Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 571.29 PTS
-
5 565.5
-
SBF 120 PTS
4 405.03
-
DAX PTS
13 289.80
-
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0.6 %
1.192
+0.07 %

Préouverture Paris : le CAC40 n'est pas prêt à rebondir

| Boursier | 2135 | 5 par 1 internautes

Nouvelle belle glissade en vue à l'ouverture ce matin! Le CAC40 est désormais attendu sous les 4...

Préouverture Paris : le CAC40 n'est pas prêt à rebondir
Credits Reuters

LA TENDANCE

L'anticipation des marchés depuis lundi était fondée et les déclarations d'Emmanuel Macron et Angela Merkel ont validé les craintes des investisseurs. Le Président de la République a annoncé un nouveau confinement à partir de ce vendredi et jusqu'au moins le 1er décembre, toutefois allégé par rapport à celui du printemps. L'Allemagne a également opté pour pour un confinement, limité, pendant un mois qui implique notamment la fermeture des restaurants, des salles de sports et des théâtres mais les magasins pourront rester ouverts.

Si le coup sera une nouvelle fois très rude pour les économies, avec un PIB du 4ème trimestre particulièrement menacé, le flou persiste encore sur les conséquences précises sur certains secteurs économiques. On sait que le BTP pourra par exemple continuer à travailler, qu'en sera t-il d'autres métiers comme la restauration collective alors que les écoles vont finalement rester ouvertes? Le Marché devrait donc naviguer à vue encore quelque temps. Et l'ouverture du jour s'annonce mitigée. Le CAC40 ne semble pas prêt à initier un rebond, les indicateurs de préséance s'étant retournés, alors qu'ils se présentaient plutôt dans le vert initialement.

Le rendez-vous du jour avec la BCE à 14h30 prend évidemment une tournure toute particulière. Que peut dire l'institution européenne pour rassurer les marchés? On évoque une nouvelle enveloppe de 500 MdsE...

L'agenda est décidément particulièrement chargé aujourd'hui, avec des publications trimestrielles des GAFAM à suivre ce soir à New York. Plus que les résultats, c'est bien les perspectives de ces géant de la "tech" qui seront scrutés de près par les investisseurs.

En attendant, à Paris aussi, de nombreuses publications trimestrielles sont intervenues depuis la clôture d'hier. Elles promettent des écarts à l'ouverture...

WALL STREET

La Bourse de New York a chuté de plus de 3% mercredi, retombant au plus bas depuis trois mois, plombée notamment par les valeurs technologiques et pétrolières. L'aversion au risque a fait son retour face à la résurgence de l'épidémie de coronavirus, qui a forcé l'Allemagne et la France à annoncer mercredi des reconfinements partiels. Les incertitudes sur l'issue de l'élection américaine du 3 novembre ont aussi poussé les opérateurs vers des valeurs refuge, à commencer par le dollar. L'or n'a en revanche pas profité du mouvement de fuite vers la sécurité, tandis que le pétrole a dégringolé de plus de 5%.

A la clôture, l'indice Dow Jones a abandonné 3,43% à 26.519 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 3,53% à à 3.271 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a flanché de 3,73% à 11.004 pts. Les trois indices américains sont revenus à leurs plus bas niveaux depuis la fin du mois de juillet.

ECO ET DEVISES

France :
- PIB préliminaire en France. (07h30)
- Dépenses de consommation des ménages. (08h45)

Etats-Unis :
- PIB avancé du troisième trimestre. (13h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (13h30)
- Promesses de ventes de logements. (15h00)

Europe :
- Chiffres de l'emploi en Allemagne. (08h55)
- Indice flash des prix à la consommation en Espagne. (10h00)
- Communiqué de politique monétaire de la BCE. (13h45)
- Conférence de presse de la BCE. (14h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.882$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1749$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 39,11$.

VALEURS A SUIVRE

Sanofi a une nouvelle fois révisé à la hausse son objectif de bénéfice net par action (BNPA) des activités à la faveur de résultats légèrement meilleurs que prévu au troisième trimestre, soutenus par la division de médecine de spécialités et celle des vaccins. Le groupe pharmaceutique a dit jeudi tabler sur un BNPA des activités en hausse de 7% à 8% à taux de changes constants pour 2020, alors qu'il prévoyait auparavant une progression comprise entre 6% et 7%. Le résultat net des activités a progressé de 9,4% au troisième trimestre à taux de changes constants, à 2,3 milliards d'euros, tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de 5,7% à 9,48 milliards d'euros.

Korian Le montant brut de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription annoncée le 8 octobre dernier, s'élève à 400 ME, correspondant à l'émission de 22 113 296 actions nouvelles d'une valeur nominale de 5 euros à un prix de souscription unitaire de 18,10 euros. A l'issue de la période de souscription, qui s'est achevée le 26 octobre, la demande totale s'est élevée à plus de 30 millions d'actions. L'opération a été sursouscrite avec un taux de souscription d'environ 136%.

Ingenico annonce un chiffre d'affaires de 646 millions d'euros au T3, en baisse de 9% à données comparables. Le Retail est en repli organique de 5%, une performance meilleure qu'attendue. Le groupe souligne une stabilisation des activités SMB, Enterprise et Payone, tandis que Global Online reste impacté par le vertical Travel. Le groupe insiste sur la performance de B&A dans la trajectoire d'un "redressement progressif" avec une baisse organique de 14% au T3.

Worldline se dit prêt à fonctionner comme une seule et même entreprise avec Ingenico, dès le 2 novembre. La mise en oeuvre des programmes d'intégration et de synergies est désormais possible. En particulier, la nouvelle organisation, prévoit notamment une refonte de l'organigramme opérationnel des Services aux Commerçants et la création d'une Ligne de Services Mondiale dédiée aux Solutions & Services de Terminaux (Terminal Solutions & Services).

Suez a publié à fin septembre un résultat d'exploitation (Ebit) de 413 ME (-59% en variation brute, -55% en organique), un Ebitda de 2 MdsE (-14,6% en variation brute, -11,7% en organique) et un chiffre d'affaires de 12,6 MdsE (-4,3% en variation brute, -2,9% en organique). Les ventes du groupe ont enregistré une croissance organique de 0,4% au troisième trimestre, aidés notamment par le segment "Environmental Tech & Solutions". Suez attend toujours pour le second semestre un chiffre d'affaires en décroissance organique de 2% à 4% par rapport au second semestre 2019, avec un Ebit d'environ 600 à 650 millions d'euros.

Manitou : le chiffre d'affaires s'établit à 391 millions d'euros, en baisse de -10% par rapport au 3e trimestre 2019 (436 ME). Le chiffre d'affaires à 9 mois est de 1,153 milliard d'euros, en recul de -28% par rapport à 1,599 MdE sur les 9 mois de 2019. Le repli est de -28% en comparable. Les prises de commandes machines fin 3e trimestre 2020 sont de 301 ME (244 ME en 3e trimestre 2019). Le carnet de commandes machines fin du 3e trimestre 2020 est de 544 ME (526 ME en 3e trimestre 2019). Manitou anticipe un chiffre d'affaires de l'ordre de 1,55 milliards d'euros pour 2020 et un résultat opérationnel courant dans une fourchette de 3,5% à 3,9% du chiffre d'affaires.

Mersen réalise au 3e trimestre 2020 un chiffre d'affaires consolidé de 208 millions d'euros, en recul de 9,8% à périmètre et changes constants. En tenant compte d'un effet de périmètre positif lié à l'intégration d'AGM Italy et GAB Neumann et d'un effet de change négatif principalement lié à la dépréciation du dollar US, ce recul est de -11,2 %. Mersen réalise au cours des 9 premiers mois de l'année 2020 un chiffre d'affaires consolidé de 638 ME, soit un retrait organique de -12,2 % par rapport à 2019 (718 ME à fin septembre 2019).

Nexity affiche à fin septembre 2020 un chiffre d'affaires de 2,737 milliards d'euros, en baisse de seulement - 2% par rapport à 2019. Nexity dispose d'une bonne visibilité avec un carnet de commandes de près de 6 milliards d'euros, un potentiel d'activité de près de 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires en promotion, et une position de trésorerie solide, avec 919 millions d'euros de trésorerie et 355 millions d'euros de lignes de crédit bancaires confirmées et non tirées.

TF1, le chiffre d'affaires consolidé des neuf premiers mois de 2020 s'élève à 1.361 ME, en recul de 15,7%. Après un premier semestre impacté par les effets de la crise liée au Covid-19, le troisième trimestre enregistre une hausse des recettes publicitaires +7,5%, par rapport au même trimestre de l'année dernière. Sur 9 mois, le résultat opérationnel courant s'élève à 125,6 ME, en baisse de 58,8 ME. Le résultat opérationnel au 3ème trimestre est de 57,8 ME, en amélioration de 36,4 ME liée d'une part à la hausse du chiffre d'affaires et d'autre part aux économies supplémentaires réalisées notamment sur le coût des programmes, 30,5 ME par rapport à 2019. Sur 9 mois, le résultat net part du Groupe s'établit à 77,1 ME, en recul de 40,7 ME sur un an.

Tarkett annonce une baisse des ventes à taux de change et périmètre constants de -10,5% par rapport au T3 2019 (baisse organique de -20,3% au T2 2020) et un chiffre d'affaires net en baisse de -14,4% au troisième trimestre 2020, à 777 millions d'euros, pour un Ebitda ajusté de 118 millions d'euros en hausse de 2,4% et une marge renforcée à 15,2% du chiffre d'affaires contre 12,7% au T3 2019.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Poulaillon, GTT, TTI, Albioma, Madvertise, Hitechpros, ECA, MBWS, DNXCorp, Prodways, Showroomprivé, Lectra, Bastide, Groupe Gorgé, Synergie, Cerinnov, AgroGeneration, SergeFerrari, Cegedim

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Goldman Sachs vend Schneider avec un objectif ajusté à 85 euros.

RBC est toujours à l'achat sur Michelin avec un objectif ajusté de 113 à 119 euros.

Jefferies est toujours à l'achat sur SMCP avec un cours cible ramené de 7,50 à 6 euros.

Genesta est neutre sur SQLI avec un cours cible ramené à 20,85 euros.

SG repasse à acheter sur Bic en ciblant un cours de 48,60 euros.

INFOS MARCHES

Groupe PSA ouvre le placement des 7% qu'il détient dans Faurecia.

Worldline : SIX Group conserve sa participation.

Voluntis : projette un transfert sur Euronext Growth.

EN BREF

Sanofi va évaluer la sécurité et l'efficacité de THOR-707 en association avec KEYTRUDA.

Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu'en 2039.

Plastic Omnium et ElringKlinger créent une coentreprise dans la pile à combustible.

GTT : nouvelle commande du chantier naval russe Zvezda.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/11/2020

Orange a d'autres vues pour ses 2,2 MdsE...

Publié le 25/11/2020

Cybergun s'est engagé à ne plus utiliser sa ligne de financement en OCEANE, à compter du 1er décembre 2020...

Publié le 25/11/2020

Le cours de Palantir a désormais été multiplié par 4 par rapport au prix de référence de son entrée sur le Nyse, il y a moins de 2 mois.

Publié le 25/11/2020

Abionyx Pharma fait part de l'excellente tolérance de CER-001. Abionyx observe un effet potentiellement modificateur de la progression d'une maladie rénale sans traitement existant...

Publié le 25/11/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions Touax SCA sur le marché.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne