En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+0. %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0. %
DAX PTS
13 526.13
-
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0. %
1.110
+0.08 %

Préouverture Paris : que manque t-il au CAC40 pour vite retrouver les 6.000 points?

| Boursier | 3072 | 4.50 par 2 internautes

Le CAC40 pourrait céder à nouveau un peu de terrain ce matin d'après les indicateurs de préouverture...

Préouverture Paris : que manque t-il au CAC40 pour vite retrouver les 6.000 points?
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 pourrait céder à nouveau un peu de terrain ce matin d'après les indicateurs de préouverture. Hier la baisse l'a aussi emporté, mettant un terme à une séquence qui aura vu l'indice vedette de la Bourse de Paris progresser à 8 reprises lors des 9 dernières séances et franchir les 6.000 points en séance pour la première fois depuis le 24 juillet 2007. Ce cap symbolique demeure à portée du CAC40 et tout élément favorable pourrait le renvoyer dans sa direction.

Mais justement, pour aller plus haut, les catalyseurs se font plus difficiles à trouver désormais, alors que le CAC40 progresse de +26,16% depuis le début d'année. Les craintes liées au Brexit dissipées et l'accord de phase 1 trouvé entre les Etats-Unis et la Chine, les nuages ont quitté le ciel et les investisseurs pourraient bien boucler 2019 dans le calme alors qu'il ne reste plus que 7 séances de Bourse (6 séances complètes dont aujourd'hui et 2 moitiés de séances les 24 et 31 décembre prochains).

Les marchés ont aussi été rassurés par la publication d'indicateurs économiques en amélioration aux Etats-Unis en matière de production industrielle et dans la construction. Ils ont porté Wall Street pour une cinquième séance de hausse d'affilée. Attention toutefois, les détails de l'accord sinoaméricain ainsi que la mise en oeuvre détaillée du Brexit seront tout de même à suivre. Il ne faudra pas donner au Marché le sentiment d'un retour en arrière...

WALL STREET

La Bourse américaine a légèrement progressé mardi, pour la 5e séance consécutive, toujours soutenue par l'accord commercial partiel conclu en fin de semaine dernière entre les Etats-Unis et la Chine.

A la clôture, les trois principaux indices ont inscrit de nouveaux records historiques. L'indice Dow Jones a gagné 0,11% à 28.267 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,03% à 3.192 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, s'est apprécié de 0,10% à 8.823 pts. Depuis le 1er janvier, le DJIA affiche une hausse de 21%, le S&P 500 gagne 27% et le Nasdaq grimpe de 33% !

ECO ET DEVISES

Europe :
- Indice allemand des prix à la production. (08h00)
- Indice britannique des prix à la consommation. (10h30)
- Indice européen des prix à la consommation. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.475$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1135$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 65,69$.

VALEURS A SUIVRE

Groupe PSA : C'est officiel : PSA et Fiat Chrysler Automobiles vont fusionner et former le quatrième constructeur automobile mondial en volumes et le troisième en chiffre d'affaires. Les deux groupes annoncent ce mercredi la signature d'un accord de rapprochement engageant, en vue de la fusion à 50/50 de leurs activités.

Ipsen annonce la démission de David Meek de son poste de Directeur Général ; il quittera le Conseil d'Administration d'Ipsen à compter du 31 décembre 2019 pour poursuivre une nouvelle opportunité professionnelle et rejoindre FerGene en qualité de Président et Directeur général.

Safran : Le directeur général de Safran, Philippe Petitcolin, a indiqué mardi, que le groupe va réduire "fortement" sa production de moteurs pour s'adapter à l'annonce lundi soir par Boeing d'une suspension de la production de son best-seller à partir de janvier.

SQLI : a été informé de la signature d'un contrat de cession par le fonds Nobel et par Amar Family Office de leurs participations respectives de 9,85% et 11,98% au capital de SQLI au profit de la société DBAY Advisors, dans le cadre d'une transaction hors-marché.

Crédit Agricole S.A. a acté ce jour une dépréciation de l'écart d'acquisition sur LCL à hauteur d'environ 600 millions d'euros. Cette dépréciation, non déductible, sera enregistrée dans les comptes consolidés du quatrième trimestre 2019 et impactera directement le résultat net part du Groupe. Cette charge n'affectera ni la solvabilité de Crédit Agricole S.A. ou du groupe Crédit Agricole, les écarts d'acquisition étant déjà intégralement déduits des fonds propres prudentiels, ni leur liquidité.

Figeac Aero : Le résultat opérationnel courant s'établit à 13,6 ME au 30 septembre 2019 contre 17 ME. Le bénéfice net du premier semestre 2019/20 corrigé des effets de change latents est en nette baisse à 2,3 ME contre 10,2 ME. Pour l'exercice 2019/20, dans un contexte de marché difficile, Figeac Aero prévoit de délivrer une croissance supérieure au secteur grâce aux gains de nouveaux contrats et afficher une stabilité de l'Ebitda courant. Le niveau de Free Cash-Flows pour l'exercice 2019/20 devrait rester maîtrisé, et bénéficiera dans le cadre du plan 2021/24 d'une réduction des capex à partir de l'exercice prochain de 30 à 40% en année pleine...

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Lacroix, Osmozis, Plastivaloire

ANALYSTES

Jefferies ajuste sa recommandation à "sous-performance", contre "conserver", sur Casino et son objectif de 34 à 28 euros.

Berenberg abaisse son objectif sur Rémy Cointreau à 116 euros, contre 124 euros auparavant, mais reste à "conserver" sur le dossier.

HSBC ajuste son objectif de cours de 150 à 175 euros et reste à l'achat sur SopraSteria.

EN BREF

Amoeba : signature d'un nouveau contrat d'émission d'OCAPI.

Alès Groupe : Patrick Puy est nommé Président du Directoire.

Korian investit dans Omedys.

Réalités en négociations pour le rachat de Cap'études.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/01/2020

Du 1er janvier au 31 décembre 2019, le chiffre d'affaires de SAINT JEAN GROUPE s'est élevé à 848 KE ; il était de 783 KE au 31 décembre 2018...

Publié le 20/01/2020

Sanofi annonce l'expiration de la période d'attente prévue par la loi Hart-Scott-Rodino pour l'acquisition de SynthorxSanofi annonce la fin de la...

Publié le 17/01/2020

L'action Qualcomm a bondi vendredi de 4,5% après une recommandation positive de Citi Research.

Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…