Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 090.53 PTS
-0.08 %
7 111.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
5 444.20
+0.13 %
DAX PTS
15 159.04
+0.17 %
Dow Jones PTS
34 051.98
+0.3 %
12 116.49
+0.54 %
1.087
-0.19 %

Préouverture Paris : la Fed sème le doute, les indices corrigent

| Boursier | 983 | Aucun vote sur cette news

La tendance est attendue bien rouge, en recul de près de 1%, ce jeudi matin, alors que le discours de la Fed dans la foulée de la...

Préouverture Paris : la Fed sème le doute, les indices corrigent

LA TENDANCE

La tendance est attendue bien rouge, en recul de près de 1%, ce jeudi matin, alors que le discours de la Fed dans la foulée de la nouvelle hausse des taux des fed funds mercredi soir a semé le doute dans l'esprits des boursiers... Wall Street a ainsi terminé en net repli hier soir à l'issue d'une séance en dents de scie, marquée par l'annonce d'un relèvement des taux de 0,75 point de la Fed. Plus que ce réhaussement largement attendu, ce sont les commentaires des responsables monétaires US qui ont déprimé le marché. Le S&P 500 chute de 2,5% à 3.759 pts, tandis que le Dow Jones perd 1,55% à 32.147 pts et que le Nasdaq plonge 3,36% à 10.524 pts.

La Réserve fédérale américaine a donc relevé son principal taux d'intérêt de 3/4 de point dans le but de ralentir l'inflation, tout en suggérant que les futures augmentations du coût du crédit pourraient se faire "à un rythme moins rapide". Le président de la Fed, Jerome Powell, a indiqué pour sa part qu'un ralentissement des hausses de taux pourrait avoir lieu dès la prochaine réunion, en décembre. "Cela peut arriver dès la prochaine réunion ou celle d'après", a-t-il précisé... "Aucune décision n'a été prise. Il est probable que nous ayons un débat à ce sujet lors de la prochaine réunion."

Le patron de la Fed a toutefois averti qu'il y avait une importante incertitude sur le niveau que devait atteindre l'objectif de taux des fonds fédéraux, qui pourrait être plus élevé que ce que les responsables de l'institution avaient estimé en septembre.
L'évolution de la formulation du communiqué, publié à l'issue de deux jours de débats, prend en compte l'impact toujours évolutif de la remontée rapide du taux de la Fed et de la volonté de le porter à un niveau "suffisamment restrictif pour ramener l'inflation à 2% à terme"... Les "hausses" de l'objectif de taux "seront appropriées", a encore déclaré la Fed. "En déterminant le rythme des futures augmentations de la fourchette cible, le comité prendra en compte le resserrement cumulatif de la politique monétaire, les délais avec lesquels la politique monétaire affecte l'activité économique et l'inflation, ainsi que les développements économiques et financiers", a-t-elle ajouté.

Rappelons que la banque centrale US a augmenté son taux lors des 6 dernières réunions, opérant sa remontée la plus rapide depuis l'ère Paul Volcker dans les années 1970 et 1980.
Les membres du Federal Open Market Committee (FOMC), le comité de politique monétaire de la Fed, restent "très attentifs aux risques inflationnistes", a ajouté la Fed qui estime que l'économie semble progresser à un rythme modéré, mais avec des créations d'emplois toujours "solides" et un faible taux de chômage.
Les commentaires sur l'objectif de taux susceptible d'être plus élevé que prévu et sur le caractère "très prématuré" de l'idée même d'une pause ont donc fait reculer les marchés...
Le rendement des bons du Trésor à 10 ans était en hausse de plus de deux points de base à 4,0796% et le dollar a gagné 0,8% face à un panier de devises de référence. L'euro revient ainsi à 0,98/$.

Le baril de brut WTI a repris 1% sur le Nymex à 89,30$, tandis que le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 28 octobre, a fait ressortir un recul de 3,1 millions de barils des stocks de brut, une baisse de 1,3 MB pour l'essence et une hausse de 0,4 MB pour les stocks de distillés. L'once d'or avance de 0,1% à 1.651$. L'indice dollar fléchit de 0,1% face à un panier de devises.

VALEURS A SUIVRE

Stellantis a dévoilé des revenus en forte progression et supérieurs aux attentes du marché au troisième trimestre, à la faveur d'une hausse des volumes écoulés, d'une augmentation des prix et t d'effets de change favorables. Le chiffre d'affaires net atteint ainsi 42,1 milliards d'euros sur la période, en hausse de 29% sur un an. Le consensus était positionné à 40,1 MdsE.
Les ventes consolidées ressortent à 1.281.000 unités, en hausse de 13%, essentiellement en raison d'une amélioration dans la réception des commandes de semi-conducteurs comparé au 3e trimestre 2021. Les ventes mondiales de véhicules électriques ont augmenté de 41% à 68.000 unités. Le stock de véhicules de la société a grimpé à 275.000 unités, contre 179.000 à fin décembre 2021, en raison de difficultés logistiques notamment en Europe.
"Portés par les réactions enthousiastes suscitées par les EV Days Dodge et Jeep cet été ainsi que par la hausse de 41% de nos ventes mondiales de BEV par rapport au 3ème trimestre 2021, nous mettons en oeuvre la stratégie d'électrification de notre plan Dare Forward 2030 à un rythme accéléré afin de répondre à la forte demande en véhicules électriques. Nous sommes impatients de vous retrouver au CES 2023 qui aura lieu en janvier à Las Vegas, et qui sera l'occasion pour dévoiler le concept Ram 1500 Revolution BEV", déclare Richard Palmer, CFO de Stellantis.
Le constructeur confirme enfin ses objectifs annuels, à savoir une marge opérationnelle ajustée à deux chiffres et des flux de trésorerie disponibles industriels "positifs".

BNP Paribas a publié des résultats supérieurs aux attentes de la place au troisième trimestre, les activités de marché ayant compensé un recul des revenus dans les financements et une hausse des charges... La banque du Boulevard des Italiens a dégagé sur le trimestre un bénéfice net en hausse de 10,3% à 2,76 Milliards d'euros, alors que les analystes attendaient en moyenne 2,35 Milliards d'euros. Sur la période écoulée, ses revenus ont crû du 8% tandis que ses charges ont progressé de 6%. Dans ses activités de marché, portées par les dérivés sur matières premières ainsi que par les marchés de taux et de change, les revenus ont grimpé de 14,7%. En revanche dans les financements, sa division Global Banking a vu ses revenus reculer de près de 8%.
"Dans un contexte défavorable, les revenus de Global Banking ont été impactés par des revalorisations de positions invendues de syndication de financements à effet de levier", a expliqué le management de la banque.

Sur 9 mois, le chiffre d'affaires total d'Axa est ressorti en hausse de 2% à 78,4 milliards d'euros (76 MdsE sur les 9 premiers mois de 2021), porté par :
- un chiffre d'affaires en assurance dommages des entreprises en hausse de 6%, à 24,4 MdsE
- un chiffre d'affaires en assurance dommages des particuliers en hausse de 4%, à 13,3 MdsE
- un chiffre d'affaires en assurance santé en hausse de 14%, à 13,1 MdsE.
Le ratio de solvabilité II s'établit à 225% au 30 septembre 2022, en recul de 2 points par rapport au 30 juin.

Faurecia et HELLA, opérant conjointement sous le nom de FORVIA, organisent aujourd'hui leur premier Capital Markets Day commun à partir de 11h00, au cours duquel le Groupe présentera Power25, son nouveau plan à moyen terme visant à générer une croissance rentable, renforcer la génération de trésorerie et accélérer le désendettement du Groupe.
Après s'être engagé dans une profonde transformation qui a vu Faurecia devenir indépendant de Stellantis et réaliser l'acquisition transformante d'HELLA, le Groupe combiné est désormais bien positionné pour devenir un leader global dans les technologies de mobilité durable, en ligne avec sa mission nouvellement dévoilée : "We pioneer technology for mobility experiences that matter to people".
Les ambitions du plan Power25 de FORVIA sont axées sur trois priorités stratégiques :
Une croissance des revenus tirée par l'innovation et le développement durable ;
L'amélioration de la rentabilité grâce à un contrôle rigoureux des coûts permettant d'abaisser structurellement le seuil de rentabilité ;
Une forte conversion des liquidités et une gestion active du portefeuille conduisant à accélérer le désendettement du Groupe.
Ces ambitions se traduisent par de nouveaux objectifs financiers pour 2025 (fondés sur l'hypothèse d'une production automobile mondiale de 88 millions de véhicules en 2025, y compris ceux entre 3,5 et 6 tonnes en Asie vs. 89 millions en 2019, et tenant compte du programme de cession de 1 milliard d'euros qui doit être achevé d'ici à la fin de 2023) :
-Chiffre d'affaires 2025 : environ 30 milliards d'euros
-Marge opérationnelle 2025 : supérieure à 7% du chiffre d'affaires
-Flux de trésorerie net 2025 : 4% du chiffre d'affaires
-Ratio Dette nette / EBITDA ajusté au 31 décembre 2025 : inférieur à 1,5 fois.

Solvay et Orbia ont annoncé la conclusion d'un accord-cadre de coentreprise pour la production de polyfluorure de vinylidène (PVDF, suspension-grade), créant ainsi la plus grande capacité en Amérique du Nord.

Servier, groupe pharmaceutique international, et OSE Immunotherapeutics SA, société française de biotechnologie, annoncent l'inclusion du dernier patient dans l'essai clinique de phase 2a mené par Servier qui vise à évaluer l'efficacité et la tolérance de l'anticorps monoclonal OSE-127/S95011 dans le syndrome de Sjögren primaire.
Cette étude internationale de phase 2a randomisée, en double aveugle versus placebo, vise à évaluer l'efficacité et la tolérance de l'anticorps monoclonal nommé OSE-127/S95011 dans le syndrome de Sjögren primaire. Cette étude inclut 48 patients répartis dans une vingtaine de centres situés aux États-Unis, en Australie et en Europe. Les résultats sont attendus courant 2023.

Sur 9 mois, le chiffre d'affaires de CGG est de 610 millions de dollars, en baisse de -5% et en légère hausse pro-forma sur un an.
Les contributions respectives des segments du Groupe ont été de 35% pour Geoscience, 38% pour Earth Data (soit 73% du total pour DDE) et de 27% pour SMO.
L'EBITDAs des activités du Groupe est de 241 M$, en hausse de +27% sur un an et le taux de marge est de 40%.
L'EBITDAs ajusté des activités du Groupe est de 236 M$.
Le résultat opérationnel des activités du Groupe est de 86 M$. La marge est de 14%, et le résultat opérationnel ajusté des activités du Groupe est de 82 M$, incluant un impact net lié à l'évolution du taux de change EURO/USD estimé à 12 millions$ comparé à l'année passée.
Le résultat opérationnel IFRS du Groupe, après ajustement lié à IFRS 15, ressort à 97 M$.
Le coût de la dette s'élève à -75 M$. Le montant total d'intérêts payés à fin septembre est de -47 M$.
Après impôts, le résultat net des activités poursuivies est de -2 M$. Le résultat net du Groupe à fin septembre 2022 est de -4 M$. Le résultat net part du Groupe, après prise en compte des intérêts minoritaires, est de -2 M$ (-1 ME au 1er semestre 2022).
La trésorerie du Groupe à fin septembre s'élève à 325 M$ et inclut 225 M$ de trésorerie disponible et 100 M$ de lignes de crédit revolving non tirées. La dette nette ressort à 976 M$. Le ratio d'endettement, dette nette sur EBITDAs ajusté des activités est de 2,5x à fin septembre 2022.
CGG ajuste ses objectifs 2022. Ainsi, le chiffre d'affaires des activités 2022 est attendu autour de 900 M$, stable proforma sur un an.
L'Ebitdas des activités 2022 attendu autour de 380 M$, en hausse de 10% sur un an et de 15% pro-forma. La marge 2022 d'Ebitdas des activités ressortirait en hausse à environ 42% grâce à un mix des activités plus favorable.
Les investissements multi-clients (EDA) 2022 sont attendus autour de 200 M$ avec un taux de préfinancement autour de 60-70% du fait du décalage de préfinancements de nos projets Brésil sur 2023. Investissements industriels et R&D 2022 attendus à environ 60m$, en baisse de 10m$ par rapport à l'objectif 2022 initial.
Le free EBITDAs 2022 (EBITDAs - Investissements) est attendu autour de 120 M$ sur la base de ces nouvelles hypothèses, quasiment en ligne avec les attentes de CGG issues des objectifs initiaux de début mars 2022.
CGG confirme un cycle haussier à partir de 2023 suite au raffermissement actuel du marché.

Sogeclair a publié un chiffre d'affaires de 99,6 millions d'euros à fin septembre 2022, en hausse de 13,3% sur un an. Avec un troisième trimestre à +11,3%, le groupe enregistre un 6ème trimestre consécutif de hausse du chiffre d'affaires.
Sogeclair souligne notamment la poursuite du rebond de l'aviation commerciale (un tiers du chiffre d'affaires) et la bonne tenue de l'aviation d'affaires (près de 40% du chiffre d'affaires). Sogeclair confirme son objectif d'un chiffre d'affaires 2022 en croissance à 2 chiffres.

Argan a fait l'acquisition du plus grand site français de pièces et accessoires de Renault Group dans le cadre d'un sale & lease-back. Situé dans la région de Sens (89), cet ensemble immobilier de 153.200 mètres carrés est dédié aux pièces et accessoires de Renault Group qui en sera désormais locataire sur une durée de 12 ans...

Voltalia a annoncé le lancement de la construction de la centrale solaire de Logelbach dans la Région Grand-Est, d'une puissance de 12,1 mégawatts. Elle s'étend sur 12 hectares avec une capacité de 21.384 panneaux solaires.
La Région Grand-Est est un territoire historique pour Voltalia qui y détient des parcs éoliens en exploitation, Molinons et Sarry, et en construction : Sud Vannier.
A sa mise en service prévue au deuxième semestre 2023, la production de la future centrale photovoltaïque de Logelbach permettra de couvrir la consommation en électricité d'environ 6.000 habitants.

Le chiffre d'affaires de Selectirente ressort à 20,72 millions d'euros au 30 septembre, en hausse de +28,1% par rapport à la même période du dernier exercice.
Les loyers seuls progressent de +28,5% par rapport à la même période en 2021, notamment en raison des acquisitions réalisées en 2021 et sur les deux premiers trimestres de 2022.
A périmètre constant, les loyers augmentent de +3,8% par rapport aux loyers des 3 premiers trimestres de 2021.
Le taux d'occupation financier reste élevé et en progression à 96% en moyenne sur les 12 derniers mois (en moyenne de 95,1% sur l'année 2021). Au titre du seul 3e trimestre 2022, le taux d'occupation financier s'élève à 96,3%. En outre, le taux de vacance en normes EPRA au 3e trimestre 2022 ressort à près de 1,8%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/01/2023

LVMH a touché ce matin un nouveau sommet boursier à plus de 808 euros

Publié le 27/01/2023

L'ouverture a finalement pris la forme d'une baisse pour le CAC 40 (-0,15%), alors que trente minutes auparavant encore, la tendance...

Publié le 27/01/2023

La tendance est au vert, à trente minutes du début de séance à Paris ! Le CAC 40 est attendu en territoire positif après son léger recul...

Publié le 26/01/2023

Le CAC40 a brièvement dépassé le cap des 7.100 points en séance

Publié le 26/01/2023

Le CAC40 est à moins de 300 points de son record historique en séance

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/01/2023

(Zonebourse.com) Nous soldons la position sur le warrant CALL Vontobel SA81V portant sur le titre Tesla, Inc. à 2.01 EUR. Ce produit dérivé a été conseillé…

Publié le 27/01/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,74 % à 7095,99 dans un volume de 3,4 MD. 

Publié le 27/01/2023

LVMH a touché ce matin un nouveau sommet boursier à plus de 808 euros

Publié le 27/01/2023

American Express est attendu en hausse à la faveur de perspectives favorables et d’augmentation du dividende. Au quatrième trimestre, l’émetteur de cartes de crédit a enregistré un bénéfice…

Publié le 27/01/2023

Sur le plan statistique : France : 8H45 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages de janvier Indice de la confiance des consommateurs de janvier (83 attendu après…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former et vous informer

Participez à nos webinaires et conférences sur la #Bourse et l'#Epargne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE