5 372.38 PTS
+0.08 %
5 371.00
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 288.39
+0.13 %
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : hausse timide avec les projets fiscaux de Trump

| Boursier | 135 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a salué jeudi dans le calme les baisses d'impôts promises par les Républicains et détaillées mercredi par Donald Trump. Les investisseurs attendent désormais prudemment les détails de la réforme.

Clôture de Wall Street : hausse timide avec les projets fiscaux de Trump
Credits Reuters

La Bourse de New York a fini en légère hausse jeudi, les investisseurs restant cependant prudents, malgré l'annonce la veille par Donald Trump d'un projet de réforme fiscale présentée comme "révolutionnaire". Le dollar, qui s'était raffermi depuis trois jours, a subi des prises de bénéfices jeudi, de même que le pétrole, tandis que les marchés obligataires ont fait du surplace. La croissance économique des Etats-Unis au 2ème trimestre a été revue en légère hausse à 3,1%.

A la clôture, le Dow Jones a avancé de 0,18% à 22.381 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,12% à 2.510 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fini parfaitement stable à 6.453 pts.

Sur le marché des changes, l'euro a regagné 0,3% face au dollar à 1,1781$, après un recul de 1,6% sur les trois précédentes séances. L'indice du dollar, qui mesure son évolution par rapport à un panier de six devises de référence, a cédé 0,2% à 93,14.

La Fed devrait garder le cap des hausses de taux progressives

Le pétrole a subi quelques prises de bénéfices après son récent "rally" lié à des rapports faisant état d'une reprise de la demande mondiale, tandis que l'Opep et ses alliés mettent en oeuvre efficacement leur accord de réduction de la production. Le cours du baril de brut léger américain WTI a fini en baisse de 1,1%, à 51,56$ sur le Nymex (contrat à terme de novembre), tandis que le baril de Brent de la Mer du Nord a reculé de 0,8% à 57,43$.

Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêts sont restés stable jeudi soir, le rendement du T-Bond (emprunt d'Etat américain) à 10 ans finissant à 2,31%.

Sur le front de la politique monétaire, une membre de la Fed, Esther George, a estimé jeudi qu'il fallait continuer de relever les taux malgré la faiblesse de l'inflation, des propos qui rejoignent ceux prononcés par Janet Yellen mardi. La patronne de la Fed du Kansas (qui ne vote pas cette année au Comité de politique monétaire) a jugé que les taux devraient continuer de monter compte-tenu des "niveaux de confiance élevés" et de "prévisions de croissance prometteuses à travers le monde".

Des baisses d'impôts promises aux entreprises comme aux particuliers

Mercredi, Donald Trump et le camp républicain du Congrès ont présenté un projet de réforme fiscale qui ramènerait notamment le taux de l'impôt sur les sociétés de 35% à 20%. Pour les particuliers, le taux marginal d'impôt sur le revenu devrait être ramené de 39,6% à 35% pour la tranche la plus haute. Cependant, une contribution additionnelle serait prévue pour les contribuables les plus riches. Cette réforme était très attendue par les marchés financiers, car elle pourrait avoir un effet positif notable sur les bénéfices des entreprises et sur la consommation et la croissance économique aux Etats-Unis.

Les investisseurs restent toutefois circonspects, anticipant d'âpres négociations au Congrès sur les détails de la réforme ainsi que sur les moyens de la financer. Selon la Tax Foundation, un centre d'étude indépendant, les réductions d'impôts envisagées creuseraient le déficit fédéral d'environ 5.000 milliards de dollars sur dix ans si elles ne sont pas compensées par des mesures d'économies.

Sur le plan macro-économique, on a appris jeudi que la croissance du PIB des Etats-Unis a été un peu plus forte qu'attendu au 2ème trimestre. La hausse du PIB a été revue de 3% à 3,1% en 3ème (et dernière) lecture. En revanche, les chiffres hebdomadaires du chômage ont un peu déçu : les inscriptions nouvelles au chômage ont progressé de 12.000 la semaine passée à 272.000 contre un consensus de 270.000. Les données ont cependant été influencées par les effets du passage du cyclone Irma en Floride.

Par ailleurs, le déficit commercial s'est réduit en août à 62,9 Mds$, contre un consensus de place de 65,7 Mds$ et un niveau de 65,1 Mds$ en juillet. Les stocks préliminaires de grossistes aux Etats-Unis ont augmenté de 1% en août. Les stocks des détaillants sont quant à eux en progression de 0,7% en données préliminaires.

VALEURS A SUIVRE

BlackBerry (+13,4%) vient de publier ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 19 M$, contre une perte de 372 M$ (0,71$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,05$. Les revenus s'élèvent à 238 M$ (249 M$ en non-GAAP), contre 334 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de proche de 0 pour des revenus de 222 M$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa "positif", pour des revenus compris entre 920 et 950 M$.

Bank of America (+0,16%). D'après les informations de Reuters, basées sur deux sources au fait du dossier, le groupe chercherait des mètres carrés supplémentaires à Paris afin de développer ses activités dans la capitale après le Brexit. Pour mémoire, le géant bancaire américain avait annoncé cet été avoir choisi Dublin en Irlande pour son installer son siège européen.

Rite Aid (-11%) publie ses comptes du second trimestre fiscal. Les revenus s'élèvent à 7,7 Mds$. Les bénéfices sont de 170,7 M$ (0,16$ par action). En base ajustée, le groupe affiche une perte par action de 0,01$. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action de 0,01$ sur la période, pour des revenus de 7,84 Mds$.

Conagra Brands (+1,8%) dévoile ses comptes du premier trimestre fiscal. Les ventes reculent de 4,8% en glissement annuel, à 1,8 Md$. Les profits diminuent de 18,1% à 152,5 M$. Le bénéfice par action ajusté grimpe en revanche de 17,9% à 0,46$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,40$, pour des revenus de 1,78 Md$. Sur l'exercice, le groupe vise des ventes en baisse de 2% ou stables, pour un bpa ajusté compris entre 1,84 et 1,89$.

Sherwin-Williams (+2%) revoit à la baisse ses prévisions après le passage des ouragans Harvey, Irma et Maria. Pour le troisième trimestre, le groupe vise désormais un bénéfice par action compris entre 3,40 et 3,70$, contre une précédente fourchette de 3,70/4,10$. Le bpa du T3 2016 était ressorti à 4,08$.

Blackstone (+1,2%). Selon les informations de Reuters, les fonds américains de capital-investissement Blackstone et Apollo Global Management se sont alliés pour soumettre une offre de reprise sur Westinghouse, la filiale nucléaire de Toshiba en situation de faillite. Selon les mêmes sources, Westinghouse travaillerait à une vente avec l'aide de la banque d'investissement PJT Partners et cette procédure n'en serait qu'à sa phase préliminaire. Une cession pourrait valoriser Westinghouse à environ 4 Mds$.

Apple (-0,6%). Le titre reste sous surveillance à Wall Street. Après avoir aligné quatre séances de correction, le dossier a enregistré hier une deuxième séance consécutive de rebond.

Kellogg (-0,3%) annonce la nomination, effective le 2 octobre, de Steven A. Cahillane au poste de CEO, à la place de John A. Bryant qui vient d'annoncer son départ. Steven A. Cahillane était récemment CEO de The Nature's Bounty.

Accenture (-0,2%%) dévoile ses comptes du quatrième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 932,5 M$ (1,48$ par action). Les revenus s'élèvent à 9,64 Mds$ (9,15 Mds$ en base ajustée). Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,47$, pour des revenus de 9 Mds$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise des revenus compris entre 9,1 et 9,35 Mds$. Le bpa annuel est quant à lui attendu entre 6,36 et 6,60$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Orège a annoncé ses comptes pour le 1er semestre 2017 clos fin juin...

Publié le 20/10/2017

                                               Communiqué de Presse   Voisins le Bretonneux, le 17 octobre 2017   Activité…

Publié le 20/10/2017

Paypal évolue sur ses plus hauts depuis son entrée en Bourse en juillet 2015. L’action du spécialiste du paiement en ligne progresse de 4,89% à 70,58 dollars à la faveur d’une performance…

Publié le 20/10/2017

  DESCRIPTIF PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS AUTORISE PAR L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 27 JUIN 2017   Paris, le 20 octobre 2017   Conformément aux…

Publié le 20/10/2017

WORLDLINELe spécialiste des systèmes de paiements publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS