Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 600.66 PTS
+0.83 %
6 621.0
+1.22 %
SBF 120 PTS
5 172.64
+0.87 %
DAX PTS
15 693.27
+0.78 %
Dow Jones PTS
34 479.60
+0.04 %
13 998.30
+0.27 %
1.211
+0. %

Clôture de Wall Street : légère hausse, la Fed décrit une croissance "modérée"

| Boursier | 195 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York a terminé la séance de mercredi en très légère hausse, après la publication du dernier Livre Beige de la Fed.

Clôture de Wall Street : légère hausse, la Fed décrit une croissance "modérée"
Credits Reuters

La Bourse de New York a terminé la séance de mercredi en très légère hausse, après la publication du dernier Livre Beige de la Fed, qui a apporté peu d'éléments nouveaux mais n'a pas effrayé les marchés. Le rapport a ainsi confirmé l'accélération de la reprise économique, qui s'accompagne néanmoins de tensions sur les prix et de problèmes d'approvisionnement. Ce tableau ne semble pas de nature à justifier de changement urgent de politique monétaire, mais il pourrait ouvrir la voie à un "tapering", une réduction des achats d'actifs de la Fed.

A la clôture, l'indice Dow Jones a grappillé 0,07% à 34.600 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,14% à 4.208 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a aussi pris 0,14% à 13.756 pts. Les investisseurs ont pris peu de risques en attendant la statistique-clé de la semaine, à savoir le rapport sur l'emploi en mai aux Etats-Unis, qui sera publié vendredi.

Le pétrole a encore progressé au lendemain de la réunion de l'Opep+, qui anticipe poursuite de la hausse de la demande de brut. Le brut léger américain WTI a gagné mercredi 1,6% à 68,83$ le baril (contrat à terme d'août sur le Nymex), au plus haut depuis octobre 2018. Le Brent a pris 1,57% à 71,35$ (contrats à terme d'août), au plus haut depuis deux ans. L'or a gagné 0,3% pour finir à 1,909,90$ l'once sur le Comex (contrat à terme d'août), au plus haut depuis début janvier. Du côté des cryptomonnaies, le Bitcoin gagnait 3,8% en fin de soirée, autour de 37.700$.

Parmi les valeurs en vue ce mercredi, l'action "meme" AMC Entertainment (+95% !) a presque doublé de valeur par rapport à la veille. La direction du premier exploitant américain de salles de cinéma a présenté des offres spéciales réservées à ses quelque 3 millions de nouveaux actionnaires individuels, qui ont contribué à l'ascension du titre ces derniers mois. Le titre Tesla a en revanche reculé de 3%, faisant les frais d'une note du Credit Suisse estimant que le groupe californien a perdu des parts de marché dans les véhicules électriques en avril.

Vers une réflexion sur une réduction du programme de rachat d'actifs de la Fed ?

L'économie américaine a crû à un "rythme modéré", qui a accéléré en avril et en mai par rapport au début de l'année, a relevé la Réserve fédérale dans son dernier Livre Beige, publié mercredi soir. L'avancée de la campagne de vaccination et la réouverture de l'activité a contribué à cette amélioration. Pour autant, la reprise est freinée par les pénuries et les retards de livraison de matériaux dans certains secteurs (bâtiment, automobile...) Les prix sont en hausse, et cette inflation devrait se poursuivre, a estimé la banque centrale.

Rappelons que ce rapport (dont la couverture est beige, d'où son nom) fait le point sur l'économie dans les 12 grandes régions américaines, et qu'il servira de base à la prochaine réunion de politique monétaire, prévue les 15 et 16 juin prochains

Outre la publication du Livre Beige, trois membres de la Fed, Charles Evans, Patrick Harker et Robert Kaplan s'exprimaient dans la journée. M. Harker, patron de la Fed de Philadelphie, a estimé qu'il était peut-être temps pour la Fed de "réfléchir à réfléchir à" réduire ses achats d'actifs ("tapering"). Il a ajouté que la Fed n'agirait pas brutalement : "nous réduirons avec précaution et méthode le caractère accommodant de notre politique au fur et à mesure que l'économie continuera de se renforcer", a-t-il dit. "Notre objectif en la matière est d'être ennuyeux." Enfin, concernant les taux directeurs, "nous prévoyons de maintenir longtemps le taux des fonds fédéraux à un niveau bas", a-t-il dit dans un discours prononcé à l'occasion d'une conférence en ligne.

Jusqu'à présent, Patrick Harker et Robert Kaplan (Fed de Dallas) sont les deux seuls membres de la Fed à préconiser une réflexion sur le "tapering" du programme d'achat, qui porte actuellement sur 120 milliards de dollars chaque mois afin de soutenir la reprise face à la crise du coronavirus.

Mardi, Randal Quarles, membre du conseil des gouverneurs de la Fed, a indiqué que si la banque centrale s'était trompée concernant le caractère temporaire de l'inflation, elle pourrait agir en utilisant ses outils monétaires. La gouverneure Lael Brainard a jugé pour sa part mardi que l'économie était encore loin des objectifs de la Fed. Elle a ajouté qu'elle examinait de "très près" les signes d'une possible évolution des prix "dans un sens indésirable", mais pour autant, elle a répété qu'elle pensait que la poussée inflationniste ne durerait pas, et permettrait à la Fed de maintenir ses taux très bas et de continuer à soutenir l'économie.

Enfin, l'antenne de la Fed a San Francisco a effectué une publication suggérant qu'il faudrait donner plus de poids aux indicateurs négatifs concernant le marché du travail...

Discussions serrées sur le plan infrastructures de Joe Biden

Sur le front budgétaire aux Etats-Unis, Joe Biden devait encore s'entretenir avec un responsable républicain à la Maison blanche ce mercredi au sujet de son plan d'investissement dans les infrastructures.

Alors que les Démocrates ont déjà accepté de raboter leur projet initial, pour le ramener à 1.700 Mds$ (contre 2.250 Mds$ initialement), les sénateurs républicains ne proposent de leur côté que 928 Mds$ sur huit ans, une proposition qui été rejetée la semaine dernière par les Démocrates.

Le désaccord porte non seulement sur le montant, mais aussi sur les moyens de financer ce plan, que le président démocrate veut financer en relevant les impôts des Américains les plus riches.

VALEURS A SUIVRE

AMC Entertainment (+95% à 62,55$!) Le titre du leader américain des salles de cinéma flambe encore (après +22% mardi) suite à l'annonce par la direction d'un programme en faveur de ses actionnaires individuels, à qui AMC promet des informations financières, ainsi que du popcorn gratuit dans ses salles, et d'autres avantages comme des projection de films en avant-première ! Le titre a été multiplié par près de 5 depuis le 21 mai ! Le patron d'AMC Adam Aron entend remercier et fidéliser ces nouveaux actionnaires qui, via les réseaux sociaux Reddit, se sont passionnés pour le dossier AMC depuis le début de l'année, et qui détiennent désormais 80% du capital du groupe. Ces petits porteurs sont parvenus à mettre en échec les hedge funds vendeurs à découvert qui pariaient sur la faillite de la 1ère chaîne américaine de salles de cinéma. AMC, qui a frôlé le pire pendant la crise du coronavirus, estime désormais pouvoir surmonter la crise : le groupe, qui reste lourdement endetté (5,4 Mds$ au 31 mars) a pu rouvrir ses salles au printemps, a levé trois fois des fonds depuis 6 mois, et Adam Aron estime avoir des liquidités pour tenir au moins jusqu'à la fin du 3e trimestre.

Tesla (-3%). La part de marché mondiale du constructeur américain de voitures électriques serait tombée à 11% en avril, contre 29% en mars, représentant probablement le niveau mensuel le plus faible de l'entreprise depuis janvier 2019, selon une note de Dan Levy, analyste au Credit Suisse. Par ailleurs, Tesla aurait prévu de se diversifier, et a déposé une marque de services de restauration, le 27 mai, auprès de l'United States Patent and Trademark Office.

Tesla a aussi indiqué que 6.000 des ses véhicules devraient être rappelés aux USA, en raison de boulons potentiellement desserrés du système de freinage.

Hewlett Packard Enterprise (-0,12%) a publié hier soir des comptes trimestriels supérieurs aux attentes et dopé au passage ses prévisions financières. Pour le second trimestre fiscal, HPE a affiché des revenus de 6,7 milliards de dollars, en croissance de 9% en glissement annuel, contre un consensus de 6,62 milliards de dollars. Le recentrage du groupe sur les services cloud porte donc ses fruits. Le concepteur de serveurs et d'équipements de réseaux et de stockage de données a dégagé un bpa trimestriel ajusté de 46 cents, en vive croissance de 70%. Le consensus était logé à 42 cents de bpa ajusté. Sur le trimestre clos en juillet, le rival de Dell et Cisco prévoit, en milieu de fourchette, un bénéfice ajusté par action de 41 cents.

Zoom Video (-0,19%) poursuit sur sa lancée, malgré les déconfinements. Ainsi, le groupe a réalisé encore une croissance de ses revenus de 191% en glissement annuel pour le premier trimestre fiscal de son exercice décalé 2022. Les revenus totalisent 956 millions de dollars, contre un consensus de 910 millions. Le bénéfice ajusté par action s'établit à 1,32$ contre 99 cents de consensus de marché. Eric Yuan, directeur général du groupe, indique que Zoom a débuté l'exercice par un très fort premier trimestre, marqué par une forte profitabilité. Le groupe connu pour son service de téléconférence a par ailleurs relevé ses estimations, avec l'adoption de modèles hybrides de travail par les compagnies, qui devrait compenser l'effet déconfinement. Il est ainsi probable qu'une solide demande se maintienne pour les outils du groupe californien.

Etsy (+7,1%) s'offre l'application Depop spécialisée dans la vente d'articles de mode d'occasion pour 1,63 milliard de dollars... Southwestern Energy (-2,9%) rachète son rival producteur de gaz Indigo Natural Resources pour 2,7 milliards de dollars.

Moderna (+3,7%), le laboratoire américain, s'est accordé avec Thermo Fisher Scientific (+0,5%) pour la production et le conditionnement de son vaccin anti-Covid.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 juin 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/06/2021

Selon un rapport de l’Inspection générale d'Orange, mandatée par le PDG Stéphane Richard, le dysfonctionnement des numéros d'urgence qui a eu lieu au soir du 2 juin 2021 serait bel et bien dû…

Publié le 11/06/2021

Canal+, la filiale de Vivendi, a annoncé dans un communiqué se retirer de la Ligue 1. Cette décision fait suite à l'attribution par la LFP des droits des lots des deux consultations Ligue 1 Uber…

Publié le 11/06/2021

5,7 millions d'actions auto détenues

Publié le 11/06/2021

Après la conversion des régimes de retraite de KLM en régimes collectifs à cotisations définies pour les pilotes et les personnels de cabine en 2017, un accord a également été conclu pour le…

Publié le 11/06/2021

Saint-Gobain a procédé en date du 11 juin 2021 à l’annulation de 5 700 000 d’actions auto- détenues achetées sur le marché. A l’issue de cette opération, le nombre total d'actions…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne