5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : Facebook et Tesla reculent, Apple séduit

| Boursier | 135 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a poursuivi sa consolidation jeudi en clôture...

Clôture de Wall Street : Facebook et Tesla reculent, Apple séduit
Credits Carlos Barria / Reuters

Wall Street a poursuivi sa consolidation jeudi en clôture. L'actualité a pourtant été particulièrement étoffée outre-Atlantique, avec la présentation du projet de réforme fiscale, le changement de dirigeant de la Fed, et une pluie de trimestriels qui s'est poursuivie... Le DJIA gagne 0,35% à 23.516 pts, alors que le Nasdaq cède 0,02% à 6.715 pts. Le S&P500 perd aussi 0,02% à 2.580 pts.

ECO ET DEVISES

Jerome Powell, gouverneur de la Fed depuis 5 ans, est un choix plutôt rassurant pour les marchés, puisqu'il devrait poursuivre la politique monétaire actuelle de Yellen, dont il prendra le relais début février... Powell est un ancien de l'administration Bush (père) et du groupe de gestion d'actifs Carlyle. Il est plutôt favorable à un allègement de la réglementation de l'industrie financière mise en place après la crise de 2008, ce qui devrait également plaire aux marchés. Lloyd Blankfein, le patron de Goldman Sachs, a d'ailleurs exprimé son enthousiasme à ce sujet...

Le 'GOP' républicain présentait aujourd'hui le projet de réforme fiscale tant attendu aux États-Unis, après des débats qui ont duré jusqu'à hier sur la question... Le projet réduit le nombre des taux d'imposition à 4 (12%, 25%, 35% et 39,6%), contre 7 seuils individuels actuellement. Les tranches individuelles sont de 12% jusqu'à 45.000$, 25% jusqu'à 200.000, 35% jusqu'à 500.000$, puis 39,6%. Pour les couples mariés, la tranche à 12% va jusqu'à 90.000$, la tranche à 25% jusqu'à 260.000$ et la tranche à 35% jusqu'à 1 million de dollars. Au-dessus du million de dollars, le taux de 39,6% sera appliqué...
Ces nouveaux taux et seuils réduisent en particulier l'addition pour les ménages aux revenus moyens. Par contre, bon nombre de ménages à hauts revenus pourraient faire face à des taux marginaux plus élevés (35% contre 33% actuellement pour certains cas). Paul Ryan, Républicain qui préside la Chambre des représentants, estime que la famille américaine moyenne économisera 1.182$ par an grâce à ce projet. Le plan est selon lui dédié aux familles de la classe moyenne américaine, "qui méritent cette réduction"...
Du côté des entreprises, le taux d'imposition passera de 35% à 20% de manière permanente. Les entreprises ne pourront cependant plus déduire certaines compensations de dirigeants basées sur la performance. Une nouvelle taxe serait créée sur les profits réalisés à l'étranger, mesure destinée à contraindre les compagnies à rapatrier les profits...

Le président Donald Trump a salué cette présentation de la réforme fiscale. Trump juge que ces mesures devraient servir de tremplin à l'économie américaine et fournir le soulagement nécessaire aux familles - du moins si le projet devient loi. Globalement, le projet réduit donc l'imposition des entreprises et des individus, compensant les 'coupes' par l'élimination de certaines déductions antérieures.
"Je félicite le 'House Ways & Means Committee' pour l'introduction du Tax Cuts & Jobs Act", a lancé Trump dans un communiqué, percevant dans ce projet une action fiscale massive pour le peuple américain. Donald Trump en profite également pour souligner les récents sommets des marchés actions et la reprise économique. Trump prévient également que certains groupes de pression tenteront de s'attaquer au projet. Parmi les réactions immédiates, la National Association of Realtors et la National Association of Home Builders, qui représentent le secteur immobilier américain, ont en effet exprimé des doutes...

Dans l'actualité économique américaine du jour, la dernière étude Challenger concernant les destructions de postes annoncées par les entreprises aux USA a fait ressortir 29.831 licenciements au mois d'octobre, contre 32.346 pour la lecture antérieure.
Selon le Département US au travail ce jeudi, les inscriptions nouvelles au chômage pour la semaine close au 28 octobre se sont établies au nombre de 229.000, contre 235.000 de consensus et 234.000 une semaine auparavant. La moyenne à quatre semaines ressort également en repli à 232.500, contre 239.750.

D'après le Département américain au travail, la productivité non-agricole du troisième trimestre 2017 a progressé sur un rythme de 3% en données préliminaires, alors que le consensus était de +2,5%. Les coûts unitaires du travail ont augmenté sur un rythme de 0,5%, contre +0,6% de consensus de place...
Sur les devises, l'euro remonte à 1,1650/$ et le baril grimpe de 0,8% à 54,75$ le WTI.

LES VALEURS

Apple (+0,7%). Le groupe a publié post-clôture ses résultats du quatrième trimestre fiscal 2017. Les revenus sont en croissance de 12% en glissement annuel, à 52,6 Mds$. Le résultat net s'élève à 10,71 Mds$, contre 9,01 Mds$ un an avant. Le bénéfice par action ressort ainsi à 2,07$, en hausse de 24%. Les ventes à l'international représentent 62% des revenus du trimestre. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 1,87$, pour des revenus de 50,8 Mds$.
Sur la période, le groupe a vendu 46,68 millions d'iPhones, soit une progression de 3% par rapport à la même période de l'an passé. Le consensus de place était logé à environ 46 millions d'unités.
Sur le premier trimestre fiscal 2018, Apple vise des revenus compris entre 84 et 87 Mds$, pour une marge brute entre 38 à 38,5%. Sur l'exercice fiscal 2017, Apple affiche des revenus de 229,23 Mds$, contre 215,64 Mds$ sur l'exercice précédent, et des profits de 48,35 Mds$, contre 45,69 Mds$ un an avant...
Le titre monte de 3% post-clôture.

Facebook (-2%) a publié ses résultats du troisième trimestre. Les revenus s'envolent de 47% en glissement annuel, à 10,33 Mds$. Les revenus publicitaires montent de 49% à 10,14 Mds$. Les profits grimpent de 79% à 4,71 Mds$, faisant ressorti un bénéfice par action de 1,59$, contre 0,90$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,28$, pour des revenus de 9,8 Mds$.
Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens ressort à 1,37 milliard en moyenne sur septembre, en croissance de 16% par rapport à l'an dernier. En base mensuelle, ce nombre s'élève à 2,07 milliards, en hausse également de 16%.

Tesla (-6,8%) a dévoilé ses comptes du troisième trimestre. La perte ressort à 619,4 M$ (3,70$ par action), contre un bénéfice de 21,9 M$ (0,14$ par action) un an avant. En non-GAAP, la perte par action s'élève à 2,92$, contre un bénéfice par action de 0,71$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 2,98 Mds$, contre 2,3 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 2,31$, pour des revenus de 2,95 Mds$. Sur le trimestre, le groupe a livré 25.915 Model S et X (+18% par rapport au second trimestre et +4,5% en glissement annuel), ainsi que 222 Model 3, soit un total de 26.137 véhicules. Pour 2017, Tesla vise désormais 100.000 livraisons de véhicules Model S et X, soit une hausse de 30% par rapport à 2016.

Kraft Heinz (+0,4%) a présenté ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 944 M$ (0,77$ par action), contre 842 M$ (0,69$ par action) un an avant. Les bpa ajusté est stable à 0,83$. Les revenus s'élèvent à 6,31 Ms$, contre 6,27 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,82$, pour des revenus de 6,33 Mds$.

Qualcomm (+2,5%) a publié ses résultats du quatrième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 168 M$ (0,11$ par action), contre 1,6 Md$ (1,07$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,92$, contre 1,28$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 5,91 Mds$, contre 6,18 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,81$, pour des revenus de 5,8 Mds$. Sur le premier trimestre fiscal 2018, le groupe vise des revenus compris entre 5,5 et 6,3 Mds$, pour un bpa entre 0,85 et 0,95$.

GoPro (-10%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 14,7 M$ (0,10$ par action), contre une perte de 104,1 M$ (0,74$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,15$, contre une perte par action de 0,60$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 330 M$, contre 241 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,02$, pour des revenus de 314 M$. Sur le quatrième trimestre, le groupe vise un bpa compris entre 0,37$ et 0,47$ (contre 0,57$ de consensus), pour des revenus entre 460 et 480 M$ (520 M$ de consensus).

Symantec (-8,6%) a présenté ses comptes du T2 fiscal 2018. La perte nette ressort à 12 M$ (0,02$ par action), contre une perte de 144 M$ (0,23$ par action) un an avant. Le bénéfice par action ajusté s'affiche à 0,40$. Les revenus s'affichent à 1,24 Md$ (1,28 Md$ en non-GAAP), contre 979 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,42$, pour des revenus de 1,28 Md$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise des revenus entre 1,25 et 1,28 Md$ (contre 1,4 Md$ de consensus), pour un bpa entre 0,42 et 0,46$ (contre 0,53$ de consensus). Sur l'exercice, les revenus sont attendus entre 5 et 5,1 Mds$, pour un bpa entre 1,66 et 1,76$ ; des prévisions annuelles également sous les attentes des analystes.

