Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 660.42 PTS
-0.78 %
6 651.0
-0.89 %
SBF 120 PTS
5 105.75
-0.88 %
DAX PTS
14 393.86
-1.01 %
Dow Jones PTS
34 347.03
+0.45 %
11 756.03
-0.7 %
1.047
+0.73 %

Clôture de Wall Street : dans le désordre...

| Boursier | 367 | Aucun vote sur cette news

Wall Street qui tentait de rebondir mardi en séance, termine finalement dans le désordre, le DJIA reculant encore de 0,43% à 29...

Clôture de Wall Street : dans le désordre...
Credits Reuters

Wall Street qui tentait de rebondir mardi en séance, termine finalement dans le désordre, le DJIA reculant encore de 0,43% à 29.135 points et le S&P 500 glissant de 0,21% à 3.647 pts, tandis que le Nasdaq a repris modestement 0,25% à 10.829 pts. Le baril de brut WTI remonte de près de 2% sur le Nymex à 77,45$.
Jerome Powell, patron de la Fed, intervenait ce mardi, avant l'ouverture de Wall Street... L'intervention du jour, virtuelle, à l'occasion d'une discussion sur la finance digitale ("Conference on Opportunities and challenges of the tokenisation of finance, which role for Central Banks ?") à Paris, n'avait toutefois pas grand chose à voir avec les perspectives de durcissement monétaire de la Fed...
Powell, ainsi que la dirigeante de la BCE Christine Lagarde, s'exprimaient dans le cadre de la conférence, après l'introduction du gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau... Powell a indiqué notamment ce mardi que les banques centrales resteraient la principale source de confiance dans la monnaie. Il s'est aussi exprimé en faveur d'une régulation des stablecoins. Ainsi, le leader de la Fed a disserté au sujet de l'avenir des monnaies numériques, sans fournir plus de détails sur la politique monétaire.

Rappelons que la Fed a rehaussé la semaine dernière ses taux de 75 points de base pour la troisième fois consécutive, portant le taux des fed funds entre 3 et 3,25%. Cet ouragan monétaire va se poursuivre, l'outil FedWatch en temps réel du CME Group montrant une probabilité de plus de 68% d'une nouvelle hausse de taux de 75 pb le 2 novembre, à l'issue de la prochaine réunion, contre environ 31% de probabilité d'un geste de 50 points de base.

Charles Evans, dirigeant de la Fed de Chicago, s'exprimant aussi ce mardi, a estimé pour sa part que la Réserve fédérale devrait relever ses taux d'intérêt dans une fourchette comprise entre 4,50% et 4,75%, posture plus agressive que celle qu'il avait adoptée auparavant, soulignant la détermination sans faille de la Fed à maîtriser une inflation excessivement élevée. Evans a également déclaré qu'il ne prévoyait pas de taux de chômage 'de type récession', même si les actions de la Fed se traduisent par une croissance économique inférieure à la tendance et un ralentissement du marché du travail pour ramener l'inflation vers l'objectif de 2%. "Mon propre point de vue est à peu près conforme à l'évaluation médiane", a déclaré Evans à Londres devant le Forum officiel des institutions monétaires et financières.
Un peu plus tôt ce mois-ci, Evans préconisait que les taux culminent à 4%. Son changement d'avis a été influencé par l'ampleur croissante des pressions sur les prix observées dans les données économiques récentes. "J'ai fait l'évaluation que nous avions encore du travail à faire", a déclaré Evans. "Je suis optimiste sur le fait que le pic que nous avons défini sera suffisamment restrictif".

La présidente de la Fed de Boston, Susan Collins (membre votant), a indiqué hier de son côté qu'un ralentissement plus modeste de l'économie restait un objectif réalisable, les bilans solides des ménages et des entreprises et la résilience du marché du travail fournissant des raisons d'être optimistes. De plus, il est fort probable que l'inflation soit en train de culminer ou qu'elle ait déjà culminé. Les commentaires sont intervenus après les remarques du week-end de Raphael Bostic (non-votant) de la Fed d'Atlanta, qui a déclaré que l'économie pourrait ralentir de "manière relativement ordonnée", avec quelques pertes d'emplois, la Fed s'efforçant d'éviter une "douleur profonde". Ces remarques interviennent donc au début d'une semaine très chargée en 'fedspeak' après la hausse des taux du FOMC la semaine dernière. Le président Powell lui-même prendra la parole deux fois, aujourd'hui et demain, dans le cadre du panel sur la finance numérique ce mardi puis de remarques introductives demain mercredi. Au total, une douzaine de gouverneurs de la Fed et présidents de banques régionales s'exprimeront cette semaine, bien que l'on ne sache pas dans quelle mesure leurs déclarations pourraient s'écarter du récit récent assez clair selon lequel la politique monétaire restera probablement stricte pendant un certain temps.

Notons que l'intervention de Powell demain aura lieu dans le cadre de la Community Banking Research Conference de la Fed de St. Louis. Powell livrera des remarques d'introduction vers 16h15, mais ici encore, aucune annonce bouleversante ne devrait intervenir...

De nombreuses statistiques de conjoncture étaient par ailleurs à suivre ce jour. Les commandes de biens durables aux États-Unis pour le mois d'août 2022 sont ressorties en retrait de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre -0,3% de consensus de place et -0,1% pour sa lecture révisée du mois antérieur. Hors transport, ces commandes de biens durables ont progressé de 0,2% par rapport au mois précédent, en ligne avec le consensus FactSet et la hausse du mois précédent.

L'indice FHFA des prix américains des maisons pour le mois de juillet s'est établi en baisse de 0,6% en comparaison du mois antérieur (contre un consensus stable) et en augmentation de 13,9% en glissement annuel. L'indice S&P Case-Shiller '20 City' pour le même mois a régressé de 0,8% hors ajustements et en comparaison du mois de juin (+16,1% en glissement annuel).

Les ventes de logements neufs aux États-Unis pour le mois d'août 2022 sont ressorties sur un rythme étonnamment solide de 685.000, très nettement supérieures au consensus FactSet qui était de 495.000. Un mois plus tôt, ces ventes ressortaient au nombre de 532.000 (lecture révisée en légère hausse).

L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois de septembre 2022 s'est établi à 108, contre 104 de consensus FactSet et 103,6 pour sa lecture antérieure.

L'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour le mois de septembre 2022 s'est établi à... zéro, ce qui ressort tout de même supérieur à un consensus FactSet de -3 et au niveau de -8 du mois d'août. Autrement dit, l'activité manufacturière dans la région revient à l'équilibre, alors qu'elle était auparavant en contraction.

Le baril de pétrole est un peu remonté ce mardi, bénéficiant à la fois d'un rebond technique après la nette baisse des derniers jours, de l'arrivée de l'ouragan Ian dans le golfe du Mexique et de la pause du dollar après son rallye. Le baril de brut léger américain pour livraison novembre avance ainsi de 2% à 77,40 dollars sur le Nymex, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord de même échéance prend 1,5% à 85$ après tombé à 83,65$ lundi, au plus bas depuis janvier... Après avoir atteint près de 150$ en début d'année à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le baril a effacé tous ses gains annuels, les inquiétudes concernant la croissance mondiale, la vive remontée des taux d'intérêt et la force du dollar pesant fortement sur les cours... L'euro reste faible sur les devises à 0,9555/$ entre banques.

Les valeurs

Jabil (+2,2%), le sous-traitant de production électronique basé en Floride grimpe, suite à la publication des comptes du quatrième trimestre fiscal 2022, clos fin août. Sur la période, les revenus ont totalisé 9 milliards de dollars, dopés par une croissance toute particulière de 32% des revenus EMS. Le bénéfice opérationnel ajusté a été de 447 millions de dollars, pour un bénéfice par action de 2,34$. Sur l'exercice, les revenus ont été de 33,5 milliards de dollars, pour un bénéfice ajusté de 1,5 milliard de dollars. Pour le premier trimestre fiscal 2023, période juste entamée, les revenus sont attendus entre 9 et 9,6 milliards de dollars, pour un bénéfice opérationnel ajusté allant de 415 à 475 millions et un bpa ajusté de 2 à 2,4$. Ainsi, non content d'avoir battu le consensus sur le trimestre clos, le contractant se permet de relever sa guidance.

Splunk (+1,2%). L'éditeur de logiciels a annoncé le départ de son directeur général Jason Child qui va prendre la tête d'Arm, filiale semi-conducteurs du conglomérat japonais SoftBank.

Grab Holdings (-3,2%), le spécialiste asiatique des services VTC et de livraison de repas entend parvenir à la rentabilité, sur la base de l'EBITDA ajusté, d'ici le second semestre 2024...

Tesla (+2,5%). Deux sources de Reuters indiquent que le constructeur tablerait sur une capacité de production d'environ 93% pour son usine de Shanghai jusqu'à la fin de l'année...

Biogen (+1%), le groupe biotechnologique accusé par un lanceur d'alerte d'avoir versé des pots-de-vin aux médecins afin qu'ils prescrivent des traitements contre la sclérose en plaques est parvenu à un accord de 900 millions de dollars avec le département américain de Justice.

Goldman Sachs (-1,&%) vient de boucler un fonds de private equity de 9,7 milliards de dollars, son plus important depuis 2007, afin d'investir dans des compagnies d'une valeur d'entreprise d'environ 750 millions de dollars à 2 milliards de dollars.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 30 novembre
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/11/2022

Wall Street s'affiche hésitant ce vendredi, après sa pause de la veille pour Thanksgiving...

Publié le 25/11/2022

Wall Street s'affiche hésitant avant bourse ce vendredi, après sa pause de la veille pour Thanksgiving...

Publié le 23/11/2022

La cote américaine s'est affichée de nouveau en hausse mercredi, avec une performance particulière du Nasdaq, aidé par Tesla qui a profité d'une note...

Publié le 23/11/2022

La cote américaine s'affiche en hausse désormais ce mercredi, avec une performance particulière du Nasdaq, tiré par Tesla qui profite d'une note de...

Publié le 23/11/2022

La cote américaine s'affiche pratiquement stable avant bourse ce mercredi...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/11/2022

Solide dynamique de croissance

Publié le 28/11/2022

Achat du Turbo Illimité Best PUT VEOLIA 3919T à 0,41 EUR Analyse :VEOLIA a effectué un puissant mouvement haussier : les cours ont ainsi approché la zone de résistance…

Publié le 28/11/2022

Le groupe allemand Brenntag, spécialiste de la distribution des produits chimiques, confirme qu'il est en discussions préliminaires pour l'acquisition potentielle de son concurrent américain Univar…

Publié le 28/11/2022

Via sa solution de Location Based Marketing (LBM) qui contribue de manière significative au plan "Vision 2030" de l'Arabie saoudite...

Publié le 28/11/2022

Abeille Assurances Holding qui détient directement ou indirectement 74,99% du capital et des droits de vote de la société Union Financière de France Banque (UFF), annonce son intention de déposer…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former et vous informer

Participez à nos webinaires et conférences sur la #Bourse et l'#Epargne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE