En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Préouverture Paris : le "whatever it takes" de Christine Lagarde pour rassurer les marchés

| Boursier | 1305 | 5 par 1 internautes

Le "whatever it takes" version Lagarde? Oui...

Préouverture Paris : le "whatever it takes" de Christine Lagarde pour rassurer les marchés
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le "whatever it takes" version Lagarde? Oui. Peu avant minuit, la BCE a dégainé 750 Milliards d'Euros pour endiguer la déroute financière provoquée par l'épidémie de coronavirus, qui broie l'économie de la zone euro. "A période extraordinaire, action extraordinaire", a déclaré la présidente de la BCE. Il n'y a aucune limite pour sauver l'Euro. La BCE va racheter des obligations d'Etat, mais aussi d'entreprises. Une annonce choc et surprise qui intervient alors que le "spread" de taux s'est tendu entre le 10 ans allemand et le 10 ans italien.

Ce matin, le CAC40 est attendu sur une note stable, proche de son niveau de clôture d'hier. Avec un biais légèrement haussier à trente minutes du début des échanges. Mais la volatilité peut rapidement faire changer la tendance dans un sens ou dans l'autre.

Du côté américain, le gouvernement envisage de prendre des participations dans le capital des compagnies en détresse financière, a affirmé mercredi soir le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow. Il a souligné que le sauvetage par l'Etat de General Motors pendant la crise de 2008-2009 s'était avéré une bonne affaire pour le gouvernement fédéral. Parmi les firmes les plus en difficulté face à la pandémie actuelle figurent les compagnies aériennes, ainsi que Boeing, déjà durement frappé avant le Covid-19 par les déboires de son Boeing 737-MAX.

WALL STREET

La Bourse de New York a connu une nouvelle journée agitée, mercredi, perdant près de 10% en séance avant de finir en recul de 5% à 6% pour les principaux indices. A la clôture, l'indice Dow Jones a perdu 6,3% à 19.898 points, tandis que l'indice large S&P 500 a abandonné 5,18% à 2.398 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a perdu 4,7% à 6.989 pts. Le cours du pétrole WTI a sombré de plus de 24%, tombant près de 20$ le baril, au plus bas depuis plus de 18 ans, début 2002 !

L'indice Vix de la volatilité, aussi appelé "l'indice de la peur", est reparti vers de nouveaux sommets historiques, en hausse de 12,5% à plus de 85 points. Il est supérieur à ses sommets de la fin 2008, dans le sillage de la faillite de la banque Lehman Brothers, qui avait entraîné la débâcle boursière et entraîné une récession.

Le Dow Jones est désormais revenu au plus bas depuis l'automne 2016, effaçant tous ses gains acquis depuis l'élection de Donald Trump comme président américain en novembre 2016.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice manufacturier de la Fed de Philadelphie. (13h30)
- Balance des comptes courants. (13h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (13h30)
- Indice des indicateurs avancés du Conference Board. (15h00)

VALEURS A SUIVRE

Michelin a pris la décision de fermer pour une durée de 1 semaine minimum ses sites industriels situés dans les pays les plus touchés en Europe à ce jour par la pandémie.

Unibail-Rodamco-Westfield : La durée et l'ampleur de la situation et son impact sur le résultat du groupe restent incertains. Le groupe dispose désormais de 10,2 MdsE d'encaisse et de lignes de crédit non utilisées, ce qui lui fournit les liquidités nécessaires pour couvrir tous les besoins de financement attendus, même dans un scénario de "stress test" extrême... Le groupe a également mis en oeuvre un programme pour réduire activement les dépenses hors personnel, différer les dépenses en capital non essentielles et utiliser toutes les facilités ou dispositions pertinentes fournies par les différentes autorités nationales pour assister les entreprises. à travers la crise.

Publicis : le Conseil a décidé de maintenir le dividende à 2,30 euros par action, soit 8,5% de hausse par rapport à l'année dernière. Si une option pour le paiement en actions est ouverte, elle sera sans décote. En effet, compte tenu du cours actuel de l'action, de la robustesse du bilan de Publicis, fort d'environ 4,9 milliards d'euros de disponibilités, le Conseil a en effet décidé de proposer au vote des actionnaires de maintenir outre le paiement en numéraire, la possibilité du paiement en actions mais sans décote.

Wendel : Le résultat non récurrent se traduit par un gain de 321,1 ME en 2019 (-56,4 ME en 2018). Ce gain est principalement lié à la cession d'Allied Universal qui a généré une plus-value comptable de 644 ME en 2019. La contribution de toutes les sociétés du Groupe au résultat net des activités est de 589,5 ME, en baisse de -13,4% par rapport à 2018. En conséquence, le résultat net consolidé 2019 est en hausse de 123,1% à 625,6 ME (280,4 ME en 2018). Le résultat net part du Groupe s'est élevé à 399,7 ME (45,3 ME en 2018).

NRJ Group : Le résultat net part du groupe est de 21,9 ME, stable par rapport à l'année précédente principalement en raison de la hausse du résultat financier et de la baisse de la charge d'impôts. Enregistre, depuis le début du mois de mars, avec une forte accélération ces derniers jours, des annulations de campagnes de la part des annonceurs tant en radio qu'en télévision. Compte tenu de ces annulations, le chiffre d'affaires des pôles Radio et Télévision devrait être en baisse significative au 1er trimestre 2020.

ILS ONT PUBLIÉ LEURS CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Carmila, Lanson-BCC, Trigano, Clasquin, Reworld Media, Sogeclair, Drone Volt, Theradiag

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

JP Morgan ramène son objectif de 112 à 85 euros sur Eiffage, de 169 à 107 euros sur ADP et de 117 à 93 euros sur Vinci.

Citigroup repasse de neutre à achat sur STM.

AlphaValue passe à alléger sur Lagardere avec un cours cible ajusté de 18,50 à 8,50 euros.

Jefferies est toujours à l'achat sur Nanobiotix avec un cours cible ajusté de 16 à 13 euros.

Berenberg repasse d'acheter à 'conserver' sur Solvay avec un cours cible abaissé de 110 à 70 euros.

INFOS MARCHÉ

FFP pourra accroître à 2% sa participation au capital de PSA.

Invibes Advertising a réalisé une augmentation de capital réservée de 2,5 ME.

EN BREF

Total prend position sur la filière de l'éolien offshore flottant.

Deinove lancera Biome Oleoactif en avril.

Amoeba conclut un partenariat avec Groupe De Sangosse.

BoostHeat : suspend la plupart de ses activités.

Pizzorno maintient son activité de collecte des déchets ménagers.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…