5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé avec Google

| Boursier | 135 | Aucun vote sur cette news

Wall Street est resté sans tendance claire lundi soir pour terminer en baisse de 0,31% sur le DJ à 21...

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé avec Google
Credits Reuters

Wall Street est resté sans tendance claire lundi soir pour terminer en baisse de 0,31% sur le DJ à 21.513 pts, en repli de 0,11% sur le S&P500 à 2.470 pts, mais en hausse de 0,36% sur le Nasdaq à 6.411 pts. La journée a été une nouvelle fois marquée par un grand nombre de publications trimestrielles, dont ceux d'Alphabet (Google) après la clôture.
Sur le front économique américain, les opérateurs ont pris connaissance d'un indice Markit PMI flash composite plus solide que prévu, mais également de reventes de logements existants sous les attentes. Les investisseurs restent par ailleurs prudents avant la réunion monétaire de la Fed qui débute mardi.

ECO ET DEVISES

Du côté du pétrole, le baril WTI est repassé au-dessus des 46$, à 46,60$, alors que les principaux pays exportateurs de pétrole (Opep) se sont réunis lundi à Saint-Pétersbourg pour faire le point sur l'accord de novembre qui prévoyait des baisses de production. Le dollar se maintient pour sa part sur des niveaux faibles par rapport à la monnaie européenne, avec une parité euro/dollar désormais à 1,1655.

D'après la National Association of Realtors américaine, les reventes de logements existants pour le mois de juin 2017 sont ressorties en baisse de -1,8%, sur un rythme de 5,52 millions d'unités, contre un consensus de place logé à 5,58 millions. En glissement annuel, la progression des reventes de logements atteint +0,7%.

L'indice flash PMI composite américain du mois de juillet 2017 est ressorti à 54,2, selon l'évaluation de Markit. Le consensus était de 53,2. L'indice manufacturier a atteint 53,2 contre 52 de consensus, et l'indicateur des services s'est établi à 54,2 contre 54,1 de consensus.

VALEURS A SUIVRE

Cal-Maine Foods (-6%) a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre fiscal. La perte nette ressort à 24,5 M$ (0,51$ par action), contre une perte de 376 K$ (0,01$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 274,6 M$, contre 303 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,22$, pour des revenus de 269 M$.

VF Corp (+0,4%) a publié ses résultats du second trimestre. Les bénéfices sont de 109,9 M$ (0,27$ par action), contre 51 M$ (0,12$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,29$. Les revenus s'élèvent à 2,36 Mds$, contre 2,32 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,28$, pour des revenus de 2,3 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais des revenus d'environ 11,65 Mds$ pour un bpa de 2,94$ (contre une précédente fourchette de 2,84/2,94$).

Applied Materials (stable) annonce la nomination de Dan Durn, effective le 24 août, au poste de nouveau CFO. Dan Durn était jusqu'ici le directeur financier de NXP Semiconductors. Bob Halliday, 63 ans, l'actuel CFO, qui restera au sein du groupe pour assurer la transition et occupera en parallèle un nouveau rôle axé sur le développement, envisage de prendre sa retraite vers la fin de 2018.

Halliburton (-4,2%) a publié ses comptes du second trimestre. Les bénéfices sont de 28 M$ (0,03$ par action), contre une perte de 3,2 Mds$ (3,73$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 0,23$. Les revenus s'élèvent à 4,96 Mds$, contre 3,84 Mds$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,19$, pour des revenus de 4,84 Mds$.

Hasbro (-9,4%) a dévoilé ses comptes du second trimestre. Les revenus montent de 11% en glissement annuel, à 972,5 M$. Les bénéfices sont de 67,7 M$, en progression de 30%, faisant ressortir un bénéfice par action de 0,53$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,46$, pour des revenus de 973 M$.

Stanley Black & Decker (-2,1%) a publié ses résultats du second trimestre. Les revenus grimpent de 10% en glissement annuel, à 3,23 Mds$ (+7% de croissance organique). Les profits s'élèvent à 277 M$, contre 271 M$ un an avant. Le bénéfice par action ressort ainsi à 1,82$, contre 1,84$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa ajusté s'affiche à 2,01$ (+9%). Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,96$, pour des revenus de 3,17 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa compris entre 7,18 et 7,38$, contre une précédente fourchette de 7,08/7,28$.

Illinois Tool Works (-3,6%) a publié ses résultats du second trimestre. Les bénéfices sont de 587 M$ (1,69$ par action), contre 525 M$ (1,46$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,66$. Les revenus s'élèvent à 3,6 Mds$, contre 3,4 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,63$, pour des revenus de 3,6 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa compris entre 6,32 et 6,52$, contre une précédente fourchette de 6,20/6,40$. Le bpa du T3 est quant à lui attendu entre 1,57 et 1,67$.

Alphabet a annoncé après la clôture une chute de 27,7% de son bénéfice trimestriel en raison d'une charge liée à une amende record de 2,4 milliards de dollars imposée par l'Union européenne à sa filiale Google. La Commission européenne a en effet infligé fin juin au groupe internet une amende record de 2,42 milliards d'euros pour abus de position dominante concernant son comparateur de prix.
Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 21% à 26,01 milliards de dollars, dépassant le consensus Thomson Reuters qui le donnait à 25,65 milliards. Cette hausse s'explique par une forte demande de publicité sur mobiles et sur le service vidéo YouTube.
Le bénéfice net d'Alphabet ressort à 3,52 milliards de dollars, soit 5,01 dollars par action, au deuxième trimestre contre 4,88 milliards, soit 7 dollars par action, un an auparavant. Le consensus Thomson Reuters donnait un bénéfice par action de 4,49 dollars. Le titre recule de près de 3% hors séance

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS