Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 762.34 PTS
+1.51 %
5 690.5
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 435.09
+1.55 %
DAX PTS
12 114.36
+1.16 %
Dow Jones PTS
28 725.51
-1.71 %
10 971.22
-1.73 %
0.980
+0. %

Clôture de Wall Street : le Dow Jones dans le vert grâce à la grande distribution

| Boursier | 376 | Aucun vote sur cette news

Walmart et Home Depot à l'honneur

Clôture de Wall Street : le Dow Jones dans le vert grâce à la grande distribution
Credits Reuters

Les indices ont terminé dans le désordre mardi à Wall Street, après une belle série haussière. Les résultats salués de Walmart et de Home Depot dans le secteur de la grande distribution ont tout de même permis au Dow Jones et au S&P 500 de gagner des points, malgré le poids des craintes pour l'économie - le ralentissement ce confirme en Chine, aux Etats-Unis et en Europe.

A la clôture de Wall Street, le Dow Jones gagne 0,71% à 34.152 points et le S&P 500 avance de 0,19% à 4.305 points. Le Nasdaq retombe de 0,19% à 13.102 points.

Les Bourses européennes ont terminé en légère progression à la faveur notamment d'un rebond technique et d'une hausse des valeurs minières. À Paris, le CAC 40 a fini sur un modeste gain de 0,34% à 6.592 points. Le Footsie britannique a avancé de 0,36% et le Dax allemand de 0,68%. L'indice EuroStoxx 50 a pris 0,41%.

Pétrole, devises et taux

Les cours du brut pointent dans le rouge, toujours freinés par les inquiétudes pour la demande chinoise. Le WTI abandonne 3,4% sur le Nymex à 86,42 dollars. L'once d'or perd 0,3% à 1.793$. L'indice dollar cède 0,05% face à un panier de devises et l'euro avance de 0,1% à 1,0167.Le bitcoin évolue un peu en dessous des 24.000$.

Du côté des marchés obligataires, les taux se détendent fortement depuis plusieurs semaines, dans l'espoir de politique monétaires moins restrictives des grandes banques centrales malgré une inflation toujours haut perchée. A ce sujet, les minutes de la dernière réunion du FOMC de la Fed seront particulièrement suivies demain soir.

Série de statistiques

D'après le rapport du jour ce mardi, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis pour le mois de juillet 2022 sont ressorties au nombre de 1,446 million, en fort recul de 9,6% en comparaison du mois antérieur, à comparer à un consensus FactSet de 1,54 million (1,6 million en juin). Les permis de construire se sont établis quant à eux au nombre de 1,674 million, contre 1,657 million de consensus et 1,696 million pour la lecture révisée du mois de juin.

Les chiffres de la production industrielle américaine du mois de juillet 2022 révélés ce mardi par la Fed sont ressortis supérieurs aux anticipations de marché. Ainsi, la production industrielle a augmenté de 0,6% en comparaison du mois antérieur, deux fois plus rapidement que prévu, après une stabilité sur le mois de juin. La production manufacturière a grimpé de 0,7%, contre 0,2% de consensus et -0,4% en juin. Le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 80,3%, contre 80,1% de consensus.

Signaux négatifs en Europe

L'enquête de l'institut d'études économiques ZEW publiée mardi a montré que le sentiment des investisseurs en Allemagne s'était encore dégradé depuis le début du mois d'août avec un indice en repli à -55,3 alors que la première économie d'Europe est déjà au bord de la récession.

Au Royaume-Uni, le marché du travail a commencé à décélérer au deuxième trimestre et l'inflation a amputé les salaires, selon les statistiques officielles publiées mardi

A suivre

Demain mercredi, lesventes US de détail, les stocks des entreprises, le rapport du Département à l'Energie sur les stocks pétroliers hebdomadaires domestiques, ainsi que les Minutes de la Fed, seront à suivre. Jeudi, les inscriptions au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, les reventes de logements existants et l'indice des indicateurs avancés, seront au programme. Esther George et Neel Kashkari de la Fed interviendront durant la journée.

Les minutes du FOMC de juillet devraient attirer une certaine attention, bien que la réunion monétaire ait eu lieu avant la publication d'un indice des prix à la consommation marquant un fléchissement de l'inflation à 8,5% en juillet, en glissement annuel (9,1% en juin), et celle d'un indice des prix à la production en repli inattendu de 0,5% sur le même mois, en comparaison de juin (soit +9,8% pour le PPI en glissement annuel). Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une hausse de taux de 50 points de base le 21 septembre à l'issue de la prochaine réunion FOMC, entre 2,75% et 3% sur les fed funds, est de 59,5% désormais, contre 40,5% de chances d'un nouveau mouvement de 75 points de base.

Les valeurs

Walmart bondit de 5,3% à Wall Street après la publication de trimestriels supérieurs aux attentes. Pour le deuxième trimestre de l'exercice fiscal décalé 2023, le bénéfice GAAP par action a été de 1,88$ et le bpa ajusté de 1,77$ (1,62$ de consensus FactSet). La compagnie a livré une forte croissance mondiale, partiellement tirée par l'inflation. Ainsi, le groupe a dépassé les attentes de marché, et se permet même de relever ses estimations annuelles de bénéfices par action, trois semaines seulement... après avoir livré un avertissement. "Les mesures que nous avons prises pour améliorer les niveaux de stocks aux États-Unis, ainsi qu'une combinaison plus importante de ventes dans l'épicerie, ont exercé une pression sur la marge bénéficiaire du deuxième trimestre et sur nos perspectives pour l'année", a déclaré le directeur général Doug McMillon. "Nous avons bien progressé tout au long du trimestre sur le plan opérationnel pour améliorer les coûts de notre chaîne d'approvisionnement, et ce travail se poursuit".

Walmart relève donc ses prévisions de bénéfice par action, tablant pour l'exercice 2023, sur une baisse de 9% à 11%, alors que le groupe envisageait auparavant un déclin de 11% à 13%, selon les estimations prudentes fournies fin juillet. En ce qui concerne les ventes, la société a affirmé sa perspective d'une croissance de 4,5%.

Par ailleurs, le groupe a conclu un accord avec Paramount Global (stable) pour offrir aux abonnés du programme d'adhésion Walmart+ l'accès au service de streaming Paramount+, à partir de septembre.

Home Depot (+4,3%), le géant américain de la distribution de produits d'équipement de la maison, a publié pour son deuxième trimestre des revenus de 43,8 milliards de dollars, en augmentation de 6,5% en glissement annuel. Les ventes à comparable se sont appréciées de 5,8%, avec une performance de 5,4% sur le marché domestique. Le bénéfice net trimestriel a représenté 5,2 milliards de dollars et 5,05$ par action, contre 4,8 milliards un an plus tôt. Ainsi, le bénéfice dilué par action s'est apprécié de 11,5%. Le consensus trimestriel était de 4,95$ de bénéfice ajusté par action pour 43,36 milliards de dollars de revenus.

Berkshire Hathaway (+1,3%), la firme d'investissement de Warren Buffett s'est encore renforcée sur le dossier Apple (-0,2%) avec 3,9 millions de titres supplémentaires sur le trimestre clos fin juin, ce qui portait alors le montant de la participation à 125 milliards de dollars et représentait près de 40% des investissements sur les actions de la firme. Il s'agit évidemment de la première position en montant de Berkshire, devant Bank of America, Coca-Cola, Chevron (dossier sur lequel Berkshire s'est aussi renforcé) et American Express. Ces déclarations de mouvements du trimestre dernier ont fait ressortir des renforcements sur les valeurs Apple, Paramount, Ally Financial (Berkshire a plus que triplé sa position sur la valeur de la banque en ligne), Activision Blizzard, Occidental Petroleum et Chevron notamment, mais aussi des ventes, sur les dossiers General Motors ou Verizon. La position sur Verizon a été ainsi complètement débouclée. La firme a cédé 9 millions de titres GM ramenant ses parts à moins de 53 millions d'actions.

Tencent Music Entertainment (+2,4%), acteur chinois coté à Wall Street de la musique en ligne, a dévoilé des résultats financiers supérieurs aux attentes de marché.

Twitter (-0,07%). Alors que la lutte se poursuit entre Elon Musk et la direction du réseau social média, le fonds activiste Elliott Management, qui avait réclamé des changements au sein du management il y a deux ans, est lui sorti du capital au deuxième trimestre, selon ses récentes déclarations.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/09/2022

Après l'onde de choc Apple hier jeudi (-2,84% sur le Nasdaq, -1,54% sur le DJIA et -4,9% pour Apple), la cote américaine reste pour l'heure incertaine...

Publié le 30/09/2022

Après l'onde de choc Apple hier jeudi (-2,84% sur le Nasdaq, -1,54% sur le DJIA et -4,9% pour Apple), la cote américaine reste pour l'heure incertaine...

Publié le 30/09/2022

Après l'onde de choc Apple hier jeudi (-2,84% sur le Nasdaq, -1,54% sur le DJIA et -4,9% pour Apple), la cote américaine reste pour l'heure incertaine...

Publié le 30/09/2022

Les marchés actions américains ont clôturé dans le rouge sur fond de craintes de récession de plus en plus réelles. Déjà sonnés par le contexte de resserrement agressif des politiques…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/09/2022

Au cours du premier semestre 2022, Prologue, société technologique de croissance spécialisée dans les domaines du logiciel, des services informatiques et de la formation, a enregistré une très…

Publié le 30/09/2022

Theradiag a annoncé la désignation du cabinet Crowe HAF par le conseil d’administration de la société en qualité d’expert indépendant dans le cadre du projet d’offre publique d’achat…

Publié le 30/09/2022

Lors de la dernière Assemblée générale mixte annuelle, les actionnaires du Groupe LDLC ont approuvé la proposition de versement d'un dividende de 2 euros par action au titre de l'exercice…

Publié le 30/09/2022

ArganLa foncière spécialisée dans le développement et la location de plateformes logistiques dévoilera son chiffre d'affaires du troisième trimestreKaufman and BroadLe groupe immobilier publiera…

Publié le 30/09/2022

Slawomir Krupa, directeur général adjoint en charge des activités de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs de Société Générale, a été proposé par le conseil…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE