5 349.30 PTS
-0.15 %
5 361.0
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 672.87
+0.67 %
6 462.96
+1.14 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Préouverture Paris : n'en jetez plus !

| Boursier | 440 | Aucun vote sur cette news

Avalanche de publications d'entreprises à Paris, avant la coupure d'août...

Préouverture Paris : n'en jetez plus !
Credits Reuters

LA TENDANCE

Ce jeudi 27 juillet sera la journée boursière la plus chaude de l'année en matière de publications d'entreprises. Les sociétés, pressées de procéder à leurs communications semestrielles réglementaires avant la coupure aoûtienne, ont concentré un nombre record d'annonces aujourd'hui : 75 sociétés du S&P500 et 80 du STOXX 600 Europe au programme. Sur la seule place de Paris, plusieurs dizaines d'annonces sont programmées. Jusqu'à présent, les résultats intermédiaires des sociétés sont robustes, une tendance qui devrait se confirmer d'ici la fin de la fenêtre de tir de juillet. Le principal événement macroéconomique de la semaine, la décision de la Fed sur ses taux, a abouti, comme prévu par plus de 96% des économistes, à un statu quo monétaire. La banque centrale a indiqué que l'économie américaine se porte bien et que les risques futurs étaient équilibrés, même si l'institution conserve un oeil sur l'inflation. Sans surprise, la banque centrale a confirmé qu'elle allait commencer à réduire la taille de son bilan "relativement rapidement", ce qui cadre avec une annonce en septembre, ce qu'anticipent les investisseurs.

Les indices européens sont attendus proches de l'équilibre à l'ouverture.

WALL STREET

Grâce à un nouveau saut de puce, Wall Street évolue sur de nouveaux pics, car si le Dow Jones a gagné 0,45% à 21.711 points, le S(2)P500 a limité ses gains à 0,03% à 2467 points, tandis que le Nasdaq Composite a grappillé 0,16% à 6422 points. Les trois principaux indices américains évoluent sur des sommets historiques. La banque centrale américaine a hier soir, sans aucune surprise, maintenu le statu quo sur ses taux monétaires. Dans le communiqué publié à l'issue de la réunion de deux jours tenue cette semaine, la Fed a cependant envoyé un message légèrement plus accommodant que prévu, notamment lorsqu'elle évoque le ralentissement de l'inflation.

ECO ET DEVISES

Un seul indicateur majeur en Europe, la masse monétaire M3 de juin (10h00), mais davantage aux Etats-Unis avec les commandes de biens durables, la balance commerciale des biens, les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago (14h30), puis l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City (17h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1761 ce matin. Le baril de Brent se négocie 50,89$ et le WTI 48,68$ pour l'échéance de septembre. L'once d'or se traite 1.264$ (+0,3%).

VALEURS A SUIVRE

* LVMH : nouvelle grosse performance pour le groupe au 1er semestre, avec une croissance organique de 12% et une marge opérationnelle courante de 18,5%, en hausse de 1 point.

* Airbus : le géant européen de l'aviation a vu ses résultats semestriels baisser. Les objectifs sont confirmés, mais le groupe signale que si son fournisseur P&W ne règle pas ses soucis de moteurs, l'objectif de livraisons est à risque.

* Total : le groupe est parvenu à faire progresser ses résultats plus rapidement que la hausse des cours du pétrole (+9%) au deuxième trimestre grâce à une hausse de sa production et à un repli de ses coûts. Le géant pétrolier a vu son résultat net ajusté bondir de 14% à 2.474 millions de dollars, et a dégagé une marge brute d'autofinancement de 5,334 Mds$ (+33%).

* Nokia : l'équipementier télécoms a publié des résultats trimestriels en nette amélioration et supérieurs aux attentes des analystes. Cependant, il s'attend à un marché mondial des réseaux plus difficile que prévu sur l'ensemble de l'année, du fait des incertitudes entourant certains projets.

* Orange : au terme du premier semestre 2017, le groupe a fait un peu mieux que prévu. "Pour la première fois depuis 2009, le chiffre d'affaires de la France renoue avec la croissance", se réjouit le PDG Stéphane Richard. Les objectifs sont confirmés.

* Schneider : les résultats semestriels ont repris la pente ascendante, ce qui permet de relever les objectifs. En parallèle, le groupe français a annoncé l'acquisition de l'américain ASCO Power Technologies pour 1,25 milliard de dollars (environ 1,07 MdE).

* TechnipFMC : après le mauvais tour joué cette semaine à ses actionnaires, le groupe a publié des trimestriels un peu plus élevés que prévu. Les objectifs du segment Onshore/Offshore ont été relevés, tandis que les coûts du rapprochement ont été chiffrés à 125 M$ au second semestre.

* ArcelorMittal : la croissance de l'activité s'est confirmée au second trimestre 2017, avec un chiffre d'affaires de 17,24 milliards de dollars, pour un Ebitda de 2,11 Mds$. Un niveau cependant un peu court par rapport au consensus de place (2,15 Mds$).

* Danone : les marges sont meilleures que prévu au premier semestre. La croissance, elle, est plutôt au point mort comme cela était anticipé. Les perspectives annuelles ont été confirmées.

* Capgemini : les résultats semestriels sont pile en ligne avec les attentes. La SSII prévoit d'enregistrer une croissance à taux de change constants de 3% sur l'exercice, et d'atteindre une marge opérationnelle se situant entre 11,7% et 11,9%.

* Vallourec : en marge des résultats semestriels, le groupe, déficitaire de -245 ME, vise un résultat brut d'exploitation annuel de 125 à 175 ME contre le haut de la fourchette 50 à 100 ME jusque-là.

* Elior : le PDG Philippe Salle claque la porte après que son conseil d'administration a décidé de dissocier les fonctions de président et de directeur général. Il partira le 30 novembre. Gilles Cojan prendra la présidence à ce moment là.

* Ipsen : le laboratoire confirme qu'il a le vent en poupe, en relevant ce matin ses objectifs 2017, en marge de la publication de ses résultats du premier semestre. La marge opérationnelle des activités devrait être être supérieure à 25%.

* Chiffre d'affaires / Résultats : Christian Dior, Elior, Casino, Suez, JCDecaux, Imerys, Scor, Prodways, ECA, Nexans, Groupe Gorgé, Axway, Interparfums, OL Groupe, Aperam, SMTPC, SES Imagotag, Ipsos, Ateme, Monsieur Bricolage, Tarkett, Amplitude Surgical, Antevenio, Ingenico, NRJ Group, Netbooster, Sogeclair, Mercialys, Avenir Telecom, Albioma, Inside Secure, Sword, Delta Plus Group, Le Bélier, Aurea, U10, Dassault Aviation, Technicolor, Wavestone, Infotel, Dalet, Capelli, Alten, Latécoère, Coheris, Synergie, Txcell, CRCAM Languedoc, Visiativ, Agta, Groupe Crit...

* Analystes :

- Société Générale abaisse Elior d'achat à conserver et réduit à 25,50 euros son objectif.

- Société Générale relève PSA de conserver à achat en visant 23 euros.

- Kepler Cheuvreux dégrade Nexity à alléger, objectif 48 euros.

- Berenberg passe de vendre à conserver sur Vallourec, pour un objectif de cours ajusté de 4,90 à 5,60 euros.

- Bryan Garnier ramène d'achat à neutre sa recommandation sur Sword, pour un objectif de cours réduit de 34 à 33 euros.

- Bryan Garnier passe d'achat à neutre sur Atos, mais relève de 126 à 133 euros son objectif.

* En Bref :

- Valneva et Emergent BioSolutions s'associent pour développer un vaccin contre le virus Zika.

- Hervé Claquin succède à François Morinière à la présidence du Conseil d'administration d'Oeneo.

- Europlasma émet sa dernière tranche d'OCABSA.

- Auplata progresse dans l'exploitation industriel du potentiel aurifère guyanais.

- Bastide réalise cinq acquisitions en France.

- Adocia recrute un nouveau directeur médical.

- Casino se refinance avec une ligne de crédit de 750 M$.

- L'agence Moody's a relevé la notation crédit Corporate de Peugeot de "Ba2" à "Ba1".

- Eurofins prend le contrôle de LifeCodexx.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS