pour la première fois en cours de séance. La cote américaine a aussi été stimulée par plusieurs annonces de fusions/acquisitions, avec une offre du groupe The Hershey Company sur Amplify Snack, une OPA de Campbell sur Snyder's-Lance et une offre de Penn National sur Pinnacle Entertainment.

A la clôture, le Dow Jones a gagné lundi 0,57% à 24.792 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,54% à 2.690 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a bondi de 0,84% à 6.994 pts, s'offrant un passage au-dessus des 7.000 points en cours de séance. La semaine, dernière, les trois indices avaient gagné respectivement 1,3%, 0,9% et 1,4%.

La réforme fiscale adoptée mardi à la chambre de représentants ?

Sur le marché des changes, le dollar a fait l'objet de prise de bénéfices, après avoir gagné environ 2% depuis septembre dans l'anticipation de l'adoption de la réforme fiscale. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence, cédait lundi soir 0,33% à 93,33. De son côté, l'euro progressait de 0,35% à 1,1791$.

Les investisseurs ont en quelque sorte acheté la rumeur et vendu la nouvelle, la réforme fiscale étant désormais à quelques jours de son adoption définitive par le Congrès. Tard vendredi soir, les élus républicains de la Chambre des représentants et du Sénat sont tombés d'accord sur un texte commun, qui prévoit notamment une baisse de 35% à 21% de l'impôt sur le sociétés dès janvier 2018. Un vote définitif devrait intervenir dès mardi à la chambre, avant le vote du Sénat et enfin, la promulgation de la loi par Donald Trump.

L'attention des cambistes devrait se détourner dans les prochains temps de la question de la réforme fiscale pour se focaliser sur la future politique monétaire de la Fed, dont la direction et le conseil des gouverneurs vont être profondément remaniés dans les prochains mois. La Fed a relevé la semaine dernière ses taux directeurs pour la troisième fois cette année et prévoit pour l'instant trois autres tours de vis en 2018, tout en s'inquiétant de la faiblesse persistante de l'inflation.

La production de pétrole de schiste attendue à un nouveau record en janvier 2018

Sur les marchés obligataires américains, les taux d'intérêts se sont tendus lundi : le rendement du T-Bond à 10 ans a gagné 4 points de base pour remonter à 2,39%. Du côté des matières premières, les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé. Le baril de brut léger américain WTI a cédé 0,24%, à 57,16$ (contrat à terme de janvier sur le Nymex) mais le Brent de la mer du Nord a avancé de 0,32% à 63,43$ (contrat à terme de février), toujours soutenu par la fermeture du pipeline Forties en Mer du nord pour réparer un grave fissure.

En revanche, le cours du pétrole américain WTI est plombé par un rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) qui a relevé ses prévisions de production du pétrole de schiste aux Etats-Unis. Celle-ci devrait croître de 94.000 barils par jour en janvier 2018 pour atteindre 6,41 millions de barils par jour. Il s'agit d'un nouveau record et du 13ème mois de hausse consécutif pour la production des puits de pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Sur le plan macro-économique, le seul indicateur notable de la séance est ressorti supérieur aux attentes. L'indice du marché immobilier, mesuré par la National Association of Home Builders, est ressorti à 74 en décembre, contre un consensus de place de 70 et un niveau de 69 en novembre (révisé en légère baisse). L'indice de décembre de la NAHB s'affiche ainsi au plus haut depuis plus de 18 ans, en juillet 1999.

VALEURS A SUIVRE

L'action Berkshire Hathaway, le conglomérat de Warren Buffett, s'est distingué en franchissant pour la première fois le seuil symbolique des 300.000$, confirmant son statut d'action la plus chère du monde. Le titre, qui n'a jamais fait l'objet de scission ("split") a atteint le record de 300.300$ en séance, avant de finir à 299.495$, en hausse de 1,1%, ce qui constitue un nouveau record en clôture.

L'action Twitter s'est envolée de 11% ! Les analystes de JP Morgan ont fait s'envoler l'oiseau bleu. Les analystes du broker viennent de revoir leur recommandation de 'neutre' à 'achat' sur la valeur. L'équipe de Doug Anmuth salue les améliorations 'produit' actuellement en cours chez Twitter. En particulier, JP Morgan Chase évoque l'accent mis sur la vidéo 'live', ainsi que le perfectionnement de l'interface utilisateur. JP Morgan se montre également confiant concernant la trajectoire financière de Twitter, avec un retour attendu de la croissance des revenus en 2018. Mieux encore, le broker pense que Twitter sera en mesure d'afficher son premier exercice de rentabilité GAAP en 2018 ! L'objectif de cours est porté de 20 à 27$.
En fin de semaine dernière, le titre avait déjà profité de rumeurs d'OPA après une rencontre entre son patron et celui de la banque d'affaires Goldman Sachs Lloyd Blankfein. Ce dernier a publié sur Twitter une photo de lui et de Jack Dorsey, ce qui a suffi à déclencher lancé les spéculations d'OPA sur Twitter.

Au chapitre des "fusacqs", Penn National Gaming (-2,2%), opérateur de casinos, a annoncé son intention d'acquérir Pinnacle Entertainment (+0,8%) dans le cadre d'une opération d'un montant de 2,8 Mds$. La prime offerte ressortait à 5% sur les cours de vendredi soir à Wall Street.

Dans les confiseries, The Hershey Company (+0,2%) va s'offrir Amplify Snack, dont le titre s'est enflammé de 71,6%. L'opération atteint 1,6 Md$ (dette comprise). L'offre est libellée à 12$ par titre Amplify, soit une belle prime de 71% sur les cours de clôture de vendredi.

Campbell Soup (+0,1%), de son côté, rachète Snyder's-Lance (+6,9%) pour près de 4,9 milliards de dollars (et même 6 Mds$ dette comprise). Le titre grimpe sur la cote américaine. L'offre atteint 50$ par titre en numéraire. La finalisation est espérée au second trimestre 2018.

Oracle (-1,2%) vient par ailleurs d'annoncer un accord de 1,2 Md$ pour l'acquisition de l'Australien Aconex.

CSX a gagné 1,2% malgré l'annonce du décès du directeur général de la compagnie de fret ferroviaire, Hunter Harrison, après des complications inattendues d'une récente maladie. Jim Foote avait pris l'intérim opérationnel, et devra donc gérer désormais le plan de redressement de la compagnie ferroviaire américaine.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...

Publié le 16/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2018

Le tronçon complet de la L2 Nord sera mis en circulation le 25 octobre...

Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...