En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 438.27 PTS
+2.12 %
4 368.00
+0.55 %
SBF 120 PTS
3 492.60
+2.24 %
DAX PTS
10 356.70
+2.79 %
Dow Jones PTS
22 653.86
-0.12 %
8 049.31
-0.4 %

Préouverture Paris : la chute va continuer, le CAC40 sous les 4.000 points

| Boursier | 5592 | 4.80 par 5 internautes

Personne n'a la solution pour calmer les marchés alors que la situation sanitaire et donc économique se dégrade en Europe...

Préouverture Paris : la chute va continuer, le CAC40 sous les 4.000 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Personne n'a la solution pour calmer les marchés alors que la situation sanitaire et donc économique se dégrade en Europe... Le nouveau "QE" de la Fed de 700 Milliards de Dollars annoncé cette nuit ne semble pas faire d'effet sur les places européennes ce matin. Le CAC40 est attendu sur un nouveau très fort recul à l'ouverture d'après les indicateurs de préséance. A Tokyo, l'indice Nikkei a perdu 2,46% malgré les mesures supplémentaires de soutien à l'économie de la BoJ, avec notamment des achats supplémentaires d'actifs comme les fonds d'actions indiciels (ETF).

En plus du 'QE', la Fed, qui avait déjà effectué une baisse surprise d'un demi-point du taux des "fed funds" le 3 mars, dans une fourchette de 1% à 1,25%, l'a donc cette fois ramené entre 0% et 0,25%. Elle a surpris une nouvelle fois les marchés en devançant sa réunion prévue mardi et mercredi prochains.

Les investisseurs s'affolent d'un monde à l'arrêt et d'économies lourdement affectées. Les mesures de soutien se multiplient, à l'image des 550 Milliards d'Euros annoncés par l'Allemagne. Du jamais vu depuis la seconde guerre mondiale. En France, la BPI va renforcer son soutien à l'économie. Du côté de la Chine, si l'épidémie semble enrayée, on mesure d'ores et déjà les conséquences sur l'économie. Elle a encaissé une chute de la production industrielle de 13,5% et des investissements de 24,5%.

WALL STREET

La Bourse de New York s'est envolée de plus de 9%, vendredi, après s'être effondrée de près de 10% jeudi soir (son pire coup de tabac depuis le lundi noir du krach de 1987). Les investisseurs ont repris espoir après que Donald Trump a décrété l'urgence nationale pour lutter contre le coronavirus, ce qui permettra de débloquer jusqu'à 50 milliards de dollars pour lutter contre la pandémie. L'Union européenne a annoncé de son côté la mise en place d'un fonds de 37 MdsE, et va assouplir ses règles financières face aux circonstances exceptionnelles actuelles.

A la clôture, l'indice Dow Jones a repris 9,36% à 23.185 points, après avoir plongé de 9,99% la veille, sa pire journée depuis le krach boursier de 1987. L'indice large S&P 500 a regagné 9,29% à 2.711 pts, après avoir lâché 9,51% jeudi, et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a avancé de 9,35% à 7.874 pts après une perte de 9,43% jeudi.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York. (13h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.653$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1178$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 34,34$.

VALEURS A SUIVRE

TechnipFMC souligne ce matin que les conditions de marché ont considérablement changé en raison de l'épidémie de COVID-19, de la forte baisse des prix des matières premières et de la volatilité accrue des marchés boursiers mondiaux. "L'impact de ces événements a créé un environnement de marché qui n'est pas actuellement propice à la séparation prévue de la Société en TechnipFMC et Technip Energies" souligne le groupe.

Compagnie des Alpes : Dominique Marcel, Président-directeur général a fait le point sur la situation concernant le COVID-19 et ses conséquences : "Nous traversons une période inédite qui nécessite civisme, solidarité et réactivité. Notre Groupe suit, jour après jour, avec la plus grande attention chaque nouveau développement lié au coronavirus (COVID-19) et à sa propagation, tout particulièrement dans les régions où ses sites - domaines skiables et parcs de loisirs - sont implantés Nous sommes en contact permanent avec les autorités locales concernées et suivons au plus près les préconisations des autorités de chacun des pays où nous sommes présents. Ceci nous a conduit à fermer temporairement l'ensemble de nos parcs de loisirs et, en lien avec nos autorités délégantes, à mettre fin à la saison des domaines skiables. Notre priorité absolue est la santé de nos collaborateurs et de l'ensemble des personnes avec qui notre organisation est amenée à interagir".

ADP : considère qu'il ne sera pas possible d'atteindre les prévisions d'EBITDA 2020 si la tendance observée sur les 14 premiers jours de mars se poursuivait et, a fortiori, si elle devait s'amplifier. Il est par ailleurs trop tôt pour estimer les impacts de la situation sur les objectifs 2016-2020 du plan Connect 2020. L'hypothèse de durée de rétablissement du trafic serait de 3 mois. Sur la base de ces hypothèses, la perte d'EBITDA du Groupe ADP en valeur absolue serait de l'ordre de 190 ME.

ILS ONT PUBLIÉ...

Carbios

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

JP Morgan repasse de 'sous-performance' à 'neutre' sur le groupe Carrefour avec un cours cible remonté de 15 à 16 euros.

JP Morgan repasse de 'surpondérer' à 'neutre' sur
Safran en ciblant un cours de 95 euros.

AlphaValue reste à l'achat sur Teleperformance avec un cours cible ajusté de 243 à 220 euros.

HSBC repasse à l'achat sur le dossier Air Liquide en ciblant un cours de 132 euros.

INFOS MARCHÉ

Eiffage annule l'augmentation de capital réservée aux salariés.

Amundi monte à 5,46% du capital de la Société Générale.

EN BREF

Société des Bains de Mer : les hôtels sont ouverts ; les casinos et restaurants sont fermés.

Compagnie des Alpes ferme ses parcs de loisirs jusqu'au début avril.

Bureau Veritas reporte son AG face à l'épidémie de coronavirus.

Baccarat annonce le départ de sa directrice générale.

Téléverbier : fermeture immédiate du domaine skiable.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 4.80
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/04/2020

En 2020, le développement de la pandémie de COVID-19 a pour effet de mettre en évidence un certain nombre de risques auxquels la solvabilité et le résultat du groupe CNP Assurances sont…

Publié le 07/04/2020

Le Directoire précise qu'il se réserve la possibilité, au vu du contexte, de revoir le montant de dividendes...

Publié le 07/04/2020

Filae constate, ces derniers jours, une augmentation significative de l'utilisation de ses services...

Publié le 07/04/2020

Rendez-vous le 12 juin...

Publié le 07/04/2020

"Une contribution majeure et remarquable durant toutes ces années"...