En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
+0.56 %
5 398.0
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 326.90
+0.39 %
DAX PTS
12 219.02
+0.50 %
Dowjones PTS
26 443.02
+0.75 %
7 471.73
-0.30 %
1.167
+0.03 %

Préouverture Paris : un rebond bien fragile pour le CAC40

| Boursier | 291 | Aucun vote sur cette news

Difficile pour les investisseurs de se positionner franchement sur le marché actuellement...

Préouverture Paris : un rebond bien fragile pour le CAC40
Credits Reuters

LA TENDANCE

Difficile pour les investisseurs de se positionner franchement sur le marché actuellement. Tant d'incertitudes planent toujours en lien avec les fronts du conflit commerciaux ouverts par Trump : la Chine, le Canada et désormais le Japon. Ce n'est pas encore officiel, mais la rumeur enfle. Selon CNBC, il s'agirait d'une confidence à un éditorialiste du Wall Street Journal... Réaction immédiate : le Nikkei a cédé 0,80% ce matin... Le CAC40 tente de son côté de repartir de l'avant (+0,30% à 5.260 points), dans un mouvement qui apparaît assez fragile à ce stade.

Pour ce qui est du front majeur, la Chine, l'attentisme est plus que jamais de mise alors que la menace de Trump concernant les 200 Mds$ de produits chinois à surtaxer est arrivée à échéance. Le marché a anticipé, lors des dernières séances, qu'une telle décision serait prise, dans la foulée de celle concernant 50 premiers milliards de dollars taxés depuis le début de l'été. Certains observateurs misent toutefois sur un nouveau délais... Une chose est sûre, l'incertitude, ennemie des marchés, ne devrait pas trop durer...

La décision de Trump sur la Chine pourrait éclipser les deux statistiques majeures qui sont attendues aujourd'hui : le rapport mensuel de l'emploi aux Etats-Unis et une nouvelle estimation du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre. La production industrielle allemande a, de façon surprenante, reculé de 0,8% en juillet... Pas de bon augure alors que le niveau de croissance en zone Euro questionne de plus en plus.

A Paris, dans un marché haussier, les trois acteurs du marché électrique sont en berne : Schneider Electric, Rexel, et Legrand, tous trois perquisitionnés et soupçonnés d'entente illicite sur les prix.

WALL STREET

La Bourse américaine a terminé en ordre dispersé jeudi, pour le deuxième jour consécutif. Les valeurs technologiques ont poursuivi leur correction, plombées par les semiconducteurs, tandis que l'énergie a pâti de la chute des cours du pétrole. Les tensions commerciales persistent entre Washington, le Canada et la Chine, tandis que la crise des marchés émergents s'étend chaque jour davantage, faisant craindre un ralentissement de la croissance mondiale.

L'indice Dow Jones a légèrement progressé à la clôture, de 0,08% à 25.995 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,37% à 2.878 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a chuté de 0,91% à 7.922 pts après avoir déjà perdu 1,2% la veille. Il s'agit de la troisième séance de baisse consécutive pour le S&P 500 et la Nasdaq.

ECO ET DEVISES

la production industrielle qui a, de façon surprenante, reculé de 0,8% en juillet après avoir déjà baissé de 0,7% (contre -0,9% annoncé initialement). Le marché tablait sur une hausse de 0,2%. En glissement annuel, la production, ajustée des effets calendaires et des prix, affiche une progression limitée à 1,1% contre une augmentation de 2,6% anticipée par le consensus.

France :

- Réserves officielles de change. (14h30)

Etats-Unis :
- Rapport mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis. (14h30)

Europe :
- Réunions Eurogroup.
- PIB européen révisé. (11h00)

L'euro, face au dollar, se retrouve à 1,1640$, tandis que le baril de Brent s'échange à 76,43$. L'or pointe à 1.205$ l'once.

VALEURS EN HAUSSE

DBV Technologies (+0,20% à 37,04 Euros) : La perte nette du premier semestre 2018 s'est élevée à (72,1) millions d'euros contre une perte de (72,5) millions d'euros un an plus tôt. La perte par action émise (nombre moyen pondéré d'actions en circulation au cours de la période) s'est élevée respectivement à (2,60) euros et (2,94) euro par action au 30 juin 2018 et au 30 juin 2017.

April (+2,85% à 12,65 Euros) : affiche, pour les six premiers mois de l'année 2018, un chiffre d'affaires consolidé de 492,1 ME, en croissance de 7,5% en publié par rapport à l'année précédente, et un résultat opérationnel courant en progression de 10,6% à 42,2 ME. Le chiffre d'affaires grimpe de 7% en proforma. La marge brute augmente de 4% à 221,6 ME. Le résultat net part du groupe s'apprécie de 15,4% à 27,5 ME.

VALEURS EN BAISSE

Legrand (-1,10% à 62,36 Euros) - Schneider Electric (-1,65% à 66,72 Euros) - Rexel (-1,40% à 13,34 Euros) : Les autorités française enquêtent sur une possible entente illicite dans le secteur de la fabrication et de la distribution de matériel électrique. Ainsi, quatre grands acteurs du secteur, Legrand, Rexel, Sonepar et Schneider Electric ont été l'objet jeudi de 12 perquisitions dans le cadre d'une enquête ouverte le 7 juin dernier, selon une source judiciaire citée par l'agence 'Reuters'.

ST Microelectronics (-1,10% à 16,07 Euros) : Le secteur des semi-conducteurs a fortement contribué à tirer l'indice Nasdaq à la baisse jeudi soir à Wall Street (-0,9%). L'indice de Philadelphie des semi-conducteurs a ainsi chuté de 2,6%, après une conférence organisée par Citigroup, qui a mis en évidence un risque de ralentissement du secteur au 2ème semestre 2018. Les intervenants de cette conférence ont indiqué que le rebond attendu des ventes de "semis" au 2ème semestre serait sans doute plus modeste que prévu. Les titres de Micron Technology (-9,9%) et de KLA-Tencor (-9,7%) ont été particulièrement affectés, tandis qu'Intel a cédé 0,9% et que son concurrent AMD a perdu 2,3%. Lam Research (-2,3%) et Applied Materials (-5,2%) ont aussi souffert.

Figeac Aero (-0,40% à 14,50 Euros) : a réalisé un bon début d'exercice 2018/19, enregistrant un chiffre d'affaires consolidé de 103,5 ME sur la période d'avril à juin 2018, en croissance de +21% à taux de change constant, soit 103,5 ME.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, annonce...

Publié le 19/09/2018

Osmozis, opérateur de réseaux WiFi multi-services dédiés à l'hôtellerie de plein air en Europe, annonce le lancement d'OsmoRelax, le premier...

Publié le 19/09/2018

Horizontal Software, éditeur de logiciels de nouvelle génération, remporte plusieurs contrats pour déployer son nouveau module d'évaluation des...

Publié le 19/09/2018

CAST HIGHLIGHT, l'offre SaaS d'analyse des portefeuilles applicatifs, rentre dans le catalogue One Commercial Partner et obtient le statut " Co-Sell...