Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 068.59 PTS
-1.75 %
6 990.50
-2.77 %
SBF 120 PTS
5 475.97
-1.71 %
DAX PTS
15 603.88
-1.94 %
Dow Jones PTS
34 265.37
-1.3 %
14 438.40
-2.75 %
1.134
0. %

Clôture de Wall Street : indécision à trois séances de la fin de l'année

| Boursier | 317 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York a fini mardi en ordre dispersé, au lendemain d'un 69e record pour le S&P 500 qui a marqué le pas mardi.

Clôture de Wall Street : indécision à trois séances de la fin de l'année
Credits Reuters

La Bourse de New York a fini mardi en ordre dispersé, au lendemain d'un 69e record pour le S&P 500, qui a marqué le pas mardi. Dans un volume restreint, les investisseurs se sont consacrés aux traditionnelles opérations de fin d'année, verrouillant les gains inscrits dans les portefeuilles de leurs clients. 2021 aura été particulièrement faste pour les marchés d'actions, malgré le retour de la volatilité depuis l'automne, lié au regain de la pandémie de Covid-19 et à la perspective d'une remontée des taux directeurs de la Réserve fédérale en 2022.

A la clôture, le Dow Jones a avancé de 0,26% à 36.398 points, soutenu notamment par Walt Disney (+1,57%), Boeing (+1,46%) et Walmart (+1,44%). L'indice large S&P 500 a cédé 0,1% à 4.786 pts, après son nouveau sommet historique de lundi, tandis que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a reculé de 0,56% à 15.781 pts.

A 3 séances de la fin 2021, le DJIA affiche une performance positive annuelle de 19%, le S&P 500 a bondi de 27% et le Nasdaq a grimpé de 22,4%.

Sept des onze indices sectoriels du S&P 500 ont fini en progression, à commencer par les utilities (+0,9%), les biens de consommation de base (+0,6%) et les matériaux de base (+0,5%), à savoir des secteurs défensifs et cycliques. Les investisseurs ont en revanche pris des bénéfices sur les secteurs les plus fortement valorisés que sont les technologiques (-0,6%), et les services de communication (-0,3%) ainsi que les secteurs de la santé (-0,3%) et de l'énergie (-0,1%).

Ailleurs, les marchés européens ont fini dans le vert mardi. A Paris, le CAC 40 a même terminé sur un nouveau record, en hausse de 0,57% à 7.181 pts. En Asie, le Nikkei a gagné 1,37%, tandis que le CSI 300 chinois a avancé de 0,74%.

La progression du variant Omicron continue d'attirer une attention importante, mais l'interprétation des derniers chiffres est positive. Une nouvelle étude en Afrique du Sud suggère que l'infection par Omicron peut également renforcer l'immunité contre la souche Delta antérieure.

"L'augmentation de la neutralisation du variant Delta chez les personnes infectées par Omicron peut entraîner une diminution de la capacité de Delta à réinfecter ces personnes", ont ainsi indiqué les scientifiques, cités par Reuters. Alex Sigal, professeur à l'Africa Health Research Institute en Afrique du Sud, a même affirmé sur Twitter que si Omicron était comme supposé moins pathogène, il pourrait contribuer à freiner le variant Delta présumé plus dangereux.

Période d'isolement réduite de moitié, à 5 jours, aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les services américains de santé (CDC) ont annoncé lundi soir la réduction de la période d'isolement recommandée pour les infections asymptomatiques, qui passe de dix jours à cinq jours. Cette annonce a soulagé les chefs d'entreprises, notamment dans les transports, où l'absence de salariés a entraîné des retards et des annulations de vols par milliers depuis Noël aux Etats-Unis.

La pénurie de travailleurs, liée à la pandémie, est un des facteurs ayant conduit les économistes à abaisser ces dernières semaines leurs prévisions de croissance pour le début de 2022. Ailleurs, la banque centrale chinoise a rassuré en procédant mardi à l'injection du plus important montant de liquidités en deux mois. La veille, la banque populaire de Chine (BPC) avait promis de prendre des mesures plus proactives pour stabiliser son économie.

Aux Etats-Unis, malgré un nombre record de cas de Covid, le nombre quotidien moyen de décès a légèrement baissé à 1.205 lundi contre 1.328 dimanche, et la moyenne quotidienne d'hospitalisations est passée de 71.459 à 71.381. Séparément, le nombre de personnes entièrement vaccinées aux Etats-Unis a grimpé jusqu'à 205,2 millions, soit 61,8% de la population totale, selon les données des CDC, tandis que 66,4 millions d'Américains ont reçu une dose de rappel... Notons enfin que le variant Omicron est devenu la souche dominante aux USA selon les CDC (à près de 59% des cas Covid selon la dernière estimation).

La hausse des prix de l'immobilier US atteint 18,4% sur un an

Dans l'actualité macro-économique aux Etats-Unis, les opérateurs ont suivi les indices des prix de l'immobilier S&P Case-Shiller et FHFA (Federal Housing Finance Agency), ainsi que l'indice manufacturier de la Fed de Richmond.

L'indice S&P Case-Shiller '20 City' a augmenté de 0,9% en octobre, un peu moins qu'attendu (1%). En glissement annuel et hors ajustements, il a bondi de 18,4%, proche du consensus de 18,5%. L'indice (FHFA) pour le mois d'octobre s'est pour sa part amélioré de 1,1% en comparaison du mois précédent, contre 0,7% de consensus. Il augmente de 17,5% sur un an.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Richmond pour le mois de décembre 2021 est ressorti à 16, contre 11 de consensus de marché et 11 également un mois auparavant, ce qui signale une accélération de l'expansion de l'activité manufacturière dans la région en fin d'année.

Le pétrole WTI se maintient au-dessus des 75$

Le pétrole a poursuivi son mouvement haussier mardi, mais a fini en-dessous des plus hauts de la séance. Le baril de brut léger américain WTI a gagné 0,5% à 75,98$ (contrat à terme de février sur le Nymex), tandis que le Brent de Mer du nord a avancé de 0,43% à 78,94$ (contrat de mars). Le WTI a grimpé de plus de 55% depuis le début 2021, soutenu par la reprise de la demande mondiale, après le choc de la pandémie de Covid-19 en 2020.

L'or grappillé mardi 0,1% à 1.810,90$ l'once sur le Comex (contrat de février). Le bitcoin chutait de 6,5% sur 24 heures en fin de soirée, autour de 47.697$, selon le site Coindesk.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar gagnait 0,07% à 96,16 pts en fin de soirée face à un panier de devises, tandis que l'euro lâchait 0,14% à 1,1309$. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans est resté stable à 1,48%.

VALEURS A SUIVRE

Apple (+-0,58%) a reflué après son record de la veille. La firme à la pomme a annoncé lundi soir avoir fermé temporairement ses 12 magasins de la ville de New York, en raison de la flambée de cas du variant Omicron du coronavirus. Les commandes en ligne demeurent toutefois accessibles.

Par ailleurs, le groupe pourrait soumettre des plans de conformité à la loi sud-coréenne sur les paiements via les applications, indique l'agence de presse locale Yonhap. Cette loi sud-coréenne interdit aux opérateurs de magasins d'applications d'exiger des développeurs qu'ils utilisent les systèmes de paiement intégrés des opérateurs. L'article de Yonhap a aussi indiqué que Google (Alphabet) s'est engagé en novembre à mettre en place un système de paiement alternatif dans sa boutique d'applications sud-coréenne.

Boeing (+1,46%) a signé la 2e plus forte progression du Dow Jones. L'Indonésie a levé l'interdiction de vol du B737-MAX, trois ans après le crash d'un appareil de la compagnie locale Lion Air.

Tesla (-0,5%). Le titre, qui vient de rebondir de 20% en quelques séances, n'a pas réagi à une note de Wedbush, qui voit un potentiel de hausse de 30%, grâce à une robuste demande chinoise et aux nouvelles ouvertures d'usines aux USA et en Allemagne (à Austin et Berlin). Argus livre aussi un avis favorable sur le géant de l'automobile électrique. Daniel Ives de Wedbush pense que le secteur entier des véhicules électriques est paré pour un mouvement significatif en avant. La gestion remarquable des difficultés d'approvisionnement en semi-conducteurs de Tesla suggère au broker que le groupe devrait profiter pleinement de l'essor du secteur.

Merck & Co (+0,3%). L'Inde vient à son tour d'annoncer ce mardi l'approbation du traitement antiviral par voie orale du Covid-19 chez l'adulte développé par l'Américain Merck. Une commission du ministère de la Santé japonais avait précédemment recommandé d'approuver la pilule antivirale, qui a récemment reçu le feu vert de la Food & Drug Administration américaine - malgré une efficacité inférieure à celle du traitement similaire de Pfizer (-2%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2022

Approbation par l'assemblée générale ordinaire d'Advicenne du projet de transfert de la cotation des titres Advicenne sur le marché Euronext Growth...

Publié le 21/01/2022

L'Assemblée Générale des actionnaires d'AST Groupe qui s'est tenue le 21 janvier 2022 a approuvé le projet de transfert de cotation de ses titres du marché réglementé Euronext Paris…

Publié le 21/01/2022

La Société des Bains de Mer a réalisé vendredi soir son point d’activité du troisième trimestre 2021-2022. Entre octobre et décembre 2021, la société et ses filiales ont enregistré un…

Publié le 21/01/2022

CNP Assurances a finalisé avec succès sa première émission subordonnée Tier 3 de l'année pour un montant de 500 millions d'euros. Il s'agit d'obligations de maturité 7 ans portant intérêt au…

Publié le 21/01/2022

Le Conseil d'Administration a décidé de mettre en oeuvre ce transfert

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne