Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 233.94 PTS
+0.94 %
7 215.50
+0.59 %
SBF 120 PTS
5 548.35
+0.9 %
DAX PTS
15 476.43
-0.21 %
Dow Jones PTS
33 926.01
-0.38 %
12 573.36
-1.79 %
1.079
0. %

Clôture de Wall Street : en berne avec la Chine

| Boursier | 451 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a corrigé ce lundi, affecté par le nouveau record d'infections au Covid-19 en Chine et un mouvement de protestation qui s'étend...

Clôture de Wall Street : en berne avec la Chine
Credits PivèsPictures

Wall Street a corrigé ce lundi, affecté par le nouveau record d'infections au Covid-19 en Chine et un mouvement de protestation qui s'étend... Le S&P 500 cède 1,54% à 3.963 pts, le Dow Jones recule de 1,45% à 33.849 pts et le Nasdaq corrige de 1,58% à 11.049 pts. Vendredi, la cote américaine avait terminé en ordre dispersé au terme d'une demi-séance calme, au lendemain d'une journée de pause pour Thanksgiving. Sur le Nymex ce lundi, le baril de brut WTI perd encore du terrain à 76$. L'indice dollar grappille 0,1% face à un panier de devises...
En attendant, c'est donc la Chine qui fait les gros titres du marché avec un nouveau record d'infections au covid et un week-end agité de protestations dans tout le pays contre les restrictions liées à la pandémie... Les autorités locales ont fait état d'un nombre de nouvelles infections journalières de 40.052, contre 39.506 la veille, soit un niveau record pour le cinquième jour d'affilée. Les villes de Guangzhou et Chongqing seraient particulièrement affectées. Dans le centre-ville de Shanghai, manifestants et police se sont affrontés. Pékin et Shanghai demeurent sous surveillance.
La situation chinoise inquiète les investisseurs, cette vague étant jugée sans précédent depuis l'accession au pouvoir de Xi Jinping. La politique de zéro-Covid suscite une opposition croissante au sein de la population. Les conséquences économiques pourraient également être fortes avec la paralysie de nombreuses usines...

Sur le front économique outre-Atlantique ce lundi, l'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour novembre s'est établi à -14,4 (consensus -12 selon FactSet, contre -19,4 un mois avant), signalant une forte contraction de l'activité... John Williams de la Fed intervient durant la journée.

Demain mardi, les opérateurs suivront l'indice S&P / Case-Shiller et l'indice FHFA des prix des maisons pour septembre, ainsi que l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board pour novembre...

Mercredi, la journée sera également chargée, avec le rapport d'ADP sur l'emploi privé non-agricole (consensus FactSet 195.000), la deuxième estimation préliminaire du PIB américain du troisième trimestre (consensus au rythme de +2,6%), la balance du commerce international de biens, l'indice PMI de Chicago, le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes, l'indice des promesses de ventes de logements, le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains, mais aussi une intervention de Jerome Powell et le Livre Beige de la Fed dans la soirée.

Jeudi, la journée sera marquée par les publications des inscriptions hebdomadaires au chômage, du rapport Challenger sur les annonces de licenciements des entreprises, des revenus et dépenses des ménages, du PMI et de l'ISM manufacturiers, ainsi que des dépenses de construction.

Enfin, vendredi, les opérateurs prendront connaissance du rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi pour le mois de novembre (consensus 3,7% de taux de chômage, 200.000 créations de postes non-agricoles et autant dans le privé).

Parmi les grands noms de Wall Street, Goldman Sachs a indiqué ce lundi qu'il restait en mode "relativement défensif" à un horizon de trois mois sur les marchés actions, compte tenu des vents contraires attendus... A court terme, selon le stratège de GS, Christian Mueller-Glissmann, spécialiste de la stratégie de portefeuille et de l'allocation d'actifs, il s'agit donc de "sous-pondérer" les actions et l'obligataire. Il y aurait toutefois ultérieurement en 2023 l'opportunité "d'ajouter du risque", mais pas tout de suite !...

Les valeurs

Apple fléchit de 2,6%, l'agence Bloomberg rapportant que les perturbations dans l'usine chinoise de Zhengzhou du sous-traitant taïwanais Foxconn pourraient amputer la production de l'iPhone Pro de près de six millions d'unités. The Telegraph se fait l'écho de la même rumeur ce jour, citant des "managers concernés". Environ un tiers de la capacité de production de l'iPhone 14 Pro aurait ainsi été perdue, alors que le personnel en colère protestait contre les restrictions sanitaires au sein de l'usine, a rapporté de son côté Reuters, citant une source ayant une connaissance directe des estimations.
Zhengzhou est le seul site fabriquant l'iPhone 14 Pro. L'usine de l'"iPhone City" emploie environ 200 000 travailleurs. Apple est confronté à des conditions difficiles avant Noël, du fait d'une combinaison de demande des consommateurs et de capacité de production en baisse. L'analyste de Wedbush, Dan Ives, a déclaré pour sa part ce jour dans une note aux clients qu'Apple pourrait voir ses expéditions baisser de 10% par rapport aux douze dernières semaines "en fonction des prochaines semaines en Chine, de la production et des manifestations chez Foxconn". Ives avait affirmé vendredi que les magasins américains d'Apple avaient des niveaux de stock de 25 à 30% inférieurs à la normale avant un mois de décembre typique, "ce qui n'est pas bon signe".

Tesla (stable) devrait aussi souffrir du fait du contexte chinois et des mesures anti-Covid faisant l'objet d'une contestation sans précédent, notamment à Shanghai, où est implantée l'une des usines du groupe. En outre, les opérateurs restent dubitatifs, constatant la très forte implication actuelle d'Elon Musk sur le dossier du réseau social média Twitter qu'il vient de racheter, et qui pourrait détourner son attention de Tesla.

Meta (-3,8%), maison-mère de Facebook et Instagram, essuie un nouveau revers. Le régulateur irlandais de la vie privé, l'Irish Data Protection Commission, a infligé ainsi au groupe de Mark Zuckerberg une amende de 265 millions d'euros pour sa gestion des données d'utilisateurs. Cela porte à près d'un milliard d'euros le total des amendes infligées au groupe californien par les régulateurs européens. L'amende irlandaise met un terme à une enquête lancée en avril de l'an dernier, après que des éléments concernant plus de 500 millions d'utilisateurs de Facebook et d'Instagram dans 106 pays eurent été publiés en ligne.

Amazon (+0,5%), le géant américain du commerce en ligne, pourrait parvenir à un accord avec les régulateurs de l'UE d'ici la fin de l'année, indique Reuters. Citant des sources proches de la question, l'agence rapporte qu'Amazon pourrait être en mesure de mettre fin à deux enquêtes antitrust de l'UE d'ici la fin de l'année après avoir modifié les concessions pour répondre aux préoccupations concernant l'utilisation des données des vendeurs. Une source a déclaré qu'Amazon avait augmenté la gamme de données qu'il ne pouvait pas utiliser. Reuters note que le règlement des enquêtes signifie qu'Amazon éviterait une amende pouvant atteindre 10% du chiffre d'affaires mondial. Notons qu'Amazon.com fermerait par ailleurs ses activités de livraison de nourriture en Inde.

Qualcomm (-3,1%), Micron (-4,5%), Intel (-2,1%) et AMD (-1,1%) restent sous surveillance, alors que l'administration Biden a décidé d'interdire la vente sur le territoire américain de nouveaux équipements télécoms par les groupes chinois Huawei Technologies et ZTE, du fait d'un "risque inacceptable" pour la sécurité nationale américaine.

Biogen trébuche de 4,3%, le site Science.org ayant fait état du décès récent d'une femme dans le cadre d'un essai clinique du traitement contre la maladie d'Alzheimer du laboratoire américain, lecanemab.

Philip Morris International (-0,6%) a annoncé la mise en oeuvre du retrait obligatoire des actions restantes de Swedish Match, dont il détient 93,1% du capital à l'issue d'une offre publique d'achat.

Pinduoduo (+12,6%), le groupe chinois de commerce en ligne qui met en relation des millions de producteurs agricoles avec les consommateurs, se distingue encore ! Le groupe a multiplié ses profits. Il a dégagé sur le trimestre clos un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 10,6 milliards de yuans, environ 1,49 milliard de dollars, ou 7,34 yuans par ADS sur une base diluée. Le bénéfice net s'envole ainsi de 546% ! En base non-GAAP, ce bénéfice totalise 12,4 milliards de yuans, environ 1,75 milliard de dollars, et augmente de... 295% en comparaison de l'an dernier ! Les revenus trimestriels totaux ont atteint 35,5 milliards de yuans, près de 5 milliards de dollars, soit une augmentation de 65% en glissement annuel.

News Corp (-0,6%). T. Rowe Price rejoint d'autres actionnaires importants pour s'opposer à la fusion de News Corp avec Fox (-0,7%), indique le New York Times. Le NYT rapporte que T. Rowe Price - qui détient environ 12% de News Corp et est le principal actionnaire après la famille Murdoch - a déclaré dans une interview qu'une fusion de News Corp et Fox sous-évaluerait probablement News Corp. T. Rowe laisse entendre que cela provient du fait que les Murdoch détiennent une plus grande part de Fox...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Découvrez dès aujourd'hui nos contrats d'assurance vie Bourse Direct Horizon et Bourse Direct Vie et bénéficiez de jusqu'à 170€ de prime offerte* pour toute 1ère adhésion.

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 03/02/2023

Wall Street, très hésitant en début de séance suite aux piètres publications financières de trois de ses plus grandes capitalisations technologiques,...

Publié le 03/02/2023

Wall Street, déjà très hésitant suite aux piètres publications financières de trois de ses plus grandes capitalisations technologiques, Apple, Amazon...

Publié le 03/02/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersée jeudi, le Dow Jones a été alourdi par des résultats d'entreprise mitigés alors que le Nasdaq a été porté par les bons résultats de Meta…

Publié le 03/02/2023

Les marchés actions américains ont clôturé en ordre dispersé. Le secteur technologique a été tiré à la hausse par les performances meilleures que prévu de Meta, maison-mère de Facebook.…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/02/2023

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s'appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux...

Publié le 03/02/2023

Mozambique LNG : TotalEnergies confie à Jean-Christophe Rufin une mission indépendante d'évaluation de la situation humanitaire dans le Cabo Delgado...

Publié le 03/02/2023

A périmètre comparable, le CA 2022 de Equasens est en progression de 8,82% à 210,09 ME...

Publié le 03/02/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersée jeudi, le Dow Jones a été alourdi par des résultats d'entreprise mitigés alors que le Nasdaq a été porté par les bons résultats de Meta…

Publié le 03/02/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 1,26 % à 7166,27 dans un volume soutenu de 4,8 MD€.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne