En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 659.08 PTS
+0.00 %
5 646.50
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 464.70
-
DAX PTS
12 457.70
-
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.00 %
1.105
+0.14 %

Préouverture Paris : le CAC40 à l'attaque des 5.500 points ?

| Boursier | 395 | 5 par 1 internautes

Le CAC40 est attendu en hausse ce matin, revenant proche des 5...

Préouverture Paris : le CAC40 à l'attaque des 5.500 points ?
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 est attendu en hausse ce matin, revenant vraisemblablement à un niveau proche des 5.500 points, selon les indications des données de préséance. L'indice parisien devrait bénéficier à son tour, du bon indice chinois de l'activité du secteur des services, qui a atteint en août son meilleur niveau en trois mois. Il s'est établi à 52,1 en août, à son plus haut depuis mai, contre 51,6 le mois précédent, et reste au-dessus du seuil de 50 qui sépare la contraction de la croissance. Toute l'Asie boursière en a bénéficié de matin...

La tendance parisienne pourrait cependant évoluer en cours de matinée, avec la publication des résultats définitifs des enquêtes PMI sur l'activité des services dans la zone euro au mois d'août... Pas d'euphorie en vue malgré la hausse attendue à l'ouverture : le climat général reste tendu en raison des craintes de récession, alimentées mardi par l'annonce d'une contraction du secteur manufacturier aux Etats-Unis pour la première fois depuis trois ans, selon l'indice ISM.

En conséquence, l'or a nettement progressé mardi. Un signe de faiblesse qui renforce l'inquiétude sur la santé économique mondiale, après la mise en place de nouveaux droits de douane, depuis dimanche 1er septembre, entre les Etats-Unis et la Chine. Le contrat à terme de décembre sur le marché Comex a progressé mardi soir de 1,7% à 1.555,90$ l'once d'or

WALL STREET

Wall Street a commencé sa semaine en nette baisse, mardi, au lendemain d'un week-end de trois jours. Les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine sont toujours dans l'impasse après l'entrée en vigueur de nouveaux droits de douane entre les deux pays le 1er septembre. Par ailleurs, l'indice ISM d'activité manufacturière s'est contracté en août pour la première fois depuis trois ans aux Etats-Unis.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé mardi 1,08% à 26.118 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,69% à 2.906 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques, a fléchi de 1,11% à 7.874 pts.

ECO ET DEVISES

France :
- Indice PMI final des services en France. (09h50)

Etats-Unis :
- Balance commerciale américaine. (14h30)
- Livre Beige de la Fed. (20h00)

Europe :
- Indice Markit PMI des services en Espagne. (09h15)
- Indice PMI des services en Italie. (09h45)
- Indice PMI final des services en Allemagne. (09h55)
- Indice PMI final des services en Europe. (10h00)
- Indice PMI final britannique des services. (10h30)
- Ventes de détail en Europe. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.537$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0974$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 58,48$.

VALEURS A SUIVRE

Latécoère qui a déjà publié son chiffre d'affaires du S1 2019 (+15,9 % à 371,7 ME, soit +13,1 % à taux de change constants), dévoile ce matin un EBITDA courant qui ressort à 28,1 ME au S1 2019, d'où une marge de 7,6 %. Le résultat opérationnel courant s'établit à 10,8 ME au S1 2019, contre 7,1 ME au S1 2018, grâce à la mise en oeuvre du plan Transformation 2020. Le résultat financier ressort à -7,9 ME au S1 2019 en raison principalement des effets de change, à comparer à une perte financière de 5 ME au S1 2018. Le résultat net du semestre s'élève à -5,9 ME.

Scor dévoile ce matin son nouveau plan de moyen terme, baptisé " Quantum Leap ", qui vise à dessiner "la société de réassurance du futur". " Quantum Leap " implique de la part de SCOR un investissement de 250 millions d'euros pour sa mise en oeuvre. Le taux de croissance annuel des primes brutes émises sera de l'ordre de 4 % à 7 % pour l'ensemble du Groupe sur la durée du plan, c'est à dire jusqu'à fin 2021. Scor liste les objectif du nouveau plan : un rendement des capitaux propres élevé, au-delà de 800 points de base au-dessus du taux sans risque à 5 ans au cours du cycle, un ratio de solvabilité optimal compris entre 185 % et 220 %. Scor explique que " Quantum Leap " "vise à accroître l'efficience du Groupe et à libérer de la valeur, tout en préparant l'adoption de la norme IFRS 17, cadre comptable valorisant davantage la valeur économique que la norme IFRS 4."

bioMérieux : Le groupe affiche ainsi une croissance organique de son chiffre d'affaires de 5,5% au terme du premier semestre 2019 à 1.275 millions d'euros (+9,1% à données publiées). Comme attendu, l'accélération de la croissance du groupe au 2e trimestre s'est confirmée, laquelle atteint 7,4% à taux de change et périmètre constants, portée par la solide performance de la biologie moléculaire. La progression du résultat opérationnel courant contributif atteint 198 millions d'euros, soit 15,5% du chiffre d'affaires, en ligne avec les objectifs annuels.

Thales a publié sur les 6 premiers mois de l'année un bénéfice net, part du groupe, en hausse de 22% à 557 millions d'euros. L'Ebit a progressé de 8% (+4% en organique) à 820 millions d'euros. Rappelons que le chiffre d'affaires s'est établi à 8,2 milliards d'euros (+9,9% en publié, -0,5% en organique) sur le premier semestre et que les prises de commandes ont atteint 7 milliards (+10% / -1% en organique. La direction a expliqué ce mercredi que la croissance organique de son chiffre d'affaires 2019 devrait se situer dans le bas de sa fourchette de prévisions, en raison essentiellement d'un repli des activités dans le domaine spatial, tout en confirmant des objectifs financiers relevés en juin. L'équipementier qui a finalisé début avril le rachat de Gemalto pour 4,8 milliards d'euros, anticipe ainsi toujours un résultat opérationnel annuel compris entre 1,98 et 2,0 milliards d'euros et des prises de commandes 2019 "légèrement supérieures" à 18 milliards. Mais la croissance organique du chiffre d'affaires est donc désormais attendue dans le bas de la fourchette précédemment fixée entre 3% et 4%, en raison d'un repli estimé à 10% pour cette année du chiffre d'affaires de ses activités spatiales.

Devoteam a réalisé un chiffre d'affaires de 184,7 millions d'euros au 2e trimestre 2019. Au 1er semestre, le chiffre d'affaires se monte à 373,3 ME avec une marge d'exploitation de 9%. Elle est impactée temporairement par les processus d'intégration des récentes acquisitions. Le résultat opérationnel s'élève à 31,9 ME en progression de +10,7% par rapport à l'année précédente. Il inclut des coûts de restructurations pour 0,9 ME, principalement en Allemagne. Le résultat net part du Groupe progresse de +4,8% à 17,6 ME.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Enensys, Gaussin, Miliboo

ANALYSTES

La Société Générale passe à l'achat sur Veolia avec un objectif ajusté de 23 à 26,50 euros.

La Société Générale passe de 'vendre' à 'conserver' sur Suez avec un cours cible ajusté en hausse à 13,50 euros.

Credit Suisse passe à 'surperformance' sur Teleperformance avec un objectif de cours relevé à 225 euros.

EN BREF

Evolis : Cedys & Co a déposé son projet d'OPAS.

Europlasma : levées de fonds à l'ordre du jour de l'Assemblée générale.

Cegedim : acquisition au Royaume-Uni.

Edenred : émet pour 500 ME d'Océanes.

CIS : signature de 136 M$ de nouveaux contrats.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Une présentation de Stanilas Veillet se tiendra ce 20 septembre...

Publié le 20/09/2019

La politique rigoureuse de gestion des charges d'exploitation, initiée en 2018 a été poursuivie en 2019...

Publié le 20/09/2019

Abivax est en perte de 14,2 ME au 1er semestre...

Publié le 19/09/2019

Advenis solde sa participation dans le capital de la société C-Quadrat Asset Management France...

Publié le 19/09/2019

Videlio poursuit sa stratégie d'expansion endogène et d'investissement...