5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : la perspective de réforme fiscale en soutien

| Boursier | 147 | Aucun vote sur cette news

La Bourse américaine a fini en ordre dispersé jeudi soir. Le Nasdaq a reculé, mais le Dow Jones a progressé après l'adoption du budget par le Congrès, qui ouvre la voie à la réforme fiscale tant attendue.

Clôture de Wall Street : la perspective de réforme fiscale en soutien
Credits Reuters

Wall Street a terminé en légère hausse jeudi, à l'exception du Nasdaq, qui a été freiné par un plongeon de l'action Celgene (-16,4%) et des distributeurs pharmaceutiques. Le reste du marché a été soutenu par le projet de réforme fiscale, qui a fait un nouveau pas en avant. Le Congrès américain a ainsi adopté jeudi la résolution sur le budget 2018, qui permettra à Donald Trump de lancer sa grande réforme fiscale. Parmi les très nombreux résultats d'entreprises, ceux de Twitter ont fait s'envoler le titre de 18,5% : le réseau social pourrait afficher ses tous premiers bénéfices au 4ème trimestre. Après la clôture, Amazon, Alphabet et Microsoft ont publié des résultats meilleurs que prévu. En Europe, la BCE a annoncé, comme anticipé, une prolongation de son programme de "QE" mais avec des montants d'achats réduits de moitié à partir de janvier 2018.

A la clôture, l'indice Dow Jones Industrial Average a progressé jeudi soir de 0,31% à 23.400 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,13% à 2.560 pts et le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a cédé 0,11% à 6.556 pts.

Sur le marché des changes, le dollar a regagné 1% jeudi face à un panier de devises de référence, l'indice du dollar finissant à 94,68. L'euro a chuté de 1,4% à 1,1648$ après les annonces de la BCE, considérées comme globalement accommodantes, même si la banque centrale européenne va réduire de moitié le montant de ses achats d'actifs, pour les ramener à 30 MdsE par mois, à partir de janvier prochain.

Sur les marchés obligataires américains, les cours ont reculé, faisant monter les taux d'intérêts, qui évoluent en sens inverse. Le rendement de l'emprunt d'Etat américain (T-Bond) à 10 ans a repris 3 points de base à 2,46% jeudi soir. A l'inverse, en Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans a plongé de 7 points de base pour revenir à 0,41% après les annonces de la BCE.

Procédure simplifiée en vue au Sénat pour la future réforme fiscale

Le Congrès américain a donc adopté jeudi la résolution sur le budget 2018, après un vote de la Chambre des représentants qui permettra à Donald Trump de lancer sa réforme fiscale. La résolution, votée la semaine dernière par le Sénat (51 voix pour, 49 contre), a été adoptée par 216 voix pour (212 contre) à la Chambre jeudi.

Une fois adoptée, cette résolution autorise une procédure simplifiée pour le vote de la réforme de la fiscalité, en supprimant le vote à la majorité qualifiée au Sénat. Les sénateurs n'auront donc besoin que d'une majorité simple, de 51 voix pour adopter la loi fiscale, au lieu des 60 voix généralement requises. Une aubaine pour les Républicains, qui disposent de 52 voix au Sénat et n'auront donc pas besoin de voix démocrates, sauf en cas de défections dans leurs rangs.

Donald Trump s'est félicité jeudi de l'adoption du texte en saluant sur Twitter une "grande nouvelle". La réforme fiscale prévoit notamment une baisse de l'impôt sur les sociétés, qui passerait de 35% à 20 %, ainsi qu'une baisse de l'impôt sur le revenu pour la plupart des ménages, et la suppression de nombreuses déductions fiscales, au nom d'une simplification. Au total, les impôts baisseraient de 1.500 milliards de dollars, ce qui inquiète les élus démocrates, qui craignent une hausse du déficit budgétaire et des coupes claires dans les programmes de santé Medicaid et Medicare.

Les données macro-économiques du jour aux Etats-Unis n'ont pas réservé de mauvaises surprises. Les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage ont augmenté de 10.000 la semaine passée à 233.000, alors que le consensus tablait sur 235.000 inscriptions. Le déficit commercial américain des biens est ressorti à 64,1 Mds$ en septembre, contre 63,9 Mds$ de consensus de place.

L'indice des promesses de ventes de logements est ressorti stable en septembre en comparaison avec août, contre un consensus de place de +0,4% et après une baisse de -2,8% au mois de août. Enfin, l'indice manufacturier régional de la Fed de Kansas City est ressorti à +23 en octobre, contre une lecture de +17 pts un mois plus tôt.

VALEURS A SUIVRE

Twitter (+18,5%) a nettement réduit ses pertes au troisième trimestre et pourrait devenir rentable au 4ème trimestre. Au T3, les revenus ont atteint 590 M$, en baisse de 4% en glissement annuel. La perte nette ressort à 21 M$ (0,03$ par action), contre une perte de 103 M$ (0,15$ par action) un an plus tôt. En non-GAAP, le réseau social affiche un bénéfice par action de 0,10$, contre 0,09$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,07$, pour des revenus de 586 M$. Le nombre d'utilisateurs actifs mensuels s'élève à 330 millions sur le trimestre (en hausse de 4% en glissement annuel), contre 326 millions sur le trimestre précédent. Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens a progressé quant à lui de 14% en glissement annuel.
Le site de micro-blogging a aussi annoncé qu'il pourrait réaliser le premier bénéfice de son histoire au quatrième trimestre, grâce à la réduction de ses dépenses au cours de ces derniers mois et à de sources de revenus autres que la publicité.

Le titre d'Amazon (stable à la clôture) a bondi de plus de 8% en cotation post-séance après que le groupe de distribution en ligne a annoncé des résultats supérieurs aux attentes au 3ème trimestre. En outre, des rumeurs de presse ont circulé selon lesquelles Amazon aurait obtenu une licence pour distribuer des médicaments en gros dans au moins 12 Etats américains. Ces rumeurs ont suffi à plomber les actions des distributeurs pharmaceutiques, à commencer par le géant Walgreen Boots Alliance (-3,2%).

Alphabet (stable) a gagné près de 3% après la clôture dans le sillage de la publication de ses résultats du troisième trimestre. Parmi les autres publications faites après la clôture, celle d'Intel (+1,4%) a entraîné un léger recul du titre (-0,12% en post-séance) et celle de Microsoft (+0,17% à la clôture), meilleure que prévu, a fait bondir l'action d'environ 2,5% en cotations post-séance.

Celgene (-16,4%) dévoile ses comptes du troisième trimestre. Les profits s'affichent à 988 M$ (1,21$ par action), contre 171 M$ (0,21$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,91$, contre 1,58$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus ressortent à 3,29 Mds$, contre 2,98 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,87$, pour des revenus de 3,4 Mds$. Sur 2017, le groupe vise désormais des revenus d'environ 13 Mds$ (contre une précédente fourchette de 13/13,4 Mds$), pour un bpa entre 7,30 et 7,35$ (contre une précédente fourchette de 7,25/7,35$).

Ford Motor (+1,9%) a lui aussi dévoilé ses comptes du troisième trimestre, avant l'ouverture. Les revenus sont de 36,45 Mds$, contre 35,94 Mds$ un an avant. Les bénéfices s'élèvent à 1,56 Md$, contre 957 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort ainsi à 0,39$, contre 0,24$ il y a un an. En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 0,43$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,33$, pour des revenus de 32,8 Mds$. Sur 2017, le constructeur vise désormais un bpa compris entre 1,75 et 1,85$, contre une précédente fourchette de 1,65/1,85$.

Xilinx (-0,13%) dévoile ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 168 M$ (0,65$ par action), contre 164 M$ (0,61$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 620 M$, contre 579 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,63$, pour des revenus de 621 M$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise des revenus compris entre 615 et 645 M$.

Amgen (-0,5%) publie ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 2,02 Mds$ (2,76$ par action), contre 2,01 Mds$ (2,68$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 3,27$, contre 3,02$ un an plus tôt. Les revenus baissent de 1% à 5,77 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,11$, pour des revenus de 5,75 Mds$. Sur 2017, le groupe vise désormais un bpa compris entre 12,50 et 12,70$ (contre une précédente fourchette de 12,15/12,65$), pour des revenus entre 22,7 et 23 Mds$ (contre une précédente fourchette de 22,5/23 Mds$).

KKR (-1%) publie ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 153,6 M$ (0,30$ par action), contre 352,2 M$ (0,73$ par action) un an avant. Le bpa "economic" ressort à 0,36$, contre 0,71$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,42$. Les revenus sont quant à eux de 692,9 M$, contre 687 M$ il y a un an.

Comcast (-1,5%) annonce ses résultats du troisième trimestre. Les profits sont de 2,65 Mds$ (0,55$ par action), contre 2,24 Mds$ (0,46$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajuté ressort à 0,52$, contre 0,46$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus baissent de 1,6% en glissement annuel, à 20,98 Mds$ (+5,8% en base ajustée). Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,50$, pour des revenus de 21 Mds$.

Altria (+3,1%) présente ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 1,87 Md$ (0,97$ par action), contre 1,09 Md$ (0,56$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,90$, contre 0,82$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus baissent de 2,5% en glissement annuel, à 6,73 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,87$, pour des revenus de 6,90 Mds$. Sur 2017, le groupe vise toujours un bpa compris entre 3,26 et 3,32$.

Bristol-Myers Squibb (-4,7%) dévoile ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices s'affichent à 845 M$ (0,51$ par action), contre 1,20 Md$ (0,72$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,75$, contre 0,77$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 5,25 Mds$, contre 4,92 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,77$, pour des revenus de 5,19 Mds$. Sur 2017, le groupe vise désormais un bpa compris entre 2,95 et 3,05$, contre une précédente fourchette de 2,90/3$.

ConocoPhillips (+3%) présente ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 0,4 Md$ (0,34$ par action), contre une perte de 1 Md$ (0,84$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,16$, contre une perte par action de 0,66$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,08$.

Xerox (-7,4%) présente ses comptes du troisième trimestre. Les profits sont de 179 M$ (0,68$ par action), contre 183 M$ (0,69$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,89$, en hausse de 6% en glissement annuel. Les revenus baissent de 5%, à 2,5 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,83$, pour des revenus de 2,49 Mds$. Sur 2017, le groupe vise désormais un bpa compris entre 3,28 et 3,44$, contre une précédente fourchette de 3,20/3,44$.

UPS (+1%). United Parcel Service dévoile ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 1,26 Md$ (1,45$ par action), contre 1,27 Md$ (1,44$ par action) un an avant. Les revenus montent à 15,98 Mds$, contre 14,93 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel 1,45$, pour des revenus de 15,6 Mds$. Sur 2017, le groupe vise désormais un bpa compris entre 5,85 et 6,10$, contre une précédente fourchette de 5,80/6,10$.

American Airlines (-4,7%) publie ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 624 M$ (1,28$ par action), contre 737 M$ (1,40$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,42$, contre 1,76$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 10,88 Mds$, contre 10,59 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel 1,40$, pour des revenus de 10,9 Mds$.

Time Warner (+0,2%) publie ses comptes du troisième trimestre. Les revenus grimpent à 7,59 Mds$, contre 7,17 Mds$ un an avant. Les bénéfices sont de 1,37 Md$, contre 1,47 Md$ un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 1,82$, contre 1,83$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,6$, pour des revenus de 7,4 Mds$. Le groupe réaffirme par ailleurs ses objectifs annuels et confirme que la fusion avec AT&T devrait être finalisée avant la fin de l'année.

Restaurant Brands (-3%) publie ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 91,4 M$ (0,37$ par action), contre 86,3 M$ (0,36$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,58$, contre 0,43$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 1,21 Md$, contre 1,08 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,48$, pour des revenus de 1,2 Md$. En base comparable, les ventes de Tim Hortons montent de 0,3%, celles de Burger King progressent de 3,6% et celles de Popeyes Louisiana Kitchen reculent de 1,8%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Gennevilliers, le 17 novembre 2017, Communiqué de presse Réalisation définitive de la fusion-absorption par Prologue de sa filiale Imecom…

Publié le 17/11/2017

Les fluctuations d'activité rencontrées par le fret ferroviaire n'ont pour l'instant pas d'impact sur l'activité de la société...

Publié le 17/11/2017

L'actuel Directeur Général d'EuropaCorp Television, Thomas Anargyros, s'est porté acquéreur. La transaction ne comprend pas Taken...

Publié le 17/11/2017

Le centre, situé à proximité de la gare Montparnasse, dégage un loyer annuel de 690 kE...

Publié le 17/11/2017

Une stratégie de réorganisation structurelle dont la finalisation demeure sujette à l'approbation de l'extension des agréments de sa filiale de gestion monégasque par les autorités…

CONTENUS SPONSORISÉS