En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Clôture de Wall Street : le Nasdaq au sommet avant la Fed !

| Boursier | 206 | Aucun vote sur cette news

Les indices américains sont restés hésitants, mardi, à l'exception du Nasdaq, qui s'est hissé à un nouveau record historique avant la décision de la Fed attendue mercredi.

Clôture de Wall Street : le Nasdaq au sommet avant la Fed !

La Bourse de New York a vécu une journée sans relief, mardi, à l'exception notable des valeurs technologiques, qui ont permis au Nasdaq composite de franchir de nouveaux sommets historiques. A Singapour, la rencontre tant redoutée entre Donald Trump et Kim Jong-Un s'est finalement bien déroulée et a débouché sur un accord de principe en vue d'une dénucléarisation de la Corée du Nord. Les investisseurs sont désormais davantage tournés vers les décisions des banques centrales, avec la Fed attendue mercredi, puis la BCE, jeudi.

L'indice Dow Jones a fini proche de l'équilibre (-0,01%) à 25.320 pts à la clôture, tandis que l'indice large S&P 500 a légèrement progressé de 0,17% à 2.786 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a avancé de 0,57% à 7.703 pts, un nouveau record historique donc, et sa 6ème hausse en 7 séances.

Depuis le début de l'année, le Nasdaq devance toujours nettement les autres indices, avec une progression de 11,5% depuis le 1er janvier contre +2,4% pour le DJIA et +4,1% pour le S&P 500.

La Fed et la BCE très attendues sur leurs intentions en matière de resserrement monétaire

Sur le marché des changes, l'indice du dollar (qui reflète son évolution face à un panier de 6 devises), a progressé de 0,2% à 93,78 points, tandis que de son côté, l'euro a cédé 0,3% à 1,1750$ à l'approche de la réunion de la BCE. Les investisseurs espèrent que Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne, annoncera jeudi un calendrier précis pour la fin du programme de rachat d'actifs ("QE"), donnant un peu plus de visibilité sur le futur processus de remontée des taux directeurs.

Aux Etats-Unis, à la veille de la décision de la Fed, l'indice des prix à la consommation a augmenté comme prévu de 0,2% en mai sur un mois, et de 2,8% en glissement annuel. Hors alimentation et énergie, il progresse aussi de 0,2% sur un mois, et de 2,2% sur un an. Ces chiffres devraient conforter la Fed dans sa stratégie de relèvement progressif de ses taux directeurs.

Les marchés ont déjà largement anticipé pour mercredi une nouvelle hausse d'un quart de point du taux des "fed funds", qui serait alors porté à 1,75%-2%. Les investisseurs veulent surtout entendre le point de vue de Jerome Powell, le président de la Fed, concernant la suite du calendrier monétaire.

Certains investisseurs tablent sur 3 tours de vis au total cette année (en comptant celui déjà réalisé en mars dernier) tandis que d'autres parient sur 4 gestes haussiers face à une inflation en hausse. En attendant, le rendement des obligations d'Etat américaines a légèrement progressé mardi à 2,96% (+1 point de base) pour le T-Bond à 10 ans, qui se maintient non loin des 3%.

Par ailleurs, les cours pétrole ont fini en ordre dispersé mardi. Le baril de brut léger américain (WTI) a gagné 0,39%, à 66,36$ (contrat à terme de juillet), tandis que le Brent de la Mer du nord a cédé 0,76% à 75,88$ le baril. Les investisseurs sont partagés sur l'évolution des cours à l'approche de la réunion de l'Opep et de ses alliés, le 23 juin prochain. Ils pourraient décider à cette occasion d'augmenter leurs quotas de production de 1 million de barils par jour afin de palier les chutes imprévues de production dans certains pays, dont le Venezuela.

VALEURS A SUIVRE

L'action Tesla (+3,2%) a poursuivi sa remontée, alors que son patron Elon Musk a fait savoir que le constructeur de voitures électriques allait supprimer environ 9% de ses effectifs pour les ramener à 37.000. Ces coupes claires permettront de réduire les coûts et d'améliorer la rentabilité sans pour autant mettre en danger la montée en puissance de la production de la nouvelle berline Model 3, a assuré le milliardaire.

Par ailleurs, le courtier KeyBanc Capital a publié une note positive sur Tesla, dopant ses estimations de revenus pour le trimestre en cours. Le broker évoque des conversations avec 20 centres aux Etats-Unis (18% du total). Alors qu'il ne reste plus que trois semaines sur le trimestre, le courtier juge que Tesla se dirige vers un rythme de livraisons allant de 30.000 à 35.000 unités sur le Model 3 pour ce Q2, contre une guidance antérieure qui allait de 20.000 à 25.000 chez KeyBanc

AT&T a gagné 0,5% et Time Warner est resté stable (+0,05%) alors que la décision sur la fusion à 85 Mds$ des deux compagnies était attendue tard mardi après la clôture de la part d'un tribunal américain. Le ministère américain de la Justice avait tenté de bloquer l'opération, fin 2017, entre le géant des télécoms et le groupe de médias, la jugeant anti-concurrentielle. La décision du tribunal pourrait avoir des répercussions sur l'avenir d'autres rapprochements (Fox-Disney notamment) et pourrait influencer la politique antitrust aux Etats-Unis. Le juge a plusieurs options: bloquer la fusion ou l'autoriser sans conditions ou avec des conditions (cessions exigées...)

FedEx (+1,3%) a déclaré un dividende trimestriel cash de 65 cents par titre, payable le 9 juillet aux actionnaires enregistrés le 25 juin en clôture. Le dividende est donc dopé de 30% en comparaison de la précédente distribution.

Twitter (+5% !). Le titre du réseau social média à l'oiseau bleu grimpe à Wall Street, bénéficiant surtout d'une recommandation favorable de JP Morgan, qui vient de doper son objectif de cours à 50$ sur la valeur (contre 39$ auparavant). Le broker reste à 'surpondérer' sur le dossier Twitter. Le dernier objectif affiché matérialise un potentiel de hausse supérieur à 20%.

Electronic Arts (+0,4%) annonce une nouvelle offre d'abonnement PC baptisée Origin Access Premier. A partir de cet été, les joueurs pourront rejoindre Origin Access Premier pour bénéficier d'un accès complet aux nouvelles sorties EA sur PC avant tout le monde, y compris aux prochaines sorties de 'EA Sports Madden NFL 19', 'EA Sports FIFA 19', 'Battlefield V' et 'Anthem'.

Seagate Technology (-1,4%) annonce le nouveau disque Game Drive pour Xbox SSD. Ce disque de stockage Flash SSD conçu exclusivement pour Xbox One est, selon le groupe, extrêmement rapide et facile à transporter. Proposé avec des capacités de 2 To, 1 To et 500 Go, cette nouvelle version du disque Flash SSD, conçu pour les joueurs, accélère le chargement des jeux et permet d'être rapidement au coeur de l'action.

Activision Blizzard (+1,2%). Activision, filiale à part entière d'Activision Blizzard, annonce 'Sekiro : Shadows Die Twice', développé par les équipes de FromSoftware. Le jeu sortira début 2019, sur Xbox One, Xbox One X, PlayStation4, PlayStation4 Pro ainsi que sur PC via Steam. Les précommandes sont disponibles dès maintenant chez les revendeurs participants.

Walt Disney (-0,02%). Square Enix et Disney annoncent que 'Kingdom Hearts III', un jeu vidéo RPG orienté action, sortira le 29 janvier 2019 sur Xbox One, Xbox One X, et PlayStation4.

Sony (-1,3% pour l'ADR). A l'occasion de la conférence Sony Playstation de l'E3 2018, Capcom a dévoilé un premier aperçu du nouveau 'Resident Evil 2' "Tout en restant fidèle au chef-d'oeuvre original qui a redéfinit le genre, cette complète réinterprétation du titre a été entièrement repensée dans le but de proposer une expérience narrative plus profonde", explique le groupe. "Développé sur RE Engine, moteur propriétaire de Capcom, ce nouveau Resident Evil 2 offre un nouveau regard sur cet incontournable du survival/horror tout en proposant un rendu graphique photoréaliste, une ambiance sonore des plus immersives ainsi qu'une nouvelle caméra à l'épaule et des contrôles modernisés". 'Resident Evil 2' est un "survival-horror" prévu sur PS4, Xbox One et PC le 25 janvier 2019.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.