Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 762.34 PTS
+1.51 %
5 690.5
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 435.09
+1.55 %
DAX PTS
12 114.36
+1.16 %
Dow Jones PTS
28 725.51
-1.71 %
10 971.22
-1.73 %
0.980
+0. %

Clôture de Wall Street : les indices fêtent les chiffres de l'inflation

| Boursier | 351 | Aucun vote sur cette news

Les géants de la "tech" mènent la danse...

Clôture de Wall Street : les indices fêtent les chiffres de l'inflation

La bourse de New York a fêté mercredi la publication de chiffres de l'inflation semblant montrer que la hausse des prix a atteint un pic aux Etats-Unis. L'indice des prix à la consommation est en effet resté stable au mois de juillet en comparaison du mois antérieur, contre 0,2% de consensus 'Bloomberg'. Ces données alimentent l'espoir que la banque centrale, la Fed, se montre moins agressive dans ses futures hausses de taux et font le bonheur des places boursières qui ont accéléré après cette publication. Les valeurs technologiques ont mené la danse, dans le sillage de la détente des taux sur les marchés obligataires.

A la clôture de Wall Street, le Dow Jones s'adjuge 1,63% à 33.309 points, tandis que le S&P 500 avance de 2,13% à 4.210 points. Le Nasdaq grimpe de 2,89% à 12.854 points.

Les marchés européens ont terminé en hausse, soulagés eux aussi par le ralentissement de l'inflation. À Paris, le CAC 40 a gagné 0,52% à 6.523,44 points. Le Footsie britannique a pris 0,25% et le Dax allemand a avancé de 1,23%. L'indice EuroStoxx 50 a fini en hausse de 0,91%.

Le pic d'inflation atteint ?

La stagnation des prix à la consommation en juillet est la première statistique "positive" concernant l'inflation depuis que la Réserve fédérale a commencé à resserrer sa politique monétaire, a déclaré mercredi le président de la Fed de Chicago, Charles Evans.

Sur un an, l'inflation américaine atteint 8,5%, contre 8,7% de consensus, et 9,1% en juin. Hors alimentaire et énergie, l'indice des prix à la consommation ralentit aussi, affichant une augmentation de 0,3% par rapport au mois précédent, contre 0,7% en juin, et 0,5% de consensus. L'inflation annuelle 'core' ressort pour sa part à 5,9%, contre 6,1% de consensus et 5,9% un mois avant.

Si ces données traduisent une accalmie de la hausse des prix saluée par les marchés financiers, l'inflation reste toutefois à un niveau "inacceptable", a déclaré Charles Evans lors d'un événement organisé à l'Université Drake dans l'Iowa. La Fed devra continuer à relever ses taux pour porter l'objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds") dans une fourchette de 3,25 à 3,5% d'ici la fin de l'année et de 3,75% à 4% d'ici fin 2023, a-t-il ajouté.

Détente sur les taux

En attendant les prochaines réactions des membres de la Fed, les taux se détendent nettement sur le marché obligataire avec un rendement du 10 ans américain qui recule de 3 points de base à 2,76%. Le dollar décroche lui de 1,09% face à un panier de devises, ce qui permet à l'euro de remonter à un plus haut de cinq semaines, en hausse de 0,89% à 1,0301 dollar. Le bitcoin gagne 4% sur 24 heures à 24.000$ sur Coindesk.

Sur le front macroéconomique, les stocks de grossistes aux Etats-Unis ont augmenté de 1,8% en comparaison du mois antérieur en juin, contre 1,9% de consensus et 1,9% le mois précédent. Les ventes de gros affichent également une hausse de 1,8%, contre +0,5% attendu.

Pétrole et devises

Les cours du brut se sont finalement repris après l'annonce d'une nette hausse des réserves de pétrole aux Etats-Unis la semaine passée. D'après le Département américain à l'Energie, les stocks domestiques de brut, hors réserve stratégique, ont progressé de 5,5 millions de barils lors de la semaine close le 5 août à 432,2 mb. Le consensus tablait sur une quasi-stabilité. Les stocks d'essence ont eux reculé de 5 millions de barils (-0,6 mb de consensus), et ceux de produits distillés ont crû de 2,2 millions de barils (-0,7 mb de consensus).

Le baril de brut WTI pour livraison septembre gagne 1,1% à 91,50 dollars sur le Nymex. L'once d'or gagne pour sa part 0,4% à 1.801$.

Les valeurs

Meta Platforms gagne 5,8% après avoir levé 10 milliards de dollars à l'issue de la première émission obligataire de son histoire, une opération qui lui permettra entre autres de financer des rachats d'actions et de nouveaux investissements. Fin juillet, Meta a dévoilé sa toute première baisse trimestrielle de revenus, les craintes de récession et les pressions concurrentielles pesant sur les ventes de publicités. D'autres géants de la technologie tels qu'Apple et Intel ont également émis des obligations récemment, levant respectivement 5,5 et 6 milliards de dollars.

Coinbase grimpe de 7,3% malgré l'annonce d'une perte record de 1,1 milliard de dollars au deuxième trimestre et d'une baisse de 63% de ses revenus. La première plateforme américaine d'échanges de crypto-monnaies, qui avait dégagé un profit net de 1,6 Md$ un an plus tôt, a également vu son nombre d'utilisateurs mensuels actifs tomber à 9 millions sur le trimestre, contre 9,2 millions sur les trois mois précédents. Coinbase, qui a fortement souffert de la chute des devises numériques, a enregistré un volume total de transactions de 217 milliards de dollars, en repli de 30% sur trois mois, tandis que ses revenus ont atteint 808,3 M$, contre 854,8 M$ de consensus.

La société s'attend désormais à avoir entre 7 et 9 millions d'utilisateurs mensuels moyens sur l'année, et réduit ainsi sa fourchette de prévisions précédentes. "Nous reconnaissons clairement qu'il s'agit de conditions de marché tendues", a déclaré Alesia Haas, directrice financière de Coinbase. L'effondrement des prix du Bitcoin et d'autres cryptos a conduit l'entreprise à licencier 18% de son personnel en juin.

Tesla avance de 3,9%. Elon Musk n'avait jamais vendu autant d'actions Tesla ! Le patron du constructeur automobile a cédé environ 7,92 millions d'actions le 5 août dernier pour un montant global de 6,9 milliards de dollars, expliquant que les fonds obtenus pourraient être utilisés s'il perdait sa bataille judiciaire contre Twitter. "Dans l'éventualité (qui est, je l'espère, peu probable), où Twitter parviendrait à imposer une finalisation de l'accord, et où certains (de nos) partenaires financiers ne se présentaient pas, il est important d'éviter une vente en urgence des actions de Tesla", a écrit le milliardaire sur 'Twitter'. Interrogé par des abonnés s'il avait fini de vendre des actions Tesla et rachèterait le titre au cas où l'accord avec Twitter ne se concluait pas, E.Musk a répondu: "Oui".

Elon Musk a renoncé début juillet au rachat du réseau social, mettant fin à un suspense qui durait depuis de longues semaines. Le patron de Tesla, qui avait menacé de dénoncer l'accord de rachat à 44 milliards de dollars en raison du flou régnant sur les comptes spam et "bot", a finalement mis sa menace à exécution de façon définitive... Pour expliquer sa décision, il a accusé Twitter d'avoir violé ses obligations contractuelles en fournissant notamment des données erronées ou incomplètes sur le nombre de faux comptes. Twitter a rejeté ces accusations et a déposé dans un tribunal du Delaware une plainte contre Elon Musk pour violation du contrat de rachat, demandant au tribunal de l'Etat américain de contraindre le milliardaire à finaliser l'opération au prix de 54,20 dollars par action. Tesla affiche une hausse d'environ 35% par rapport à son plancher de cette année, mais est toujours en baisse de près de 20% depuis le premier janvier.

Roblox gagne 1,5% à la clôture à Wall Street alors que la plateforme de gaming a annoncé qu'un indicateur clé de ses ventes avait diminué de manière inattendue pour le deuxième trimestre consécutif. La firme californienne a enregistré des réservations nettes de 639,9 millions de dollars au deuxième trimestre, contre 665,5 M$ un an plus tôt, et 644,4 M$ attendus par les analystes. Sur une base ajustée, Roblox a essuyé une perte de 30 cents par action, contre 25 cents par titre il y a un an et 21 cents de consensus. Le nombre moyen d'utilisateurs actifs quotidiens a augmenté de 21% pour atteindre 52,2 millions, mais la dépense moyenne pour chaque utilisateur quotidien a diminué à 12,25$, en baisse de 21% par rapport à la période de l'année précédente.

Les résultats décevants de Roblox surviennent alors que les entreprises du secteur, allant des fabricants de consoles et de puces aux éditeurs de jeux vidéo, mettent en garde contre un ralentissement dans le monde du jeu. Outre la réouverture des économies après la pandémie qui pousse les consommateurs vers d'autres types de divertissement, l'inflation galopante commence à peser sur les dépenses discrétionnaires, remettant en question l'idée d'une industrie "à l'épreuve de la récession". "Nous avons constaté des impacts dans l'univers des jeux vidéo en raison des changements dans les dépenses discrétionnaires des consommateurs, et cela semble être un peu plus prononcé dans le genre free-to-play et les jeux mobiles", a déclaré à 'Reuters' Corey Barrett, responsable de la recherche TMT chez M Science.

Wendy's perd 1,7%. La société de restauration rapide a publié une croissance de chiffre d'affaires à magasins comparables aux Etats-Unis inférieure aux attentes du marché à cause de l'inflation.

Wynn Resorts (-1%). Toujours fortement pénalisé par la situation sanitaire à Macao, le groupe a essuyé de nouvelles pertes au deuxième trimestre. L'exploitant de casinos a ainsi essuyé un déficit net de130,1 millions de dollars, ou 1,14$ par action diluée, comparativement à une perte nette de 131,4 M$ ou 1,15$ par titre un an plus tôt. La perte ajustée par action s'est établie à 82 cents contre 1,12$ sur la même période de l'exercice précédent et 10,2$ de consensus. Les revenus d'exploitation ont totalisé 908,8 M$, contre 990,1 M$ il y a un an et 968,8 M$ attendus par les analystes. Malgré une forte performance à Las Vegas, Wynn Resorts a donc encore souffert de la situation en Asie. Craig Billings, DG de Wynn Resorts, a déclaré : "à Macao, alors que les restrictions de voyage liées au COVID ont continué d'avoir un impact sur nos résultats, nous restons convaincus que le marché bénéficiera du retour des visites au fil du temps".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/09/2022

Après l'onde de choc Apple hier jeudi (-2,84% sur le Nasdaq, -1,54% sur le DJIA et -4,9% pour Apple), la cote américaine reste pour l'heure incertaine...

Publié le 30/09/2022

Après l'onde de choc Apple hier jeudi (-2,84% sur le Nasdaq, -1,54% sur le DJIA et -4,9% pour Apple), la cote américaine reste pour l'heure incertaine...

Publié le 30/09/2022

Après l'onde de choc Apple hier jeudi (-2,84% sur le Nasdaq, -1,54% sur le DJIA et -4,9% pour Apple), la cote américaine reste pour l'heure incertaine...

Publié le 30/09/2022

Les marchés actions américains ont clôturé dans le rouge sur fond de craintes de récession de plus en plus réelles. Déjà sonnés par le contexte de resserrement agressif des politiques…

Publié le 29/09/2022

Wall Street a connu une séance délicate ce jeudi, plombé par la chute d'Apple (-4,9%) et par les craintes de récession qui prennent de l'ampleur, dans...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/09/2022

Au cours du premier semestre 2022, Prologue, société technologique de croissance spécialisée dans les domaines du logiciel, des services informatiques et de la formation, a enregistré une très…

Publié le 30/09/2022

Theradiag a annoncé la désignation du cabinet Crowe HAF par le conseil d’administration de la société en qualité d’expert indépendant dans le cadre du projet d’offre publique d’achat…

Publié le 30/09/2022

Lors de la dernière Assemblée générale mixte annuelle, les actionnaires du Groupe LDLC ont approuvé la proposition de versement d'un dividende de 2 euros par action au titre de l'exercice…

Publié le 30/09/2022

ArganLa foncière spécialisée dans le développement et la location de plateformes logistiques dévoilera son chiffre d'affaires du troisième trimestreKaufman and BroadLe groupe immobilier publiera…

Publié le 30/09/2022

Slawomir Krupa, directeur général adjoint en charge des activités de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs de Société Générale, a été proposé par le conseil…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE