5 422.76 PTS
+0.17 %
5 374.50
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 326.62
+0.22 %
DAX PTS
12 452.82
+0.25 %
Dowjones PTS
24 083.83
+0.25 %
6 513.94
+0.00 %
Nikkei PTS
22 319.61
+0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé, le Dow Jones au sommet

| Boursier | 273 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York a terminé sur une note mitigée, mardi. Le DJIA et le S&P 500 ont inscrit un nouveau record, tandis que le Nasdaq a légèrement fléchi. Le pétrole a fait des montagnes russes avant de chuter en clôture.

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé, le Dow Jones au sommet
Credits Reuters

A l'approche d'importantes réunions de politique monétaire, Wall Street a vécu une séance calme mardi, terminant en ordre dispersé. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont fini sur de nouveaux records, tandis que le Nasdaq a légèrement reculé. La Fed a entamé mardi une réunion de deux jours, qui devrait se solder par une nouvelle hausse des taux. La BCE et la banque d'Angleterre se réunissent jeudi, et devraient maintenir un statu quo monétaire, selon le consensus. La séance a été marquée par les fluctuations du pétrole, qui a d'abord bondi, avant de chuter en fin de séance (-2% pour le Brent et -1,47% pour le WTI).

A la clôture, le Dow Jones a gagné mardi 0,49% à 24.504 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,16% à 2.664 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a reculé de 0,19% à 6.862 pts.

Sur le marché des changes, le dollar a avancé pour la 7ème séance consécutive, au plus haut depuis environ 3 semaines. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence (dont l'euro, le franc suisse et le yen) a progressé de 0,18% à 94,03, et a repris 1,2% en 7 séances. Le billet vert parie sur un accord entre le Sénat et la Chambre des représentants sur la réforme fiscale, qui pourrait être définitivement adoptée avant la fin de l'année.

En outre, la publication, mardi, d'une hausse plus forte que prévu des prix à la production en novembre aux Etats-Unis laisse penser que l'inflation pourrait accélérer en 2018, permettant à la Fed de poursuivre son durcissement monétaire. Des taux plus élevés rendraient les placements en dollars plus rémunérateurs, un facteur qui favorise la demande de dollars et donc la hausse du cours du billet vert.

Le pétrole en nette baisse après des sommets en début de séance

Les cours du pétrole ont traversé des turbulences, mardi, après trois séances de hausse. Le baril de Brent de la mer du Nord a bondi de 1,7% en matinée, pour atteindre 65,83$, son plus haut niveau depuis deux ans et demi. Mais les prises de bénéfices ont rapidement pris le relais et le contrat à terme de février sur le Brent a fini en baisse de 2,09% à 63,34$. Le cours du baril de brut léger américain WTI a de son côté abandonné 1,47% à 57,14$ mardi soir (contrat à terme de janvier sur le Nymex), mettant fin à une série de trois séances haussières.

Le cours de l'or noir était soutenu depuis quelques jours par l'apparition d'une fissure dans un important oléoduc en mer du Nord. Ce pipeline, Forties, a dû être totalement fermé lundi pour réparations, pour une durée estimée entre deux et trois semaines. Cependant dans l'après-midi, ces craintes se sont quelque peu estompées : l'agence internationale de l'Energie (AIE) s'est ainsi voulu rassurante, affirmant à l'agence 'Bloomberg' que le marché mondial resterait bien approvisionné malgré l'arrêt temporaire de Forties.

Les analystes des marchés pétroliers visent désormais la publication, mercredi, des stocks hebdomadaires de pétrole des Etats-Unis. Ils sont attendus en baisse de 2,9 millions de barils pour la semaine achevée le 8 décembre. Mais les analystes sondés par 'Bloomberg' s'attendent dans le même temps à une hausse des réserves d'essence (+2,3 mb) et de produits distillés (+1,2 mb), ce qui témoignerait d'une demande assez faible malgré les fêtes de fin d'année.

Sur les marchés obligataires américains, les taux d'intérêts se sont légèrement tendus, le rendement du T-Bond à 10 ans progressant mardi soir d'un point de base, à 2,40%. Les investisseurs s'attendent à ce que la Fed, qui se réunira mardi et mercredi prochain, procède à une nouvelle hausse d'un quart de point de ses taux directeurs, pour les porter dans une fourchette de 1,25% à 1,50%. La Fed sera surtout très attendue sur ses projections pour 2018, qui faisaient état jusqu'à présent de 3 nouveaux coups de pouce sur les taux directeurs l'an prochain.

Sur le plan macro-économique, l'indice des prix à la production aux Etats-Unis a donc progressé plus vite que prévu en novembre (+0,4% par rapport octobre), alors que le consensus était de +0,3%. Sur un an, le PPI a grimpé de 3,1% (+2,4% hors alimentaire et énergie). Les prix à la consommation seront de leur côté publiés mercredi. Ils sont attendus en hausse de 0,4% sur un mois et de 2,2% sur un an, selon le consensus de 'Bloomberg'.

VALEURS A SUIVRE

Boeing (+2,4%). Le titre du constructeur aéronautique américain profite des dernières annonces ce jour. Le groupe va augmenter son dividende trimestriel de 20%, et remplace son programme existant de rachat d'actions par un nouveau plan chiffré au total à 18 Mds$.
Comcast (+2%) a annoncé avoir abandonné le rachat des actifs de la Twenty-First Century Fox (+1%). Ainsi, Walt Disney (stable) serait désormais le seul et unique prétendant, en vue d'une opération potentielle qui pourrait se chiffrer à plus de 40 Mds$. Disney voudrait racheter les studios et les actifs de 21st Century Fox dans la production TV. Fox conserverait ses actifs dans l'information et le sport...

PepsiCo (stable), le géant américain des boissons, a précommandé pas moins de 100 camions électriques 'Semi' au groupe d'Elon Musk, Tesla (+2%). PepsiCo entend ainsi réduire ses frais de carburant et ses émissions polluantes. Plusieurs grands noms de l'industrie et de la distribution aux USA ont déjà passé commande, dont Wal-Mart ou Sysco. Néanmoins, la précommande de Pepsi est la plus importante à ce jour pour le Semi.

Casey's General Stores (-11,6%) a publié ses résultats du second trimestre fiscal. Les revenus s'élèvent à 2,15 Mds$, contre 1,92 Md$ un an plus tôt. Les profits s'affichent à 48,9 M$, contre 57,2 M$ un an avant. Le bénéfice par action ressort à 1,28$, contre 1,44$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa de 1,38$ et des revenus de 2,1 Mds$.

3M (-2,2%). Le groupe a fait le point sur ses prévisions 2017. Le bpa est attendu entre 9 et 9,10$, pour une croissance des ventes entre 4 et 5%. Le bpa 2018 (GAAP) est quant à lui anticipé entre 9,60 et 10$, et la croissance des ventes est prévue entre 5 et 7%.

Activision Blizzard (+1,9%). Goldman Sachs vient de rehausser, de "neutre" à "acheter", sa recommandation sur le titre à Wall Street. L'objectif de cours est fixé à 73$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Genkyotex a publié sa position de trésorerie et d'équivalents de trésorerie, qui s'élève à 12,5 millions d'euros au 31 mars 2018 (contre 14,6 millions au 31 décembre 2017), conformément aux…

Publié le 26/04/2018

A la suite de « l’opération » menée au Casino 3.14 à Cannes et du battage médiatique qui en a découlé, Partouche passe à l’offensive en engageant des actions judiciaires. Le groupe de…

Publié le 26/04/2018

En tête du SRD, Adocia s'envole de 17% à 19 euros dans de gros volumes suite au partenariat stratégique conclu avec le Chinois Tonghua Dongbao...

Publié le 26/04/2018

Arkema vient de démarrer de nouvelles capacités de PVDF Kynar sur son site de Calvert City aux Etats-Unis. Avec cette augmentation de 20% de ses capacités de production aux Etats-Unis, Arkema…

Publié le 26/04/2018

EOS imaging a annoncé deux nouvelles installations du système d'imagerie EOS à University Orthopaedics de Providence (Rhode Island) et Hey Clinic à Raleigh (Caroline du Nord). Ces deux centres…