En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-
DAX PTS
12 561.42
-
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.174
+0.16 %

Clôture de Wall Street : de retour sur des sommets historiques !

| Boursier | 292 | Aucun vote sur cette news

La brise fraîche venue des marchés obligataires n'a pas pénalisé longtemps Wall Street. Les principaux indices américains ont renoué jeudi avec de nouveaux records historiques.

Clôture de Wall Street : de retour sur des sommets historiques !
Credits Reuters

La Bourse de New York a renoué jeudi avec les records, au lendemain d'une séance prudente liée à une remontée rapide des taux d'intérêts et une chute des cours sur les marchés obligataires. Jeudi, un accès de faiblesse du dollar a contribué à rendre les actions attractives, tandis que la hausse du pétrole a profité au secteur énergétique (+3% pour Chevron). Les taux souverains américains se sont détendus après une adjudication réussie de bons du Trésor (T-Bonds) à 30 ans, et grâce à un démenti chinois concernant les rumeurs de réduction de ses achats de T-Bonds américains.

A la clôture, les trois principaux indices ont terminé sur de nouveaux sommets historiques. L'indice Dow Jones a gagné 0,81% à 25.574 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,70% à 2.767 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a avancé de 0,81% à 7.211 pts.

Les investisseurs, qui avaient pris des bénéfices la veille à la faveur d'une tension sur les taux d'intérêts, ont rapidement retrouvé le goût du risque. Le rendement des T-Bonds s'est replié après une adjudication réussie de bons à 30 ans : le taux à 30 ans a reculé de 2 points de base à 2,87% et le 10 ans a cédé 2 pdb à 2,54%. La Chine a laissé entendre que les informations évoquant son intention de réduire, voire de stopper, ses achats de bons du Trésor américains, provenaient de "mauvaises sources". Ces rumeurs de marché, transmises par l'agence 'Bloomberg', avaient fait grimper les taux américains en début de semaine, faisant naître la crainte d'une correction obligataire de grande ampleur.

La BCE prépare le terrain à une sortie du "QE"

Sur le marché des changes, l'indice du dollar s'est replié jeudi de 0,5% à 91,98 face à un panier de 6 devises, dont l'euro. Le cours de la monnaie européenne a fait un bond de 0,7% à 1,2032$, après la publication des Minutes de la réunion de décembre de la BCE. Celles-ci ont montré que la banque centrale européenne se prépare à durcir son discours de politique monétaire, actuellement très accommodant, au début de 2018. Les investisseurs pensent que les achats d'actifs de la BCE, qui seront réduits de moitié à partir de ce mois de janvier, pourraient ensuite s'achever en septembre prochain.

Les taux d'intérêts souverains européens se sont tendus après cette communication: le rendement du Bund allemand à 10 ans a grimpé jeudi de 4 points de base à 0,58%, au plus haut depuis juillet 2017. Le rendement de l'OAT française de même échéance a pris 5 pdb à 0,86%, au plus haut depuis octobre dernier.

Le pétrole au plus haut depuis 3 ans

Les cours du pétrole ont poursuivi leur ascension, jeudi, le Brent retrouvant son plus haut niveau depuis 3 ans, franchissant même la barre des 70$ en séance. Toutefois, à la clôture de New York, l'or noir a réduit ses gains : +0,1% à 69,27$ pour le Brent et +0,36% à 63,80$ pour le WTI. Les cours du brut ont été soutenus par une déclaration du ministre du pétrole des Emirats arabes unis, Suhail al-Mazrouei. Il a affirmé que l'Opep était bien déterminée à poursuivre les mesures de maîtrise de sa production jusqu'à la fin de l'année 2018.

A Wall Street, le titre du géant pétrolier Chevron a bondi de 3% (plus forte hausse du DJIA) tandis qu'ExxonMobil a pris 1%, ConocoPhillips a grimpé de 2,6% et Transocean a pris 2,4%.

Sur le plan macro-économique, les données du jour n'ont pas apporté de bouleversements. L'indice américain des prix à la production a baissé de 0,1% en décembre sur un mois, contre un consensus de +0,2%. Hors alimentation et énergie, le 'PPI' a décliné également de 0,1%, alors que le consensus était de +0,2%. Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont atteint 261.000, contre 246.000 de consensus de place et 250.000 une semaine plus tôt.

Enfin, le déficit budgétaire des Etats-Unis a nettement reculé en décembre par rapport à décembre 2016, selon les chiffres annoncés par le Trésor jeudi. Il s'est établi à 23 milliards de dollars contre 27 Mds$ un an plus tôt (-15% en données brutes), surprenant les analystes qui s'attendaient à une forte hausse de ce déficit. L'amélioration pourrait toutefois être de courte durée, les experts prévoyant un creusement du déficit du fait des fortes baisses d'impôts inclues dans la réforme fiscale adoptée en décembre.

VALEURS A SUIVRE

Les résultats trimestriels de plusieurs grandes valeurs financières sont attendus pour vendredi : BlackRock (+1,2%), JP Morgan Chase (+0,5%), PNC Financial (+1,2%) et Wells Fargo (-0,17%).

En attendant, les résultats de KB Home, de Delta Air Lines et de Progress Software ont été très bien accueillis jeudi à Wall Street. L'action de KB Home a bondi de 12,3% : au 4ème trimestre, le constructeur immobilier a annoncé des bénéfices de 84,3 M$ (0,84$ par action), contre 37,5 M$ (0,40$ par action) un an avant. Les revenus montent de 18% à 1,40 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,77$, pour des ventes de 1,35 Md$. Les revenus annuels progressent de 22% à 4,37 Mds$, et les profits 2017 s'élèvent à 180,6 M$, contre 105,6 M$ en 2016.

Delta Air Lines (+4,7%) a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 572 M$ (0,80$ par action), contre 622 M$ (0,84$ par action) un an avant. Le bénéfice par action ajusté ressort à 0,96$, contre 0,82$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 10,25 Mds$, en croissance de 8,3% en glissement annuel. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,88$, pour des revenus de 10,1 Mds$. Le groupe vise désormais un bpa 2018 compris entre 6,35 et 6,70$ (contre 4,93$ en 2017), et un bpa entre 0,60 et 0,80$ sur le premier trimestre du nouvel exercice.

Progress Software (+15,8%) a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Le bénéfice par action ressort à 0,34$, contre une perte par action de 1,52$ un an avant. Le bpa ajusté s'affiche à 0,67$. Les revenus reculent à 116,1 M$, contre 117,7 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,61$, pour des revenus de 114 M$.

Xerox (+5%). Selon le 'Wall Street Journal', généralement bien renseigné, le groupe serait en phase de négociation en vue d'un accord potentiel avec le Japonais Fujifilm Holdings. Un changement de contrôle de Xerox serait ainsi envisageable. Les pressions de l'investisseur activiste Carl Icahn pourraient expliquer ces négociations.

Netflix (+2,2%). De source de marché, Barclays vient d'initier sa recommandation sur le dossier du géant du streaming vidéo à 'surpondérer' à Wall Street, l'objectif de cours étant fixé pour sa part à 245$.

Expedia (+1,7%) bénéficie également d'une recommandation de broker sur la cote américaine ce jour. Ainsi, Morgan Stanley vient de relever son conseil sur la valeur du voyagiste en ligne à 'surpondérer', contre 'pondération en ligne'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

L'ANR triple net EPRA ressort à 54,9 E/action au terme du semestre...

Publié le 20/07/2018

    Compte-rendu de l'Assemblée Générale annuelle du 20 juillet 2018   L'assemblée générale mixte (ordinaire et extraordinaire) des actionnaires de la société BIGBEN…

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…