5 319.17 PTS
-0.32 %
5 312.00
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 370.69
-0.37 %
6 331.35
-0.12 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé après la Fed

| Boursier | 149 | Aucun vote sur cette news

La Fed n'a pas réservé de surprises en maintenant ses taux directeurs. Les indices américains frôlent leur records absolus avant les chiffres mensuels de l'emploi attendus vendredi.

Clôture de Wall Street : en ordre dispersé après la Fed
Credits Reuters

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, entamant avec un optimisme prudent le mois de novembre, après sa forte progression d'octobre. La Fed a maintenu ses taux directeurs inchangés, tout en faisant un portrait flatteur de l'économie américaine. L'approche de la publication des chiffres de l'emploi en octobre, attendus vendredi, a rendu les investisseurs attentistes. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont légèrement progressé, finissant à quelques points de leurs records, tandis que le Nasdaq a fait l'objet de prise de bénéfices après son record de mardi. Apple a cédé du terrain (-1,3%) à la veille de la publication de ses résultats du 3ème trimestre, tandis que l'action Estee Lauder a bondi de 9% après des résultats meilleurs qu'attendu.

Le Dow Jones a gagné à la clôture 0,25% à 23.435 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,16% à 2.579 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a reculé de 0,17%, finissant à 6.716 pts. En octobre, les trois indices phares américains ont progressé respectivement de 4,3%, 2,2% et 3,5%. Depuis le début de l'année, les gains atteignent 18,2% pour le DJIA, 15,1% pour le S&P 500 et près de 25% pour le Nasdaq composite.

Sur le marchés des changes, le dollar s'est légèrement apprécié face à un panier de devises, l'indice du dollar gagnant 0,25% à 94,76, après les annonces de la Fed. L'euro a reculé de 0,25% face au billet vert pour finir la séance à 1,1623$, alors qu'il évoluait à 1,1647$ peu avant la publication du communiqué de la Fed.

La croissance américaine jugée "solide" malgré les ouragans

La Fed a donc laissé sans surprise le taux des Fed Funds à leur niveau actuel, dans une fourchette allant de 1% à 1,25%. Le Comité de politique monétaire a précisé par ailleurs que le programme de normalisation du bilan de la Fed (qui a débuté en octobre) est en cours. Tous les membres du FOMC ont voté en faveur de ces décisions, dont l'actuelle présidente, Janet Yellen, ainsi que Jerome Powell, qui fait figure de favori pour succéder à Mme Yellen le 1er février prochain. Le nom du successeur de Mme Yellen devrait être annoncé jeudi par Donald Trump. Outre M. Powell, qui devrait poursuivre la politique actuelle, le nom de l'économiste républicain John Taylor, un "faucon" en matière monétaire, est aussi cité comme possible président de la Fed.

Les investisseurs ont apprécié les commentaire de la Fed sur la croissance, qui laissent la voie ouverte à une hausse des taux d'un quart de point lors de la prochaine réunion des 12 et 13 décembre. Dans son communiqué, la Fed a estimé que "le marché de l'emploi a continué de se renforcer et l'activité économique a augmenté à un rythme solide, malgré les perturbations causées par les ouragans". La banque centrale a cependant noté que l'inflation hors alimentation et énergie est restée faible et que sur les 12 derniers mois, "les mesures d'inflation ont ralenti cette année et restent sous l'objectif de 2%" fixé par l'institution

Des statistiques encourageantes avant les chiffres de l'emploi attendus vendredi

En attendant de connaître les chiffres de l'emploi en octobre, vendredi, l'institut ADP a publié mercredi les données pour l'emploi dans le secteur privé. Les créations de postes non-agricoles ont atteint 235.000, selon ADP, contre 210.000 de consensus. Les créations du mois de septembre ont été toutefois révisées en baisse à 110.000, contre 135.000 auparavant estimé.

Les indices d'activité manufacturière sont ressortis solides pour octobre. L'indice Markit PMI a atteint 54,6, au plus haut de huit mois, contre 54,5 de consensus de place et 53,1 en septembre. En revanche, l'indice ISM manufacturier (calculé sur selon des critères différents du PMI) a reculé à 58,7, contre 59,5 de consensus de place, tout en restant élevé en comparaison des données historiques.

Les dépenses de construction ont augmenté plus que prévu en septembre, de 0,3% sur un mois, alors que les économistes anticipaient une stabilité. La croissance des dépenses de construction pour le mois d'août a toutefois été révisée en baisse à +0,1% (contre +0,5% pour la lecture antérieure). En glissement annuel, enfin, les dépenses de construction du mois de septembre ont grimpé de 2%.

Sur les marché pétroliers, le baril de brut WTI a cédé mercredi 0,15% à 54,30$ malgré une baisse de stocks américains hebdomadaires. Cette baisse était toutefois inférieure à celle attendue par les marchés. Avant la publication des stocks, le baril WTI avait atteint son plus haut niveau depuis la mi-2015.

VALEURS A SUIVRE

De très nombreux résultats d'entreprises du 3ème trimestre ont été annoncés mercredi avant l'ouverture. Après la clôture, les publications se sont poursuivies avec Allstate, Facebook, Fitbit, GoPro, MetLife, Prudential, Symantec, Yelp, XPO, Williams Cos ou encore Tesla.

Le titre Facebook progressait de plus de 2% en cotations post séance après avoir publié des comptes supérieurs aux attentes, tandis qu'au contraire, Tesla (-3,1% en séance) chutait encore de 4,4% après la publication de pertes plus élevées que prévu au T3. L'action de GoPro abandonnait près de 10% en cotation post-séance après avoir publié des prévisions décevantes pour le 4ème trimestre.

Apple (-1,3%) a fait l'objet de prises de bénéfices après 4 séances de hausse qui l'avaient porté, mardi, à un nouveau plus haut historique. La firme à la pomme publiera ce jeudi ses résultats financiers du 3ème trimestre, après la clôture de Wall Street. En attendant, le titre a profité ces derniers jours de critiques positives depuis le lancement des pré-commandes de son iPhone X, le 27 septembre. Le nouveau modèle de smartphone est très demandé et les analystes le jugent innovant sur le plan technologique.

Estee Lauder (+9,2%) a publié ses comptes du premier trimestre fiscal 2018. Les ventes montent de 14% à 3,27 Mds$, contre 3,17$ de consensus. Les bénéfices progressent de 45% à 427 M$, faisant ressortir un bénéfice par action de 1,14$. Le bpa ajusté s'affiche quant à lui à 1,21$. Sur l'exercice 2018, le groupe vise des ventes en hausse de 10 à 11%, pour un bpa compris entre 4,04 et 4,12$. Sur le trimestre actuel, les ventes sont attendues en hausse de 13 à 15%, pour un bpa entre 1,38 et 1,41$.

Allergan (+4,1%) a publié ses résultats du troisième trimestre. Le groupe affiche une perte opérationnelle de 4,02 Mds$ (12,05$ par action), contre une perte de 266,4 M$ (1,15$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 4,15$. Les revenus s'élèvent à 4,03 Mds$, contre 3,62 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 4,04$, pour des revenus de 4,04 Mds$.

Sur 2017, le groupe vise désormais un bénéfice par action compris entre 16,15 et 16,45$, contre une précédente fourchette de 16,05/16,45$. Les revenus sont quant à eux désormais attendus entre 15,88 et 16,03 Mds$, contre une précédente fourchette de 15,85/16,05 Mds$.

Pitney Bowes (-17%) a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 57,4 M$ (0,31$ par action), contre 65,5 M$ (0,35$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 0,33$, contre 0,44$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 842,8 M$, contre 839 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,42$, pour des revenus de 832 M$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa compris entre 1,38 et 1,46$, contre une précédente fourchette de 1,70/1,78$.

Le groupe annonce par ailleurs la mise en place d'un programme de réduction des coûts ainsi que sa volonté d'explorer des alternatives stratégiques dans le but d'accroître la valeur pour les actionnaires.

Clorox (+1,1%) a dévoilé ses résultats du premier trimestre fiscal 2018. Les ventes montent de 1,5 Md$, contre 1,44 Md$ un an avant. Les bénéfices s'élèvent à 192 M$, contre 179 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action s'affiche à 1,46$, contre 1,36$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,42$, pour des revenus de 1,48 Md$. Sur 2018, le groupe vise désormais des ventes en hausse de 1 à 3% (contre une précédente fourchette de +2/+4%), pour un bpa entre 5,47 et 5,67$ (contre une précédente fourchette de 5,52/5,72$).

Groupon (+7,3%). Le géant des 'deals' en ligne a atteint le consensus de profit au troisième trimestre. Le bénéfice net est ressorti très légèrement positif de 0,1 M$, contre une perte un an avant. Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 1 cent, en ligne avec les attentes de marché. Les revenus ont totalisé 635 M$, contre 644 M$ de consensus de place. Pour l'exercice, Groupon prévoit une marge brute allant de 1,305 à 1,355 Md$, ainsi qu'un Ebitda ajusté allant de 225 à 245 M$.

Zimmer Biomet (-5,4%) a affiché des résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Le bénéfice T3 est ressorti à 99 M$ soit 48 cents par titre, alors que le bpa ajusté a représenté 1,72$. Le consensus de place était de 1,74$ sur une base ajustée. Le groupe de Warsaw, acteur majeur des appareils orthopédiques, a réalisé des revenus trimestriels de 1,82 Md$, contre 1,83 Md$ de consensus. Le bpa annuel est désormais anticipé entre 8,01 et 8,07$ par titre.

Thomson Reuters (-5,6%). Le groupe a affiché des profits trimestriels supérieurs au consensus, mais des revenus quelque peu décevants. Le bénéfice net du troisième trimestre s'est établi à 348 M$ soit 46 cents par titre, contre 286 M$ et 36 cents un an avant. Le bpa ajusté a représenté 68 cents, contre 58 cents de consensus. Les revenus se sont appréciés de 1% à 2,8 Mds$ hors effets de change.

Garmin (+5,6%) n'a pas démérité au troisième trimestre, avec un profit de 147 M$ et 78 cents par titre, à comparer à un niveau de 125 M$ un an auparavant. Le bénéfice pro forma est ressorti à 75 cents par titre, contre 66 cents de consensus. Les revenus se sont élevés à 743 M$, contre 721 M$ de consensus de place.

Criteo (-9,6%), la "pépite" française cotée à Wall Street, subit des prises de bénéfices ce jour en bourse. Le groupe a pourtant rehaussé ses estimations 2017 de marge d'Ebitda ajusté. Les revenus ont augmenté de 33% à 564 M$ sur le trimestre écoulé, pour un Ebitda ajusté en croissance de 48% à 79 M$. Le bénéfice net s'est envolé de 51% à 22 M$, tandis que le bénéfice net ajusté par action a grimpé de 37% à 65 cents.

Molson Coors (+0,2%) a réalisé au troisième trimestre un bénéfice de 280 M$, 1,29$ par titre, et un bpa ajusté de 1,34$ quant à lui en ligne avec le consensus de place. Le producteur de bière a affiché des revenus trimestriels de 3,55 Mds$ et des revenus ajustés de 2,88 Mds$.

United States Steel (+7,8%) a présenté ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 147 M$ (0,83$ par action), contre 51 M$ (0,32$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,92$. Les ventes s'élèvent à 3,25 Mds$, contre 2,69 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,70$, pour des revenus de 3,07 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa d'environ 1,70$.

Cognizant (-2,8%), le colosse des services technologiques, a battu le consensus au troisième trimestre, avec les services digitaux et cloud. Sur le troisième trimestre, le bénéfice a atteint 495 M$ soit 84 cents par titre, contre 444 M$ un an auparavant. Le bénéfice ajusté par action a représenté 98 cents, contre 95 cents de consensus. Les revenus ont augmenté de 9% à 3,8 Mds$. Les revenus annuels sont désormais attendus entre 14,78 et 14,84 Mds$, alors que le consensus se situe à 14,8 Mds$.

3D Systems (-23,6%) a annoncé ses comptes du troisième trimestre. La perte nette ressort à 37,7 M$ (0,34$ par action), contre une perte de 21,2 M$ (0,19$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 152,9 M$, contre 156,4 M$ un an plus tôt. En base ajustée, la perte par action s'élève à 0,20$, contre un bénéfice par action de 0,14$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action trimestriel de 0,12$, pour des ventes de 163 M$.

Electronic Arts (-4,3%) a publié ses résultats du second trimestre fiscal 2018. Le groupe affiche une perte de 22 M$ (0,07$ par action), contre une perte de 38 M$ (0,13$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 959 M$, contre 898 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestriel de 0,14$, pour des revenus de 1,18 Md$. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus de 5,075 Mds$, pour un bénéfice par action de 3,63$. Sur le trimestre actuel, les revenus sont attendus à 1,135 Md$, pour une perte par action de 0,21$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

Publié le 17/11/2017

NATIXISLa filiale cotée de BPCE tiendra une journée investisseurs pour présenter son plan stratégique 2018-2020.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS