En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 971.79 PTS
-0.65 %
6 002.50
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 706.86
-0.64 %
DAX PTS
13 388.42
-0.94 %
Dow Jones PTS
29 160.09
-0.09 %
9 216.98
+0.31 %
1.105
+0. %

Préouverture Paris : meilleurs voeux !

| Boursier | 747 | 4.67 par 3 internautes

Après une année 2019 particulièrement faste sur les marchés financiers et un gain de plus de 26% sur le CAC40, l'année 2020 devrait commencer dans le...

Préouverture Paris : meilleurs voeux !
Credits Reuters

Après une année 2019 particulièrement faste sur les marchés financiers et un gain de plus de 26% sur le CAC40, l'année 2020 devrait commencer dans le calme en cette période de vacances qui se prolongent... Rappelons qu'à Wall Street aussi, le bilan est flatteur, avec un Dow Jones qui a bondi de 22,3% en 2019, tandis que le S&P 500 a grimpé de 29% et que le Nasdaq s'envolait de 35,2%. Le Nasdaq et le S&P 500 ont signé leur meilleure performance annuelle depuis 2013 et le DJIA n'a pas fait mieux depuis 2017.

WALL STREET

Mardi en clôture, l'indice Dow Jones a avancé de 0,27% à 28.538 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,29% à 3.230 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a gagné 0,30% à 8.972 pts. La séance a été marquée par des opérations techniques d'habillage de portefeuille dans un faible volume de transactions. Les marchés ont surveillé avec une certaine inquiétude la montée des tensions au Moyen-Orient, après des frappes militaires américaines en Irak et l'invasion de l'ambassade US à Bagdad en guise de réponse... Mais l'annonce par Donald Trump de la signature, le 15 janvier prochain, du tant attendu accord commercial de Phase 1 avec la Chine, a (re)mis du baume au coeur des investisseurs.

ECO ET DEVISES

Sur le front commercial, Donald Trump a donc annoncé qu'il signerait le 15 janvier, à la Maison blanche, l'accord tant attendu de "Phase 1" avec la Chine. "Je signerai la phase un (...) de l'accord commercial avec la Chine le 15 janvier, la cérémonie se déroulera à la Maison blanche", a écrit le président américain sur Twitter, ajoutant que "des responsables chinois de haut niveau" seraient présents. "A une date ultérieure, je me rendrai à Pékin où débuteront les discussions sur la phase 2", a encore déclaré Donald Trump...
Cet accord de "phase 1", annoncé le 13 décembre après d'intenses tractations, doit mettre fin au conflit commercial entre les deux premières puissances économiques de la planète, qui menace de gripper durablement la croissance mondiale.
En vertu de ce compromis, les Etats-Unis réduiront leurs droits de douane sur certains produits chinois en échange de l'achat par la Chine d'environ 200 milliards de dollars supplémentaires de produits américains au cours des deux prochaines années.
Toutefois, si la phase 1 est la bienvenue, elle est loin d'avoir réglé les nombreux problèmes de fond entre les Etats-Unis et la Chine, soulignent le experts, qui s'attendent déjà à la résurgence de nouvelles tensions courant 2020 entre les deux principales puissances économiques mondiales.

Le principal conseiller commercial de Donald Trump, Peter Navarro, a pour sa part affirmé sur 'CNBC' qu'après la signature de l'accord commercial de phase 1 avec la Chine, le Dow Jones pourrait dépasser 32.000 points en 2020, soit une progression potentielle d'au moins 12%... "Je me réjouis d'une grande année 2020. En terme de prévisions, je vois une croissance économique plus proche de 3% que de 2%. Je vois un Dow Jones à au moins 32.000 points", a-t-il déclaré.

En Chine, l'approche d'un accord commercial partiel semble avoir déjà stoppé la chute de l'activité dans le secteur manufacturier. L'indice PMI manufacturier officiel, publié mardi, s'est ainsi établi à 50,2 en décembre, identique au mois précédent, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice à 50,1.
Il s'agit du 2e mois où cet indice ne baisse pas, soutenu par une accélération de la production et une hausse des commandes à l'exportation, a indiqué le Bureau chinois des statistiques.

Sur le plan international, Donald Trump a accusé l'Iran d'avoir "orchestré" l'"attaque" de l'ambassade US à Bagdad. "Ils seront tenus pour pleinement responsables", a prévenu le président des Etats-Unis, laissant planer la menace de représailles qui pourraient alimenter une nouvelle escalade entre Washington et Téhéran. Ces tensions n'ont cependant eu aucun effet immédiat sur le cours du pétrole. Le cours du baril de brut léger américain (WTI) a reculé à 61,10$ sur le Nymex, tandis que le Brent de la mer du Nord pointe à 66,25$.
L'or a en revanche profité mardi des tensions au Moyen-Orient, l'once d'or progressant à 1.524,90$ l'once. Le métal jaune termine l'année sur un gain de 19%, et signe ainsi sa meilleure performance depuis 9 ans, en 2010. Il revient cependant juste sous les 1.520$ ce jeudi matin.
Sur le marché des changes, le dollar tente de limiter sa glissade récente, avec un euro à 1,1205$.

VALEURS A SUIVRE

Airbus a livré 863 appareils sur l'année 2019, ce qui représente une hausse 7,9% par rapport à 2018. Le groupe reprend ainsi la place de premier constructeur aéronautique mondial à Boeing handicapé par l'épineux dossier des 737 MAX cloués au sol après les derniers accidents.
Des ressources supplémentaires ont été déployées par Airbus en toute fin d'année pour lui permettre de dépasser le chiffre de 860 appareils livrés qui constituait son objectif...

Auplata Mining Group a publié un point d'avancement sur l'arrêté de ses comptes du 1er semestre 2019. A la suite des communiqués de presse en date des 31 octobre 2019 et 15 décembre 2019, la société présente un résumé de ses comptes consolidés du 1er semestre 2019. Le résultat opérationnel consolidé est de -4.761 KE, comparativement au résultat opérationnel consolidé au 30 juin 2018 de 2.350 KE.

Téléverbier : L'activité du 2nd semestre 2018/2019 s'est élevée à 6,7 MCHF (6,1 ME), soit 12% du chiffre d'affaires annuel cumulé, contre 6,4 MCHF (5,6 ME) pour la même période de 2017/2018.
L'augmentation de 5% du chiffre d'affaires de la période provient à la fois de la progression des activités de transports et de restauration durant la saison estivale, mais également d'une hausse de la contribution des services techniques.
Le Groupe rappelle qu'il réalise traditionnellement près de 90% de son chiffre d'affaires annuel au cours du 1er semestre de ses exercices, couvrant la période du 1er novembre au 30 avril.

Linedata, éditeur de solutions globales et prestataire de services d'outsourcing pour les professionnels de l'asset management, de l'assurance et du crédit, annonce que dans sa séance du 10 décembre 2019, le Conseil d'Administration, faisant usage des pouvoirs conférés par l'Assemblée Générale Mixte du 21 mai 2019 et après obtention de la dérogation à l'obligation de déposer un projet d'offre publique visant les actions de la société auprès de l'Autorité des Marchés Financiers, a décidé de réduire le capital social de Linedata Services par annulation de 554 996 actions auto-détenues, soit 7,7% du capital.
Cette opération est sans incidence comptable sur les capitaux propres consolidés du Groupe. Le nombre de titres composant le capital sera désormais de 6.625.726 actions.

April : Andromeda Investissements, une société de reprise indirectement détenue par des fonds gérés par CVC Capital Partners, a déclaré avoir conclu le 30 décembre 2019 avec Persée Participations un contrat d'acquisition portant sur les 4.178.649 actions APRIL détenues par Persée Participations et représentant 10,18% du capital et 10,18% des droits de vote d'APRIL, à un prix de 22 euros par action APRIL.
Persée Participations réinvestira une partie de son produit de cession en instruments de fonds propres aux côtés de CVC et Evolem. La réalisation de la cession est effective ce jour...
Andromeda Investissements détient désormais 99,01% du capital et 98,71% des droits de vote d'APRIL.
Comme annoncé lors de l'offre publique d'achat simplifiée initiée le 11 juillet 2019, Andromeda Investissements confirme son intention de déposer une offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire portant sur les actions APRIL non encore détenues par elle. Cette offre sera soumise à la conformité de l'Autorité des marchés financiers dès que possible après l'annonce des résultats annuels du groupe APRIL au titre de l'exercice 2019.
Conformément à l'article 261-1 du règlement général de l'AMF, le conseil d'administration d'APRIL nommera un expert indépendant qui établira une attestation d'équité relative aux conditions financières de l'offre publique de retrait suivie du retrait obligatoire.

Innate Pharma SA annonce aujourd'hui que l'Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté le dossier de demande d'Autorisation de Mise sur le marché (AMM) de Lumoxiti (moxetumomab pasudotox-tdfk), un traitement "first-in-class" pour les adultes atteints de leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire ayant reçu précédemment au moins deux lignes de traitements, dont des analogues de nucléosides puriques. "S'il est approuvé par l'EMA, Lumoxiti sera le premier traitement disponible en Europe pour la leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire depuis plus de vingt ans, modifiant potentiellement le standard de traitement pour ces patients" commente le Dr. Pierre Dodion, Vice-Président Exécutif et Directeur Médical d'Innate Pharma. "Nous avons à coeur de répondre aux besoins non satisfaits de cette forme rare de cancer qui peut entraîner des conditions de vie difficiles, et à ce titre, nous espérons pouvoir mettre ce traitement à disposition des patients en Europe dès que possible."
La demande d'enregistrement à l'EMA est basée sur l'analyse finale de l'essai pivot de Phase III évaluant Lumoxiti et présentée au congrès de l'ASH 2019. Ces données montrent que 36% (29/80) des patients présentant une leucémie à tricholeucocytes en rechute ou réfractaire ont eu une réponse complète durable, à savoir une réponse complète accompagnée d'une rémission hématologique d'une durée supérieure à 180 jours. Le taux de réponse objective est de 75%. Quatre-vingt-un pourcent des patients ayant une réponse complète ont connu une éradication de la maladie résiduelle minime, attesté par un statut de maladie résiduelle négatif. De plus, il y a une probabilité de 61% que les patients ayant obtenu une réponse complète la maintiennent après 5 ans.
L'acceptation du dossier de demande d'enregistrement par l'EMA suit l'approbation par la Food and Drug Administration (FDA), l'agence réglementaire des médicaments américaine, de Lumoxiti en septembre 2018.

Implanet lance le regroupement de ses actions par voie d'échange de 40 actions existantes contre 1 action nouvelle. Cet ajustement technique est purement arithmétique et sans impact sur la valeur des titres Implanet détenus en portefeuille par les actionnaires.
La période de regroupement s'étendra du 2 au 31 janvier 2020, et prendra donc effet le 3 février 2020. Chaque actionnaire se verra attribuer automatiquement par son intermédiaire financier 1 action Implanet nouvelle d'une valeur nominale de 0,40 euro portant jouissance courante pour 40 actions Implanet existantes d'une valeur nominale de 0,01 euro.
Les actionnaires détenant un nombre total d'actions formant un multiple exact de 40 n'auront aucune démarche à effectuer, l'opération de regroupement sera effectuée selon la procédure d'office. Les actionnaires ne détenant pas un nombre total d'actions formant un multiple de 40 devront faire leur affaire personnelle de l'achat ou de la vente des actions anciennes formant rompus directement sur le marché des actions Implanet, jusqu'au 31 janvier 2020 inclus, afin d'obtenir un multiple exact de 40. Après le 31 janvier 2020, l'actionnaire qui n'aurait pas pu obtenir un nombre d'actions multiple de 40 sera indemnisé à hauteur de ses rompus restants dans un délai de 30 jours à compter du 3 février 2020 par son intermédiaire financier. Les actions non regroupées seront radiées de la cote à l'issue de la période de regroupement.
Pendant la période d'échange susvisée, le droit aux dividendes et le droit de vote relatifs, d'une part, aux actions nouvelles regroupées et, d'autre part, aux actions anciennes avant regroupement, seront proportionnels à leur valeur nominale respective, de sorte que toute action regroupée donnera droit à 40 voix et toute action non regroupée à 1 voix.
A l'issue de la période de regroupement, les actions non regroupées perdront leur droit de vote et ne seront plus comprises dans le calcul du quorum et leurs droits aux dividendes futurs seront suspendus, étant précisé que les actions regroupées donneront alors droit à 1 voix chacune.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2020

Goldman Sachs vise désormais les 169 euros pour l'action Safran.

Publié le 23/01/2020

Le Groupe Samse maintient sa stratégie de développement de son maillage existant des agences de négoces et des magasins de bricolage...

Publié le 23/01/2020

Les actions Hoffmann Green seront définitivement acquises par les bénéficiaires le 13 janvier 2022 sur condition de présence à cette date...

Publié le 23/01/2020

Au 31 décembre 2019, la trésorerie brute ressortait à 8 ME...

Publié le 23/01/2020

Le titre Renault a chuté de plus de 5% jeudi à 36,98 euros sur le marché parisien, de retour au plus bas depuis la fin 2012.