Fitbit (-4,5%) a annoncé ses comptes du T3. La perte nette ressort à 113,4 M$ (0,48$ par action), contre un bénéfice de 26,1 M$ (0,11$ par action) un an avant. En base ajustée, la perte par action est de 0,01$ contre un bpa de 0,19$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 392,5 M$, contre 503,8 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient une perte par action trimestrielle de 0,03$, pour des revenus de 392 M$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise un résultat net par action compris entre -0,03 et +0,01$, pour des revenus situés entre 570 et 600 M$.

MetLife (+3,5%) a annoncé ses comptes du troisième trimestre. La perte ressort à 87 M$ (0,08$ par action), contre un bénéfice de 571 M$ (0,51$ par action) un an avant. Le bpa opérationnel s'élève à 1,09$. Les revenus montent de 2% à 16,10 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,89$, pour des revenus de 15,5 Mds$.

DowDuPont (-1,7%) a publié ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices s'élèvent à 514 M$, contre 719 M$ un an plus tôt. Les ventes montent de 8% en glissement annuel, à 18,3 Mds$. Le bénéfice par action ressort à 0,32$, contre 0,63$ un an avant. Le bpa ajusté est quant à lui de 0,55$, en hausse de 10%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,42$, pour des revenus de 18 Mds$.

Alibaba (-0,7%) a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les revenus montent de 61% en glissement annuel, à 8,28 Mds$. Les profits s'élèvent à 2,62 Mds$ (+146%), faisant ressortir un bénéfice par action de 1,02$ (+128%). Le bpa non-GAAP est quant à lui de 1,29$, en croissance de 63%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,03$, pour des revenus de 7,8 Mds$.

Avon Products (-9,3%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 12,5 M$, contre 36 M$ un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,03$. Les revenus montent de 1% en glissement annuel, à 1,38 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,07$, pour des revenus de 1,4 Md$.

Teva Pharmaceutical (-20%) a publié ses comptes du troisième trimestre. Les profits sont de 530 M$ (0,52$ par action), contre 348 M$ (0,35$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1$. Les revenus s'affichent à 5,61 Mds$, contre 5,56 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,04$, pour des revenus de 5,62 Mds$. Sur 2017, en prenant notamment en compte le retard de lancement du générique du Copaxone (sclérose en plaques), le groupe vise désormais des revenus compris entre 22,2 et 22,3 Mds$ (contre une précédente fourchette de 22,8/23,2 Mds$), pour un bpa entre 3,77 et 3,87$ (contre une précédente fourchette de 4,30/4,50$).

Newell Brands (-26,8%) a dévoilé ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 234 M$ (0,48$ par action), contre 186 M$ (0,38$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,86$. Les revenus baissent de 7% en glissement annuel, à 3,68 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,92$, pour des revenus de 3,7 Mds$. Sur 2017, le groupe vise désormais un bpa compris entre 2,80 et 2,85$ (contre une précédente fourchette de 3/3,20$), pour des revenus entre 14,7 et 14,8 Mds$ (contre une précédente fourchette de 14,8/15 Mds$).

AutoNation (+15%) a présenté ses résultats du troisième trimestre. Les profits sont de 97,5 M$ (1$ par action), contre 107,3 M$ (1,05$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 5,43 Mds$, contre 5,57 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,84$, pour des revenus de 5,6 Mds$. Le groupe annonce par ailleurs la mise en place d'un partenariat pluriannuel avec Waymo, la filiale de voitures autonomes d'Alphabet, dans le but de maximiser la durée de vie des véhicules Waymo à travers les États-Unis.

Ralph Lauren (+2%) a publié ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 143,8 M$ (1,75$ par action), contre 45,7 M$ (0,55$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,99$. Les revenus s'élèvent à 1,66 Md$, contre 1,82 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,89$, pour des revenus de 1,6 Md$. Le groupe vise toujours des revenus en baisse de 8 à 9% sur l'exercice, et en recul de 6 à 8% sur le trimestre actuel.

Time Warner (-3,7%) plonge à Wall Street ce jeudi, alors que le Département américain de Justice envisagerait de bloquer la fusion géante programmée avec AT&T. Le 'Wall Street Journal' explique que le DoJ US se préparerait à mener une potentielle action antitrust pour empêcher le rapprochement, en cas d'échec des négociations en cours. D'après les informations du WSJ, le Département de Justice et les compagnies discuteraient pour l'heure des termes d'un possible accord, qui pourrait permettre à la fusion géante d'obtenir l'aval gouvernemental sous certaines conditions. Les compagnies et le DoJ ne seraient cependant pas proches d'un accord effectif.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS