Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 660.33 PTS
+1.17 %
6 655.50
+1.09 %
SBF 120 PTS
5 209.78
+0.96 %
DAX PTS
15 698.98
+0.53 %
Dow Jones PTS
34 814.39
+0.68 %
15 503.53
+0. %
1.177
-0.4 %

Clôture à Wall Street en ordre dispersé

| Boursier | 356 | 5 par 1 internautes

Le marché américain se reprend en fin de journée, mais le Nasdaq ne parvient pas à inverser la pression...

Clôture à Wall Street en ordre dispersé
Credits Reuters

Après un début de séance dans le rouge, les marchés américains terminent la journée en ordre dispersé, ce lundi. Après les sommets de vendredi et les bons résultats des entreprises, la cote américaine a engagé la semaine en mode pause, concrétisant à la fois la dégradation du moral des ménages américain à un plus bas de 10 ans (annoncée vendredi), les questionnements géopolitiques du week-end en Afghanistan, et les incertitudes économiques chinoises de la matinée. Finalement, le DJIA s'est retourné, gagnant +0,31% en clôture à 35.625 points. Le S&P 500 prend 0,26%. En revanche, le Nasdaq est demeuré sous pression, fléchissant de -0,20% à 14.793 points.
La prudence du marché américain a un moment été portée par l'une des rares publications économiques de la journée aux Etats-Unis. Ainsi, l'indice Empire State d'activité manufacturière régionale de la Fed de New York pour le mois d'août 2021. Il est ressorti très inférieur aux attentes, à 18,3 contre un consensus voisin de 30. L'indicateur était de 43 un mois auparavant. L'indice d'août traduit donc un très fort ralentissement de l'expansion.

Finalement, les sommets alignés sur la cote américaine, ces dernières semaines, n'ont pas émoussé l'enthousiasme des spécialistes des marchés. Ainsi, selon l'agence Bloomberg, 56% des recommandations de brokers sur les compagnies du S&P 500 sont des avis d'achat (ou équivalents). De ce point de vue, le sentiment à Wall Street n'a jamais été aussi 'bullish' depuis 2002...
L'optimisme des analystes est alimenté par la solidité des marchés actions et par des publications de résultats meilleures que prévu. Ces éléments renforcent la confiance dans les fondamentaux, explique Bloomberg.
Cet optimisme est assez généralisé. En Europe, environ 52% des recommandations sur le STOXX Europe 600 sont à l'achat, ce qui représente un plus haut de 10 ans. En Asie, 75% des conseils sont acheteurs, un pic depuis au moins 2010. Les objectifs de cours sur les membres du STOXX 600 impliquent un potentiel de hausse de 9% sur l'indice, alors que ce gain est évalué à 10% sur le S&P 500 et 21% en Asie.

Sur le front de la crise sanitaire, les Etats-Unis ont fait état de près de 1 million d'injections de vaccins anti-covid samedi, un plus haut depuis début juillet (moins de 400.000 mi-juillet). Du côté des Instituts américains de la santé du NIH, un responsable a estimé que les cas de Covid-19 progressent très fortement, sans signe de pic sur le Delta. Les inquiétudes persistent ainsi, concernant l'impact de la crise sanitaire sur la réouverture de l'économie. La flambée des infections en Asie exacerbe par ailleurs les pressions sur la supply chain.
La moyenne à sept jours des décès liés au covid aux Etats-Unis a pratiquement doublé en deux semaines, atteignant son plus haut niveau depuis le mois de mai. L'accélération de la vaccination demeure donc primordiale. Il s'agit aussi de convaincre les plus circonspects. Les grandes entreprises américaines pourraient jouer un rôle important en imposant la vaccination ou en repoussant le retour physique sur le lieu de travail. Joe Biden a confirmé son entier soutien aux firmes qui décideraient de rendre obligatoire le vaccin à tout ou partie de leurs salariés.

Le baril de brut WTI ploie de 0,88% à 67,43$, alors que le Brent de la mer du Nord cède -0,84% à 69,66$. Les cours pétroliers se creusent sous le coup de craintes d'essoufflement économique asiatique et d'une montée d'instabilité géopolitique, avec le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan.

Avec les tensions sanitaires et internationales, l'or brille dans son rôle de valeur refuge. L'once d'or gagne 1,96% à 1.787$. Le dollar gagne 0,18% face à l'euro. Le bitcoin perd 3,56% à 45.878$.

Les valeurs

Sonos (+4,7% à 39,93$) est la star du jour à Wall Street. Le groupe californien actif dans l'audio wireless, devrait connaître une belle séance ce lundi. Il vient en effet de remporter une victoire légale contre Google (Alphabet), un juge américain ayant estimé que le groupe de Mountain View avait enfreint cinq de ses brevets.

Hyatt Hotels (+0,15% à 72,25$) rachète Apple Leisure Group auprès de KKR et KSL Capital Partners pour 2,7 milliards de dollars, dette comprise. Hyatt étend ainsi sa présence sur le segment du voyage de luxe de loisir en s'offrant son compatriote. Le groupe américain s'engage par ailleurs à céder pour 2 milliards de dollars d'actifs supplémentaires dans l'hôtellerie d'ici à la fin de l'année 2024. La finalisation de l'opération Apple Leisure est attendue au quatrième trimestre 2021, sous réserve des autorisations usuelles. Le management d'Apple Leisure restera en place.

T-Mobile (-2,9% à 140,73$). L'opérateur télécom américain, a indiqué hier qu'il enquêtait sur des informations d'un forum en ligne selon lesquelles des données personnelles de plus de 100 millions de ses clients, stockées sur des serveurs du groupe, auraient été piratées. Motherboard (Vice) fait ainsi référence à un forum online sur lequel figurerait un post offrant de vendre ce qui serait les données personnelles de plus de 100 millions de personnes. Motherboard dit avoir échangé en ligne avec le vendeur pour vérifier certaines informations précises sur des clients T-Mobile.

Tesla abandonne -4,32% à 686,17$ à Wall Street. La National Highway Traffic Safety Administration, autorité américaine de sécurité routière, a annoncé l'ouverture d'une enquête formelle sur l'Autopilot de Tesla. L'investigation concerne les Model Y, X, S et 3, explique l'agence. La période de temps considérée va de 2014 à 2021. L'autorité américaine évoque des collisions avec des véhicules d'urgence stationnés. L'agence fait état d'une série de onze accidents intervenus depuis 2018 en Californie, mais aussi en Floride, au Texas et dans le Michigan. L'enquête sur le système d'assistance à la conduite de Tesla est préliminaire. Elle concerne le système, mais aussi la manière de faire respecter l'engagement du conducteur pendant son utilisation.

Intel (-0,04% ; 53,47$) entend construire d'importantes usines de processeurs en dehors de l'Asie, et le groupe cherche à obtenir pour cela des milliards de dollars de subventions. Des personnes familières du sujet ont indiqué au Wall Street Journal que le directeur général du groupe américain, Pat Gelsinger, et d'autres dirigeants du groupe, avaient rencontré des responsables de l'administration Biden le mois dernier pour délivrer ce message. Le même discours est tenu à des dirigeants d'autres gouvernements à travers le monde. Les sources du WSJ précisent qu'Intel a discuté de projets d'usines en Chine, à Singapour, au Vietnam, en Malaisie et en Inde, mais que le groupe californien réserverait ses unités de production les plus avancées à des pays situés hors d'Asie, afin d'apaiser les inquiétudes américaines. Gelsinger aurait aussi rencontré le Commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, au printemps, et lui aurait indiqué que la mise en place d'un site avec deux modules d'usine coûterait 17 MdsE.

En juin, Gelsinger aurait rencontré des politiciens en France, aux Pays-Bas et en Italie. Le CEO d'Intel entendrait retourner en Europe plus d'une fois d'ici la fin de l'année. Un responsable de l'entreprise a déclaré au WSJ qu'Intel pense que la mise en place d'usines en Europe pourrait coûter 40% de plus qu'en Asie, principalement en raison des subventions fournies par l'Asie. Dans une interview, le DG de Global Foundries, Tom Caulfield, a déclaré au WSJ que de plus en plus de gouvernements occidentaux constataient qu'ils devaient offrir des subventions correspondant aux incitations offertes par l'Asie afin "d'être plus compétitifs à l'échelle mondiale". Les responsables de TSMC ont rencontré quant à eux le conseiller du département du Commerce chargé de la mise en place du programme américain de subventions...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2021

Roctool bondit de 26% ce jeudi à 2,6 euros dans un volume particulièrement fourni...

Publié le 16/09/2021

La séance est marquée par l'envolée de l'action Lagardère

Publié le 16/09/2021

Comme évoqué plus tôt cette semaine, le groupe britannique de grande distribution Marks & Spence a annoncé qu'il allait fermer 11 de ses magasins français exploités par SFH Invest dans les…

Publié le 16/09/2021

C'est un coup d'éclat que l'on avait pas vu venir. En tout cas, pas si tôt. Et pourtant, l'annonce du lancement d'une OPA de Vivendi (-0,06% à 31,69 euros) sur Lagardère (+19,34% à 23,26 euros)…

Publié le 16/09/2021

Cycle porteur...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne