Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 738.23 PTS
-0.56 %
6 750.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
5 264.87
-0.21 %
DAX PTS
15 206.59
-0.49 %
Dow Jones PTS
34 652.70
-1.38 %
16 259.94
-0.85 %
1.126
-0.27 %

Préouverture Paris : publications trimestrielles (suite)

| Boursier | 633 | Aucun vote sur cette news

La tendance reste hésitante ce jeudi matin sur les marchés européens, en attendant la BCE cet après-midi qui ne devrait pas...

Préouverture Paris : publications trimestrielles (suite)
Credits Reuters

LA TENDANCE

La tendance reste hésitante ce jeudi matin sur les marchés européens, en attendant la BCE cet après-midi qui ne devrait pas fondamentalement changer de stratégie en estimant toujours l'inflation transitoire... Hier soir, la cote américaine était coupée en deux, plombée par la consolidation des cours du brut, tandis que certaines valeurs technologiques soutenaient encore le Nasdaq, à commencer par les deux "stars" Google et Microsoft.

WALL STREET

Le Dow Jones a perdu finalement 0,74% à 35.490 pts, le S&P 500 a glissé de 0,51% à 4.552 pts, mais le Nasdaq a pris 0,12% à 15.236 pts. Microsoft et Google comptaient parmi les bons élèves du jour, tandis que les performances de Boeing ou General Motors étaient nettement plus discutées. Sur le Nymex, le baril de brut WTI a cédé 2,7% à moins de 82$. L'euro résiste sur les 1,16/$ entre banques.

ECO ET DEVISES

Parmi les derniers indicateurs, les cours pétroliers ont nettement reculé après l'annonce d'une hausse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière... D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 22 octobre ont augmenté de 4,3 millions de barils à 430,8 mb. Les réserves d'essence ont diminué de 2 mb, alors que les stocks de produits distillés ont régressé de 0,4 mbj par rapport à la précédente semaine.

A SURVEILLER AUJOURD'HUI

Europe :
- Indice flash espagnol des prix à la consommation. (09h00)
- Taux de chômage en Allemagne. (10h00)
- Climat européen des affaires. (11h00)
- Indice européen de confiance économique. (11h00)
- Indice européen de confiance des consommateurs. (11h00)
- Indice européen de confiance dans l'industrie. (11h00)
- Indice européen de confiance dans les services. (11h00)
- Principal taux de refinancement de la BCE. (13h45)
- Communiqué de politique monétaire de la BCE. (13h45)
- Indice allemand préliminaire des prix à la consommation. (14h00)
- Conférence de presse de Christine Lagarde (BCE). (14h30)

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- PIB avancé américain du troisième trimestre. (14h30)
- Promesses de ventes de logements. (16h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Kansas City. (17h00)

BROKERS

Jefferies conserve Ipsen avec un cours cible ajusté à 97 euros, conserve Renault avec une cible ramenée de 41 à 35 euros et conserve aussi Schneider avec un objectif réhaussé à 144 euros.
Berenberg repasse d'acheter à 'conserver' sur Focus Home Interactive en ciblant un cours de 50 euros.

VALEURS A SUIVRE

Le constructeur aéronautique Airbus fait part d'une baisse de 19% de son bénéfice d'exploitation sur le troisième trimestre de l'exercice en cours, à 666 ME, alors que son chiffre d'affaires a reculé de 6% à 10,518 milliards d'euros. Le groupe a relevé ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'année après une baisse plus faible que prévue de son bénéfice au troisième trimestre. La direction maintient en revanche son objectif de livrer 600 avions commerciaux cette année après avoir ajusté ses coûts pendant la pandémie.
Le groupe aéronautique indique viser pour l'ensemble de l'année un bénéfice d'exploitation de 4,5 Milliards d'euros et un flux de trésorerie disponible de 2,5 Milliards, contre respectivement 4 et 2 Milliards auparavant.
Le management a retardé certains projets d'augmentation de sa production après une semaine au cours de laquelle plusieurs entreprises du secteur ont mis en garde contre des pénuries d'approvisionnement. Airbus a par ailleurs arrondi son principal objectif de production d'avions monocouloirs de la famille A320 à 65 par mois d'ici l'été 2023, soit un peu plus tard que prévu initialement...

Au 3e trimestre 2021, le chiffre d'affaires net de STMicroelectronics se monte à 3,2 milliards de dollars, soit une hausse de 19,9% en variation annuelle. Par rapport à la même période de l'exercice précédent, la société a enregistré une hausse des ventes nettes dans tous les groupes Produits, à l'exception du sous-groupe Communications RF.
La marge brute est ressortie à 1,33 Md$, soit une hausse de +38,7% en variation annuelle. La marge brute en pourcentage des ventes est ressortie à 41,6%, en hausse de 560 points de base en variation annuelle, principalement tirée par l'amélioration du mix produit, des efficiences opérationnelles, des prix favorables et des charges liées aux capacités de production inutilisées en baisse, partiellement contrebalancés par des effets de change nets défavorables, après couverture. La marge brute du 3e trimestre a été 60 points de base au-dessus du point médian des prévisions de la société, en raison principalement du mix produit.
Le résultat d'exploitation augmente de 84% pour s'établir à 605 M$ (329 M$ au 3e trimestre 2020). La marge d'exploitation augmente de 660 points de base en variation annuelle pour ressortir à 18,9% du chiffre d'affaires net (12,3% au troisième trimestre 2020).
Le résultat net ressort à 474 M$ (242 M$ au 3e trimestre 2020), pour un résultat dilué par action de 0,51$ (0,26$ au 3e trimestre 2020).

TotalEnergies va verser un troisième acompte sur dividende au titre de l'exercice 2021 d'un montant de 0,66 euro par action, identique au montant des premier et deuxième acomptes versés au titre de l'exercice 2021. Ce troisième acompte sera mis en paiement exclusivement en numéraire. Il sera détaché le 22 mars 2022 et payé le 1er avril 2022 (18 mars et 12 avril pour les détenteurs d'ADR).

La réouverture en Europe continentale favorise la poursuite de la reprise de l'activité d'Unibail-Rodamco-Westfield, tandis que la reprise aux États-Unis s'est accélérée au troisième trimestre. Au total, la collecte des loyers s'est améliorée à 88% pour le T3, contre 78% pour le T1 et 80% pour le T2.
La vacance globale redescend au T3 à 7,9% (vs 8,3% au FY-20 et 8,9% au S1-2021) avec une forte amélioration aux États-Unis de 14% à 11,8% et une vacance également en baisse en Europe continentale à 4,9% (vs 5% au S1-2021) et au Royaume-Uni à 11,8% (vs 12,2%). Le chiffre d'affaires d'URW sur les 9 premiers mois de 2021 s'élève à 1.981 ME, en baisse de 16,5% sur un an, reflétant principalement l'impact de la crise sanitaire, notamment les restrictions appliquées au premier semestre, et l'impact des cessions.
La poursuite de la rationalisation du portefeuille américain est actée. Le Résultat Récurrent Ajusté par Action de l'exercice 2021 devrait être d'au moins 6,75 euros, légèrement supérieur à 2020, ajusté des cessions.

Le groupe pharmaceutique Sanofi relève de nouveau sa prévision de bénéfice pour l'exercice 2021 après un troisième trimestre dynamique grâce en particulier aux ventes de Dupixent et de l'activité santé grand public. Le management attend désormais une hausse de l'ordre de 14% à taux de changes constants de son bénéfice net par action (BNPA) des activités cette année, alors qu'il prévoyait auparavant une croissance autour de 12%, prévision déjà relevée en juillet dernier.
Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires net de Sanofi a grimpé de 10,1% à 10,432 Milliards d'euros et le BNPA des activités s'est établi à 2,18 euros, en hausse de 19,1%.
Le consensus de place visait un chiffre d'affaires de 10,10 Milliards d'euros et un BNPA des activités de 1,99 euro selon un consensus fourni par le groupe.

Verallia réalise sur les 9 premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 2,022 milliards d'euros (1,956 MdE sur la même période en 2020), affichant une hausse de +3,4% en données publiées. A taux de change et périmètre constants, le chiffre d'affaires a crû de +5,8% sur les 9 premiers mois de l'année (et de +3,6% hors Argentine).
Le 3e trimestre affiche une croissance organique de +2,1% au niveau du Groupe malgré la base de comparaison très forte du 3e trimestre 2020 (croissance organique +8,9% au 3e trimestre 2020 vs. 3e trimestre 2019).
L'Ebitda ajusté a progressé de +11,2% sur les 9 premiers mois de l'année à 528 ME. Sur le 3e trimestre, l'Ebitda ajusté est en hausse de +4,1% et atteint 183 ME (176 ME au 3E trimestre 2020). La marge d'Ebitda ajusté a progressé sur les 9 premiers mois de l'année à 26,1% (24,3% sur la même période en 2020). Sur le 3e trimestre, la marge a atteint 26,3%.
Au cours des 9 premiers mois de l'année, Verallia a amélioré son ratio d'endettement net. A fin septembre 2021, l'endettement net de Veralia s'élevait à 1,213 MdE, après deux opérations de rachat par le Groupe de ses propres actions (109 ME) et le versement de 114 ME de dividendes en juillet. Le ratio s'élève à 1,8x l'Ebitda ajusté des 12 derniers mois, par rapport à 2,2x à fin septembre 2020 et 1,9x à fin juin 2021.
Le Groupe envisage de poursuivre sa politique de diversification de ses sources de financement.
Malgré les fortes tensions inflationnistes constatées sur les coûts, Verallia confirme pour l'année 2021 les objectifs énoncés lors de la publication de ses résultats semestriels le 29 juillet dernier et atteindra avec un an d'avance les objectifs moyen terme communiqués lors de son introduction en bourse en 2019.

L'Actif Net Réévalué au 30 septembre de Wendel est de 8.252 ME, soit 184,5 euros par action, en hausse de 16% depuis le 31 décembre 2020 (159,1 euros par action). Le Chiffre d'affaires consolidé sur 9 mois ressort à 5.520,6 ME, en hausse de 10,3% en données publiées et en augmentation de 12% en organique par rapport à la même période en 2020. Les chiffres d'affaires sur 9 mois de toutes les sociétés du groupe dépassent les niveaux de 2019 sur une base organique avec de solides performances organiques de Bureau Veritas (+11,9%) et de Stahl (+33,8%) et une poursuite du très fort rebond chez Crisis Prevention Institute (+68,6%), avec un chiffre d'affaires sur les 9 premiers mois de 2021 supérieur aux niveaux pré-Covid (+17,6%)
La croissance organique est résiliente chez Constantia Flexibles (+1,5%). Les effets de change sont défavorables dans l'ensemble du portefeuille (-2,3% sur le périmètre consolidé).

La Banque Postale va reprendre la part de 16,1% du capital de CNP Assurances détenue par le groupe BPCE et lancer une offre sur le solde du capital du groupe d'assurances.
Cette opération sera effective au cours de 21,90 euros par action, et visera le retrait obligatoire de la cote boursière, ont précisé LBP et BPCE dans un communiqué.

Solvay annonce un Chiffre d'affaires du troisième trimestre de 2,573 MdsE qui progresse de 25% organiquement sur un an et de +6% par rapport à 2019 (+12% hors Composite Materials), reflétant la persistance d'une forte demande sur la plupart de nos marchés, avec notamment le chiffre d'affaires record dans Specialty Polymers. Le chiffre d'affaires des 9 mois 2021 à 7,402 MdsE progresse de 15% organiquement, et est en hausse de +0,5% (+6% hors Composite Materials) par rapport à 2019.
L'EBITDA sous-jacent du troisième trimestre ressort à 599 millions, soit une hausse de 31% sur un an à périmètre et change constants, grâce à une demande soutenue, des actions d'atténuation prises face aux fortes hausses des prix de l'énergie, des matières premières et de logistique, et des économies de coûts structurels de 41 millions.
L'EBITDA des 9 mois 2021 dépasse de 28% son niveau de 2020 et de +6% celui de 2019 à périmètre et change constants.
La marge d'EBITDA est de 23,3%, soit 0,8 point de plus sur un an, soutenue par la hausse des volumes, la hausse des prix et les mesures structurelles sur les coûts, ce qui a partiellement compensé l'impact de 145 millions d'euros lié à la hausse des coûts des matières premières, de l'énergie et de logistique.

Le groupe hôtelier Accor a vu son chiffre d'affaires atteindre 589 millions d'euros au troisième trimestre 2021, en hausse de 79% en données publiées et de 79% en données comparables par rapport au T3 2020, mais encore en baisse de 40% par rapport au T3 2019.
Le RevPAR s'améliore de 20 points de pourcentage par rapport au T2 2021, traduisant un fort rebond de l'activité observé au cours de l'été. Accor précise que la forte demande s'est traduite par des prix plus élevés au T3 2021 qu'à la même période en 2019 pour les destinations de loisirs les plus recherchées telles que les provinces françaises et britanniques, les Émirats Arabes Unis et nos hôtels lifestyle aux États-Unis. Les mois de septembre et octobre sont venus confirmer le retour d'une clientèle d'affaires et des événements d'entreprise (MICE).

Mersen réalise au 3ème trimestre 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 233 ME, en croissance de 9,5% à périmètre et changes constants.
En tenant compte d'un effet de périmètre positif lié aux intégrations de Fusetech et Americarb et d'un effet de change positif principalement lié à l'appréciation du RMB chinois, la croissance est de 11,8%.
Par rapport au 3ème trimestre 2019, le niveau d'activité est en retrait organique limité de 1%.
Pour l'ensemble de l'année 2021, Mersen vise désormais le haut des prévisions annoncées le 8 juillet 2021 pour la croissance organique et un niveau légèrement supérieur aux prévisions pour la marge opérationnelle courante.

Synergie poursuit sa croissance avec une très forte activité sur le trimestre qui franchit pour la première fois le cap de 700 ME, soit +22,8%, et affiche au terme des 9 premiers mois un chiffre d'affaires consolidé de 1.980,7 ME à +26,1% par rapport à 2020 à périmètre constant.
La société confirme son objectif d'un chiffre d'affaires annuel supérieur à 2,6 MdsE, son positionnement multisectoriel et multi-clients contribuant à sa très forte résilience.

Au 3e trimestre 2021, Infotel enregistre un chiffre d'affaires de 62,9 ME, soit une progression de +15,7% par rapport à 2020, et de +4,3% par rapport à 2019, confirmant la dynamique soutenue observée au trimestre précédent.
En cumul sur les 9 premiers mois de 2021, la croissance ressort à +11,1 % par rapport à 2020 et à +5,1 % par rapport à 2019, conforme à l'objectif d'afficher une croissance de l'activité supérieure à celle enregistrée en 2019.
L'activité 2021 est attendue en hausse par rapport à celle de 2019, accompagnée d'une rentabilité opérationnelle courante au moins égale à celle de 2019.

La Société Générale a confirmé avoir entamé des discussions en vue d'un éventuel rapprochement entre sa filiale de leasing de voitures ALD et son concurrent Lease Plan. Ces discussions sont initiées par la Société Générale auprès des actionnaires de Lease Plan.
"A ce stade, il n'y a aucune certitude quant au fait que les discussions en cours puissent aboutir à un accord ou une transaction", prend soin de préciser la banque.
Cette éventuelle transaction serait soumise à différentes conditions suspensives, incluant l'obtention de l'ensemble des autorisations réglementaires nécessaires et l'obtention d'une dérogation à l'obligation de déposer une offre publique sur les titres ALD. Société Générale précise en effet que l'opération, le cas échéant, ne donnerait pas lieu à une offre publique sur ALD.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/11/2021

Stéphane Richard, le futur ex-patron d'Orange règle ses comptes, notamment avec l'Etat français...

Publié le 30/11/2021

Des fonds Financière Arbevel détiennent 5,5% du capital...

Publié le 30/11/2021

Société Générale a annoncé la nomination de Bruno Laurier au poste de Responsable Mondial de la Vente Institutions Financières Fixed Income Currencies (FIC FI Sales) de Société Générale CIB.…

Publié le 30/11/2021

Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Safran hors et sur le marché.

Publié le 30/11/2021

A partir du 1er décembre, Carrefour Voyages sera lancé en Belgique avec pour objectif de proposer une grande variété de séjours à des prix accessibles aux clients belges...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne