Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 233.94 PTS
+0.94 %
7 215.50
+0.59 %
SBF 120 PTS
5 548.35
+0.9 %
DAX PTS
15 476.43
-0.21 %
Dow Jones PTS
33 926.01
-0.38 %
12 573.36
-1.79 %
1.079
0. %

Clôture de Wall Street : consolidation en bon ordre malgré Salesforce

| Boursier | 647 | Aucun vote sur cette news

Wall Street s'est mis en mode consolidation ce jeudi après son très gros rebond de la veille, (+4,41% sur le Nasdaq et +2,18% sur le Dow Jones)...

Clôture de Wall Street : consolidation en bon ordre malgré Salesforce
Credits PivèsPictures

Wall Street s'est mis en mode consolidation ce jeudi après son très gros rebond de la veille, (+4,41% sur le Nasdaq et +2,18% sur le Dow Jones). Le S&P 500 reperd modestement 0,09% à 4.076 pts, le Dow Jones -0,56% à 34.395 pts et le Nasdaq gagne même 0,13% à 11.482 pts. Les indices avaient été dopés mercredi par les commentaires du président de la Fed, Jerome Powell, à propos du potentiel ralentissement du rythme du durcissement monétaire... Sur le Nymex, le baril de brut WTI reste volatil à 81$. L'or grimpe de 2% à 1.802$. L'indice dollar trébuche encore de 0,9% face à un panier de devises, avec un euro qui retrouve la barre des 1,05/$.

Jerome Powell a confirmé mercredi soir ce que de nombreux analystes anticipent depuis quelques semaines déjà à la lumière d'un début de ralentissement de l'inflation outre-Atlantique : "La banque centrale américaine pourrait freiner dès le mois de décembre le rythme de ses hausses de taux", a déclaré le président de la Réserve fédérale lors d'un débat organisé par la 'Brookings Institution' à Washington : "Il serait sensé de modérer le rythme, alors que nous approchons du niveau qui devrait être suffisant pour faire refluer l'inflation", a-t-il dit. "Le moment de la modération de la hausse des taux pourrait se produire dès la réunion de décembre", a-t-il ajouté...
Difficile d'être plus clair, même si la lutte contre l'inflation est "loin d'être terminée", a-t-il également souligné. Si Powell n'a pas précisé à quel niveau il situait le "taux neutre" (le fameux 'taux pivot'), il a expliqué qu'il était probable qu'il ressorte supérieur aux 4,6% évoqués par les responsables de la Fed dans leurs projections de septembre dernier.
Le combat contre l'inflation nécessitera "de conserver une politique restrictive pendant un certain temps", a-t-il poursuivi. "Nous resterons sur ce chemin tant que le travail ne sera pas achevé", a encore prévenu le boss de la banque centrale US. Rappelons que l'objectif de taux des fonds fédéraux a été porté début novembre entre 3,75% et 4%, le niveau le plus élevé depuis début 2008. La banque centrale américaine a ainsi augmenté son taux lors des six dernières réunions, pilotant sa remontée la plus rapide depuis l'époque de Paul Volcker dans les années 1970 et 1980.

En outre, les nouvelles provenant de Chine sont également un peu plus engageantes... Pékin va autoriser certaines personnes contaminées au covid à effectuer leur période d'isolement à domicile plutôt que dans des centres dédiés, à certaines conditions. Différentes mesures d'assouplissement devraient encore être annoncées dans les prochains jours, a appris Reuters de deux sources au fait du dossier. Seule une partie des personnes testées positives au coronavirus pourront effectuer leur période d'isolement à domicile. Cette possibilité devrait notamment être ouverte aux femmes enceintes, personnes âgées et personnes souffrant d'autres maladies sous-jacentes. Les personnes considérées comme cas contacts seraient aussi autorisées à s'isoler à domicile sous réserve de certains critères. Selon les deux sources de l'agence, les autorités vont également intensifier les tests antigéniques et réduire la fréquence des campagnes massives de dépistage et le recours régulier aux tests PCR.

Côté indicateurs économiques, d'après le Département américain au Travail jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 26 novembre sont ressorties au nombre de 225.000, contre un consensus de 240.000 et un niveau révisé à 241.000 pour la semaine antérieure.

Les opérateurs ont aussi pris connaissance ce jour de revenus personnels des ménages américains pour le mois d'octobre en hausse de 0,7% par rapport au mois antérieur, contre 0,4% de consensus. Les dépenses personnelles de consommation du mois d'octobre se sont appréciées quant à elles de 0,8% par rapport au mois précédent, en ligne avec les attentes de marché. L'indice des prix 'core PCE' rattaché aux dépenses s'est affiché en augmentation de 0,2% par rapport au mois de septembre et de 5% sur un an, soit une inflation légèrement inférieure aux anticipations.

L'indice PMI manufacturier final américain de novembre s'est établi à 47,7, contre 47,6 de consensus.

L'indice ISM manufacturier américain du mois de novembre 2022 s'est établi à 49, contre un consensus de 49,9 et un niveau de 50,2 un mois auparavant.

Les dépenses de construction aux États-Unis pour le mois d'octobre se sont établies en recul de 0,3% en comparaison du mois antérieur, contre -0,25 de consensus et +0,1% pour la lecture révisée du mois antérieur.

Enfin, vendredi, les opérateurs prendront connaissance du rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi pour le mois de novembre (consensus 3,7% de taux de chômage, 200.000 créations de postes non-agricoles et autant dans le privé).

Les valeurs

Salesforce.com chute de 8,2% après avoir a annoncé la démission de son co-CEO et vice-président Bret Taylor. Le cofondateur Marc Benioff va ainsi rester seul à la tête de l'entreprise spécialisée dans les logiciels CRM.

Big Lots (-8,5%), le détaillant discount américain de Columbus, Ohio, est chahuté. Il faut dire que le groupe vient de publier une perte plus lourde que prévu pour son troisième trimestre fiscal et des perspectives bien sombres. Le groupe évoque l'environnement macroéconomique difficile. La perte nette sur le trimestre clos fin octobre a été de 103 millions de dollars soit 3,56$ par action, contre 4,3 millions un an plus tôt. La perte ajustée par action a été de 2,99$, contre 2,94$ de consensus FactSet. Les ventes ont corrigé de 9,8% à 1,2 milliard de dollars, contre 1,21 milliard de consensus. Sur le quatrième trimestre, les ventes à comparable sont attendues en baisse de 11 à 14%. La société s'attend à ce que le taux de marge brute du quatrième trimestre s'améliore séquentiellement par rapport au troisième trimestre, mais reste dans une fourchette voisine de 35%.

Kroger (-1,5%), le groupe américain de grande distribution, relève sa guidance annuelle à l'issue du troisième trimestre fiscal. Sur le trimestre clos, la croissance à périmètre identique et hors essence a été de 6,9%, le bénéfice opérationnel a atteint 841 millions de dollars et le bénéfice opérationnel ajusté s'est établi à 1,09 milliard. Le bénéfice par action a été de 55 cents. Le bpa ajusté est ressorti à 88 cents. Les ventes trimestrielles totales ont atteint 34,2 milliards de dollars, contre 31,9 milliards pour la période comparable de l'an dernier. Le consensus était de 82 cents de bénéfice trimestriel ajusté par action pour 33,9 milliards de revenus. La chaîne de supermarchés, qui est sur le point de racheter son rival américain Albertsons Cos pour 25 milliards de dollars, table désormais sur une croissance à comparable allant de 5,1 à 5,3% pour l'exercice. Le bpa annuel est anticipé entre 4,05 et 4,15$, contre 3,95-4,05$ auparavant.

Dollar General (-7,5%), le détaillant discount américain corrige sévèrement. Le groupe vient de faire état pour son troisième trimestre fiscal, clos fin octobre, de ventes en augmentation de 11,1% à 9,5 milliards de dollars. La croissance à comparable a été de 6,8%. Le bénéfice opérationnel a augmenté de 10,5% à 735 millions de dollars. Le bénéfice dilué par action s'est apprécié de 12% à 2,33$. Le bénéfice net s'est établi à 526 millions de dollars, en hausse de 8% en comparaison de l'an dernier. Le consensus était de 2,53$ de bpa pour 9,43 milliards de dollars de revenus.
Le groupe révise par ailleurs ses estimations annuelles, du fait d'une pression plus importante que prévu sur la marge brute. La croissance à comparable est attendue entre 6 et 7% sur le quatrième trimestre, ce qui se traduirait par une croissance annuelle en haut de fourchette de la guidance antérieure allant de 4 à 4,5%. Le bpa dilué est attendu entre 3,15 et 3,3$ sur le quatrième trimestre, ce qui traduirait une progression de 7 à 8% sur l'exercice, contre une fourchette antérieure allant de +12 à +14%.

Patterson Companies (+1%) a annoncé pour son deuxième trimestre fiscal 2023 des revenus de 1,6 milliard de dollars, avec une expansion de la marge opérationnelle ajustée dans les segments dentaires et santé animale. Le bénéfice GAAP par action a été de 55 cents, alors que le bpa ajusté a atteint 63 cents, en augmentation de 9%. Le consensus était de 57 cents de bpa ajusté pour 1,67 milliard de revenus. Le groupe réaffirme ses estimations pour l'exercice décalé 2023, tablant sur un bpa GAAP allant de 1,96 à 2,06$, ainsi qu'un bpa ajusté allant de 2,25 à 2,35$.

Hewlett-Packard Enterprise (+0,2%) envisagerait de reprendre Nutanix, indique l'agence Bloomberg... Des personnes proches du dossier ont précisé que les deux entreprises s'étaient engagées dans des "pourparlers intermittents" au cours des derniers mois. En octobre, le Wall Street Journal avait rapporté que Nutanix, éditeur américain de logiciels de cloud computing, envisageait de se vendre après avoir reçu des intérêts de rachat. Nutanix cote sur le Nasdaq et capitalise actuellement 6,5 milliards de dollars.

Tesla (stable) / Apple (+0,1%). Elon Musk, patron de Twitter, Tesla et SpaceX, a rencontré Tim Cook, le directeur général d'Apple, au siège social du géant à la pomme. "Bonne conversation. Entre autres choses, nous avons résolu le malentendu concernant la suppression potentielle de Twitter de l'App Store. Tim a clairement affirmé qu'Apple n'avait jamais envisagé de le faire", a résumé Musk, qui avait précédemment posté une vidéo du siège d'Apple en remerciant Cook pour son invitation. Il s'agit d'un prompt revirement pour Musk, qui avait taclé quelques jours auparavant Apple, interpelant Cook au sujet du supposé retrait de Twitter de l'App Store.

Johnson & Johnson (+0,4%). Le directeur général du groupe pharmaceutique et médical, Joaquin Duato, va assumer la fonction additionnelle de président du conseil d'administration à partir du mois de janvier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Découvrez dès aujourd'hui nos contrats d'assurance vie Bourse Direct Horizon et Bourse Direct Vie et bénéficiez de jusqu'à 170€ de prime offerte* pour toute 1ère adhésion.

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 03/02/2023

Wall Street, très hésitant en début de séance suite aux piètres publications financières de trois de ses plus grandes capitalisations technologiques,...

Publié le 03/02/2023

Wall Street, déjà très hésitant suite aux piètres publications financières de trois de ses plus grandes capitalisations technologiques, Apple, Amazon...

Publié le 03/02/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersée jeudi, le Dow Jones a été alourdi par des résultats d'entreprise mitigés alors que le Nasdaq a été porté par les bons résultats de Meta…

Publié le 03/02/2023

Les marchés actions américains ont clôturé en ordre dispersé. Le secteur technologique a été tiré à la hausse par les performances meilleures que prévu de Meta, maison-mère de Facebook.…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/02/2023

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s'appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux...

Publié le 03/02/2023

Mozambique LNG : TotalEnergies confie à Jean-Christophe Rufin une mission indépendante d'évaluation de la situation humanitaire dans le Cabo Delgado...

Publié le 03/02/2023

A périmètre comparable, le CA 2022 de Equasens est en progression de 8,82% à 210,09 ME...

Publié le 03/02/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 1,26 % à 7166,27 dans un volume soutenu de 4,8 MD€.

Publié le 03/02/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersée jeudi, le Dow Jones a été alourdi par des résultats d'entreprise mitigés alors que le Nasdaq a été porté par les bons résultats de Meta…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne