Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 455.81 PTS
-1.74 %
6 412.50
-2.17 %
SBF 120 PTS
5 063.91
-1.7 %
DAX PTS
15 132.06
-2.31 %
Dow Jones PTS
33 843.75
-2.14 %
14 922.45
-2.68 %
1.173
+0.03 %

Préouverture Paris : le CAC40 espéré au-dessus des 6.500 points, arbitrages en vue sur les "Small & Mid"

| Boursier | 803 | Aucun vote sur cette news

Les trois séances de rebond (0,81%, 1,85%, 0,26%) qui ont succédé à la forte baisse de lundi (-2,54%) l'auront donc effacée et la bonne...

Préouverture Paris : le CAC40 espéré au-dessus des 6.500 points, arbitrages en vue sur les "Small & Mid"
Credits Reuters

LA TENDANCE

Les trois séances de rebond (0,81%, 1,85%, 0,26%) qui ont succédé à la forte baisse de lundi (-2,54%) l'auront donc effacée et la bonne tendance devrait se poursuivre ce matin à l'ouverture puisque les indicateurs pointent en hausse. L'indice parisien pourrait revenir se positionner autour des 6.500 points.

Christine Lagarde a expliqué hier que les perspectives d'inflation étaient bien en-deça de l'objectif et que la modification de la forward guidance vient rappeler l'engagement à une politique accommodante. Le ton est restée accommodant et que le variant Delta ne remettait pas en cause le potentiel de croissance en zone Euro. Donc in fine que les mesures de soutien pourraient bel et bien être ramenées. La Fed sera toutefois, comme souvent, la 1ère à agir.

Toujours selon Lagarde, la hausse de l'inflation devrait être temporaire, et il s'agit de maintenir des conditions de financement favorables et l'activité économique devrait revenir à son niveau d'avant crise d'ici au premier trimestre 2022, mais l'inflation devrait progresser dans les mois à venir. Pour Lagarde, la hausse de l'inflation est imputable aux prix de l'énergie et à des effets de base.

Côté valeurs, les petites et moyennes capitalisations devraient animer la cote parisienne en ce début de séance : une pluie de chiffre d'affaires trimestriels ainsi que de résultats est tombée depuis hier et

WALL STREET

La cote américaine était hésitante jeudi soir, en légère hausse malgré tout après deux jours de net rebond. Le DJIA prend 0,07% à 34.823 pts et le S&P 500 s'affiche en timide hausse de +0,20% à 4.367 pts. Le Nasdaq monte de son côté de 0,36% à 14.685 pts. Le baril de brut WTI regagne encore du terrain sous les 72$. L'indice dollar affiche peu d'évolution face à un panier de devises. Le bitcoin remonte encore de 1,5% sur 24 heures sur les 32.180$, avec le soutien d'Elon Musk.
Sur le front sanitaire, les inquiétudes concernant les variants et en particulier la propagation rapide du variant Delta du Covid-19 restent latentes, tandis que certains Etats américains remettent au goût du jour les précautions sanitaires..

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice des indicateurs avancés du Conference Board. (16h00)
- Reventes de logements existants. (16h00)

Europe :
- Principal taux de refinancement de la BCE. (13h45)
- Communiqué de politique monétaire de la BCE. (13h45)
- Conférence de presse de Christine Lagarde (BCE). (14h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1798$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 72,04$. L'once d'or se traite 1.799$.

VALEURS A SUIVRE

Valeo confirme ses perspectives pour l'exercice 2021, après avoir enregistré au premier semestre une progression de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices au premier semestre, en dépit des problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs. L'équipementier a vu ses ventes progresser à près de 9 Milliards d'euros sur la période janvier-juin, contre 7,1 Milliards d'euros un an plus tôt. Le résultat opérationnel ressort à 1,21 Milliard d'euros au premier semestre, en nette hausse par rapport au montant de 202 millions d'euros enregistré sur les 6 premiers mois de 2020, période marquée par les premiers confinements stricts mis en place dans la quasi-totalité des pays du monde pour tenter d'enrayer une pandémie de COVID-19.

GL Events : le résultat net part du Groupe (hors IFRS 16) ressort à -30,1 ME, stable par rapport à l'an passé malgré un niveau d'activité moindre. GL events s'attend à un dernier quadrimestre d'activité élevé, sous réserve de l'impact du variant delta et de la poursuite de la campagne de vaccination. Le Groupe devrait bénéficier des effets de reports des principales manifestations prévues au 1er semestre (SIRHA, Global Industries, Foires...), de la dynamique de reprise de l'économie et des impacts des jumbo events (Jeux Olympiques de Tokyo, Exposition Universelle de Dubaï). Le volume d'activité 2021 devrait être proche de 700 ME induisant un résultat annuel net part du Groupe positif, intégrant une aide aux coûts fixes complémentaire.

Thales a dégagé un bénéfice net de 433 millions d'euros, contre 65 millions d'euros pour la même période de 2020. Le résultat net ajusté s'est établi à 591 millions d'euros, contre 232 millions d'euros au premier semestre 2020. Le chiffre d'affaires de la société a progressé de 8,7% en données publiées et de 9,8% à périmètre et taux de change constants, à 8,42 milliards d'euros. Sur le deuxième trimestre, les revenus ont augmenté de 17,8% en données organiques sur un an, après une croissance de 1,9% au premier trimestre. Le résultat opérationnel a été multiplié par plus de 2, à 768 millions d'euros, contre 348 millions d'euros au premier semestre 2020. La marge correspondante s'est établie à 9,1%, contre 4,5% un an auparavant. Thales a par ailleurs fait état de prises de commandes record pour un premier semestre, de 8,2 milliards d'euros, en hausse de 37% sur un an en données organiques et traduisant un ratio de prises de commandes sur chiffre d'affaires de 0,98.

Dassault Aviation annonce une augmentation de ses prises de commandes et une croissance de ses revenus au premier semestre. Le groupe aéronautique a publié un résultat opérationnel ajusté de 175 millions d'euros sur la période allant de janvier à juin, contre 55 millions d'euros l'an dernier, alors que son chiffre d'affaires ajusté s'est établi à 3,1 Milliards d'euros, contre 2,6 Milliards d'euros un an plus tôt.

Vivendi et les italiens Mediaset et Fininvest sont convenus de mettre fin à leurs litiges, a annoncé le conglomérat, lequel pourra grâce à cet accord réduire drastiquement sa participation dans Mediaset, comme il le souhaite. Vivendi indique qu'il vendra progressivement, sur une période de 5 ans, la part de 19,19% de Mediaset détenue par Simon Fiduciaria. Fininvest a acquis 5% du capital de Mediaset détenu directement par Vivendi, au prix de 2,70 euros par action, précise le groupe français. "Fininvest aura le droit d'acquérir toute action invendue sur chaque période de 12 mois, au prix annuel établi", a ajouté le groupe français.

Damartex : Sur l'exercice 2020/21, le chiffre d'affaires s'établit à 764,2 ME, en hausse de +11,4% à taux réels par rapport à l'exercice précédent (+11,6% à taux de change constants). Après un premier semestre en progression, le second semestre témoigne d'une belle reprise de l'activité malgré la persistance de la crise sanitaire, avec une hausse de +20,5% (+20,4% à taux de change constants) à 361,8 ME. Ainsi l'activité annuelle du Groupe s'établit en hausse de +6,1% par rapport à l'exercice 2018/19, période non affectée par la crise sanitaire.

Aubay a connu un deuxième trimestre 2021 marqué par une nette accélération de la croissance, qui ressort à 13,3%, nettement supérieure à celle du premier trimestre de +4%. Sur le semestre, le chiffre d'affaires atteint 233 ME, soit un taux de croissance purement organique de +8,5%. Aubay revoit son objectif de chiffre d'affaires annuel à la hausse, initialement compris entre 440 et 450 ME, et vise désormais une nouvelle fourchette comprise entre 456 et 465 ME, soit une croissance organique au-dessus de la borne haute de la trajectoire de croissance visée sur le moyen long terme (5 à 7%). L'objectif de marge opérationnelle d'activité demeure inchangé, compris entre 9,5% et 10,5%.

Guerbet publie son chiffre d'affaires réalisé sur le 1er semestre 2021 : au 30 juin 2021, celui-ci s'élève à 363,1 ME, stable par rapport au 30 juin 2020 (363,7 ME) et incluant un effet de change défavorable de 17,2 ME. Hors effets de change et à périmètre comparable, le chiffre d'affaires est en progression de 9,6% par rapport au 30 juin 2020.

ID Logistics confirme le bon début d'année 2021 avec le maintien d'une forte croissance de son chiffre d'affaires au 2ème trimestre pour atteindre 457,4 ME, en progression de +19,1% et de +20,5% à données comparables. Pour mémoire, l'activité du 2ème trimestre 2020 n'avait enregistré qu'une légère baisse (-0,6%) malgré les mesures de confinement, notamment en France et en Espagne.

Compagnie des Alpes : le chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2020/2021 s'élève ainsi à 37,2 ME, contre 171,7 ME en 2018/2019. Sur les 9 premiers mois de l'exercice, marqués par une saison d'hiver quasiment blanche dans les domaines skiables et une fermeture de la plupart des parcs de loisirs de fin octobre jusqu'à début mai / début juin, le chiffre d'affaires atteint 68,8 ME contre 669,9 ME lors des 9 premiers mois de l'exercice 2018/2019.

Gecina : L'ANR NTA ressort à 172,6 euros par action, en hausse de +1,5% sur 6 mois. 453 ME de cessions ont été réalisées ou sécurisées depuis le début de l'année (finalisation de la cession de l'immeuble "Portes d'Arcueil" le 20 juillet 2021). Le Pipeline de développement, principalement sur le bureau parisien et dans le logement s'affiche en forte progression du taux de pré-commercialisation des actifs livrés avant fin 2022 en 6 mois, atteignant 53% (vs. 37% fin 2020), et 58% en incluant une opération en cours de finalisation.

SEB a réalisé au 1er semestre 2021 des ventes de 3.610 ME, en hausse de 23,9% par rapport à fin juin 2020. Cette progression intègre une croissance organique de 26,3% (768 ME), un effet devises de -4,3% (-125 ME) et un effet périmètre de +1,8% (+ 53 ME, provenant de StoreBound, acquise en juillet 2020). A fin juin 2021, le Résultat d'Exploitation du Groupe s'est élevé à 258 ME, contre 58 ME au 30 juin 2020. Le Résultat net part du Groupe du 1er semestre est de 151 ME, contre 3 ME à fin juin 2020.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Bourse Direct, CAFOM, Wallix, Amplitude Surgical, OL Groupe, Orapi, LDLC, Oeneo, Econocom Group, Mauna Kea, Roche Bobois, Balyo, Artefact, Lanson-BCC, Weaccess, Kerlink, Cogelec, Tivoly, Groupe Open, Aures Technologies, Enensys Technologies, Wedia, Xilam, Focus Home Interactive, Prismaflex International, Itesoft, Immobilière Dassault, Gaussin, Adocia, GeNeuro, Stef.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Goldman Sachs cible un cours de 34 euros sur STM.

HSBC vise de son côté un cours ajusté à 41,9 euros sur TotalEnergies.

INFOS MARCHES

Abivax : augmentation de capital et émission obligataire pour 85 ME au total.

EN BREF

Vinci remporte le contrat de PPP de la nouvelle route fédérale B247 en Allemagne.

Atari : les enchères de 20 NFT Atari exclusifs pour le jeu ZED RUN ont totalisé 410 K$.

Neoen finance deux batteries pour ses centrales solaires au Salvador.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2021

BOA Concept, accélérateur du e-commerce spécialiste de l'intralogistique a enregistré sur le premier semestre 2021 un chiffre d'affaires de 6 ME en...

Publié le 20/09/2021

Verimatrix, fournisseur leader de solutions de sécurité au service des utilisateurs pour un monde connecté plus sûr, annonce ce jour le lancement d'un...

Publié le 20/09/2021

Forte d'une expérience de plus de 20 ans dans le domaine de la finance, et des marchés actions en particulier, en qualité d'analyste financier, puis...

Publié le 20/09/2021

Eurotunnel et CargoBeamer ont signé un partenariat afin de lancer un nouveau service de transport 100% ferroviaire de fret non accompagné sur le...

Publié le 20/09/2021

La Française de l'Énergie, producteur d'énergie à empreinte carbone négative, annonce une augmentation de 29% des réserves de gaz 2P certifiées sur sa...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne