En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 007.14 PTS
-0.84 %
5 008.00
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 943.47
-0.75 %
DAX PTS
12 528.18
-0.64 %
Dow Jones PTS
25 827.36
+0.36 %
10 341.89
+0. %
1.125
+0.01 %

Clôture de Wall Street : la hausse l'emporte, la Fed accroît son soutien

| Boursier | 423 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a fini en hausse lundi malgré les inquiétudes concernant une seconde vague de Covid-19. La Fed va commencer à acheter des obligations d'entreprises dans le cadre de ses mesures de soutien.

Clôture de Wall Street : la hausse l'emporte, la Fed accroît son soutien
Credits Reuters

Après avoir perdu entre 2% et 3% en début de séance, la Bourse américaine a terminé en hausse, lundi soir, malgré les inquiétudes concernant une hausse du nombre de cas de Covid-19 aux Etats-Unis et en Chine. Le rebond boursier a été initié par une annonce de la Réserve fédérale, qui a décidé d'acheter de la dette obligataire d'entreprises dans le cadre de ses mesures de soutien face à la crise du Covid-19.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,62% à 25.763 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,83% à 3.066 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a avancé de 1,43% à 9.726 pts.

La semaine dernière, le DJIA avait cédé 5,5%, le S&P 500 avait perdu 4,7% et le Nasdaq avait fléchi de 2,3% (leur 1e semaine de baisse après 3 semaines de forte hausse), dans la crainte d'une seconde vague de coronavirus, et à la suite de déclarations prudentes de la Fed sur la reprise économique.

Plus tôt dans la journée, les autres places mondiales ont fini en recul. En Asie, le Nikkei a plongé de 3,4% et le Shanghai composite a lâché 1%, tandis qu'en Europe, l'EuroStoxx 50 a été moins affecté (-0,55%), de même que le CAC 40, qui a reculé de 0,49%.

La Fed élargit sa boîte à outils aux obligations corporate en direct

La Fed a donc annoncé dans la soirée de lundi son intention de commencer à racheter des obligations d'entreprises, dans le cadre du programme de rachat d'obligations d'un montant potentiel de 750 Mds$ annoncé le 23 mars mars dernier. Jusqu'à présent, la Banque centrale américaine avait uniquement acheté des obligations privées de façon indirecte, via des fonds indiciels (ETF).

Cette décision permettra à la Fed de mieux cibler son soutien aux différents secteurs et entreprises frappés par le Covid-19. Elle intervient moins d'une semaine après la dernière réunion de la Fed qui s'est montrée inquiète d'une reprise économique lente. Elle s'est dite prête à maintenir ses taux directeurs proches de zéro au moins jusqu'à la fin 2022, et s'est engaée à continuer à utiliser toute la gamme de ses outils pour sortir l'économie américaine de l'ornière où l'a précipitée la pandémie.

Après un vif rebond de 40% par rapport à leurs plus bas du mois de mars, les Bourses mondiales font une pause depuis début juin, observant d'un côté les indicateurs économiques qui se redressent et d'autre part, les indicateurs sanitaires qui ont montré depuis la fin mai des signes de dégradation aux Etats-Unis, mais aussi, depuis ce week-end, en Chine.

21 quartiers de Pékin mis en quarantaine

Aux Etats-Unis, le nombre de décès du coronavirus frôle lundi soir les 116.000, et le nombre de cas dépassé 2,1 millions, selon les chiffres de l'université américaine Johns Hopkins. Le nombre de nouveaux cas est désormais en augmentation dans 23 des 50 Etats américains, selon un décompte tenu par le 'New York Times'. Si certains Etats parmi les plus touchés continuent de voir le nombre d'infections reculer (New York, New Jersey, Connecticut notamment), le nombre de cas est en hausse notamment dans l'Alabama, l'Arizona, la Californie, la Floride, la Louisiane, la Caroline du Nord et du Sud, le Nevada, l'Oklahoma, l'Oregon, le Tennessee, le Texas et l'Utah.

En Chine, l'apparition d'une centaine de nouveaux cas à Pékin depuis la fin de la semaine dernière a entraîné le reconfinement de plusieurs quartiers de la capitale chinoise. Dix nouvelles zones résidentielles ont été placées en quarantaine lundi, a annoncé la mairie de Pékin, qui a découvert de nouveaux cas de contamination dans un marché de gros du nord-ouest de la capitale, dans le district de Haidian. La semaine dernière, les autorités avaient déjà fermé un marché de produits frais du sud de la métropole, dans le district de Fengtai, et avaient placé 11 quartiers résidentiels en quarantaine dans ce secteur.

Aux Etats-Unis, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a assuré que même en cas de seconde vague de Covid-19, l'administration Trump n'envisageait pas de mesures de confinement aussi strictes qu'en mars dernier, qui avaient mis l'économie à l'arrêt pendant plusieurs semaines.

Vendredi, le CDC (centre pour le contrôle et la prévention des maladies) avait au contraire averti qu'il faudrait recourir à nouveau à des mesures de confinement semblables à celle de mars dernier si le nombre de cas se mettait à augmenter fortement outre-Atlantique.

L'espoir d'un vaccin dès l'automne

Les investisseurs espèrent néanmoins que l'économie continuera de se redresser pendant l'été, et qu'un vaccin sera mis au point à l'automne. Pendant le week-end, le géant pharmaceutique britannique AstraZeneca a estimé être en mesure de livrer les premières doses de vaccin dès le mois d'octobre si les essais cliniques en cours sont couronnés de succès.

Le PDG d'AstraZeneca Pascal Soriot a ainsi assuré dimanche sur 'BFMTV' qu'il "aura les résultats des tests (liés au vaccin contre le coronavirus) au mois de septembre et pourra livrer à partir du mois d'octobre". Samedi, un accord a été passé entre le groupe pharmaceutique et l'Union européenne pour fournir 400 millions de doses à l'UE.

AstraZenaca a aussi passé des accord avec d'autres pays pour la fourniture du potentiel vaccin, dont les Etats-Unis, qui ont apporté en mai un financement de 1 milliard de dollars au groupe pharmaceutique. De nombreux autres laboratoires dans le monde (dont la biotech américaine Moderna) testent des vaccins, avec pour objectif une commercialisation à l'automne ou au plus tard début 2021.

Le pétrole rebondit, le dollar corrige

Sur le front économique aux Etats-Unis, l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de juin est ressorti bien meilleur que prévu, à -2 points alors que le consensus était négatif de 30 points. L'indice signale même une quasi stabilité de l'activité manufacturière régionale.

Les cours du pétrole, qui avaient corrigé la semaine dernière, ont rebondi lundi dans l'espoir d'un rebond de la demande dans les prochains mois, tandis que l'offre devrait rester maîtrisée. Le baril de brut léger américain WTI pour livraison juillet a gagné 2,4% à 37,12$ sur le Nymex, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord d'échéance août a grimpé de 2,6% à 39,72$. La semaine, les deux variétés de pétrole avaient corrigé de 8,3%, après avoir grimpé pendant 6 semaines d'affilée.

L'or a reculé lundi, cédant 0,6% à 1.727,20$ l'once sur le Comex, mais le métal jaune a progressé de 3,2% la semaine dernière et de plus de 13% depuis le début de l'année.

Sur le marché des changes, le dollar est reparti à la baisse, l'indice du dollar cédant 0,64% en séance à 96,70 points, tandis que l'euro a regagné 0,60% à 1,1321$. Le dollar avait progressé la semaine passée, faisant office de valeur-refuge face au retour des inquiétudes sur les marchés d'actions.

VALEURS A SUIVRE

3M (+1,8%), le géant industriel du Minnesota, a annoncé pour le mois de mai 2020 une correction de 20% de ses ventes en glissement annuel, à 2,2 milliards de dollars environ. Le groupe aux marques Scotch ou Post-it, qui conçoit aussi des masques N95, n'est donc pas parvenu à résister dans ce contexte de crise sanitaire et économique. Tous les segments d'activité ressortent en baisse au mois de mai, la santé résistant un peu mieux que le reste avec un déclin de 11%. Le groupe ne fournit plus de guidance annuelle ou trimestrielle compte tenu des incertitudes actuelles sur l'impact du Covid-19, mais il communique sur sa performance chaque mois.

Hertz Global (-33,5%) a obtenu l'autorisation de la justice américaine pour émettre 1 milliard de dollars d'actions, profitant de la flambée récente du cours de bourse malgré son placement sous la protection de la loi sur les faillites.

VF Corp (+3%) envisagerait de faire l'acquisition de concurrents de petite taille, selon son CEO Steve Rendle, qui s'exprimait dans un entretien accordé au 'Financial Times'.

Square (+4,94% à 91,03$) a réagi positivement à l'annonce du rachat par la société américaine de paiement mobile d'une start-up espagnole Verse. Cette dernière est spécialisée dans les transferts d'argent via mobiles et permet à Square d'accéder à ce marché en Europe. L'application Cash App de Square permet déjà d'effectuer des transferts mais uniquement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. La presse espagnole évoque un prix d'achat de 30 à 50 millions de dollars. L'action Square, qui a bondi de plus de 45% depuis le début de l'année, évolue tout près de son record de 91,97$ inscrit le 3 juin dernier.

Shopify (+8,4%). Le groupe de e-commerce a signé un accord commercial avec Walmart (+0,29%).

EBay (+0,48%). Six anciens dirigeants et employés d'eBay ont été mis en accusation, lundi, de cyberharcèlement par la justice américaine. Ce groupe de personnes, dont l'ex-directeur de la sécurité du groupe, est accusé d'avoir harcelé un couple du Massachusetts, qui publiait un blog critique vis-à-vis du groupe d'enchères et de petites annonces en ligne. Les accusés ont notamment envoyé au couple des colis contenant des cafards vivants, un linceul, ou encore un masque sanglant de cochon. Ils avaient aussi menacé de mettre en ligne les informations personnelles du couple.

American Express (+2,2%). La coentreprise de l'Américain a obtenu l'approbation de la Banque populaire de Chine pour démarrer ses activités de compensation.

Tesla (+5,9%) rebondit en Chine. Le concepteur californien de véhicules électriques a enregistré en mai une flambée de 150% de ses ventes chinoises en comparaison du mois antérieur, selon les données de LMC Automotive.

Broadcom (+1,28%) s'associe au Finlandais Nokia (+0,5%) pour le développement de puces pour les équipements 5G. Nokia collabore déjà avec Marvell (+1,9%) et Intel (+1,3%) de ce point de vue.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/07/2020

SoLocal, dont le titre est suspendu depuis le 15 juin, a annoncé que la reprise de la cotation de ses titres a été fixée au lundi 6 juillet 2020. Ce, après voir précisé qu'après d’intenses…

Publié le 03/07/2020

GTT a annoncé avoir reçu, fin juin, une commande de la part du chantier naval russe Zvezda Shipbuilding Complex (Zvezda) pour la conception des cuves de cinq méthaniers brise-glace de type ARC7…

Publié le 03/07/2020

GTT a reçu fin juin une commande de la part du chantier naval russe Zvezda Shipbuilding Complex pour la conception des cuves de cinq méthaniers...

Publié le 03/07/2020

Une centaine de salariés d'Air France et de ses sous-traitants ont manifesté ce vendredi devant le siège social de la compagnie aérienne à...

Publié le 03/07/2020

Le Conseil Départemental de la Vienne a retenu le projet déposé par les équipes de la Société Anonyme du Parc du Futuroscope (SAPF), société contrôlée par la Compagnie des Alpes et actuel…