5 389.04 PTS
+0.43 %
5 381.00
+0.38 %
SBF 120 PTS
4 286.42
+0.37 %
DAX PTS
13 139.25
-0.21 %
Dowjones PTS
23 599.86
+0.04 %
6 378.63
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : en recul, doutes sur la réforme fiscale

| Boursier | 125 | Aucun vote sur cette news

Après les records de mercredi, Wall Street a corrigé jeudi. Le Sénat américain a présenté sa version de la réforme fiscale, qui reporterait d'un an les baisses de taxes promises aux entreprises...

Clôture de Wall Street : en recul, doutes sur la réforme fiscale

Après les records historiques de mercredi, Wall Street a corrigé jeudi, les principaux indices abandonnant plus de 1% en séance, avant de limiter les dégâts à la clôture. Le Sénat américain a présenté jeudi sa version du projet de réforme fiscale, qui envisage de reporter d'un an les baisses de taxes tant espérées par les entreprises... Le dollar a accusé le coup, tandis que le pétrole a rebondi sur fond de poursuite de la purge politique en Arabie Saoudite.

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,43% à 23.462 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,38% à 2.584 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fléchi de 0,58%, finissant à 6.750 pts. Depuis l'élection de Donald Trump, le 8 novembre 2017, le Dow Jones gagne cependant encore 28% et le Nasdaq près de 30%, même si les promesses de campagne du président américain tardent à se concrétiser.

D'âpres débats en vue entre Républicains pour trouver un compromis sur la réforme fiscale

Une semaine après les Républicains de la Chambre des représentants, leurs homologues du Sénat ont donc dévoilé jeudi leur propre mouture du projet de réforme fiscale, basée sur les propositions de campagne du président Donald Trump. Or, le texte des sénateurs républicains diffère beaucoup de celui des représentants, ce qui préfigure de difficiles négociations pour tenter de parvenir à un compromis susceptible d'être adopté en tant que loi.

Le projet du Sénat envisage notamment de reporter d'un an la mise en place de la baisse de l'impôt sur les sociétés de 35% à 20%, et de remettre à plus tard d'autres mesures, afin de ne pas peser trop sur les finances de l'Etat fédéral. Or, la perspective de baisses d'impôts massives pour les entreprises et les particuliers a été l'un des principaux moteurs de la hausse des marchés depuis l'élection de Donald Trump il y a un an.

Sur le marchés des changes, le dollar a reculé face aux craintes d'un report des baisses d'impôts, l'indice du dollar lâchant 0,40% à 94,50. L'euro a repris 0,45% à 1,1642$. Sur les marchés obligataires américains, les cours ont progressé, faisant baisser les taux d'intérêts, qui évoluent en sens inverse : le rendement du T-Bond à 10 ans a ainsi cédé 1 point de base à 2,32%. L'or a gagné 0,2% à 1.286,80$ l'once pour le contrat à terme de décembre sur le Comex.

Le pétrole s'est repris après deux séances baissières. Sur le Nymex, le cours du baril de brut léger américain WTI (contrat à terme de décembre) a regagné 0,63%, à 57,17$. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de la Mer du Nord progressait de 0,69% à 63,93$. Les investisseurs s'inquiètent de possibles perturbations sur le marché pétrolier liées à la poursuite de la purge politique en Arabie saoudite. En outre, les tensions croissantes entre Riyad et son rival iranien préoccupent aussi les traders à l'approche d'une réunion de l'Opep, le 30 novembre prochain.

Sur le plan macro-économique, les chiffres hebdomadaires de l'emploi aux Etats-Unis sont ressortis moins bons que prévu. Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ressorties au nombre de 239.000, contre 232.000 de consensus de place et 229.000 une semaine auparavant.

Les marché sont restés indifférents aux succès commerciaux annoncés depuis la Chine, où Donald Trump poursuit sa grande tournée asiatique entamée vendredi dernier. Le Secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a annoncé que des accords totalisant 250 Mds$ ont été signés avec Pékin, sas donner de détails. Dans le même temps, Trump a taclé les pratiques commerciales chinoises, après s'en être pris mercredi à la Corée du Nord, qui ne devrait pas selon lui considérer la retenue récente des USA pour de la faiblesse...

VALEURS A SUIVRE

Au sein de l'indice Dow Jones, les principales baisses du jour sont à attribuer à McDonald's (-1,8%), United Technologies (-1,6%) et American Express (-1,4%). Walt Disney a en revanche signé la plus forte hausse d l'indice, progressant de 1,5%. Les "majors" pétrolières ExxonMobil (+0,6%) et Chevron (+0,5%) ont profité du rebond du pétrole. Apple a cédé 0,2% après avoir franchi la veille le seuil psychologique des 900 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Boeing (-0,5%). Le voyage de Donald Trump à Pékin a de quoi réjouir le constructeur aéronautique américain. Boeing et 'China Aviation Suppliers Holding Company' (CASC) ont signé un contrat portant sur l'achat de 300 appareils. L'accord, qui comprend des achats fermes et des engagements, porte sur des monocouloirs et bi-couloirs, soit 260 B737 et 40 B787 et B777. Il est évalué à... plus de 37 Mds$ au prix catalogue. Il convient de rappeler que le tarif final est quasiment toujours nettement moins important compte tenu des rabais substantiels accordés par les avionneurs, surtout lors de grosses commandes.

Kohl's (+0,9%) a annoncé ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 117 M$ (0,70$ par action), contre 146 M$ (0,83$ par action) un an plus tôt. Les revenus s'affichent à 4,33 Mds$, stables par rapport à l'an dernier. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,72$, pour des revenus de 4,3 Mds$. A magasins comparables, les ventes montent de 0,1%, contre un consensus de -0,7%. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa entre 3,60 et 3,80$, contre une précédente fourchette de 3,50/3,80$.

D.R. Horton (+1,3%) a publié ses comptes du quatrième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 313,2 M$ (0,82$ par action), contre 283,6 M$ (0,75$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 4,07 Mds$, contre 3,65 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa de 0,81$, pour des revenus de près de 4 Mds$.

IAC (-4,5%) a dévoilé ses comptes du troisième trimestre. Les revenus montent de 8% à 828,4 M$. Les profits progressent à 179,6 M$, contre 43,2 M$ un an plus tôt, faisant ressortir un bénéfice par action de 1,79$, contre 0,49$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa ajusté s'affiche quant à lui à 0,55$, contre 0,73$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,84$, pour des revenus de 810 M$.

21st Century Fox (+2,1%) a publié ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 855 M$ (0,46$ par action), contre 821 M$ (0,44$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 0,49$, contre à 0,51$ un an avant. Les revenus s'élèvent à 7 Mds$, contre 6,51 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,49$, pour des revenus de 6,8 Mds$.

Square (+3,4%), société spécialisée dans le paiement mobile et électronique fondée par Jack Dorsey (Twitter), a présenté ses comptes du troisième trimestre. La perte nette ressort à 16 M$ (0,04$ par action), contre 32 M$ un an avant. Les revenus s'élèvent à 585 M$, contre 439 M$ un an plus tôt. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,07$ et les revenus s'affichent à 257 M$. Les analystes anticipaient un bpa trimestriel de 0,05$, pour des revenus de 245 M$. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus allant de 963 à 966 M$, contre une précédente fourchette de 925/935 M$. Le bpa est attendu entre 0,24 et 0,25$, contre une précédente fourchette de 0,21/0,23$.

Office Depot (+7,6%) a présenté ses comptes du troisième trimestre. Les profits s'affichent à 92 M$ (0,17$ par action), contre 193 M$ (0,35$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,14$. Les ventes s'élèvent à 2,62 Mds$, contre 2,84 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,13$, pour des ventes de 2,6 Mds$. Le groupe vise des ventes 2017 plus faibles que celles enregistrées en 2016.

Macy's (+11%) a publié ses comptes du troisième trimestre. Les ventes s'élèvent à 5,28 Mds$, en baisse de 6,1% en glissement annuel. A magasins comparables, les ventes reculent de 4%. Les profits s'affichent à 36 M$ (0,12$ par action), contre 17 M$ (0,05$ par action) un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté ressort à 0,23$, contre 0,17$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,19$, pour des revenus de 5,3 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise toujours des ventes en recul de 3,2 à 4,3% et des ventes "comparables" en baisse de 2,2 à 3,3%. Le bpa annuel est quant à lui attendu entre 2,91 et 3,16$.

Coty (+13,8%) grimpe sur la cote américaine. Le concepteur de produits de beauté a dépassé les attentes de marché pour le trimestre clos. La perte nette est ressortie à 20 M$ et 3 cents par titre, contre un profit à l'équilibre un an avant. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 10 cents, contre 7 cents de consensus. Les revenus se sont quant à eux envolés à 2,24 Mds$, en ligne avec les attentes de marché.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Le CDP, association internationale indépendante qui évalue la performance environnementale des entreprises, intègre ST dans sa liste « A » pour la gestion de l'eau et dans sa…

Publié le 22/11/2017

Ready Pac Foods bien intégré

Publié le 22/11/2017

Les affaires ne s'arrangent pas pour Altice en bourse...

Publié le 22/11/2017

Spie Belgium a été chargée par Elia, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité à haute tension en Belgique, de réaliser deux postes à haute...

Publié le 22/11/2017

  L'Asie : un marché dynamique à fort potentiel de croissance   Entretien avec Fabrice Chifflot, Président Directeur Général du Groupe ORAPI en Asie /…

CONTENUS SPONSORISÉS