Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 553.86 PTS
+0.14 %
6 554.0
+0.93 %
SBF 120 PTS
5 070.82
+0.09 %
DAX PTS
13 795.85
+0.74 %
Dow Jones PTS
33 761.05
+1.27 %
13 565.87
+2.06 %
1.026
+0. %

Clôture de Wall Street : en hausse après le compte-rendu de la Fed

| Boursier | 395 | Aucun vote sur cette news

Les indices américains ont eu du mal à trouver une direction, avant le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed...

Clôture de Wall Street : en hausse après le compte-rendu de la Fed
Credits Reuters

Les marchés américains ont hésité mercredi, avant finalement d'opter pour le vert dans la foulée de la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale, qui a confirmé sa volonté de frapper fort contre l'inflation, avec une nouvelle hausse de ses taux pour sa prochaine réunion dans trois semaines, de 50 ou 75 points de base. Les responsables de la banque centrale ont aussi tenté de rassurer, alors qu'un scepticisme grandissant entoure la capacité de la Fed à maîtriser la situation.

A la clôture de Wall Street, l'indice Dow Jones a gagné 0,23% à 31.037 points et le Standard & Poor's 500, plus large, a fini en hausse de 0,36% à 3.845 points. Le Nasdaq Composite avance de 0,35%, à 11.361 points.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 2,03% à 5.912 points. Le FTSE 100 britannique a avancé de 1,17% et, à Francfort, le Dax allemand a progressé de 1,56%. L'indice EuroStoxx 50 a gagné 1,85%, et le Stoxx 600 de 1,66%.

La Fed dans le viseur

Tous les regards étaient tournés vers la Fed, qui a dévoilé à 20 heures les détails de sa réunion des 14 et 15 juin. Le rendez-vous s'était soldé par une accélération de la remontée de ses taux d'intérêt pour tenter de reprendre le contrôle de l'inflation. De nouveaux éléments leur ont été fournis avec la publication des "minutes" : les responsables de la banque centrale ont indiqué leur volonté de procéder en juillet à un relèvement des taux de 50 ou 75 points de base.

Avant la publication des "minutes", les investisseurs disaient s'attendre à une nouvelle hausse de 75 points de base à l'issue de la réunion des 26 et 27 juillet. Le fait qu'une hausse de 50 points de base reste aussi sur la table suggère que la banque centrale a conscience de l'impact de ses mesures sur la croissance de l'économie.

Le pétrole sous les 100 dollars

Beaucoup de volatilité autour de l'or noir, qui a rechuté de plus de 3% au lendemain d'une véritable dégringolade, avant de réduire ses pertes (-1,4% pour le WTI à 98,19 dollars). Le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate) et le baril de Brent de la mer du Nord ont plongé de 8,2% et 9,5% mardi, revenant sous la barre des 100 dollars pour la première fois depuis avril. Les craintes relatives à une éventuelle récession mondiale et son impact sur la consommation d'or noir sont à l'origine de ces ventes massives sur le brut alors qu'une série d'indicateurs en Europe a confirmé le net ralentissement de l'activité sur le Vieux continent.

Pour certains, dont Goldman Sachs, ce plongeon apparaît toutefois exagéré alors que la consommation mondiale dépasse l'offre et que les stocks sont sur des niveaux extrêmement bas. "Alors que les chances d'une récession augmentent effectivement, il est prématuré de voir le marché pétrolier succomber à de telles inquiétudes", affirment les analystes de la banque d'affaires. "L'économie mondiale est toujours en croissance, la hausse de la demande de pétrole cette année devant nettement dépasser la croissance du PIB".

"Les prix augmenteront une fois que nous aurons dépassé cette crise actuelle du risque", note pour sa part Wayne Gordon, stratège matières premières et devises chez UBS Wealth Management.

Le dollar monte encore

Le dollar progresse encore de 0,63% face à un panier de devises de référence. La pression reste forte sur l'euro : après un violent décrochage de plus de 1% hier, la devise unique abandonne encore 0,75% face au billet vert, à 1,019 entre banques, au plus bas depuis décembre 2002. Les opérateurs sont de plus en plus nombreux à parier sur une prochaine récession dans la zone euro alors qu'une épée de Damoclès plane au-dessus de la région : la possibilité que la Russie coupe l'approvisionnement en gaz de l'Europe.

Les "stats" du jour

L'indice PMI composite final américain du mois de juin s'est établi à 52,3, contre 51,2 de consensus et 51,2 également pour sa lecture flash. L'indicateur final des services a été de 52,7, contre 51,6 de consensus de marché. Ces deux indicateurs traduisent donc une poursuite de l'expansion de l'économie américaine, ce qui apaise quelque peu les craintes actuelles de récession.

L'indice ISM des services américains pour le mois de juin 2022 est ressorti à 55,3, contre un consensus de 54,5 et un niveau de 55,9 un mois avant. L'indice reste largement supérieur à la barre des 50 et signale ainsi une forte expansion.

Selon le rapport JOLTS du Département américain au Travail ce mercredi, les ouvertures de postes aux USA pour le mois de mai 2022 sont ressorties au nombre de 11,254 millions, contre 11,04 millions de consensus et 11,68 millions un mois auparavant.

Les valeurs

Walmart (+0,7%) facturera aux fournisseurs utilisant ses services de nouveaux frais de carburant et de ramassage dans un contexte d'augmentation des coûts de transport, indique le Wall Street Journal. Le WSJ cite une note envoyée aux fournisseurs, dans laquelle Walmart a déclaré que les entreprises qui utilisent le groupe pour transporter des marchandises vers ses entrepôts et ses magasins se verront facturer un supplément carburant et des frais de ramassage à partir du 1er août. Selon le mémo, le changement est le résultat de l'adaptation de Walmart à la transformation importante et à l'augmentation des coûts observées dans l'industrie du transport au cours des dernières années.

Meta Platforms (+0,9%) va poursuivre ses plans NFT. Un dirigeant a déclaré au 'Financial Times' que la société ne cherchait pas à ajuster ses plans pour les jetons non fongibles "de quelque manière que ce soit", car elle espère donner aux créateurs et aux influenceurs un moyen de monétiser leurs offres, en amenant leurs fans à Facebook et Instagram. Le dirigeant a déclaré au FT : "L'opportunité que Meta voit est pour les centaines de millions ou les milliards de personnes qui utilisent nos applications aujourd'hui de pouvoir collecter des objets de collection numériques, et pour les millions de créateurs qui pourraient potentiellement créer des objets virtuels. et des biens numériques pour pouvoir les vendre via nos plateformes". Le dirigeant en question a indiqué au FT que Meta voulait que les NFT soient bon marché et faciles à acheter et à échanger sur ses plateformes, et qu'il procède avec prudence, car la plupart des technologies de blockchain "ne sont tout simplement pas prêtes pour le prime time".

Amazon (+0,7). Just Eat Takeaway.com et Amazon ont scellé un accord commercial pour les États-Unis. En outre, le leader du commerce en ligne a accepté de prendre une participation au capital de l'activité Grubhub de Just Eat. À partir d'aujourd'hui, les membres Amazon Prime aux États-Unis peuvent souscrire à un abonnement gratuit d'un an à Grubhub+ et accéder à des frais de livraison illimités à 0$ auprès de centaines de milliers de restaurants sur Grubhub tout au long de l'année. En plus de la livraison à 0$ sur les commandes éligibles, les membres Grubhub+ ont accès à des avantages et des récompenses réservés aux membres. L'accord devrait étendre l'adhésion à Grubhub+, tout en ayant un impact neutre sur les bénéfices et les flux de trésorerie de Grubhub en 2022, et être relutif sur les bénéfices et les flux de trésorerie de Grubhub à partir de 2023.

L'accord commercial se renouvelle automatiquement chaque année sauf résiliation par Amazon ou Grubhub conformément aux dispositions de l'accord commercial. En vertu de cet accord, une filiale d'Amazon recevra des bons de souscription portant sur 2% des actions ordinaires entièrement diluées de Grubhub. Amazon recevra également des bons de souscription portant sur une part allant jusqu'à 13% supplémentaires des actions ordinaires entièrement diluées de Grubhub, dont l'acquisition est soumise à la satisfaction de certaines conditions de performance, principalement le nombre de nouveaux consommateurs livrés par le biais de l'accord commercial. Dans certaines circonstances, les bons de souscription peuvent être acquis de manière accélérée, en totalité ou en partie.

Uber (-4,6%) et DoorDash (-7,4%) sont orientés en forte baisse à Wall Street, suite à l'annonce de ces plans d'Amazon sur leur marché.

Activision Blizzard cède -0,6%) et Microsoft gagne 1,3%, alors que l'autorité britannique de concurrence entend enquêter sur l'acquisition programmée de l'éditeur de jeux vidéo par le géant software américain.

Altria (-1,3%). La Food & Drug Administration, autorité américaine de santé, a temporairement suspendu l'interdiction des produits e-cigarette de Juul, dont Altria détient plus du tiers du capital. Rappelons que le géant du tabac avait fait appel de cette interdiction.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/08/2022

Les marchés américains ont clôturé en ordre dispersé. Après l’annonce d’un ralentissement de l’inflation américaine, une autre bonne nouvelle est pourtant arrivée aux oreilles des…

Publié le 12/08/2022

Après un bon début de séance, la Bourse de New York est revenue sur ses pas, tiraillée entre les signes de ralentissement de l'inflation américaine et les incertitudes persistantes quant au…

Publié le 11/08/2022

Seul le Dow Jones résiste jeudi soir, malgré un bon début de séance. La hausse du jour est signée Disney, qui a réussi à doubler Netflix en nombre d'abonnés.

Publié le 11/08/2022

La Bourse de New York a fini en nette hausse, les investisseurs étant rassurés par le ralentissement de la hausse de l’inflation en juillet, des données qui pourraient conduire la Fed à être…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/08/2022

Epizyme opère désormais comme " une société du Groupe Ipsen " suite à la clôture de l'acquisition.

Publié le 12/08/2022

14h30Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York.16H00Indice du marché immobilier américain de la NAHB.source : AOF

Publié le 12/08/2022

L'action Johnson & Johnson est en repli de 0,81 % à 165,78 dollars à la bourse new-yorkaise. Le groupe a annoncé qu'il allait cesser de commercialiser de la poudre pour bébé à base de talc dès…

Publié le 12/08/2022

L'action TF1 perd 3,17 % à 6,88 euros. Le groupe de médias est pénalisé par Barclays, qui a dégradé sa recommandation de Sur-pondérer à Sous-pondérer en raison de la récession qui se profile…

Publié le 12/08/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL VIVENDI C021T à 0,19 EUR (+0 %) Analyse :Nous visions 10,2 euros sur Vivendi après le déclenchement d'un double bottom en juillet. La…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne