Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 622.59 PTS
+0.59 %
6 661.00
+1.17 %
SBF 120 PTS
5 187.38
+0.53 %
DAX PTS
15 651.75
+0.23 %
Dow Jones PTS
34 751.32
-0.18 %
15 515.91
+0.08 %
1.177
-0.41 %

Clôture de Wall Street : la prudence l'emporte...

| Boursier | 299 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine a terminé en baisse légère ce lundi...

Clôture de Wall Street : la prudence l'emporte...
Credits Reuters

La cote américaine a terminé en baisse légère ce lundi. Le DJIA cède 0,28% à 34.838 pts et le S&P 500 recule de 0,18% à 4.387 pts, alors que le Nasdaq gagne 0,06% à 14.681 pts. Le baril de brut WTI fléchit de plus de 3% à 71,55$. L'indice dollar corrige de 0,2% face à un panier de devises. Le bitcoin trébuche de plus de 4% sous les 40.000$ à 38.824$.
L'actualité demeure adverse concernant la crise sanitaire, les États-Unis ayant franchi la barre des 100.000 cas quotidiens avec les variants. Le Dr. Anthony Fauci estime toutefois que les USA n'entreront pas dans un nouveau confinement. Les approbations formelles attendues prochainement des vaccins de Pfizer / BioNTech et Moderna pourraient quant à elles rassurer quelque peu la part hésitante des non-vaccinés...

ECO ET DEVISES

La Réserve fédérale américaine pourrait commencer d'ici au mois d'octobre à réduire son soutien à l'économie, a déclaré lundi l'un des gouverneurs de la banque centrale, Christopher Waller, si les deux prochains rapports mensuels sur le marché de l'emploi indiquent, comme il s'y attend, une hausse des embauches... Dans un entretien à la chaîne de télévision CNBC, ce dernier a déclaré qu'il n'y avait "pas de raison" de faire preuve de lenteur sur le 'tapering' des programmes d'achats d'obligations de la Fed, ajoutant que cela donnerait ensuite de la latitude à la banque centrale pour relever si nécessaire ses taux d'intérêt dès l'an prochain.

Sur les questions budgétaires cette fois, le Sénat américain a finalisé le texte sur un accord bipartisan d'infrastructures et de multiples rapports de médias évoquent l'anticipation d'une approbation à court terme. Le texte comporte environ 1.000 milliards de dollars de dépenses. Chuck Schumer, le leader de la majorité au Sénat, travaille de son côté sur l'avancement du gigantesque plan démocrate de 3.500 milliards de dollars en 'infrastructure humaine' (combat contre la pauvreté et le changement climatique), qui requiert le soutien des 50 sénateurs démocrates. Un tel plan aurait toutefois de lourdes conséquences concernant l'imposition des entreprises et des plus riches. Ce plan gigantesque retient toutefois toute l'attention de Nancy Pelosi, Speaker de la Chambre des représentants.

Dans l'actualité économique internationale, le PMI manufacturier officiel chinois et l'indice Caixin pour le mois de juillet sont ressortis décevants, mais les indicateurs de la zone euro ont en revanche plutôt convaincu.
Les indicateurs PMI manufacturiers européens finaux du mois de juillet sont ressortis solides dans l'ensemble ce lundi. L'indice final manufacturier européen a été de 62,8, légèrement supérieur aux attentes du consensus, signalant toujours une belle expansion. L'indicateur allemand se situe même à 65,9, ici encore légèrement supérieur aux attentes, contre 65,6 pour sa lecture antérieure. L'indice français a été de 58, très proche du consensus, contre 58,1 auparavant estimé. L'indicateur italien se situe à 60,3 et l'indicateur espagnol à 59. L'indice britannique s'établit à 60,4, en ligne avec les attentes de marché. Rappelons que la barre des 50 signale l'équilibre. Des niveaux 'dans la soixantaine' montrent donc une très forte expansion dans la majeure partie des régions. Notons enfin un indicateur PMI suisse final de 71,1, très largement au-dessus du consensus.

La saison des publications trimestrielles américaines se poursuit... Parmi les firmes cotées à Wall Street, CNA Financial, Loews, Williams Companies, Reynolds Consumer Products, Eastman Chemical, Mosaic, Take-Two Interactive, Rambus ou Leggett & Platt, publient ce lundi.
Demain mardi, il faudra suivre notamment Phillips 66, Activision Blizzard, Akamai, Avis Budget, Amgen, Dun & Bradstreet, Bausch Health, Nikola, Hyatt Hotels, RR Donnelley & Sons, Cummins, EchoStar, SunPower, Devon, Eaton, KKR & Co, Waters, Clorox, ConocoPhillips, Discovery, DuPont, Prudential Financial, Gartner, Herbalife, Host Hotels, Marriott et Lyft.
Mercredi, Amdocs, Amerisourcebergen, Marathon Petroleum, Western Union, CVS Health, Criteo, Fox, McKesson, Kraft Heinz, Etsy, NU Skin, MGM Resorts et MetLife seront de la partie.
Jeudi, grosse journée également avec AIG, AES, Beyond Meat, Monster Beverage, Cigna, Goodrich, Kellogg, Cardinal Health, Expedia, Sempra Energy, Fisker, Virgin Galactic, GoPro, Yelp, TripAdvisor, Zynga ou Motorola Solutions.

LES VALEURS

Pfizer (+2,7%) et Moderna (-2%) augmentent les prix de leurs vaccins anti-covid dans le cadre des derniers contrats d'approvisionnement avec l'Union européenne, indique le Financial Times. Le nouveau prix de la dose Pfizer / BioNTech passe ainsi à 19,5 euros, contre 15,5 euros auparavant, d'après des contrats dont le FT a pris connaissance. La dose Moderna vaut quant à elle désormais 25,5$, contre environ 22,6$ précédemment (environ 19 euros).
En outre, la pleine approbation de la Food & Drug Administration (FDA) américaine concernant le vaccin anti-covid Pfizer / BioNTech pourrait intervenir en septembre ou octobre, croit savoir le Wall Street Journal, citant des conseillers auprès de la FDA et d'anciens responsables familiers du processus. Le vaccin ne bénéficie pour l'heure que d'une approbation d'utilisation d'urgence. Moderna entend pour sa part demander une revue prioritaire pour mRNA-1273, son vaccin contre le Covid-19, tandis que Johnson & Johnson et AstraZeneca prévoient d'effectuer les démarches pour obtenir la pleine approbation de leurs vaccins cette année.

Johnson & Johnson (stable) reste en discussions avec le gouvernement indien sur la livraison de vaccins anti-covid, après que l'autorité de réglementation locale a indiqué que J&J avait retiré sa demande d'accélération d'autorisation.

Square (+10,1%) a annoncé avoir accepté l'acquisition pour 29 Mds$ de l'Australien Afterpay, fournisseur de technologies financières, proposant une prime de plus de 30% dans le cadre d'un accord par échange d'actions. Par cette transaction, Square entend renforcer sa présence sur le segment des plus jeunes utilisateurs. Le groupe de Jack Dorsey offre 126,21 dollars australiens par titre Afterpay en actions.
Afterpay est connu pour son service 'buy now, pay later', qui permet d'acheter un produit immédiatement et de le payer plus tard en plusieurs fois, sans intérêt si les échéances sont respectées. Le service est particulièrement apprécié chez les plus jeunes. Le groupe dispose pour l'heure de 16 millions d'utilisateurs, qui viendront s'ajouter à la base déjà étoffée de 70 millions d'utilisateurs annuels de Cash App.

Parker-Hannifin (-2,1%), géant US de l'aérospatiale et de la défense, annonce l'acquisition programmée de son rival britannique Meggitt pour un montant de 6,3 milliards de livres - environ 8,8 milliards de dollars. L'Américain s'engage par ailleurs à maintenir une forte présence au Royaume-Uni. Le conseil d'administration de Meggitt recommandera l'offre, qui matérialise une belle prime de plus de 70% sur la clôture de vendredi en bourse. Il s'agit de la plus importante acquisition de l'histoire de Parker-Hannifin, dont le PDG Tom Williams mène une stratégie de croissance externe dynamique. Parker avait déjà acquis le spécialiste de la science des matériaux Lord Corp. en 2019 pour 3,7 milliards de dollars...

Ferrari (-2,8%) a réaffirmé sa guidance en marge de la publication de solides résultats préliminaires consolidés pour le semestre. Sur le seul second trimestre, les livraisons totales ont pratiquement doublé à 2.685 unités. Elles sont même en légère hausse de 0,5% par rapport à 2019. Les revenus ont été de 1,035 milliard d'euros, près du double de l'an dernier. Les revenus T2 sont même en augmentation de 5,2% en comparaison de 2019. L'Ebitda trimestriel a été de 386 millions d'euros, triplant par rapport à l'année antérieure et grimpant de 23% par rapport à 2019. La marge d'Ebitda a atteint 37,4%. L'Ebit a été de 274 ME, contre 23 ME un an avant. Le bénéfice net s'est établi à 206 ME, 1,11 euro par titre. La génération de free cash flow industriel a été de 113 ME et la guidance pour l'année s'est améliorée à 450 ME, contre 350 ME. La guidance d'Ebitda reste inchangée. Le groupe avait auparavant indiqué qu'il était confiant dans l'atteinte du haut de fourchette.

Foot Locker (-2,1%), distributeur américain de chaussures de sport, annonce l'acquisition de deux chaînes de magasins de chaussures spécialisées dans le streetwear, l'une en Californie et l'autre au Japon, pour un total de 1,1 milliard de dollars en cash...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2021

Affluent Medical, medtech française spécialisée dans le développement international et l'industrialisation de prothèses médicales innovantes, à un...

Publié le 16/09/2021

Le Conseil d'Administration de Delta Plus Group a décidé le 3 septembre 2021 de soumettre à l'Assemblée Générale mixte des actionnaires du 15 octobre...

Publié le 16/09/2021

Le chiffre d'affaires du Groupe au 1er semestre 2021 s'établit à 15,9 ME, une hausse de 34% par rapport au S1 2020 sous le double effet de...

Publié le 16/09/2021

Après un premier semestre (juin à décembre 2020) négativement impacté par la crise sanitaire, Agripower a observé, comme anticipé, un net redressement...

Publié le 16/09/2021

OSE Immunotherapeutics SA annonce la présentation(1) de nouvelles données prometteuses de l'inhibiteur de SIRPα BI 765063, issues de l'escalade de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne