En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 002.80 PTS
-0.61 %
5 002.00
-0.63 %
SBF 120 PTS
3 994.35
-0.69 %
DAX PTS
11 275.97
-0.68 %
Dowjones PTS
25 207.97
-0.32 %
6 829.99
-0.88 %
1.140
+0.70 %

Clôture de Wall Street : 3ème séance de rebond avant les chiffres de l'inflation

| Boursier | 250 | Aucun vote sur cette news

Wall Street a finalement inscrit une 3ème séance de rebond, mardi, profitant d'achats à bon compte dans la dernière heure de cotation. La séance de mercredi pourrait être agitée avec les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis.

Clôture de Wall Street : 3ème séance de rebond avant les chiffres de l'inflation
Credits Reuters

Après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge, la Bourse américaine a profité mardi d'une vague d'achats à bon compte dans la dernière heure de cotation pour finir en hausse pour la troisième séance consécutive. Les principaux indices ont désormais regagné plus de 3% en trois séances, après un plongeon de plus de 5% la semaine passée. Le climat général reste toutefois tendu, avant la publication, mercredi, des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis en janvier. Parmi les plus fortes hausses du Dow Jones, Cisco Systems à pris 1,5% et Apple a gagné 1% (et plus de 6% en 3 séances).

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,16% à 24.640 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,26% à 2.662 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a pris 0,45% à 7.013 pts. La volatilité, mesurée par l'indice VIX, s'est stabilisée à 25 mardi soir, après avoir dépassé les 50 la semaine dernière.

La semaine passée, les trois indices américains avaient abandonné respectivement 5,2% (DJIA), 5,2% (S&P 500) et 5% (Nasdaq) en 5 séances, malgré le regain de vendredi. Jeudi dernier, avant ce rebond, le DJIA et le S&P 500 étaient entrés brièvement dans une phase de correction, avec une perte de plus de 10% par rapport à leurs sommets historiques de la fin janvier. Ce seuil des 10% a déclenché des achats d'opportunité, mais les analystes restent encore divisés sur la question de savoir si la correction tire ou non à sa fin.

Les marchés suspendus aux chiffres de l'inflation en janvier aux Etats-Unis

La réponse à cette question dépendra en grande partie des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis en janvier, qui seront publiés mercredi à 14H30, en même temps qu'un autre indice important, les ventes de détail en janvier.

L'indice des prix à la consommation (CPI) est attendu en hausse de 0,3% sur un mois et de 2% sur un an par le consensus compilé par l'agence 'Bloomberg'. Le "core CPI" (hors énergie et alimentation) est attendu à 0,2% sur un mois et 1,7% sur un an, en légère baisse par rapport à décembre (+1,8%).

Des données montrant une accélération plus prononcée des prix pourraient entraîner une nouvelle chute des actions, mais si les chiffres sont conformes ou inférieurs aux attentes, le rebond pourrait au contraire se renforcer.

Le dollar et les taux repartent en baisse avant le CPI

En attendant, les marchés des changes et obligataires ont retrouvé un certain calme depuis trois séances. Sur le marché des changes, le dollar a confirmé le retour dans sa tendance baissière, après un rebond de 1,4% sur la semaine passée. L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises (euro, yen, franc suisse, livre sterling, dollar canadien et couronne suédoise) a reculé mardi de 0,6% à 89,66. L'euro a regagné 0,5% à 1,2355$ après un recul de 2% face au billet vert la semaine dernière.

Sur le marché obligataire, le rendement du T-Bond à 10 ans a cédé 3 points de base à 2,83% après avoir grimpé lundi matin jusqu'à 2,8930%, au plus haut depuis plus de 4 ans.

Le pétrole, qui s'était stabilisé lundi après 6 séances de baisse consécutives, et une chute de 10% par rapport à son récent pic de la fin janvier, a fini en ordre dispersé. Le baril WTI a cédé 0,17%, à 59,19$ (contrat à terme de mars sur le Nymex), tandis que le Brent de mer du nord a progressé de 0,29%, à 62,77$ (contrat à terme d'avril).

Sur le plan politique, le président américain Donald Trump a présenté lundi son budget pour 2019 d'un montent de 4.400 milliards de dollars, qui table de façon optimiste sur une croissance économique de 3% (contre 2,4% pour le consensus des économistes). Le projet doit être désormais être soumis au Congrès : il prévoit une hausse du budget militaire, la construction du mur avec le Mexique, et 200 Mds$ pour rénover les infrastructures, ainsi que des coupes claires dans des dépenses sociales fédérales. Les experts estiment qu'en l'état, ce budget risque d'accroître considérablement le déficit public des Etats-Unis.

VALEURS A SUIVRE

PepsiCo (+0,2%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus sont de 19,53 Mds$, contre 19,52 Mds$ un an plus tôt (+2,3% de croissance organique). La perte nette s'affiche à 710 M$, contre un bénéfice de 1,40 Md$ un an avant. La perte par action ressort à 0,50$, contre un bénéfice par action de 0,97$ sur la même période de l'exercice précédent. En base ajustée, le bénéfice par action s'élève à 1,31$, contre 1,20$ il y a un an. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice ajusté par action de 1,30$, pour des revenus de 19,4 Mds$. Sur l'ensemble de l'année 2017, le groupe affiche des revenus de 63,5 Mds$, en hausse de 1%, un bénéfice de 4,86 Mds$, en recul de 23%, et un bénéfice par action ajusté de 5,23$. Pour l'année 2018, PepsiCo anticipe une croissance des revenus au moins comparable à celle de 2017, et un bpa de 5,70$. Enfin, le groupe annonce une hausse de 15% de son dividende annuel, qui passe ainsi de 3,22 à 3,71$ par action, ainsi qu'un nouveau programme de rachats d'actions de 15 Mds$.

Walgreens (-0,25%) convoiterait AmerisourceBergen (+9,3%). Walgreens Boots Alliance aurait approché le distributeur pharmaceutique AmerisourceBergen en vue d'une éventuelle acquisition, selon les rumeurs actuelles, dont le 'Wall Street Journal' se fait notamment l'écho.

Xerox (-2,6%). Carl Icahn et Darwin Deason demandent aux actionnaires de Xerox de s'opposer aux plans de cession du groupe au Japonais Fujifilm Holdings. L'opération de plus de 6 milliards de dollars n'est donc pas du goût de l'activiste de renom Icahn. Carl Icahn et Deason détiennent ensemble plus de 15% du capital du géant des imprimantes et photocopieurs. Les deux actionnaires mécontents critiquent la structure de l'opération et son montant jugé trop pingre.

Cisco Systems (+1,5%), soutenu lundi par une note positive de broker, restera sous surveillance. Le groupe publiera demain soir, mercredi 14 février 2018, après la clôture de Wall Street, ses résultats du second trimestre fiscal. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,59$, pour des revenus de 11,8 Mds$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,57$ et des revenus de 11,6 Mds$. Lors de la publication précédente (T1 fiscal), Cisco avait annoncé viser, sur le T2, un bpa entre 0,58 et 0,60$, pour une croissance des revenus entre 1 et 3% en glissement annuel.

Apple (+1%) plus importante capitalisation boursière, est stable actuellement, après une envolée de 4% lundi, et un gain de près de 1% vendredi dernier. Tim Cook, le directeur général d'Apple, a minimisé mardi la perspective de voir la firme à la pomme distribuer un dividende exceptionnel avec une partie de son trésor de guerre de 285 milliards de dollars (231 milliards d'euros) amassé à l'étranger et qu'elle peut désormais rapatrier dans des conditions plus favorables aux Etats-Unis.

Lors de l'Assemblée générale annuelle du groupe, le CEO a indiqué, en réponse à la question d'un actionnaire, que "les dividendes exceptionnels, je ne suis pas vraiment fan (...) Mais s'agissant d'un accroissement annuel du dividende, c'est quelque chose qui (nous) tient à coeur", a-t-il ajouté.

Under Armour (+17,3%), le détaillant américain, présente ses comptes du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 88 M$ (0,20$ par action), contre un bénéfice de 103 M$ (0,23$ par action) un an avant. En base ajusté, le bénéfice par action ressort proche de 0. Les revenus s'élèvent à 1,4 Md$, en croissance de 5%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa de 0 pour des revenus de 1,3 Md$. Sur 2018, le bpa est attendu entre 0,14 et 0,19$, contre 0,19$ en 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

      Raison sociale de l'émetteur : NATIXIS - SA au capital de 5 040 461 747,20 euros Immatriculée sous le n° B 542 044 524 RCS Paris Siège…

Publié le 16/11/2018

Par courrier reçu le 16 novembre 2018 par l'AMF, la société Wellington Management Group LLP (Boston, Massachusetts, Etats-Unis), agissant pour le...

Publié le 16/11/2018

L'Agence européenne des médicaments recommande l'approbation du fexinidazole, le premier traitement entièrement par voie orale de la maladie du sommeil...

Publié le 16/11/2018

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis favorable au sujet du fexinidazole de Sanofi. Il s'agit du premier traitement…

Publié le 16/11/2018

BONDUELLE Société en commandite par actions au capital de 56 491 956,50 EUR. Siège social : La Woestyne, 59173 Renescure. 447 250 044 R.C.S.…