Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 996.73 PTS
0. %
7 010.00
+0.25 %
SBF 120 PTS
5 314.77
-0.01 %
DAX PTS
15 099.92
+0.1 %
Dow Jones PTS
33 129.55
+0.39 %
14 776.25
+1.45 %
1.052
+0.18 %

Préouverture Paris : la prudence reste de mise...

| Boursier | 449 | Aucun vote sur cette news

La prudence observée lundi sur les marchés en Europe reste de mise ce matin malgré le rebond de Wall Street hier soir...

Préouverture Paris : la prudence reste de mise...
Credits ChaunuPictures

LA TENDANCE

La prudence observée lundi sur les marchés en Europe reste de mise ce mardi matin, malgré le rebond de Wall Street hier soir. Les mauvais indicateurs économiques chinois qui se confirment n'incitent pas les investisseurs à sortir de leur coquille, lesquels attendent par ailleurs les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis jeudi... Les importations et les exportations chinoises ont chuté plus fortement que prévu en juillet, menaçant les perspectives de croissance de la deuxième économie mondiale et accentuant la pression sur le gouvernement pour qu'il mette en place de nouvelles mesures pour soutenir la demande... Les importations ont ainsi plongé de 12,4% en juillet en glissement annuel, selon les données des douanes. Le consensus de marché tablait sur une baisse de 5% seulement... Les exportations se sont contractées de 14,5%, plus que les 12,5% attendus et que la baisse de 12,4% du mois précédent. Les livraisons vers la Chine ont connu leur plus forte baisse depuis janvier, lorsque la mise en place de mesures sanitaires avait pesé sur la demande intérieure.
La faiblesse des importations et des exportations est le dernier signe en date que la croissance économique de la Chine pourrait encore ralentir au troisième trimestre, avec un affaiblissement dans les domaines de la construction, de l'activité manufacturière et des services, de l'investissement direct étranger et des bénéfices industriels... La semaine dernière, les autorités chinoises ont annoncé que des mesures de relance seraient prises, mais les investisseurs ont jusqu'à présent été déçus par les propositions gouvernementales qui visent à relancer la consommation dans les secteurs de l'automobile, de l'immobilier ou des services...

WALL STREET

Wall Street a nettement rebondi lundi après une première semaine d'août sous tension... Le S&P 500 a repris 0,90% à 4.518 pts, le Dow Jones a regagné 1,16% à 35.473 pts et le Nasdaq a grimpé de 0,61% à 13.994 pts. Si cette séance du 7 août a été relativement calme au coeur de l'été, les investisseurs attendent déjà anxieusement la publication des prix à la consommation de juillet programmée jeudi... Les économistes tablent sur une légère hausse de l'inflation le mois passé, à 3,3% après une progression de 3% observée en juin, la plus faible en plus de deux ans... Sur une base "core", qui exclut les coûts des aliments et de l'énergie, le marché anticipe le maintien d'une inflation annuelle à 4,8%.

Ce rapport sera scruté de très près par la Fed avant sa prochaine décision de politique monétaire le 20 septembre... D'autant que les chiffres de l'emploi dévoilés vendredi ont montré un certain 'refroidissement' sur le marché du travail de la première économie mondiale : les Etats-Unis ont créé 187.000 emplois le mois dernier, moins que prévu, tandis que le taux de chômage est tombé à 3,5%. Les salaires ont néanmoins augmenté plus que prévu, de 4,4% par rapport à l'année dernière, mais compte tenu de l'augmentation de la productivité, le marché pense qu'il est peu probable que la Fed considère cela comme une impulsion inflationniste supplémentaire...
"La porte à de nouvelles hausses de taux de la part de la Fed est toujours ouverte", déclare à 'Bloomberg' Pooja Kumra, stratège principal des taux européens à la Banque Toronto Dominion. "L'inflation va dans la bonne direction, mais il y a certainement encore trop d'enthousiasme à ce sujet", souligne Janet Mui, responsable de l'analyse de marché chez RBC Brewin Dolphin. "Si l'IPC de base est plus élevé que prévu et que l'IPC global réaccélère plus que prévu, c'est quelque chose pour lequel les marchés ne sont pas positionnés..."

Sur le marché obligataire, le taux des Treasuries à dix ans est reparti à la hausse (+3,5 pb à 4,07%) après avoir reculé de près de 13 points vendredi, soit sa plus forte baisse journalière depuis le 12 juillet, dans le sillage des chiffres de l'emploi... "Les rendements pourraient être le principal moteur des marchés cette semaine, alors que les Etats-Unis vont émettre 103 milliards de dollars de dette à plusieurs échéances, dans la foulée de la dégradation de la note de crédit de Fitch la semaine dernière", observe Michael Hewson, responsable de l'analyse marchés chez CMC Markets UK.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI (échéance septembre) consolide de 1% à 2$. L'once d'or rend 0,4% à 1.935$. L'indice dollar revient autour de l'équilibre face à un panier de devises de référence à 101,8 pts et l'euro ne perd plus que 0,1% face au billet vert à 1,10$ entre banques. Le Bitcoin pointe à 29.226$.

BROKERS

Citigroup est toujours à l'achat sur Saint-Gobain avec un objectif réhaussé à 72 euros.
AlphaValue repasse à 'acheter' sur Ipsen.
Morgan Stanley est à 'pondération en ligne' sur ADP avec une cible ramenée de 145 à 142 euros et à 'surpondérer' sur Axa avec un objectif ajusté à 36 euros.
JP Morgan est à 'souspondérer' sur Crédit Agricole avec un objectif ajusté à 12,50 euros.

VALEURS A SUIVRE

Eutelsat Communications a annoncé qu'AVS, acteur brésilien de premier plan dans la fourniture et l'intégration de services destinés aux secteurs publics et privés, vient de signer plusieurs contrats portant sur de la capacité à bord du satellite Eutelsat 65 West A.
Eutelsat explique que son satellite permet aux diffuseurs d'élargir leur couverture géographique dans des conditions économiquement avantageuses, puisqu'il n'est pas nécessaire d'installer des filtres pour éviter les interférences avec la 5G.
Grâce à ce partenariat, AVS est ainsi en mesure de distribuer plusieurs chaînes sur le satellite Eutelsat 65 West A, sans subir les interférences générées par l'activation de la 5G qui est en cours de déploiement sur le territoire brésilien.

Cellectis S.A., société de biotechnologie de stade clinique qui utilise sa technologie pionnière d'édition du génome TALEN pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a annoncé la publication du rapport complet contenant les résultats financiers pour le deuxième trimestre 2023, se terminant le 30 juin 2023, ainsi que le dépôt du 6-K correspondant auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC).
Au 30 juin 2023, Cellectis disposait de 89 M$ en trésorerie, équivalents de trésorerie et comptes de trésorerie bloquée consolidés. Cela se compare à 95 M$ de trésorerie, équivalents de trésorerie et comptes de trésorerie bloquée consolidés au 31 décembre 2022. Cette diminution nette de 6 M$ reflète principalement des paiements pour 55 M, dont 15 M$ de dépenses R&D, 7 M$ de frais administratifs et commerciaux, 23 M$ de dépenses de personnel, 7 M$ de loyers et taxes, 3 M$ de remboursement de l'emprunt PGE, 1 M$ d'impact défavorable forex partiellement compensés par 23 M$ de l'augmentation de capital réalisée en février, 21 M$ de l'emprunt BEI, 1 M$ d'avance remboursable reçue de BPI, 2 M$ de produits liés à nos placements financiers, 1 M$ de remboursement de contributions patronales sur options de souscription et 2 M$ de produits de licences et autres flux...

Biophytis SA, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de traitements qui visent à ralentir les processus dégénératifs liés au vieillissement et à améliorer les résultats fonctionnels des patients souffrant de maladies liées à l'âge, y compris l'insuffisance respiratoire chez les patients souffrant de la COVID-19, annonce aujourd'hui qu'elle a reçu un avis positif des autorités belges pour mener son programme SARA-31, qui sera la première étude de phase 3 jamais lancée dans la sarcopénie.
Le lancement du programme de Phase 3 fait suite aux résultats prometteurs obtenus lors de l'étude de phase 2b SARA-INT et aux avis scientifiques donnés en 2022 par l'EMA (European Medecines Agency) qui ont permis de définir les conditions du démarrage d'une telle étude en Europe, et en particulier de préciser le protocole de phase 3. L'autorisation finale dépend d'un avis positif du Comité d'Éthique en Belgique.
Une demande similaire a été déposée auprès de la FDA (Food and Drug Administration) pour démarrer cette étude aux Etats-Unis, la réponse étant attendue dans les prochaines semaines. Des autorisations pourront être demandées dans d'autres pays, en fonction des besoins de l'étude...

Biocorp : Le groupe danois Novo Nordisk a confirmé le dépôt de son projet d'OPA sur le capital de la société Biocorp au prix de 35 euros par action. D'après le calendrier indicatif publié dans ce projet, l'OPA pourrait être ouverte du 7 au 27 septembre, en fonction de la date du feu vert de l'AMF.
Novo Nordisk entend ensuite procéder au retrait obligatoire de Biocorp dans l'hypothèse où les conditions requises par sa mise en oeuvre seraient atteintes à l'issue de l'offre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du jeudi 28 septembre 2023 au mercredi 04 octobre 2023, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 octobre 2023 inclus, avec un versement initial investi à 50 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 04/10/2023

En France, le rendement des OAT 10 ans dépasse 3,5%

Publié le 04/10/2023

Le CAC 40 n'avait plus clôturé sous les 7...

Publié le 04/10/2023

La baisse qui a dominé les deux derniers tiers de la séance d'hier, va se poursuivre ce matin à l'ouverture et le CAC 40 se diriger en...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/10/2023

La Bourse de Paris est redescendue au contact des 7.000 points, les discours fermes de plusieurs responsables de la Fed maintiennent les rendements obligataires à de hauts niveaux. 

Publié le 04/10/2023

De retour d'Assemblée générale...

Publié le 04/10/2023

Sur le plan statistique : Japon : 02H30 Indice PMI Jibun des directeurs des achats du secteur non manufacturier de septembre (53,3 attendu après 54,3) Zone EURO : 10H00 Indice PMI HCOB des…

Publié le 04/10/2023

Toute obligation de paiement au titre des instruments concernés est suspendue...

Publié le 04/10/2023

Le chiffre d'affaires consolidé de Hunyvers pour l'ensemble de l'exercice 2022/2023 s'établit à 112,4 MEUR au 31 août, en progression de +16,1% par...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne