En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 158.50
+1.94 %
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.47 %
1.129
+0.00 %

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé avant Apple...

| Boursier | 27 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York a terminé sur une note mitigée mardi, avant l'annonce des résultats très attendus d'Apple. Les autres dossiers (Fed, Brexit, commerce) rendent aussi les investisseurs prudents...

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé avant Apple...
Credits Reuters

La séance a été hésitante mardi à Wall Street, les investisseurs préférant éviter les prises de risques avant la publication des résultats du géant des smartphones Apple et du fabricant de semi-conducteurs AMD, dévoilés après la clôture. Par ailleurs, les accusations portées par la justice américaine contre Huawei jettent de l'ombre sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine prévues mercredi et jeudi. Quant à la Fed, réunie depuis ce mardi, les marchés espèrent entendre un ton plus accommodant mercredi soir, de la part du président Jerome Powell, mais celui-ci les a souvent pris à contre-pied. Les cours du pétrole ont bondi, après l'annonce de sanctions américaines contre le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA.

A la clôture, l'indice Dow Jones a avancé de 0,21% à 24.579 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé 0,15% à 2.640 pts, et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a cédé 0,81%, à 7.028 pts.

Le parlement britannique exclut un Brexit sans accord et réclame une renégociation

Sur le marché des changes, l'indice du dollar, qui reflète son évolution face à un panier de 6 devises de référence (euro, yen, franc suisse, livre sterling, dollar canadien et couronne suédoise) était stable à 95,82 points (+0,08%), à l'approche des annonces de la Fed mercredi.

Compte-tenu des risques pesant sur la croissance, les marchés estiment que la Fed fera une pause de plusieurs mois avant de songer à reprendre son cycle de hausse des taux. Selon des informations de l'agence 'Bloomberg', la Fed pourrait en outre mettre fin plus tôt que prévu à son programme de réduction de bilan, un geste qui correspondrait à un assouplissement de sa politique monétaire.

L'euro, qui a progressé de plus de 1% en deux séances, a marqué le pas à 1,1435$ mardi soir (+0,02%). La livre sterling (-0,62% à 1,3081$) a reculé après le vote du parlement britannique sur le "Plan B" de Theresa May. Les députés ont exclu un Brexit sans accord, mais ont réclamé le retrait du "backstop" sur la frontière irlandaise. La Première ministre britannique s'est engagée mardi à demander à l'UE de renégocier cet accord, quitte à reporter la date du Brexit.

Sur les marchés obligataires américains, les cours ont progressé, les investisseurs se reportant vers les obligations comme valeurs-refuge. Le rendement du T-Bond à 10 ans est retombé de 3 points de base pour finir à 2,71% (les taux évoluent en sens inverse de cours des obligations).

Le pétrole grimpe, après les sanctions américaines sur le Venezuela

Le pétrole a progressé vivement mardi, porté par l'annonce de sanctions américaines contre le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, qui sont susceptibles de provoquer une nouvelle baisse de la production du pays, au moment ou l'Opep+ a également réduit ses pompages pour soutenir les cours de l'or noir.

Le contrat à terme de février sur le brut léger américain WTI a gagné mardi soir 2,54% à 53,31$ le baril, tandis que l'échéance mars sur le Brent progressait de 2,32% à 61,32$.

Washington a reconnu le 23 janvier dernier l'opposant Juan Guaido, qui s'est auto-proclamé comme le nouveau président du Venezuela, mais le président Nicolas Maduro s'accroche pour le moment au pouvoir. Il a rompu les relations diplomatiques avec Washington, qu'il accuse d'agir en coulisses pour fomenter "un coup d'Etat" contre lui.

Le Venezuela dispose des plus importantes réserves de pétrole brut au monde, même si sa production a fondu ces dernières années par manque d'entretien des installations. Sa production se situe actuellement juste au dessus d'un million de barils par jour, contre plus de 3 millions de barils par jour à la fin des années 1990.

Lundi, le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, avait déjà déclaré depuis Ryad, que "nous suivons les développements politiques là bas (...) qui peuvent avoir un effet sur l'équilibre du marché" pétrolier.

L'affaire Huawei menace d'empoisonner les négociations commerciales

Les marchés financiers s'inquiètent de l'issue des nouvelles négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui se dérouleront mercredi et jeudi à Washington, en présence du vice-premier ministre chinois Liu He, que le président Donald Trump rencontrera en personne.

En effet, les discussions pourraient bien être envenimées par les derniers développements de l'affaire Huawei, craignent les investisseurs. Les Etats-Unis ont annoncé lundi soir 13 chefs d'inculpation contre le géant chinois des équipements télécoms, ainsi que deux de ses filiales, et sa directrice financière, Meng Wanzhou, arrêtée en décembre au Canada à la demande des Etats-Unis.

Huawei et Mme Meng (la fille du fondateur du groupe chinois) sont accusés de fraude bancaire et électronique visant à contourner les sanctions américaines contre l'Iran. La filiale américaine de l'entreprise est aussi accusée d'avoir volé des secrets commerciaux et de l'équipement à l'opérateur américain T-Mobile US. Le ministère canadien de la Justice a en outre confirmé, lundi soir, que les autorités avaient reçu la demande officielle d'extradition de Mme Meng de la part des Etats-Unis.

Même si le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a assuré que les deux dossiers, Huawei et les négociations commerciales, étaient "totalement distincts", les marchés financiers en doutent...

Mardi, le ministère chinois des Affaires étrangères a réclamé des Etats-Unis qu'ils retirent immédiatement leur demande d'extradition de Mme Meng. Dans un communiqué, le ministère a estimé que Washington faisait "usage de pouvoirs politiques pour empêcher des entreprises chinoises de mener leurs opérations de façon juste et équitable".

Le secteur immobilier continue de ralentir

Sur le plan macro-économique, les derniers indicateurs américain publiés mardi ont été un peu décevants. L'indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier a progressé moins que prévu en novembre. L'indice '20-city' ajusté des variations saisonnières a augmenté de 0,3% sur un mois, contre +0,4% de consensus.

Par ailleurs, l'indice de confiance des consommateurs américains, mesuré par le Conference Board, est ressorti à 120 en janvier, contre un consensus de place logé à 124,3 et un niveau révisé à 126,6 pour la période antérieure.

La statistique la plus attendue de la semaine sera publiée vendredi, à savoir les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en janvier.

VALEURS A SUIVRE

En attendant Apple (-1%) et AMD (-4,6%), qui publiaient leurs comptes du 4ème trimestre 2018 après la clôture, les autres résultats d'entreprises ont soufflé le chaud et le froid.

3M (+1,9%) a annoncé ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 1,35 Md$ (2,27$ par action), contre 523 M$ (0,85$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 2,31$. Les ventes s'élèvent à 7,95 Mds$, contre 7,99 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,28$, pour des ventes de 7,9 Mds$. Sur 2019, le groupe vise désormais un bpa compris entre 10,45 et 10,90$ en prenant en compte l'acquisition récente de MModal (contre une précédente fourchette de 10,60/11,05$, et 10,46$ en 2018).

Pfizer (+3,1%) a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 394 M$ (0,07$ par action), contre un bénéfice de 12,27 Mds$ (2,02$ par action) un an avant. Le bénéfice par action ajusté s'affiche à 0,64$, contre 0,62$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus grimpent à 13,97 Mds$, contre 13,7 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,63$, pour des revenus de 13,9 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 2,82 et 2,92$ (contre 3,04$ de consensus et 3$ en 2018), pour des revenus entre 52 et 54 Mds$ (contre 54,3 Mds$ de consensus et 53,6 Mds$ en 2018).

Verizon (-3,2%) a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 2,06 Mds$ (0,47$ par action), contre 18,78 Mds$ (4,56$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,12$, contre 0,86$ un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 34,28 Mds$, contre 33,95 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpe trimestriel de 1,09$, pour des revenus de 34,4 Mds$. Le groupe vise une légère croissance de ses revenus en 2019.

Whirlpool (+9,6%) a annoncé ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 170 M$ (2,64$ par action), contre une perte de 268 M$ (3,74$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 5,66 Mds$, contre 5,7 Mds$ l'an passé. En non-GAAP, le bpa ressort à 4,75$, contre 4,10$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 4,30$, pour des ventes de 5,8 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 14 et 15$, contre 15,16$ en 2018.

Harley-Davidson (-5%) a dévoilé des comptes décevants au quatrième trimestre. Le mythique constructeur de motos a souffert des taxes d'importations imposées par l'Union européenne en représailles aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium... En outre, le groupe a subi un appel au boycott par Donald Trump, qui a critiqué le projet de Harley de construire une nouvelle usine à l'étranger, sans doute en Thaïlande, pour répondre à la demande mondiale et contourner les barrières douanières.

Le bénéfice net de Harley-Davidson a fondu au 4ème trimestre 2018 à 0,495 millions de dollars contre 8,3 M$ un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,17$ contre 0,28$ attendu. Les revenus se sont élevés à 956 M$, contre 1,05 Md$ un an plus tôt, et 1,05 Md$ attendu par les analystes. Les livraisons de motos ont baissé de 7,9% en glissement annuel, à 43.489 unités. Sur le 1er trimestre 2019, le groupe anticipe entre 53.000 et 58.000 livraisons.

Sanmina (+16,8%) a publié ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 38 M$ (0,54$ par action), contre une perte de 155 M$ (2,16$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,83$, contre 0,48$ sur la même période de l'année dernière. Les revenus s'élèvent à 2,19 Mds$, contre 1,74 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,71$, pour des revenus de 1,9 Md$. Sur le T2, le groupe vise un bpa compris entre 0,70 et 0,80$, pour des ventes entre 1,9 et 2 Mds$.

Xerox (+11,4%) a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Les profits s'élèvent à 137 M$ (0,56$ par action), contre une perte de 190 M$ (0,76$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,14$. Les revenus s'élèvent à 2,53 Mds$, contre 2,75 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel 1,04$, pour des revenus de 2,56 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 3,70 et 3,80$, contre 3,46$ en 2018.

Lockheed Martin (+1,4%) a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. Le résultat net est de 1,25 Md$ (4,39$ par action), contre une perte de 744 M$ (2,60$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 14,4 Mds$, contre 13,8 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 4,40$, pour des revenus de 13,7 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 19,15 et 19,45$ (contre 19,6$ de consensus, et 17,59 en 2018), pour des ventes entre 55,75 et 57,25 Mds$ (contre 56,2$ de consensus, et 53,8 Mds$ 2018).

Allergan (-8,6%) a présenté ses comptes du quatrième trimestre. La perte nette est de 4,3 Mds$ (12,83$ par action), contre un bénéfice de 3,05 Mds$ (8,88$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 4,29$. Les revenus baissent à 4,08 Mds$, contre 4,33 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 4,16$, pour des revenus de 4 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa supérieur ou égal à 16,36$ (contre 16,69$ en 2018), pour des revenus compris entre 15 et 15,3 Mds$ (contre 15,8 Mds$ en 2018). Sur le T1, le bpa est attendu entre 3,40 et 3,60$, pour des revenus logés entre 3,4 et 3,55 Mds$.

Biogen (+1,3%) a publié ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 947 M$ (4,73$ par action), contre une perte de 297 M$ (1,40$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 6,99$, contre 5,26$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 3,53 Mds$, contre 3,31 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 6,73$, pour des revenus de 3,4 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 28 et 29$ (26,2$ en 2018), pour des revenus situés entre 13,6 et 13,8 Mds$ (13,45 Mds$ en 2018).

Corning (+11%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 292 M$ (0,32$ par action), contre une perte de 1,41 Md$ (1,66$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,59$, contre 0,46$ un an plus tôt. Les ventes montent à 3,04 Mds$, contre 2,64 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,57$, pour des revenus de 3 Mds$.

Intel (-0,36%), le colosse américain des microprocesseurs, a dévoilé son intention d'investir environ 11 milliards de dollars dans un nouveau site de production en Israël. C'est du moins ce qu'affirme le ministre israélien des Finances, cité par Reuters. Intel est déjà l'un des plus importants employeurs et exportateurs d'Israël. "La direction mondiale d'Intel nous a informés de sa décision d'investir 40 milliards de shekels supplémentaires en Israël, une décision sans précédent qui devrait créer des milliers d'emplois dans le sud", a affirmé sur le réseau social Twitter le ministre Moshe Kahlon.

GameStop a plongé de plus de 27%, alors que le conseil d'administration a annoncé qu'il renonçait à la vente du groupe. Le distributeur de jeux vidéo a en outre annoncé la finalisation de la vente de son activité Spring Mobile pour 735 M$, et la recherche d'un CEO permanent.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…