Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 619.00 PTS
+0.28 %
6 609.0
+0.2 %
SBF 120 PTS
5 182.43
+0.19 %
DAX PTS
15 699.49
+0.04 %
Dow Jones PTS
34 331.20
-0.43 %
13 994.24
-0.03 %
1.212
+0.11 %

Préouverture Paris : les 6.500 pts pour repère

| Boursier | 470 | Aucun vote sur cette news

La tendance reste globalement ferme sur les marchés ce lundi, même si une certaine prudence se fait jour sur les indices de pré-ouverture...

Préouverture Paris : les 6.500 pts pour repère
Credits Reuters

LA TENDANCE

La tendance reste globalement ferme sur les marchés ce lundi, même si une certaine prudence se fait jour sur les indices de pré-ouverture autour des 6.500 points pour le CAC40. L'Asie est en légère hausse (Shanghai de +0,1% et Tokyo de +0,2%), tandis que la Bourse américaine est repartie de l'avant vendredi, malgré l'annonce de créations d'emplois inférieures aux attentes en mai aux Etats-Unis, à 559.000 contre 650.000 attendus... Aux yeux des investisseurs, cette nouvelle déception sur l'emploi éloigne le risque que la Réserve fédérale réduise son soutien à l'économie avant de longs mois.

WALL STREET

A la clôture vendredi, l'indice Dow Jones a gagné 0,52% à 34.756 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,88% à à 4.229 pts, ces deux indices frôlant désormais leurs derniers records absolus, inscrits le 7 mai dernier. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a rebondi de 1,47% à 13.814 pts, à environ 2% de son sommet de 14.138 pts, le 26 avril.
Sur l'ensemble de cette dernière semaine de 4 jours (lundi était férié pour Memorial Day), les trois indices ont progressé respectivement de 0,7%, 0,6% et 0,5%.

ECO ET DEVISES

Les chiffres américains de l'emploi ont donc déçu vendredi, économiquement parlant du moins, les créations de postes non-agricoles du mois de mai ressortant au nombre de 559.000, bien loin du consensus qui était de 650.000. La lecture d'avril est tout de même révisée légèrement en hausse à 278.000 (contre 266.000). Le taux de chômage a aussi reculé plus que prévu à 5,8% en mai contre 5,9% de consensus et 6,1% en avril. Le salaire horaire moyen a quant à lui augmenté bien plus que prévu, de +0,5% sur un mois contre +0,2% de consensus. Les créations de postes dans le privé se sont établies au nombre de 492.000, contre 620.000 de consensus et 219.000 un mois plus tôt.
Le rapport sur l'emploi du mois d'avril avait rappelons-le déjà fortement déçu avec 'seulement' 266.000 créations de postes (initialement annoncées), quand les marchés en espéraient près d'un million.

Ces nouvelles statistiques font espérer aux investisseurs que la Réserve fédérale ne sera pas amenée à réduire son soutien à court terme. La banque centrale américaine a certes répété régulièrement qu'elle ne comptait pas modifier sa politique actuelle ultra-accommodante, mais l'accélération de l'inflation en avril a amené les marchés à en douter...
Sur 'CNBC', la présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, a affirmé vendredi que la Fed voulait "être patiente de façon très délibérée" dans ses décisions de politique monétaire. Elle a aussi estimé que la hausse des salaires ne s'est pour l'instant pas répercutée sur l'inflation sous-jacente...

Le cours du pétrole brut léger américain WTI a gagné 1,2% à 69,62$ le baril pour le contrat à terme d'août sur le Nymex, près de son plus haut depuis octobre 2018, tandis que le Brent pointe à 71,35$, au plus haut depuis deux ans. Sur la semaine écoulée, le WTI a grimpé de 5% et le Brent de 4,6%.
Sur le marché des changes,l'indice du dollar a rechuté de 0,4% en fin de soirée, tandis que le rendement du T-Bond à 10 ans s'est détendu de 7 points de base, revenant à 1,55%, en réaction aux chiffres mitigés de l'emploi US, qui éloignent les risques que la Fed devienne moins accommodante à court terme.
Le bitcoin retombe autour de 36.346$, après un nouveau tweet d'Elon Musk semblant prendre ses distances vis-à-vis de la plus importante des cryptomonnaies.

A noter que les ministres des Finances de 7 grandes puissances économiques mondiales sont parvenus samedi à un accord de principe sur une réforme fiscale visant à instaurer un impôt minimum mondial "d'au moins 15%" sur les bénéfices des sociétés. Cette avancée majeure, négociée depuis des années sur la base de travaux de l'OCDE, et soutenue fortement par la France, vise plus particulièrement les multinationales, dont les grandes entreprises de la technologie (Google, Apple, Amazon, Facebook...), qui pratiquent une optimisation fiscale active leur permettant d'échapper largement à l'impôt sur les sociétés.
Cette initiative pourrait permettre de lever plusieurs centaines de milliards de dollars, qui seraient bienvenus pour contribuer au redressement de l'économie mondiale ébranlée par le coronavirus. D'autant que cette crise a particulièrement bénéficié aux comptes des géants de la "tech" mondiale, dont les services et produits ont connu une explosion de la demande.
L'accord a été rendu possible par le changement de présidence aux Etats-Unis qui a permis de relancer activement le dossier depuis le début de l'année. Le nouveau président américain, Joe Biden, avait proposé initialement une taxation de 21%, avant de se prononcer pour un minimum de 15%...
Les grandes puissances du G7 (Royaume-Uni, France, Italie Canada, Japon, Allemagne, Etats-Unis) vont désormais poursuivre leurs travaux au niveau de l'OCDE (impliquant 138 pays), en vue de parvenir à une réforme mondiale de l'impôt sur les sociétés. Un accord plus concret est attendu pour la réunion du G20 en juillet, à Venise.

A SURVEILLER

INDICATEURS ECONOMIQUES :
Etats-Unis :
- Crédit à la consommation. (21h00)
Europe :
- Indice Sentix de confiance des investisseurs. (10h30)

BROKERS :
Credit Suisse est à 'surperformance' sur Air Liquide en ciblant un cours de 151 euros.
Deutsche Bank repasse à acheter sur Edenred en ciblant un cours de 53,50 euros.
AlphaValue allège LVMH avec un cours cible ajusté à 670 euros.
Jefferies est toujours à l'achat sur BMW avec un cours cible ajusté à 135 euros.

VALEURS A SUIVRE

Air Liquide et PAO Severstal, un des principaux producteurs d'acier, ont signé un nouveau contrat de long terme pour la fourniture d'oxygène au site de Severstal CherMK en Russie. Air Liquide investira autour de 60 millions d'euros dans la construction d'une unité de séparation des gaz de l'air (ASU) de dernière génération sur ce site, un des principaux sites de production d'oxygène en Europe continentale, où il détient déjà trois autres ASU. Dotée d'une plus grande efficience énergétique, cette nouvelle unité améliorera l'empreinte environnementale du site.

Compte tenu des circonstances exceptionnelles liées au Covid-19, l'Assemblée générale mixte d'ABC Arbitrage du vendredi 11 juin 2021 se tiendra à huis clos. Afin de maintenir un débat actionnarial en amont des votes, une réunion d'information en streaming se tiendra, le 8 juin 2021 à 11h. Elle vise à maintenir une parfaite équité d'information des actionnaires dans ce contexte spécifique.
Le 4 juin 2021 le groupe s'est mis d'accord avec l'administration fiscale française pour modifier les caractéristiques de sa Politique des Prix de Transferts ("PPT") afin de sécuriser et consolider ses capacités de développements futurs. Le risque fiscal décrit dans les comptes consolidés 2019 et 2020 au titre de "provision pour risques et charges" est ainsi définitivement clos.
Le groupe aura donc sur ses comptes consolidés 2021, pour les années 2015 à 2020, un impact exceptionnel négatif de l'ordre de -3 millions d'euros, soit environ 2% de la somme des résultats consolidés des exercices concernés.
Le groupe indique adopter cette nouvelle PPT pour ses futurs exercices. Le groupe va pouvoir "poursuivre son développement dans un environnement juridique stabilisé".
Au 31 mai 2021, hors cet impact spécifique, la moyenne mensuelle du rythme d'activité du groupe pour ces 5 premiers mois est proche de la moyenne mensuelle de l'exercice 2020. Ce rythme d'activité est à nouveau corrélé à la volatilité et aux volumes traités sur les marchés. ABC arbitrage affiche ainsi un début d'année en ligne avec son 2e exercice historique, réalisé en 2020. Dans la ligne des objectifs du plan stratégique ABC 2022, les sociétés de gestion du groupe ont collecté près de 100 ME portant la totalité des encours clients à 462 ME au 31/05/2021.
ABC Arbitrage rappelle que les ambitions du groupe sont de dépasser les 650 ME sous gestion au 31 décembre 2021, avec une rentabilité brute espérée de plus de 2% sur ces nouveaux encours soit un potentiel de près de 2 ME supplémentaires de chiffre d'affaires annuel.
Les paramètres de volatilité et de volumes sont en baisse depuis le mois de mai et les marchés financiers poursuivent leur hausse directionnelle, soutenue par les banques centrales et les programmes gouvernementaux.
Dans ce contexte, le groupe "poursuit avec conviction la mise en place de son plan stratégique ABC 2022".

Baccarat a publié sa réponse à l'Offre publique d'achat simplifiée formulée par Fortune Legend Ltd et suivie d'un retrait obligatoire visant les actions de la société.
Ce dernier entend en effet acquérir la totalité des actions Baccarat qu'il ne détient pas déjà. Il est rappelé que cette offre, suivie d'un retrait obligatoire, aura pour effet de mettre fin à la négociation des actions Baccarat sur EuronextParis.
Au terme de son analyse, l'expert indépendant mandaté indique : "A l'issue de nos travaux d'évaluation de l'action, nous sommes d'avis que le Prix d'Offre de 190 euros, susceptible d'être ajusté à la hausse par la clause de complément de prix, est équitable d'un point de vue financier pour les actionnaires de Baccarat apportant leurs titres à l'offre publique d'achat simplifiée suivie d'un retrait obligatoire.
Le projet d'offre et le projet de note en réponse restent soumis à l'examen de l'AMF.

METabolic EXplorer, spécialisée dans la conception, le développement et l'industrialisation de bioprocédés écoresponsables pour produire des ingrédients fonctionnels, confirme le calendrier de reprise d'activité de l'usine d'Amiens, suite à l'évènement survenu le 21 mai.
L'étude des sols, qui devait conclure l'état des lieux de l'impact de l'évènement, n'a montré aucune anomalie de nature à empêcher la reprise de l'activité dans la zone de dépotage des camions. Les travaux de mises en place de la solution provisoire de stockage limité d'acide chlorhydrique sont bien avancés et devraient s'achever mardi 8 juin, permettant à la DREAL de la Somme de réaliser rapidement l'inspection de l'installation.
Par conséquent, comme annoncé le 1er juin, la Direction de l'usine, en accord avec le Groupe METEX, confirme d'une part, la reprise des productions ne nécessitant pas immédiatement d'acide chlorhydrique à partir du 7 juin.

Icade Santé a livré récemment 4 cliniques à des opérateurs de santé et de soins aux seniors. Ces actifs, d'un montant total d'investissement de 76 ME, représentent près 31.000 m(2) et génèreront des loyers additionnels immédiats (100% de taux d'occupation).
C"es opérations illustrent la forte dynamique du pipeline de développement et le savoir-faire unique du groupe Icade dans la construction de grands projets de santé dans une approche partenariale de long terme avec ses locataires-exploitants" commente le groupe.
En intégrant les établissements situés en Allemagne, Italie et Espagne, la Foncière Santé détient un patrimoine de plus de 5,7 MdsE et 179 actifs, dont 40 à l'international.

La Société Anonyme d'Explosifs et de Produits Chimiques (Groupe EPC) lance une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS)
Le montant brut total maximal de l'opération est de 7.473.560 euros pour un maximum de 186.839 actions ordinaires émises.
Le prix de souscription est de 40 euros par action, à libérer en espèces intégralement à la souscription. La valeur nominale des actions étant de 3,10 euros, la prime d'émission par action nouvelle s'établit à 36,90 euros.
Le prix d'émission fait apparaître une décote de 17% par rapport au cours moyen pondéré par les volumes de l'action EPC des 13 séances de cotation de la période du 3 mai (date de division de la valeur nominale) au 2 juin (inclus) qui s'élève à 48,21 euros.
Il est prévu que 100 droits préférentiels de souscription donnent le droit de souscrire 9 actions nouvelles.

Pharnext annonce le lancement d'un programme de financement par obligations convertibles d'un montant nominal maximum brut de 81 millions d'euros pour augmenter sa trésorerie et poursuivre le financement de son étude clinique pivot de Phase III de PXT3003, l'essai PREMIER, dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Spartoo, un des leaders de la vente de chaussures et d'articles de mode sur Internet en Europe, annonce l'approbation de son document d'enregistrement par l'Autorité des marchés financiers sous le numéro I. 21-028 en date du 4 juin 2021.
Il s'agit de la première étape du processus d'introduction en bourse de Spartoo sur le système multilatéral de négociation Euronext Growth à Paris, sous réserve des conditions de marché et de l'approbation par l'AMF du prospectus relatif à l'opération.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 juin 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2021

Cet accord prévoit la création d'un centre commun de recherche consacré aux matériaux avancés pour capteurs (STEAM) ...

Publié le 14/06/2021

Lundi 14 juin11h00 en zone euroProduction industrielle en avrilMardi 15 juin8h00 en AllemagneInflation en mai8h45 en FranceInflation en mai11h00 en zone euroBalance commerciale en avril14h30 aux…

Publié le 14/06/2021

Safran et GE Aviation lancent un programme de développement technologique avec pour objectif de réduire de plus de 20% la consommation de carburant et...

Publié le 14/06/2021

Auplata Mining Group (AMG) réalise un point de situation sur la production du mois de mai 2021 de l'usine Dieu Merci en Guyane française, de l'usine...

Publié le 14/06/2021

Précisions sur le tour de table...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne