5 372.38 PTS
+0.08 %
5 371.00
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 288.39
+0.13 %
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 457.64
+0.04 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Préouverture Paris : la tension monte entre Madrid et Barcelone

| Boursier | 501 | Aucun vote sur cette news

Les marchés ne semblent pas préoccupés outre mesure par la situation en Espagne, même s'il s'agit d'un enjeu majeur pour l'Europe...

Préouverture Paris : la tension monte entre Madrid et Barcelone
Credits Albert Gea / Reuters

LA TENDANCE

Le troisième trimestre s'est achevé sur une note positive pour le CAC40, qui affiche un gain de 9,6% depuis le 1er janvier, nettement au-dessus de la performance du FTSE britannique (+3,2%) et même du DAX allemand, malgré sa hausse de 11,7%. L'indice de la bourse de Francfort, contrairement au CAC40, est en effet calculé dividendes réinvestis. Sur la même base, le "benchmark" parisien aurait gagné 12,7% sur neuf mois. Le CAC40 dividendes réinvestis, qui donne une bonne vision de la performance réelle des actions françaises, en est à son cinquième trimestre consécutif de progression.

Les investisseurs n'ont pas l'air préoccupés outre-mesure par la partition qui se joue en Espagne, où la Catalogne a tenu son référendum d'autodétermination interdit par la justice constitutionnelle. Le bilan est encore incertain mais tout le monde a l'air d'avoir perdu : les indépendantistes catalans qui ont tenu un vote illégal, au final peu représentatif et le pouvoir central madrilène qui a sévèrement réprimé les opérations en offrant une image négative aux caméras du monde entier. Le scrutin a quand même rendu un verdict : 90% des votants se sont exprimés en faveur de l'indépendance de la province, mais seuls 42,3% des inscrits ont pris part au vote. Le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a estimé qu'il n'y a eu aucun référendum. Le leader des indépendantistes, Carles Puigdemont, veut quant à lui poursuivre le processus vers la sécession.

Les indicateurs avancés européens sont haussiers, sauf à Madrid, où l'IBEX est attendu en baisse alors que la confusion règne de l'autre côté des Pyrénées.

WALL STREET

Les marchés boursiers américains ont terminé la semaine en hausse, toujours soutenus par l'annonce, mercredi soir par Donald Trump, d'un projet de réforme fiscale présentée comme "révolutionnaire". Le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont signé de nouveaux records historiques tandis que le Dow Jones a fini à quelques points de ses plus hauts. Les investisseurs espèrent que les baisses d'impôts seront adoptées au plus tard début 2018 par le Congrès américain, même si leur coût élevé pour les finances publiques devrait entraîner des discussions serrées entre les parlementaires. A la clôture, le Dow Jones a avancé vendredi de 0,11% à 22.405 points (frôlant son record de 22.412 pts), tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,37% à 2.519 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a gagné 0,66% 6.496 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, les indices PMI manufacturiers de septembre sont attendus en France (09h50), Allemagne (9h55), zone euro (10h00) et Royaume-Uni (10h30), avant le taux de chômage de la zone euro en août (11h00). Aux Etats-Unis, les indices PMI manufacturier (15h45) et ISM manufacturier (16h00) sont attendus, ainsi que les dépenses de construction d'août (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1776 ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,56$ et le WTI 51,53$. L'once d'or se traite 1.274$ (-0,4%).

VALEURS A SUIVRE

* Automobile : le marché français a gardé un cap haussier en septembre, a fait savoir ce weekend le Comité des constructeurs automobiles français, même si la dynamique est faible : +1,09% pour les voitures particulières à 170.652 unités. Depuis le 1er janvier, le marché progresse de 3,89% en données brutes.

* Crédit Agricole : la banque verte va racheter les Caisses d'épargne de Cesena, de Rimini et de San Miniato, en Italie, pour 130 ME. L'opération doit encore être validée par les autorités compétentes. La finalisation est attendue pour la fin de l'année 2017. L'impact sur les ratios CET1 de Crédit Agricole SA et du Groupe Crédit Agricole serait d'environ 10 points de base.

* Suez : la société a finalisé le rachat de la division eaux de General Electric, qui emploie 7.500 salariés dans le monde et qui réalise 2,1 milliard de dollars de revenus annuels. La transaction se chiffre à 3,2 milliards d'euros pour le français, qui va partager les frais avec la Caisse de dépôt et placement du Québec.

* M6 : le groupe a finalisé l'acquisition de la société qui regroupe les radios françaises de RTL Group, soit RTL, RTL2 et FUN, plus leur régie publicitaire IP France, RTL net et RTL Spécial Marketing. M6 devait payer 199,8 ME (hors ajustement trésorerie / dette), selon les modalités amendées annoncées en mai.

* Bic : la société lance un avertissement avec une croissance organique évaluée à moins de 2% sur l'exercice 2016/2017, contre 3 à 4% envisagé jusque-là. La marge d'exploitation normalisée devrait se contracter de moins de 100 points de base. Les performances restent décevantes aux Etats-Unis dans les briquets et les rasoirs.

* ADP : le groupe a finalisé la vente de 80% de sa participation dans sa filiale Hub Safe, spécialisée en sûreté aéroportuaire, au groupe Samsic et conserve 20% du tour de table. En revanche, aucun accord n'aurait été trouvé au Vietnam pour prendre 20% d'ACV.

* Bonduelle : le groupe a subi une légère érosion de ses marges au terme de l'exercice 2016/2017. Mais le nordiste dépasse légèrement ses objectifs. Sur le nouveau millésime, l'intégration de l'américain Ready Pac Food devrait doper les comptes. Un coupon de 0,45 euro par action sera proposé aux actionnaires, en légère hausse (0,43 euro précédemment).

* CGG : la société a obtenu l'adhésion de la très grande majorité des créanciers concernés par la procédure de faillite lancée aux Etats-Unis (Chapter 11). Dans un communiqué diffusé ce matin, le groupe français a précisé que ses créanciers représentant plus de 97% des titres en volume et en valeur ont voté en faveur du Chapter 11.

* Stallergenes Greer : le laboratoire fait l'acquisition de Medic Savoure, leader réputé de l'immunothérapie allergénique au Canada. Le montant de l'opération, qui a pris effet le 1er octobre 2017, n'est pas communiqué.

* Chiffre d'affaires / Résultats : Stentys, Pizzorno, Visiodent, Tipiak, Encres Dubuit, FIPP, Medasys, Egide, Kaufman and Broad, Crosswood, A2Micile, M2i, O2i, Ymagis, TTI, SCBSM, Metabolic Explorer, ADLPartner, DMS...

* Analystes :

- Jefferies passe acheteur de Scor, en visant 38,50 euros contre 30,40 euros précédemment.

- GreenSome Finance abaisse de 3,83 à 3,09 euros son objectif sur Egide mais reste à l'achat.

- Berenberg relève de 55,50 à 65,60 euros sa valorisation d'Ubisoft, suivie à l'achat.

- HSBC dégrade FFP d'achat à conserver, malgré un objectif relevé de 98 à 114 euros.

* En Bref :

- Prodways finalise la reprise d'Interson-Protac.

- Ecoslops lance une levée de fonds de 5 ME à 13 euros pièce.

- Le Tanneur change de propriétaire et lève des fonds.

- Prologue va absorber Imecom.

- Saint-Gobain annule 5 millions d'actions.

- Marc Hériard Dubreuil est nommé président de Rémy Cointreau.

- Auplata cesse son contrat avec Bracknor.

- OPRA à 14 euros sur Technoflex.

- Rome tranchera en octobre sur ses pouvoirs spéciaux concernant Telecom Italia (Vivendi).

- Un A380 Air France contraint à un atterrissage d'urgence après un problème moteur.

- SFL vend 445 ME un immeuble à Boulogne-Billancourt.

- Stahl (Wendel) finalise le rachat de la chimie pour le cuir de BASF.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Orège a annoncé ses comptes pour le 1er semestre 2017 clos fin juin...

Publié le 20/10/2017

                                               Communiqué de Presse   Voisins le Bretonneux, le 17 octobre 2017   Activité…

Publié le 20/10/2017

Paypal évolue sur ses plus hauts depuis son entrée en Bourse en juillet 2015. L’action du spécialiste du paiement en ligne progresse de 4,89% à 70,58 dollars à la faveur d’une performance…

Publié le 20/10/2017

  DESCRIPTIF PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS AUTORISE PAR L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 27 JUIN 2017   Paris, le 20 octobre 2017   Conformément aux…

Publié le 20/10/2017

WORLDLINELe spécialiste des systèmes de paiements publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.source : AOF

CONTENUS SPONSORISÉS