Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-0.79 %
6 560.00
-0.73 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-0.7 %
DAX PTS
15 490.17
-1.03 %
Dow Jones PTS
34 584.88
-0.48 %
15 333.47
-1.18 %
1.172
0. %

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé après les chiffres de l'emploi

| Boursier | 270 | Aucun vote sur cette news

L'indice Nasdaq a signé un nouveau record malgré la publication de l'enquête mensuelle d'ADP montrant moins de créations d'emplois que prévu dans le secteur privé en août aux Etats-Unis.

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé après les chiffres de l'emploi
Credits Reuters

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, pour sa première séance de septembre, l'indice Nasdaq affichant tout de même un nouveau record, malgré la publication de l'enquête mensuelle d'ADP montrant moins de créations d'emplois que prévu dans le secteur privé en août aux Etats-Unis. Le rapport mensuel complet sur l'emploi US est attendu vendredi. Les cours du pétrole ont fini partagés après la décision de l'Opep+ de poursuivre comme prévu la hausse de sa production.

A la clôture, l'indice Dow Jones a reculé de 0,14% à 35.312 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini presque stable (+0,03%) à 4.524 pts, près de son record de lundi, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a grimpé de 0,33% à 15.309 pts, un nouveau record donc, après celui de lundi. Le Nasdaq a notamment été soutenu mercredi par les valeurs GAFA : Google/Alphabet (+0,36%), Apple (+0,45%), Facebook (+0,7%) et Amazon (+0,24%) , ainsi que Netflix (+2,2%).

Au mois d'août, le DJIA avait gagné 1,2%, le S&P 500 avait avancé de 2,9% et le Nasdaq avait bondi de 4%. Depuis le début de 2021, les trois indices américains gagnent respectivement 15,4% 20,4% et 18,8%.

Les investisseurs continuent de s'interroger sur le calendrier de la Fed pour réduire ses achats d'actifs ("tapering"), après un discours plutôt accommodant de Jerome Powell la semaine dernière au symposium de Jackson Hole. Les derniers chiffres de l'emploi privé publiés mercredi par ADP ne sont pas de nature à inciter la Fed a réduire trop rapidement son soutien, alors que l'expansion du variant delta du coronavirus semble peser sur la reprise économique en cours.

Ainsi, ADP a fait état de seulement 374.000 postes créés en août dans le secteur privé, contre un consensus FactSet de plus de 600.000 ! ADP impute ce net ralentissement à la crise sanitaire et en particulier au variant Delta, qui a probablement nui à la reprise du marché du travail.

Activité manufacturière toujours dynamique aux Etats-Unis et en Europe

Dans ces conditions, le rapport gouvernemental sur l'emploi en août, qui sera publié vendredi, revêt une importance toute particulière. Le consensus FactSet est actuellement situé à environ 750.000 créations de postes non-agricoles, pour un taux de chômage réduit à 5,2%. Le taux de participation à la force de travail, de 61,7% le mois dernier, pourrait augmenter légèrement. Le salaire horaire moyen est anticipé en hausse de 0,3% en comparaison du mois antérieur et de 3,9% en glissement annuel.

Les autres statistiques du jour aux Etats-Unis ont montré que l'activité manufacturière est restée dynamique en août malgré les inquiétudes sur le variant delta. La lecture finale de l'indice ISM manufacturier est ainsi ressortie à 59,9, contre un consensus de 59 et après 59,5 en juillet. L'indice Markit PMI manufacturier américain final est lui ressorti à 61,1, très proche du consensus de marché et de sa lecture préliminaire 'flash' de 61,2. Il était de 63,4 en juillet.

Enfin, les dépenses de construction ont augmenté de 0,3% en juillet sur un mois, après une quasi-stabilité un mois avant. Mardi, l'indice Case-Shiller des 20 principales zones métropolitaines avait montré une hausse des prix de l'immobilier de 1,8% en juin sur un mois et de 19,1% en glissement annuel.

En Europe, l'indicateur PMI manufacturier final s'est établi à 61,4 en août dans la zone euro, signalant toujours une vive expansion, malgré un ralentissement par rapport à juillet (62,8). Le taux de chômage a reculé à 7,6% en juillet dans la zone euro, après 7,8% enregistré en juin, et 8,4% un an plus tôt, en juillet 2020.

L'Opep+ poursuit l'ouverture progressive des vannes pétrolières

Les cours du pétrole ont zigzagué mercredi, après la décision de l'Opep+ de continuer à augmenter sa production malgré les incertitudes sur la demande liées au variant delta du Covid-19. Après une chute initiale de 2%, les cours se sont repris après l'annonce d'une forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis. Ces stocks ont fondu de 7,2 millions de barils la semaine passée, alors que les analystes tablaient sur un retrait de 2,5 mb.

Finalement, le baril de brut léger américain (WTI) a gagné 0,1% à 68,59$ sur le Nymex (contrat à terme d'octobre), tandis que le baril de Brent de novembre a reculé de 0,2% à 71,47$ (-0,3%). En août, le cours du WTI avait chuté de 7,4%, sa première baisse mensuelle depuis mars, le variant delta ayant pesé sur le demande mondiale de pétrole.

Mercredi, l'Opep et ses alliés, dont la Russie, ont donc décidé de poursuivre l'augmentation graduelle de leur production de pétrole avec la mise sur le marché de 400.000 barils de pétrole supplémentaires en octobre, et ainsi de suite jusqu'en septembre 2022. Une stratégie qui permettra de revenir à un niveau d'offre comparable à celui qui précédait la pandémie de coronavirus.

L'once d'or a régressé de 0,17% à 1.815$ et le bitcoin reprenait en fin de soirée 2% sur 24h à 48.260$ sur la plateforme Bitfinex. L'indice du dollar cédait 0,12% à 92,51 points face à un panier de devises.

VALEURS A SUIVRE

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street ce jour, Campbell Soup (+2%) a annoncé ses comptes avant Bourse, tandis que Smith & Wesson (+3,1%) publie les siens après la clôture.

PVH (+15,1% !), groupe américain de mode propriétaire de Calvin Klein ou Van Heusen, bondit alors que le groupe vient de rehausser sa guidance en marge de trimestriels confortablement supérieurs aux attentes. Pour son deuxième trimestre fiscal, le groupe a dégagé un bénéfice ajusté par action de 2,72$ à comparer à un consensus de 1,2$. Sur la période correspondante, l'an dernier, le bpa ajusté était de 13 cents. Les revenus trimestriels ont totalisé quant à eux 2,31 milliards de dollars, sur cette période close en juillet, contre 1,58 milliard de dollars un an avant. Les revenus battent de 8% le consensus. Ils grimpent de 46% en glissement annuel et de 40% hors effets de change. Malgré l'incertitude persistante liée au covid, le groupe rehausse sa guidance et table sur un bpa GAAP annuel voisin de 8,8$, pour un bpa ajusté de 8,5$ - contre 6,5$ pour la guidance antérieure.

Walmart (-0,22%), le géant américain de la grande distribution, a annoncé ce mercredi qu'il entendait recruter 20.000 employés dans sa division supply chain et relever les salaires avant la saison des fêtes de fin d'année. Ainsi, malgré la crise sanitaire persistante, le groupe table sur une demande accrue. Les recrutements considérés pourront être à temps plein ou partiel. Ils concernent plus de 250 centres de distribution ou sites de transport Walmart et Sam's Club. Le salaire moyen pour les travailleurs de supply chain serait porté à 20,37$ de l'heure.

Intuit (-0,5%), le groupe software américain connu pour ses produits TurboTax ou QuickBooks, discuterait, selon des sources familières de la question de l'agence Bloomberg, de l'acquisition de la société de services marketing diversifiés d'Atlanta, Mailchimp. L'opération pourrait atteindre plus de 10 milliards de dollars. Aucune décision finale n'aurait été prise, et les discussions pourraient encore échouer, d'après les sources de Bloomberg ayant choisi l'anonymat, la question n'étant pas publique. Un autre acquéreur pourrait encore émerger, alors que d'autres acteurs seraient intéressés. En 2020, Mailchimp affichait environ 300 millions de dollars d'Ebitda.

Alphabet (+0,36%). Des sources ayant connaissance du sujet ont indiqué au Nikkei que Google (Alphabet) concevrait ses propres processeurs pour ordinateurs et entendrait les introduire vers 2023. Google travaillerait par ailleurs sur des processeurs mobiles - qui seraient également basés sur des plans de puces Arm - pour ses smartphones Pixel et d'autres appareils. Des personnes familières avec la réflexion de Google ont précisé au Nikkei que le géant de Mountain View avait noté le succès d'Apple dans le développement de ses propres composants semi-conducteurs.

Pfizer (stable). Le vaccin de rappel Pfizer / BioNTech (+1%) fournit une protection accrue contre le covid, relate encore Bloomberg, alors que le variant Delta se propage toujours. Le Washington Post estime pour sa part que le taux américain de mortalité devrait rester supérieur de 1% aux niveaux pré-pandémiques en 2021 et ne pas revenir à la normale avant 2023. Le Wall Street Journal indique pour sa part que de nombreux 'spots' touristiques européens n'ont pas durci les règles d'entrée pour les voyageurs américains, malgré la recommandation de l'UE de limiter les voyages non-essentiels.

Moderna (+3,5%). Le groupe a annoncé mercredi avoir trouvé l'origine de la contamination de certains lots de son vaccin anti-Covid au Japon. La situation reste toutefois compliquée sur place : la préfecture de Kanagawa a annoncé à son tour avoir suspendu l'utilisation d'un nouveau lot, après avoir découvert des particules noires dans un flacon.

Campbell Soup (+2%) a publié des revenus et profits trimestriels supérieurs au consensus pour le quatrième trimestre fiscal. Néanmoins, la guidance 2022 de bénéfice ressort décevante, du fait de dépenses accrues. Pour le T4, le bénéfice ajusté par action a été de 55 cents, contre 47 cents de consensus et 63 cents un an avant. Les revenus ont été de 1,87 milliard de dollars, battant de 3% le consensus, contre 2,11 milliards un an avant. L'activité 2022 devrait évoluer entre -1% et +1%, pour un bpa ajusté allant de 2,75 à 2,85$.

Kansas City Southern (+3,8%). L'autorité US de régulation du secteur du transport ferroviaire a rejeté un projet de transfert de propriété qui aurait permis à Canada National Railway de lancer son offre d'achat de Kansas City Southern pour 29 milliards de dollars.

NIO (+0,7%), Le constructeur chinois de véhicules électriques coté à Wall Street, a réduit sa prévision de livraisons pour le troisième trimestre en raison des incertitudes sur les approvisionnements en semi-conducteurs. Le groupe envisage maintenant des livraisons allant de 22.500 à 23.500 unités, contre 23.000 à 25.000 précédemment.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

Sur les 6 premiers mois de 2021, ABO-GROUP a connu une forte croissance de plus de 30% par rapport aux 6 premiers mois de 2020...

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Publié le 17/09/2021

La société Altur Investissement a annoncé la fin de la période de réouverture de l’offre publique d’achat déposée par la société Altur Holding visant les actions d’Altur Investissement…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne