Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 592.58 PTS
+0.34 %
6 593.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
5 100.19
+0.33 %
DAX PTS
13 910.12
+0.68 %
Dow Jones PTS
34 152.01
+0.71 %
13 635.21
-0.23 %
1.017
+0.08 %

Clôture de Wall Street : du vert partout

| Boursier | 207 | Aucun vote sur cette news

La bourse de New York qui a rebondi hier dans un marché quelque peu rassuré par les derniers indicateurs économiques qui pourraient éviter à la Fed de...

Clôture de Wall Street : du vert partout
Credits Reuters

Après un démarrage prudent, la bourse de New York s'est rassurée mercredi soir et tous les indices ont clôturé en hausse, le Nasdaq s'offrant même un bond de plus de 1,5%, dopé par les valeurs technologiques et notamment par Netflix et ses bons résultats financiers. Wall Street avait déjà fortement rebondi mardi, quelque peu rassuré par les derniers indicateurs économiques qui pourraient éviter à la Fed de resserrer trop fortement sa politique monétaire fin juillet.

A la clôture, le Dow Jones gagne 0,15% à 31.824 points, tandis que le S&P500 avance de 0,59% à 3.967 points. Le Nasdaq bondit de 1,58% à 11.852 points.

Les Bourses européennes ont clôturé dans le rouge mercredi en raison des préoccupations liées à l'approvisionnement du Vieux continent en gaz russe, à l'évolution de la guerre en Ukraine et à la crise politique en Italie. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,27% à 6.184,66 points. Le Footsie a reculé de son côté de 0,44% et le Dax allemand a cédé 0,2%.

Eco et devises

L'euro qui était remonté à un plus haut de près de deux semaines, revient se caler à 1,0180 dollar ce mercredi, en repli de 0,4%. Les informations concernant la Banque centrale européenne qui pourrait relever jeudi ses taux de 0,50 point et non de 0,25 point comme anticipé initialement restent hypothétiques... Cette stabilisation coïncide avec la baisse des anticipations d'une hausse de taux de 100 points de base de la part de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

Le marché du pétrole souffle après avoir regagné du terrain. Le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) pointe sur les 102 dollars, en repli de 0,65% sur le Nymex.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans fléchit d'environ 5 points à 2,9652%.

La Russie inquiète

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré ce mercredi que les objectifs territoriaux de la Russie en Ukraine "ne se limitaient plus à la région orientale du Donbass", selon l'agence de presse russe RIA Novosti. Si l'Occident livrait des armes à longue portée ces objectifs seraient de nouveau ajustés... De quoi peser sur les actions.

Les valeurs

Netflix (+7,3%) Le géant du streaming américain est recherché après avoir fait état mardi d'une moindre perte de 970.000 abonnés sur la période avril-juin. De quoi éviter le pire en bourse, d'autant que la direction a dit s'attendre à ce que son nombre d'abonnés reparte à la hausse au cours du trimestre actuel... En avril dernier, le groupe avait dit s'attendre à perdre jusqu'à 2 millions de clients au cours du trimestre...
Le recul du nombre d'abonnés a donc été nettement moins important que prévu, et Netflix estime désormais qu'il enregistrera l'arrivée d'un million de clients supplémentaires sur la période juillet-septembre. Il s'agit malgré tout d'un nombre inférieur aux attentes de Wall Street qui le situait entre 1,80 et 1,90 millions d'abonnés au troisième trimestre.
D'un point de vue comptable, Netflix a fait état par ailleurs d'un bénéfice par action de 3,20 dollars sur la période avril-juin.
La direction a expliqué qu'elle allait proposer l'an prochain une offre "avec publicités" et a prévenu par ailleurs que le renchérissement du dollar impacterait les revenus réalisés via les abonnements à l'étranger.
Le groupe américain a enfin annoncé l'acquisition du studio d'animation australien, Animal Logic.

Novavax grimpe de 2,7%, alors que les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies ont recommandé l'utilisation du vaccin contre le COVID-19 du groupe pharmaceutique pour les personnes âgées de 18 ans et plus... Le titre avait déjà grimpé de 11% hier soir.
Un comité consultatif de la FDA avait recommandé en juin le vaccin Novavax pour une utilisation chez l'adulte. Les Américains qui n'avaient pas confiance dans les vaccins disponibles de Pfizer / BioNTech, Moderna ou Johnson & Johnson, pourraient donc trouver là une quatrième voie peut-être plus convaincante...

Omnicom prend 4% après la publication par le groupe publicitaire américain d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice trimestriel supérieurs aux attentes.

Chevron (+1,3%) reste surveillé de près à Wall Street, alors que les cours du brut sont repartis de l'avant ces derniers jours après une séquence de consolidation sous les 100$ le WTI. Le broker HSBC a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver" sur le groupe parapétrolier, mais a ajusté son objectif de cours de 183 dollars à 167 dollars. Le deuxième plus grand producteur de pétrole américain avait enregistré un profit net ajusté de 6,5 milliards de dollars sur la période, du jamais vu depuis le deuxième trimestres 2012, mais son bénéfice ajusté par action était ressorti inférieur aux attentes des analystes, à 3,36$, contre 3,44$ anticipé, en raison de résultats de raffinage plus faibles que prévu. Le cash-flow des opérations s'est envolé de 93% à 8,1 Mds$ et les revenus ont flambé de 70% à 54,4 Mds$ (48 Mds$ de consensus).
Chevron a peu d'exposition à la Russie, contrairement à ses rivaux confrontés à d'importantes dépréciations d'actifs... Le groupe avait par ailleurs relevé son objectif de production dans le plus grand champ pétrolifère d'Amérique du Nord, signe que le pétrole de schiste américain a encore de beaux jours devant lui malgré la hausse des pressions sur les coûts et le manque d'équipements. Chevron produira l'équivalent d'environ 725.000 barils de pétrole par jour dans le bassin permien cette année, soit une augmentation de 15% par rapport à 2021.
Le groupe utilise ses profits massifs pour augmenter ses investissements dans la production et dans les carburants renouvelables, retourner de l'argent aux actionnaires et rembourser sa dette. Chevron a rehaussé plus tôt cette année son dividende de 6% à 1,42$ par action et a augmenté son programme de rachat à 10 milliards de dollars par an...

Tesla (+0,8%) Un jury de Floride a estimé que le constructeur de voitures électriques était responsable seulement à hauteur de 1% de la mort d'un homme de 18 ans dont la berline Model S a percuté un mur en béton après la désactivation du limiteur de vitesse, le conducteur et son père ayant été jugés responsables à 99%. Le groupe publiera ses résultats trimestriels après la clôture ce soir...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/08/2022

Wall Street perd un peu de terrain avant bourse ce mardi, cédant à quelques prises de bénéfices après une belle série haussière...

Publié le 16/08/2022

La Bourse de New York a fini en hausse lundi, la publication de plusieurs indicateurs macroéconomiques jugés décevants, ont milité pour un assouplissement de la politique monétaire de la banque…

Publié le 15/08/2022

Mal partis en début de séance, les indices ont réussi à remonter la pente.

Publié le 15/08/2022

Wall Street, après sa vive hausse de fin de semaine dernière stimulée par les chiffres de l'inflation, souffle un peu ce lundi...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2022

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Vinci hors et sur le marché

Publié le 16/08/2022

RTL Deutschland ajoute de la musique à son offre de streaming vidéo et intègre le catalogue complet du service de streaming musical Deezer...

Publié le 16/08/2022

Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Bureau Veritas sur le marché...

Publié le 16/08/2022

Ces franchissements de seuils résultent d'une acquisition d'actions Rexel sur le marché...

Publié le 16/08/2022

Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Veolia Environnement hors et sur le marché, et...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne