5 450.48 PTS
-
5 451.50
-
SBF 120 PTS
4 367.37
-
DAX PTS
12 834.11
-
Dowjones PTS
24 987.47
-0.41 %
7 251.41
-0.06 %
Nikkei PTS
22 587.41
-0.41 %

Clôture de Wall Street : au rebond avec un moindre risque géopolitique

| Boursier | 625 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a rebondi lundi soir, après avoir souffert la semaine dernière de l'escalade des menaces entre Washington et Pyongyang...

Clôture de Wall Street : au rebond avec un moindre risque géopolitique

Wall Street a rebondi lundi soir, après avoir souffert la semaine dernière de l'escalade des menaces entre Washington et Pyongyang. Kim Jong-un a en effet déclaré qu'il allait attendre d'observer l'attitude des Etats-Unis avant de prendre une décision sur d'éventuels tirs de missiles visant les environs de l'île de Guam, a rapporté l'agence de presse de Corée du Nord, KCNA.
Le DJIA s'est offert un sursaut de 0,62% à 21.994 pts, alors que le Nasdaq prend 1,34% à 6.340 pts. Le S&P500 grimpe de 1% à 2.466 pts.

ECO ET DEVISES

Ce mardi, au programme économique, les opérateurs pourront suivre les ventes américaines de détail, l'indice manufacturier Empire State, les prix à l'import, les stocks des entreprises, ainsi que l'indice du marché immobilier de la NAHB... En attendant, l'euro campe sous les 1,18 à 1,1780/$ entre banques.

Après l'escalade verbale de la semaine dernière, des responsables américains, mais aussi le président sud-coréen Moon Jae-in se sont efforcés de minimiser les risques d'un conflit imminent avec la Corée du Nord, qui cherche à se doter d'un arsenal nucléaire tout en développant un programme balistique. Moon Jae-in a ainsi affirmé qu'il n'y aurait pas d'initiative militaire sur la péninsule sans le consentement de la Corée du Sud. Son gouvernement "empêchera la guerre par tous les moyens", a-t-il dit... La Chine de son côté a aussi appelé ces dernières heures les deux parties à calmer l'escalade dialectique. Sur le Nymex américain, le baril de brut (contrat de septembre) est revenu sous les 48$, à 47,60$. L'or se cale sur les 1.275$ l'once.

VALEURS DU JOUR

Sysco (-1%), le groupe américain de distribution alimentaire basé à Houston, a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal 2017 des revenus en croissance de 5,7% à 14,4 Mds$. A comparable, les ventes se sont appréciées de 3,4% à 13,1 Mds$. Le bénéfice opérationnel trimestriel a progressé de 2% à 558 M$ (+6,1% à 667 M$ sur une base ajustée). Le bénéfice par action a grimpé à 57 cents (72 cents sur une base ajustée et 70 cents à comparable). Le consensus était précisément de 72 cents de bpa ajusté, pour 14,3 Mds$ de revenus.
Sur l'ensemble de l'exercice, les revenus ont grimpé de 9,9% à 55,4 Mds$, pour un bénéfice opérationnel en croissance de 11% à 2,1 Mds$.

Tesla (+1,6%), le concepteur californien de véhicules électriques, a levé 1,8 milliard de dollars sur le marché de la dette (rendement de 5,3% sur cette offre 'junk-bond'). Les spécialistes espéraient une levée de 1,5 Md$.

Procter & Gamble (+0,3%). Le fournisseur américain de produits de consommation demande aux actionnaires de ne pas appuyer les propositions de l'investisseur activiste Nelson Peltz, qui entend obtenir un siège au conseil d'administration de P&G et demande au groupe d'importantes réductions de coûts.

BlackRock (+0,9%). La firme Third Point de l'investisseur Dan Loeb a pris une participation d'une valeur de 679 M$ au capital du géant financier BlackRock durant le deuxième trimestre.

VF Corp (+3,1%), connu pour ses marques The North Face ou Timberland, entend acquérir Williamson-Dickie Mfg. Co., le propriétaire de Dickies, pour 820 M$ en numéraire. VF anticipe un impact relutif de 2 cents sur bénéfice par action de l'exercice en cours.

Fiat Chrysler (+8,5%) a gagné du terrain à Wall Street. 'Automotive News' croit en effet savoir que des représentants d'un acteur automobile chinois auraient effectué au moins une offre durant le mois passé, pour mettre la main sur Fiat.

JD.com (-3,6%), le numéro deux chinois du commerce en ligne, challenger d'Alibaba, a creusé sa perte sur le trimestre clos, du fait d'une forte croissance de plus de 60% des dépenses en marketing...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

Naissance de 2 nouvelles sociétés -Business Solutions Italia & Business Remote Solutions Italia- pour un partenariat assorti d'un contrat de 30 ME sur 5 ans...

Publié le 18/06/2018

Le produit net de l'émission sera utilisé pour les besoins généraux de Safran...

Publié le 18/06/2018

Bezons, le 18 juin 2018, 20h00   INFORMATION MENSUELLE RELATIVE AU NOMBRE TOTAL D'ACTIONS ET DE DROITS DE VOTE COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL   Etabli en application de…

Publié le 18/06/2018

Plusieurs contrats convertisseurs statiques en 2017 pour 6 ME...

Publié le 18/06/2018

Claranova participe au Berenberg Pan-European Discovery Conference...