Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 133.83 PTS
-0.94 %
7 133.50
-0.85 %
SBF 120 PTS
5 530.47
-0.88 %
DAX PTS
15 772.56
-1.01 %
Dow Jones PTS
35 368.47
-1.51 %
15 210.76
-2.57 %
1.132
-0.06 %

Clôture de Wall Street : gros rebond avec les valeurs technologiques et Nike

| Boursier | 377 | Aucun vote sur cette news

Wall Street, qui venait d'enchainer trois séances de repli, a rebondi nettement de 2,4% sur le Nasdaq à 15...

Clôture de Wall Street : gros rebond avec les valeurs technologiques et Nike
Credits Reuters

Wall Street, qui venait d'enchainer trois séances de repli, a rebondi nettement de 2,4% sur le Nasdaq à 15.341 pts ce mardi en clôture, emmené par les valeurs de technologie. Le Dow Jones remonte de 1,6% à 35.492 pts, tandis que le S&P 500 progresse de 1,78% à 4.649 pts. Si les inquiétudes relatives à la rapide propagation du variant Omicron du coronavirus dans le monde entier, à quelques jours des fêtes de fin d'année, restent vives, les opérateurs ont réalisé des achats à bon compte dans une actualité relativement calme à l'approche de Noël...
Sur le front sanitaire justement, le président Joe Biden qui s'est adressé aux Américains ce soir a calmé le jeu en estimant "ne plus en être au printemps 2020 grâce aux vaccins"... Un discours globalement rassurant : Pas de confinement à l'horizon, mais bien une accélération de la campagne de vaccination et le renfort de l'armée dans certains hôpitaux.
Le président a annoncé également l'envoi de 500 millions de tests gratuits aux foyers américains à partir du mois prochain. Des centres de tests vont aussi être mis en place dans les Etats les plus touchés. Joe Biden a par ailleurs lancé un avertissement sévère aux non vaccinés, en leur disant qu'ils risquaient une maladie grave ou la mort, tout en assurant aux Américains qui se sont fait vacciner qu'ils peuvent se réunir en toute sécurité avec leur famille pendant les vacances...

"Ce n'est pas un discours sur le verrouillage du pays", a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki. "Pour être clair : Covid-19 n'est pas la même menace pour les individus entièrement vaccinés qu'elle l'était en mars 2020".
Le CDC a indiqué lundi qu'Omicron représentait environ 73% des nouveaux cas aux Etats-Unis sur la semaine du 12 au 18 décembre. Les Etats-Unis affichent le bilan officiel le plus lourd de cette pandémie, avec quasiment 810.000 morts et 51 millions de contaminations.

Le baril de pétrole a repris également de la hauteur ce soir sur le WTI à 71,55$. L'euro campe sous les 1,13/$ à 1,1280/$.

Les valeurs

* Micron s'envole de 10,5% après avoir nettement dépassé les attentes du marché au cours de son premier trimestre fiscal... Le fabricant de puces-mémoire a également révélé avoir conclu des accords avec ses propres fournisseurs pour atténuer les goulots d'étranglement dans sa chaîne d'approvisionnement. "Nous commençons à voir une petite amélioration sur ce front. Mais ce sera au cours de l'année civile 2022 qu'une grande partie de cette amélioration se produira", a déclaré Sumit Sadana, CBO de Micron. Sur son premier trimestre fiscal, la société américaine a enregistré un bpa ajusté de 2,16$ pour des revenus de 7,69 milliards de dollars (+33%). Le consensus tablait respectivement sur un bpa de 2,11$ pour des recettes de 7,67 Mds$. Le bénéfice net a atteint 2,36 milliards de dollars, soit 2,04$ par action, contre 803 M$ et 0,71$ par titre un an auparavant.
Le groupe, un des principaux producteurs mondiaux de puces-mémoire, s'attend à réaliser des revenus de 7,5 milliards de dollars, plus ou moins 200 millions de dollars, sur son deuxième trimestre fiscal, contre un consensus de place de 7,27 Mds$. La société prévoit également un bénéfice ajusté par action de 1,95$, plus ou moins 10 cents, dépassant les estimations des analystes de 1,86$. Selon le patron de Micron, Sanjay Mehrotra, la firme est bien placée pour réaliser un exercice 2022 record.

* Parmi les valeurs dites technologiques, Tesla remonte de 4,2% avec Intel (+2,4%), Microsoft (+2,3%), Amazon (+2%) et Apple (+1,9%), tandis qu'Alphabet remonte de 1%.

* Nike progresse de 6,1% après avoir dévoilé des comptes supérieurs aux attentes des analystes au deuxième trimestre à la faveur d'une forte demande en Amérique du Nord. La marque à la virgule a réalisé un bénéfice net de 1,34 milliard de dollars sur la période, ou 83 cents par action, contre 78 cents par titre il y a un an. Les recettes ont atteint 11,36 milliards de dollars, contre 11,24 Mds$ un an plus tôt grâce aux ventes du Black Friday qui ont eu lieu juste avant la fin du trimestre, le 30 novembre. Les analystes misaient en moyenne sur un bpa de 63 cents pour des ventes de 11,25 Mds$. Le chiffre d'affaires en Amérique du Nord a augmenté de 12%, aidant à compenser la baisse de 20% observée en Chine. La marge brute s'est améliorée de 2,8 points à 45,9%. La société s'attend à ce que la marge brute augmente encore de 1,5 point ce trimestre avec une amélioration des revenus anticipée entre +1 et +4%.
Le leader mondial des équipements sportifs s'est par ailleurs dit confiant quant à une amélioration des problèmes qui affectent les chaînes d'approvisionnement pour son prochain exercice fiscal annuel. Au Vietnam, Nike a précisé que toutes les usines avec lesquelles elle travaille étaient de nouveau opérationnelles après avoir dû annuler des commandes totalisant environ 130 millions d'unités. Un problème majeur est qu'une grande partie de la main-d'oeuvre a fui vers la campagne lorsque les restrictions ont été levées plus tôt cette année. Cependant, les taux de fréquentation s'améliorent, a souligné la marque la firme. "Les bons résultats de Nike ce trimestre fournissent une preuve supplémentaire que notre stratégie fonctionne, alors que nous l'exécutons dans un environnement dynamique", a déclaré le directeur général, John Donahoe. "Nous sommes maintenant dans une position concurrentielle beaucoup plus solide aujourd'hui qu'il y a 18 mois".

* Boeing (+5,9%). UPS a commandé 19.767 Freighters. Un contrat qui permet au géant américain de confirmer son année record en matière de vente d'avions cargo avec 80 commandes fermes pour de nouveaux appareils à fuselage large et plus de 80 commandes de 'Boeing Converted Freighters'. Malheureusement pour Boeing, la situation est loin d'être aussi porteuse sur le segment des avions commerciaux. "Le Boeing 767 est l'avion le plus polyvalent que nous exploitons", a déclaré le président des opérations américaines d'UPS, Nando Cesarone. "Notre plan d'achat de 19 avions et de livraison entre 2023 et 2025 s'aligne sur la stratégie et les prévisions de dépenses d'investissement partagées lors de notre journée investisseurs et analystes de juin 2021. Il soutient également nos efforts de développement durable en rendant notre flotte plus efficace et en améliorant la fiabilité". En 2021, la demande de fret aérien a explosé avec l'expansion des marchés du commerce électronique et du fret express.

* Nordstrom (+3%) pourrait scinder Nordstrom Rack, sa filiale de magasins à bas prix. Le groupe américain consulte AlixPartners pour examiner les diverses options possibles, selon les sources de 'Bloomberg'. Nordstrom n'est "pas du tout satisfait" de la reprise de Nordstrom Rack, qui n'offrirait pas suffisamment de marques haut de gamme et proposerait plus de produits moins chers que ses clients ne le souhaiteraient, a déclaré le directeur général Erik Nordstrom lors de la conférence téléphonique suivant la présentation des résultats trimestriels de la firme le mois dernier. En réponse, le détaillant a engagé des consultants externes pour aider à améliorer les performances de Nordstrom Rack et augmenter sa rentabilité, avait alors précisé le dirigeant.
Plusieurs grandes chaînes américaines de magasins sont en train de revoir leur business model, bouleversé par la pandémie de coronavirus. Macy's a par exemple demandé l'aide d'AlixPartners pour évaluer ses opérations en ligne à la demande de l'actionnaire activiste Jana Partners, tandis que la chaîne de grands magasins rivale Saks Fifth Avenue a décidé de scinder son activité en ligne, Saks Off 5th.

* McDonald's (+1%). La branche japonaise de McDonald's, McDonald's Holdings Japan, a annoncé mardi qu'elle allait suspendre la vente de frites de taille moyenne et grande pendant une semaine à compter de vendredi en raison de l'engorgement dans les chaînes d'approvisionnement. La chaîne de restauration rapide fait face à des retards de livraison de pommes de terre, la pandémie de coronavirus ayant bouleversé les chaînes de logistique. Des inondations importantes près du port de Vancouver au Canada, d'où l'entreprise importe ses pommes de terres, ont également perturbé les livraisons.

* Nikola (+1,8%). La société de véhicules électriques paiera une amende de 125 millions de dollars pour mettre fin aux enquêtes de la Securities and Exchange Commission qui accusait le fondateur et ancien directeur général du groupe de déclarations trompeuses envers les investisseurs. L'ancien PDG, Trevor Milton, a trompé les investisseurs sur les avancées technologiques de l'entreprise, les capacités de production internes et les réservations de camions, selon une déclaration de la SEC. "Nikola Corp est responsable à la fois des déclarations prétendument trompeuses de Milton et d'autres tromperies présumées, qui ont toutes dépeint à tort l'état réel des activités et de la technologie de l'entreprise", a déclaré Gurbir S. Grewal, membre du gendarme financier américain. Le groupe s'est dit "satisfait" du règlement avec la SEC et "a maintenant résolu toutes les enquêtes gouvernementales".

* Moderna trébuche de 3%. Stéphane Bancel, le directeur général du groupe pharmaceutique, a déclaré que son groupe ne s'attendait pas à rencontrer des problèmes pour développer une dose de rappel de son vaccin contre le Covid-19 ciblant le variant Omicron du coronavirus et que des essais cliniques pourraient commencer début 2022.

* General Mills redonne 4% après des résultats trimestriels inférieurs aux attentes en raison notamment de la hausse du coût des matières premières, du transport et de la main d'oeuvre...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2022

Nominations...

Publié le 18/01/2022

Grâce à l'acquisition de Maspica en Italie, Delta Plus Group va poursuivre son développement dans des métiers à forte valeur ajoutée...

Publié le 18/01/2022

Gecina a placé avec succès, le 18 janvier, un nouveau Green Bond d'un montant de 500 millions d'euros avec une maturité de 11 ans (échéance en janvier...

Publié le 18/01/2022

Dans un contexte toujours perturbé par la pandémie, Spineway clôture l'exercice 2021 avec un chiffre d'affaires de 4,3 ME en croissance de 27% par...

Publié le 18/01/2022

Création d'un consortium pour répondre aux enjeux mondiaux de prévention et de détection des commotions cérébrales dans l'univers du sportVOGO...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne